LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
fondamentaux

Maître Blanquer

Pâte à sel et haïkus

Calcul mental, dictées, retour aux leçons de grammaire… Ben mince alors, moi qui passais mon temps à faire de la pâte à sel avec mes élèves de CM2 ! Ne me dites pas que je vais devoir travailler ?

fondamentaux

Parce que c’est un peu ce que je lis entre les lignes de notre professeur-ès-pédago-rétropédalo-psycho-rigide-ministre.

Alors, on apprend d’abord à lire en déchiffrant et c’est en déchiffrant qu’on comprend.

C’est bien en forgeant qu’on devient forgeron mais c’est aussi « en troquant qu’on devient trop con » (d’après François Pirette, célèbre humoriste belge dont les œuvres ne seront certainement jamais étudiées à l’école).
Grâce aux nouvelles méthodes pédagogiques tout droit sorties de la célèbre encyclopédie rouge et or « Tout l’univers » édition 1965, la fluidité de la lecture aide à la compréhension. On ne se rend pas encore compte de la portée révolutionnaire de ces propos que trop d’entre vous jugent anodins ! Dès ce soir, j’écoute et j’apprends par cœur des tirades entières de William Shakespeare, je récite à satiété des haïkus de Bashō Matsuo et je vous fiche mon billet que dans moins de 3 mois, je comprends l’anglais et le japonais comme personne!

C’est si simple d’enseigner, et c’est seulement maintenant qu’on nous le dit ! Enfin, on ne nous l’a pas vraiment dit, on l’a surtout appris à la radio, à la télé, dans les journaux. Parce que Maître Blanquer sur son arbre perché, tient à utiliser les média, nouveaux vecteurs de communication branchés pour s’adresser aux petits soldats de l’Éducation Nationale.

Retour aux fondamentaux

Et la dictée ? Quoi la dictée ? Une fois par jour ? C’est le pied, croyez-moi ! Nous, enseignants, sur notre piédestal (oui, j’anticipe mais l’estrade redeviendra vite obligatoire), nous dicterons des phrases alambiquées et exigeantes, pour que l’orthographe cesse d’être un marqueur social. Nous ambitionnerons l’excellence pour tous : « c’est en tâchant qu’on devient tâcheron ». Les futurs besogneux de la République ! C’est ça le retour aux sources, aux fondamentaux !

Ah, je vous le dis comme je le pense/panse, vivement la rentrée ! Enfin un ministre capable de prendre sa plume pour nous chatouiller certes mais surtout pour nous écrire nos progressions et programmations. Il serait sur le point d’éditer un cahier-journal par niveau. Mais pas d’inquiétude, la liberté pédagogique demeure… La pâte à sel restera-t-elle dans les programmes ? That is the question !

Et puis pour l’instant, rien n’est dit sur l’écriture. Chut, n’ébruitons surtout pas que c’est un moyen sûr de vérifier les acquis des élèves en vocabulaire et en grammaire et de s’assurer du bon usage de l’orthographe. C’est pourtant le b-a ba de l’enseignement…

Une chronique de Fabienne Lepineux

Commentaires

commentaires

elise

Rédac'chef enthousiaste !

Un petit commentaire ?