Les jolies choses

Instantanés positifs

Écrire une chronique sur le sujet de mon choix, proposer une ossature, réfléchir aux différents points à mettre en évidence, trouver les mots justes (du moins essayer), garder sa spontanéité. Terminer cette introduction qui finalement n’en est pas une. C’est le moment de se jeter à l’eau.

jolieschoses

En ces temps où l’éducation va si bien (imaginez ma tête en pensant à Diabolo dans les fous du volant), je vais essayer de parler des jolies choses, parce qu’il y en a !

On fait tous de belles rencontres en salle des profs. Des rencontres, qui, au fil du temps, vont se transformer en amitié ou en respect éternel. Des chefs, des collègues, des agents de service… Ces personnes qui ont su vous donner un coup de main lorsque vous n’étiez qu’une contractuelle ou au début de votre carrière.

Merci les collègues pour les manuels, les encouragements, les séquences clefs en main, le réconfort lorsque ça n’allait pas fort, les bêtises que nous avons pu faire comme des gamins. Merci les chefs qui ont su nous former, nous donner des responsabilités et être simplement des humains. Merci les agents de service qui font de nos salles des classes bien sympathiques et propres, qui ont toujours un petit mot sympa pour nous faire rire, qui viennent nettoyer un vomito ou une bombe puante, décrocher les chewing-gums sous les tables, laver les tableaux et aérer nos salles…

Les plus importants dans notre travail (quand même Germaine !) : les élèves ! Qui ne se souvient pas d’une classe, d’une année où on était sur un petit nuage et dans une forme olympique ?

Des étoiles dans les yeux

Qui n’a pas glané en dix, quinze ou vingt ans une centaine d’étoiles (et même plus) dans les yeux des élèves ? Qui n’a pas ri en entendant un mot inventé ? Qui n’a pas découvert sur son bureau un petit présent (made in France by des mimines toutes sincères) ? Qui n’a pas été heureux de voir de petites réussites ? Qui n’a pas été fier de voir un de ses élèves remporter un concours ? Qui n’a pas été étonné de voir ses anciens élèves venir le voir alors qu’ils ne sont plus au collège, au lycée ? Qui n’a pas été content d’un cours ? D’un projet qui a fonctionné ? D’une séance ? QUI ?

Ah, j’entends déjà les grincheux ! Allez, quoi, levez la tête, regardez par la fenêtre, allez vous promener et les jolies choses vont revenir, c’est forcé ! Remontez au temps où vous pouviez encore sourire !

Oh, mais j’imagine, qu’on pourrait penser que j’aime mon travail, que je prends plaisir à faire cours et que mes élèves m’apprennent encore des choses ? Oh my god! Ce serait donc ça ? Je me lève et je confirme. Pourtant, tout comme vous, je suis en colère sur pas mal de choses en ce moment mais j’essaye de ne pas oublier la magie de notre travail.

J’aimerais qu’en commentaire, vous puissiez raconter vos plus jolis moments, vos étoiles, vos rencontres. Mettre un nom, un prénom, une anecdote… Laissez un sourire.

Ps. : Bien sûr, on connaît aussi tous l’inverse mais ce serait tellement simple de parler des gens qui pourrissent les jolies choses. Laissons-les ceux-là !

Une chronique de Tara Tata

Commentaires

commentaires

3 Comments

  1. Loumankova 17 février 2018
    • Tara Tata 20 février 2018
  2. Guillaume 12 février 2018

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *