Pourquoi je suis pour le port de l’uniforme à l’école

Le Méchant Petit Journal des Profs*

mechantPJP3

Pourquoi je suis pour le port de l’uniforme à l’école ? Mais enfin, la réponse coule de source : parce que je suis prof et que j’ai à cœur de mobiliser toutes les facultés pour brider et brimer les élèves qui me sont confiés ! 😉

Mais au-delà de ce véritable hobbie personnel, je vous rappelle quand même que le port de l’uniforme est notre seul espoir de sauver notre société toute entière.

Vous ne voyez pas le rapport ? Bien, je vais éclairer votre lanterne et partager avec vous mes connaissances pédagogiques de haute volée, toutes dûment validées auprès du Bar-PMU « le Balto » du bout de ma rue.

En fait c’est ma-thé-ma-ti-que :

  • Fait n° 1 : « à l’époque », les élèves filaient droit à l’école et connaissaient sur le bout de leurs doigts leurs tables de multiplication (même 7 x 8, c’est dire !).
  • Fait n° 2 : « à l’époque », les élèves portaient un uniforme à l’école.
  • Conclusion : si on est des boulets à chaque enquête PISA et que les élèves sont plus durs qu’ « à l’époque » c’est pass’que on ne leur fait plus porter d’uniforme à l’école à ces petits salopiauds zapprenants de petite taille.

 

Limpide, non ?

Maintenant, si parmi nos rangs professoraux devaient se cacher d’obscurs défenseurs des intérêts des zapprenants (ce qui me surprendrait, mais sait-on jamais), je tiens également à m’adresser à eux : vous prétendez placer l’élève au cœur du système éducatif ?

Alors je vous demande de vous poser la question honnêtement : est-ce que Wheriz-Bryan ou Enza peuvent construire solidement leur personnalité avec des claquettes-chaussettes aux pieds ?

Au passage, je ne voudrais pas avoir l’air alarmiste mais je suis convaincue que si on continue à laisser nos élèves imiter les habitudes vestimentaires de nos voisins d’outre-Rhin lorsqu’ils sont en vacances sur la Costa Brava, ça fait pas un pli : on va la reperdre notre Alsace-Lorraine, rhalala !

Bref, si notre devoir est d’aider nos élèves à devenir les adultes responsables et citoyens de demain alors n’y allons pas par quatre chemins : protégeons les tous de l’épidémie des caleçons dépassant du baggy et pour cela un seul et unique remède, la blouse en popeline couleur caca de souris !

En vrai, et je pense en avoir fait ici l’irréfutable et scientifique démonstration, le port de l’uniforme c’est un peu notre phare dans la tempête des élèves chiants aux tempéraments affirmés et c’est bien pour ça que je suis définitivement POUR !

 

Une chronique de Sophie Pouille

*Une fois par mois, deux enseignants prennent les commandes du Petit Journal. Second degré garanti !

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *