Rentrée 2016 : un bilan par l’ADEAF

ADEAF- 0 commentaire »

logo-ADEAF

La réforme du collège fait régresser l’apprentissage de l’allemand

 

L’ADEAF a mené entre le 1er et le 30 septembre 2016 une enquête portant sur l’évolution des effectifs d’élèves germanistes à la rentrée 2016. Des informations sur l’enseignement de l’allemand à l’école primaire ont également été collectées.

Selon les résultats de notre enquête menée auprès des enseignants d’allemand de collège, le nombre d’élèves apprenant l’allemand en 6e, 5e et 4e est en diminution de 8 % par rapport aux effectifs de la rentrée 2015 dans les 370 collèges couverts par cette enquête. La baisse est particulièrement sensible en 6e où les effectifs diminuent de 31 %.

On est loin de l’objectif du ministère de l’éducation nationale de 6%, soit 28 000 collégiens de plus apprenant l’allemand1 !

En raison de la diversité des politiques dans les académies, notamment concernant les bilangues, les écarts entre les académies sont très importants. Ainsi, dans les classes de 6e des collèges couverts par l’enquête, la baisse est de 81% dans l’académie de Caen mais de 0% dans l’académie de Nantes. Pour l’ensemble des trois classes (6e,5e et 4e ) la baisse est de 25% à Limoges mais en augmentation de 1% à Amiens

De plus, les heures attribuées à l’allemand dans les dotations horaires globales sont en diminution de 17 %2. A la suppression des sections européennes s’ajoute la transformation en LV2 des classes bilangues maintenues en 5e et les pertes horaires correspondantes.

La réforme du collège entraine une détérioration des conditions de travail des enseignants qui sont plus nombreux à se partager entre plusieurs établissements. Des postes sont supprimés (13 dans l’académie de Rouen), des reconversions proposées aux professeurs titulaires remplaçants sans affectation (académie de Lyon) .

Les nouveaux manuels se sont allégés pour s’adapter aux nouveaux horaires. La plupart des élèves n’auront plus la possibilité d’atteindre le niveau B1 du CECRL.

L’entrée en vigueur de la réforme fait structurellement régresser l’allemand au collège. Elle fragilise les échanges scolaires et l’amitié franco-allemande.

L’ ADEAF déplore que ses multiples alertes n’aient pas été entendues.

Faut-il attendre que le bilan s’alourdisse encore à la rentrée 2017 pour revenir sur des mesures aussi dommageables ?

2 Cf. résultats de l’enquête ADEAF de mars 2016 http://adeaf.net/spip.php?article134 ou dans le Bulletin n°131 p 16 à 25

Résultats de l’enquête

I. Évolution des effectifs élèves dans les 370 collèges ayant participé à l’enquête

II. Évolution des effectifs par académie

III. L’allemand dans le primaire dans les secteurs des collèges ayant participé à l’enquête

IV. Collecte de témoignages (Extraits)

  1. Évolution des effectifs élèves dans les 370 collèges ayant participé à l’enquête

  • Les chiffres

Rentrée 2015

Nbre d’élèves

Rentrée 2016

Nbre d’élèves

Evolution en %

6e

7434

5166

-31 %

5e

7541

9012

20 %

4e

9463

8309

-12 %

Total

24438

22487

-8%

  • Les constats

  • Sur l’ensemble des trois classes concernées par la réforme (6e, 5e et 4e), le nombre d’élèves apprenant l’allemand est en baisse de 8 % .

  • La baisse est particulièrement sensible en 6e où les effectifs diminuent de 31 %.

  • L’allemand a été moins choisi en 4e avec une baisse de 12 %.

  • Pour cette première rentrée avec la LV2 débutée en 5e, l’augmentation du nombre d’élèves apprenant l’allemand dans cette classe est de 20 %.

  • Analyse et commentaires

L’impact de la réforme du collège sur les effectifs est particulièrement sensible en 6e. La diminution d’un tiers des effectifs élèves à ce niveau correspond sans surprise à la fermeture d’un tiers des sections bilangues.

Mais l’allemand apparait globalement fragilisé avec la diminution significative de 12 % en 4e. Alors qu’exceptionnellement, deux classes d’âge commencent la LV2, en 5e, conformément à la réforme, et en 4e, pour les élèves qui n’avaient pas de LV2 l’année précédente, l’augmentation du nombre d’élèves débutant l’allemand en LV2 n’est que de 2 %.

Cette évolution est inquiétante. L’attractivité des sections bilangues avait permis de stabiliser les effectifs d’élèves germanistes. La mise en cause de ce dispositif déstabilise et fait régresser l’allemand sur l’ensemble du collège.

Inquiétants également sont les commentaires de nombreux enseignants de collège qui témoignent de regroupements d’élèves débutants issus de classes différentes (6e bilangue + 5e LV2, 5e LV2 + 4e LV2), ou pire encore d’élèves à différents stades d’apprentissage (élèves de 5e issus de 6e bilangue avec des élèves débutants de 5e ou de 4e). Il est à craindre que ces conditions d’apprentissage dégradées n’incitent pas les familles à faire le choix de l’allemand dans les collèges concernés !

  1. Évolution des effectifs par académie

  • Les chiffres

Académie

Evolution des 6e bilangues

(chiffres ADEAF au 03.04.2016)

6e

5e

4e

5e +4e

Ensemble

Nombre de collèges ayant participé à l’enquête

Aix-Marseille

-6 %

-2 %

4 %

0 %

2 %

1 %

22

Amiens

-32 %

-26 %

46 %

-12 %

-8 %

1 %

16

Besançon

-49 %

-64 %

9 %

-27 %

-40 %

-26 %

7

Bordeaux

-30 %

-44 %

-10 %

6 %

-22 %

-17 %

9

Caen

-95 %

-81 %

123 %

-11 %

-17 %

0 %

15

Clermont-Fd

-14 %

-10 %

-1 %

1 %

– 5%

-3 %

16

Créteil

-27 %

-27 %

15 %

5 %

-13 %

-1 %

14

Dijon

-24 %

9 %

9 %

-8 %

0 %

3 %

8

Grenoble

-65 %

-49 %

5 %

-6 %

-20 %

-15 %

10

Lille

-59 %

-63 %

46 %

-14 %

-29 %

-11 %

13

Limoges

-39 %

-12 %

-5 %

-52 %

-16 %

-25 %

10

Lyon

-66 %

-62 %

30 %

-16 %

-22 %

-19 %

28

Montpellier

-10 %

-2 %

-20 %

8 %

-17 %

-5 %

12

Nancy-Metz

-34 %

-56 %

117 %

-5 %

-6 %

11 %

4

Nantes

22 %

0 %

26 %

-19 %

-9 %

-1 %

48

Nice

-10 %

-21 %

-37 %

17 %

-21 %

-19 %

3

Orléans-Tours

-22 %

-58 %

1 %

-1 %

-43 %

-16 %

9

Paris

0 %

-6 %

12 %

-14 %

-3 %

-4 %

16

Poitiers

-68 %

-60 %

20 %

-22 %

-30 %

-20 %

28

Reims

-56 %

-59 %

93 %

25 %

-10 %

29 %

7

Rennes

-75 %

-57 %

-17 %

28 %

-38 %

-14 %

7

Rouen

-76 %

-61 %

29 %

-25 %

-27 %

-22 %

26

Strasbourg

-1 %

-30 %

-2 %

-2 %

-18 %

-12 %

1

Toulouse

-35 %

29 %

16 %

-5 %

5 %

11 %

9

Versailles

-19 %

-4 %

7 %

-16 %

-19 %

-5 %

32

Tableau_6e_batons

  • Les constats

  • Les effectifs sont en baisse dans toutes les académies sauf Aix-Marseille, Amiens, Dijon, Reims et Toulouse.

  • La baisse des effectifs en 6e dépasse les 60 % dans les académies de Besançon, Caen, Lyon, Rennes, Rouen et Poitiers.

  • La baisse des effectifs en 6e est très largement parallèle à la suppression des bilangues dans les différentes académies.

  • Analyse et commentaires

Le faible nombre de réponses dans certaines académies (Nancy-Metz, Nice, Strasbourg) ne permet pas de dégager des tendances significatives dans ces académies.

Toutefois, d’importantes disparités sont mises en évidence qui témoignent des inégalités territoriales et d’une politique volontariste – ou de son absence- pour promouvoir l’allemand.

A titre expérimental, certaines académies (Versailles, Clermont-Ferrand, …) avaient introduit la LV2 en 5e, ce qui est un élément d’explication des disparités de l’augmentation en 5e.

  1. L’allemand dans le primaire dans les secteurs des collèges ayant participé à l’enquête

  • Chiffres et constats

Les enseignants ayant participé à l’enquête ont donné des informations sur l’enseignement de l’allemand dans les écoles primaires du secteur de 130 collèges.

  • L’allemand est enseigné dans au moins une des écoles primaires du secteur de 41 % des collèges couverts par l’enquête proposant l’allemand.

  • L’apprentissage de l’allemand est débuté en classe de :

Camemberts_primaire

 

  • Analyse et commentaires

Si la situation dans le primaire semble connaître une évolution plus positive, (selon les résultats de l’enquête, l’allemand est enseigné dans au moins une des écoles primaires du secteur de 41 % des collèges proposant l’allemand), c’est grâce aux enseignants de collège qui ont accepté d’enseigner en primaire pour sauver leurs bilangues de « continuité » et/ou compléter leur service amputé de nombreuses heures.

C’est essentiellement en cycle 3, en CM1 et au CM2, en parallèle avec l’anglais et non au CP, en concurrence avec l’anglais que l’allemand est débuté.

Une confirmation que le développement de l’apprentissage de l’allemand passe par le développement de dispositifs bilangues !

  1. Collecte de témoignages (Extraits)

Les enseignants se sont exprimés au cours de l’enquête sur les situations que la mise en place de la réforme du collège a provoquées pour l’enseignement de l’allemand.

Nous avons regroupé quelques-uns de ces témoignages.

– On constate fréquemment à la rentrée 2016 un refus d’ouvrir des groupes classes alors que les effectifs l’auraient permis : Des élèves ont été refusés en 6e bilangue car le rectorat a refusé de créer un second groupe. Pour information, la demande était de 36 élèves. (Académie de Rouen)

Bilangue qui fonctionne très bien, j’avais 35 candidats pour cette rentrée, nous sommes obligés de refuser des élèves car impossible d’ouvrir 2 groupes de bilangue. (Académie de Versailles)

La suppression de certaines classes bilangues est amèrement rapportée par les adhérents : J’avais jusque là beaucoup de demandes pour la 6e bilangue qui est désormais supprimée. (Académie de Poitiers)

– Pour l’ouverture de nouvelles classes de LV2 en 5e, les conditions sont difficiles à réunir:Mes anciens ‘bilangues’ ont tout simplement permuté en LV2. Je n’ai pas de nouveau groupe cette année. Pas d’ouverture d’une vraie LV2. De ce fait, des élèves voulant débuter n’ont pas été acceptés. (Académie de Caen)

Le corollaire est la constitution le regroupement d’élèves de différents niveaux : Bilangues mélangés avec débutants en 5e et 4e, en 3e, mélange LV1 et lv2. Tout va bien !! (Académie de Nancy-Metz)

Les classes ‘bilangues’ n’en auraient-elles pas plus que le nom ? Limitées à la classe de 6e, elles sont vidées d’une grande partie de leur substance : l’horaire réservé aux deux langues est rarement réparti à parité : Le plus souvent, on a attribué 4 heures à l’anglais pour bien souvent 2 heures ou 2 h30 ou, dans le meilleur des cas, 3 heures à l’allemand. Les conséquences se font vite sentir auprès des parents et des élèves eux-mêmes comme l’exprime une de nos collègues de l’académie de Dijon: Entre 2015 et 2016, j’ai eu de nombreuses inscriptions en moins car les 2 heures par semaine sont insuffisantes pour les parents (parité anglais-allemand non respectée). De plus, cela signifie que l’allemand n’a plus du tout d’importance. La bilangue a automatiquement été transformée en LV2 (à partir de la classe de 5e) . On m’a interdit des interventions en primaire dans l’école de secteur alors que les collègues de deux écoles étaient intéressés. C’est très difficile moralement de constater que dans mon établissement, l’allemand a si rapidement perdu de son importance auprès des élèves.

C’est tout l’équilibre des postes des enseignants à court et à long terme qui est remis en question : Depuis trois ans, j’avais un collègue, car il y avait 9 heures de plus, depuis cette année, je me retrouve à nouveau seule … et normalement sans la réforme, nous aurions eu au collège 30 heures d’allemand avec 450 élèves , mais avec la réforme, nous n’avons que 20 heures. […] On est laissée seule et toutes les classes ont 2 h 30 , les bilangues et ceux qui commencent en 5e. (Besançon)

La bilangue a été transformée en LV2. J’ai 3 élèves débutant l’allemand en 5e regroupés avec 23 autres issus de 6e bilangue. Mon service est passé de 12h à 7 h 30 dans mon établissement. Je dois compléter mon service dans un collège à plus de 40 km… Même situation dans cet établissement là : débutants mélangés à des bilangues en 5e et aussi en 4e !!! (Grenoble)

Plus de 6e bilangues au collège alors qu’une quarantaine d’élèves de CM2 étaient intéressés. Perte de 3 heures cette année et de 6 heures l’année prochaine. (Lyon)

Il n’y a plus de classes bilangues, seulement des LV2, mais uniquement constituées d’anciens bilangues. Pas un seul débutant en 5e ni en 4e. Il y a de fortes chances donc pour qu’à la rentrée 2017, il n’y ait plus de 5e LV2 et seulement une 4e LV2 et une 3e LV2 jusqu’à complète disparition de l’allemand… Il ne reste plus, à cette rentrée, qu’une 3e LV2 constituée de l’ancienne 4e bilangue. L’année prochaine, il n’y aura plus du tout d’allemand. (Poitiers)

De très nombreux professeurs d’allemand ont donc à assurer cette année des services partagés sur plusieurs établissements :J’ai droit à un regroupement 4e LV1 et 3e LV2. Je fais mon complément de service au lycée avec 3 heures pour des secondes et j’ai 3/4 d’heure en CM2 dans une école de secteur. Bref 9 niveaux à gérer… (Orléans Tours)

Poste partagé sur 3 établissements et une école primaire (à mettre en place mais à A.) (Clermont-Ferrand)

Cette situation peut même atteindre des sommets et pousser au découragement : Tous les groupes sont passés lv2. Je complète mon service à 1 h 15 de route de là. 650 km par semaine. 12 h de route pour 20 h de cours. 5j/5 de pris. Trajets pendant la pause déjeuner. Pas le temps de déjeuner, en fait. Élèves tirés au sort parmi ceux qui avaient choisi espagnol afin de remplir le groupe d’allemand lv2. Le découragement prend le dessus sur tout le reste. L’échange existant depuis 30 ans disparaîtra l’année prochaine. Bref, tout va bien. (Reims)

La réforme est appliquée de façon inégale sur le territoire et certains effets sont atténués grâce au soutien des équipes pédagogiques : Maintien d’une bilangue grâce au soutien des collègues. Heures de la bilangue prise sur la marge d’autonomie. Donc bilangue à 3 heures par semaine dans tous les niveaux et maintien de la LV2 avec un mélange 5e et 4elv2 pour cause de faibles effectifs. Maintien d ‘une heure d’euro en 3e pour terminer le cursus, financée sur la marge d“autonomie. (Aix)

Grand soutien par la principale (et des collègues), volonté de maintenir l’allemand, mais application des règles de l’Académie : en 6e 4 h pour l’anglais, 2 h pour l’allemand, ensuite la bilangue devient LV2 en 5e avec 2 h 30, pas de recrutement de LV2 débutant en 5e, car nous sommes un petit établissement avec 220 élèves, par contre un débutant LV2 5e est arrivé de l’extérieur. (Dijon)

Parfois les règles locales sont vraiment dures : Dans notre collège, la LV2 allemand a été supprimée car nous avions la bilangue ! Tous les élèves de 5e font donc systématiquement espagnol s’ils n’ont pas pris bilangue allemand en 6e. (Rennes)

Le niveau 6e consiste en un atelier germanique 2 heures par semaine. (Rouen)

Certains établissements privés font face à des situations rendues difficiles du fait de la forte demande:

En 6e, il y a un «atelier découverte allemand», 1 h 30 par semaine pour « remplacer» nos bilangues. Bien sûr, les heures sont hors contrat et payées sur fonds propres (parents et établissement), mais grande demande de la part des parents.

Il y avait une forte demande pour l’allemand en 6e, lors des inscriptions. Nous n’avons pas pu y donner suite bien sûr. En lv2, l’allemand est en perdition face à l’espagnol . (Lille)

On rencontre quelques îlots où les professeurs d’allemand sont heureux, y compris dans des académies où les classes bilangues ont été massivement supprimées :

La création d’un poste fixe depuis deux ans, d’un échange depuis un an et une activité renforcée de promotion de l’allemand auprès des écoles primaires du secteur ont contribué à l’augmentation du nombre d’ élèves entrant dans la classe bilangue en 6e. Une classe de LV2 a été ouverte, la parité horaire est respectée. (Bordeaux)

La bilangue allemand a été maintenue. Auparavant, le chef d’établissement limitait les inscriptions en 6e bilangue à une classe (25-28 élèves) malgré les nombreuses demandes. Pour cette année, toutes les demandes ont été acceptées, donc 2 classes de 6e bilangue ont été ouvertes. La demande en allemand a fortement augmenté pour la LV2 : 2 classes en 5e et 2 classes en 4e viennent d’ouvrir. Comme le collège sort du RRS1, nous avons des heures en plus (pour moi c’est un cadeau pour faire passer la pilule), donc les niveaux bilangues sont à 3 h pour cette année. Je suis donc à 22 h, et il reste un BMP2 de 5 h toujours non-pourvu (1 classe de 5e LV2 + 1 classe de 4e LV2). Je dois aussi faire une heure par quinzaine dans une des 8 écoles de secteur pour justifier la continuité. (Grenoble)

Le principal et plusieurs collègues ont soutenu l’allemand, donc j’ai toutes mes heures. Je vais aller en primaire (CM2) sur l’horaire de l’APC3, deux fois 30 minutes. (Limoges)

Sur 650 élèves, 157 font allemand. Les 5e à 3e bilangues ont été transformées dans l’intitulé en Lv2, mais je garde deux groupes distincts par niveau.

On m’a accordé la possibilité de faire 3 fois par semaine 46 minutes plutôt que 2 h en semaine A et 3 h en semaine B. En 6e bilangue, un record d’inscriptions avec 34 élèves. Nous avons bataillé avec l’équipe pédagogique pour qu’ils ouvrent deux groupes de bilangues en 6e, car au début le principal voulait assembler les 5elv2 avec quelques 6e. Nous avons gagné (soi-disant pas certain de garder cette configuration l’an prochain si on a moins d’heures d’autonomie… Mais ça fait une année de gagnée, en tout cas). J’interviens sur un seul établissement avec 21 h. (Nantes)

Situation exceptionnelle et très favorable pour mon collège: ma chef d’établissement a réussi à faire ouvrir un poste fixe (le seul de l’académie), que j’ai obtenu. Mon «recrutement» semble avoir été efficace également manifestement. Bref, ici la section donne l’impression de vouloir «revivre». (Poitiers)

Conclusion: Quand l’environnement – collègues et chefs d’établissement – est favorable, l’enseignement de l’allemand peut arriver à se maintenir.

La question du recrutement d’élèves germanistes revient donc au premier plan :

Sans promotion, pas d’élèves. Alors que ce travail incombe à toute l’Institution, ce sont le plus souvent les professeurs d’allemand qui en supportent seuls la charge : Ces effectifs sont le fruit d’un travail acharné avec le premier degré pour «convaincre». (Aix-Marseille)

Le flou qui a entouré cette rentrée a par conséquent été cruellement ressenti à l’entrée en 6e:La 6e bilangue a été maintenue, mais les effectifs ont chuté. Malgré mes interventions dans les écoles primaires, il y a eu un problème de communication (écoles-collège) et de compréhension (dossiers d’inscription peu clairs). Le jour de la rentrée, les parents m’ont dit qu’ils avaient reçu des informations contradictoires, tantôt la bilangue était fermée, tantôt elle restait ouverte, difficile pour eux donc de se décider. (Bordeaux)

Une information fiable et cohérente est nécessaire pour accompagner le choix de l’allemand :

La «Mobiklasse» est venue et les élèves étaient ravis, et une quinzaine pensaient prendre allemand en 5e LV2 (suite au sondage effectué à la fin de l’intervention). Bilan: une seule élève est inscrite en 5e LV2! Est-ce dû à la réunion d’information faite par la principale qui a bien précisé que les 5e LV2 seraient «mélangés» aux 5e ex bilangues ? (oui, on ne dit plus bilangue, on me l’a bien précisé…). Sans doute… Quant à la parité anglais-allemand en 6e, elle n’est absolument pas respectée puisque je n’ai plus que 2 heures ! (Dijon)

Principale «peu coopérative» : Aucune info aux directeurs d’écoles concernant le maintien de la bilangue (parents CM2 informés à quelques jours des inscriptions en 6e et d’autres erreurs «stratégiques» ressemblant à un boycott de la bilangue). Distributions des fiches de vœux pour le choix de la LV2 à la va-vite, bien plus tôt que d’habitude en mai, et derrière mon dos, si bien que je n’ai pas pu relancer les élèves ayant fait le choix de l’allemand en mars. Conséquence: les deux tiers ont basculé vers l’espagnol.(Versailles)

Les collègues continuent de chercher les solutions pour faire évoluer cette situation.

Ils questionnent la notion de «bilangue de continuité» et s’engagent personnellement sur les deux niveaux du cycle 3, à l’école primaire et au collège:

La bilangue doit impérativement être transformée en bilangue de continuité pour pouvoir perdurer. Un projet à donc été monté avec trois des écoles primaires du secteur. Il concernera à chaque fois une classe de CM2, tous les élèves en plus de l’enseignement de l’anglais et relève quasi plus d’une sensibilisation culturelle que d’un vrai enseignement de la langue. C’est moi qui assurerai ces heures en collaboration avec le professeur des écoles. (Clermont-Ferrand)

La bilangue a finalement été maintenue au nom de la «bilangue de continuité». Cette continuité, qui n’existe pas encore, devra être mise en place au cours de cette année grâce à des interventions en primaire. (Rouen)

L’allemand n’est pas enseigné, mais dans le cadre de la réforme et des bilangues de continuité, j’interviendrai sur les 2 écoles de secteur à raison d’une dizaine d’heures/an sur toutes les classes de CM2 et avec certains élèves de CM1. (Clermont-Ferrand)

Ces interventions à l’école primaire demandent une organisation de qualité pour être efficaces et il faut tenir compte de tous les interlocuteurs possibles :

Deux écoles de notre secteur ont une enseignante avec la certification en allemand. L’une des deux a répondu favorablement à ma demande de faire de l’allemand en plus de l’anglais en décembre 2015. Elle reste cette année sur le poste et nous prévoyons un projet comme l’an passé entre collège et premier degré. Je vais sûrement intervenir dans certaines petites écoles du secteur où le collègue ne sait pas enseigner l’allemand.

Nous avons un conseiller germanophile, bras droit de l’IEN du bassin, qui est dynamique pour installer l’allemand le plus possible dans les écoles du secteur. L’enseignement se fait plutôt dans une optique bilangue, dans l’idée de continuer en bilangue en 6e. (Nantes)

C’est très variable, y compris pour les débuts. Le projet est de ne faire commencer l’allemand qu’en CM1 et faire comme une bilangue dès la primaire. Les 3 écoles qui ont un poste fléché bénéficient parfois d’un assistant. (Aix-Marseille)

Je suis intervenue en primaire à raison de 10 h dans chaque école, il y a 2 ans. Depuis la réforme, cela n’est plus possible…. Dans l’académie de Caen, il n’y aura pas d’apprentissage de l’allemand (LV1 anglais pour tous), mais une sensibilisation faite par les PE volontaires avec l’aide des professeurs de collège volontaires. (Caen)

Les situations sont contrastées, certaines académies ayant fixé des règles pour assurer la continuité, comme à Montpellier ou surtout à Nantes, où beaucoup d’enseignants rapportent qu’il faudra assurer 18 h d’enseignement aux enfants de CM2.

J’enseignerai dans trois écoles primaires, mais je n’en ai pas encore été avertie. Les professeurs des écoles ont été contactés, mais pas moi. Tous les élèves suivront les cours d’allemand. Ce sera un enseignement et non une initiation. Il faut présenter un projet avant le 16/09. (Nantes)

Si à Nantes cet enseignement précoce devient obligatoire, dans d’autres académies on est plus nuancé comme à Versailles : Les cours en CM2 (1 h / semaine pendant 8 semaines) ont été imposés pour pouvoir garder la bilangue au collège. Seuls les élèves volontaires assisteront à ces cours, ils ne seront pas obligés d’aller en 6e bilangue ensuite (et inversement, ceux qui n’auront pas suivi les cours d’allemand en CM2 pourront quand même accéder à la bilangue en 6e) .

Difficile à mettre en place, nous sommes encore en pourparlers pour l’organisation. Ce sera une seule école du secteur, sur le temps de midi, pour les volontaires.

Les professeurs d’allemand sont finalement placés dans une position inconfortable où ils se sentent dépositaires d’une mission vis-à-vis du primaire alors qu’ils nesont pas toujours les bienvenus sur le terrain. Cela génère de l’inquiétude et parfois du découragement :Collaboration très active avec le primaire, un projet de voyage en Allemagne de 3 jours pour le cycle 3 CM / 6e. Une politique marnaise de qualité mise en place dès le mois de mars avec 5 écoles primaires et 3 collègues de primaire que j’ai formés et qui s’auto-forment, également un collègue du secondaire et mon intervention sur la 5e école . La 5e école n’a pas d’intervenant ; je ne veux pas y aller, j’ai assuré la transition et annoncé dès mars que je n’irai pas en primaire pour cause de travail chargé (échange, voyages). A la rentrée il n’y a personne! (Reims)

Durant l’année 2014-2015, j’ai mené un projet en primaire (CM1-CM2) dans une école du secteur : initiation à l’allemand et échange de lettres avec des correspondants (5. Klasse). Avec la suppression de la bilangue, je n’interviens plus en primaire… (Nantes)

Notre IPR nous a dit en fin d’année :“Si vous avez une bilangue, il faut la «mériter», et aller absolument enseigner en primaire, sinon elle sera supprimée l’an prochain. Si vous n’en avez pas, c’est à vous de décrocher la bilangue pour l’an prochain, il faut vous manifester en primaire pour y enseigner quand même de l’allemand», alors que ce sont les IA du 1er degré qui ont décidé dans quelles écoles il y aurait de l’allemand. Dans tous les cas, tout repose sur nous: je refuse!! (Reims)

Ce découragement semble pourtant bien légitime puisque dans la même académie on peut lire : On mise sur le «tout anglais». Les titulaires de licences d’allemand ont interdiction de l’enseigner. Honteux.

Ce manque de cohérence est à l’œuvre dans bien d’autres académies: Jusqu’en 2015 l’allemand était enseigné en primaire dans une école de mon secteur par une professeure des écoles titulaire d’une licence d’allemand, donc très compétente et motivée. A compter de septembre 2015, le conseil école-collège (présidé par l’IEN et le principal) lui a interdit de poursuivre cet enseignement et l’a obligée à enseigner l’anglais, pour lequel elle s’estime peu compétente, au motif que la suppression des bilangues en 6e à la rentrée 2016 ne permettrait plus d’assurer la continuité de l’enseignement de l’allemand. Le principal a ensuite argué du fait qu’il n’y avait plus d’allemand en primaire pour refuser le maintien de la section bilangues, alors que le premier projet de carte académique des langues le prévoyait. Malgré l’intervention de Mme Kott, il n’a pas été possible de revenir sur cette décision. A noter que la plupart des bilangues de notre académie ont été maintenues. (Clermont-Ferrand)

La directrice du primaire est prête à accueillir tout enseignement de l’allemand. La Mobiklasse est intervenue en CM1 et CM2 avec succès… mais pour une cohérence primaire-collège, il faudrait une bilangue en 6e (Créteil)

Tous les acteurs du système scolaire ont un avis sur la question :

L’inspecteur du primaire du secteur a répondu non à ma demande d’aller faire quelques heures en CM2 dans une ou deux écoles du secteur. (Lyon)

J’ai demandé à faire une intervention dans quelques écoles du secteur, même bénévolement, ça m’a été refusé pour laisser la place au néerlandais. (Lille)

Ma collègue en poste l’an dernier avait proposé au principal d’intervenir en primaire : il ne le souhaitait pas. (Poitiers)

Allemand enseigné à la place de l’anglais, cela fait grincer des dents chez l’association des parents d’élèves de l’école depuis plusieurs années. Ils essayent donc de supprimer l’allemand dans cette école. (Toulouse)

Opiniâtreté

Les professeurs d’allemand ne lâchent pas pour autant leur bâton de pèlerin et se préparent quand même à travailler avec le primaire, d’autant plus que les cours moyens et la classe de 6e forment ensemble le cycle 3 et que les projets pour ce cycle devraient fleurir. D’autres profitent des APC4 pour entrer dans le premier degré. En tous cas, tous cherchent le meilleur moyen de maintenir la fameuse continuité. C’est une question de survie.

Je dois faire de la sensibilisation à la langue et culture allemande en cycle 3, donc déjà
2 h d’AP français/allemand avec des mini-projets à tour de rôle dans toutes les 6e, mais pas encore de cadrage et donc le flou artistique en primaire. (Caen)

Au printemps, il était prévu dans mon emploi du temps que j’intervienne 2 heures en primaire. Ces heures m’ont été retirées fin juin. Les enseignants du primaire sont censés dispenser des cours de civilisation allemande afin de pérenniser la 6e bilangue (Rouen)

C’est la première année qu’il y aura de l’allemand en CM2. J’ai une trentaine d’inscrits, sur la base du volontariat. L’initiation aura lieu sur les horaires de l’APC, car le créneau est impossible à trouver quand les élèves viennent de 4 classes de CM2. (Limoges)

J’interviens depuis l’année dernière sur les créneaux d’APC en CM2, je commence les CM1 sur temps scolaire cette année (Amiens)

Témoignages regroupés et commentés pour le bulletin n°132 de l’ADEAF 

1 Réseau de réussite scolaire

2 Bloc de moyens provisoires : Heures accordées à un établissement de manière provisoire pour une année et qui ne peuvent être transformées en poste

3 Activités pédagogiques complémentaires

4 APC = Activités pédagogiques complémentaires : Instaurées dans le cadre de la réforme de l’organisation de la journée et de la semaine scolaires dans le premier degré, les APC font partie des obligations de service des professeurs qui les organisent et les mettent en œuvre dans toutes les écoles. Les APC ne relèvent pas du temps d’enseignement obligatoire pour les élèves mais s’ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d’enseignement dues à tous et nécessitent l’accord des parents concernés. Leur organisation prend en compte l’offre péri-éducative existante, le cas échéant dans le cadre du projet éducatif territorial (PEDT).

http://eduscol.education.fr/cid74795/les-activites-pedagogiques-complementaires.html

Des T-shirts pour soutenir les bilangues

Non classé 0 commentaire »

L’ADEAF dit oui aux bilangues et sections européennes

Campagne  promotionnelle  jusqu’au 13 mars!

Pour 10 Euros, procurez vous un T-Shirt ou un débardeur et militez en faveur des classes bilangues et européennes:

Débardeur_adeaf-oui-aux-bilangues2

T-Shirt adeaf-oui-aux-bilangues

 

 

 

 

 

 

La première  campagne lancée avec le T-shirt unisexe seul sera close le 10 mars:
https://www.teezily.com/adeaf-oui-aux-bilangues

La seconde avec au choixdébardeur ou T-shirt à 10 Euros ( + 3€ 95 de frais de livraison) sera close le 13 Mars:
https://www.teezily.com/adeaf-oui-aux-bilangues2

Plus d’info sur le site national http://adeaf.net/spip.php?article130

En fonction du nombre de commandes, nous serons en mesure de proposer encore d’autres modèles.

Ces campagnes sont gérées par un site externe. Après votre achat, vous n’êtes pas débité immédiatement mais seulement à la fin de la campagne et donc au moment où les T-shirts seront imprimés et expédiés.
Pour en savoir plus sur le fonctionnement, consultez les questions fréquentes.

 

————————————-

Vous pouvez nous contacter et nous rejoindre pour animer ce blog régional ou d’autres actions à l’adresse:  [email protected]

26 Janvier 2016, encore dans la rue!

Non classé 0 commentaire »

Alors que le ministère de l’Éducation Nationale avait publié le 22 janvier son document « Stratégie Langues Vivantes »   annonçant finalement le maintien du dispositif bilangue, il croyait avoir apaisé les inquiétudes des enseignants de langues et singulièrement des professeurs d’allemand. Personne n’a été dupé par les annonces de la ministre. Le maintien en trompe l’œil des classes bilangues ne peut pas nous satisfaire: les classes bilangues seront peut-être effectives à la rentrée de septembre 2016 en classe de 6ème, mais avec quel horaire? Les établissements reçoivent en fait au mieux 6 heures de dotation pour les langues en 6ème, quand il s’agit d’une classe bilangue. Rien n’est précisé quant à la répartition entre les deux langues, ni à leur statut, 1ère ou 2ème langue, si bien que l’avenir de l’allemand  en 5ème bilangue risque de se confondre avec celui d’une banale LV2. La perte horaire est à l’ordre du jour pour tous! Dans l’académie Aix-Marseille, 101 classes de 6ème  bilangues allemand-anglais seraient maintenues sur les 107 existantes, ce qui constitue déjà une avancée, elles le seront mais dans les conditions évoquées ci-dessus. Par ailleurs, les fortes disparités entre académies sont criantes et ne rassurent personne sur l’avenir du dispositif. Le tableau brossant les disparités: Tableau-ADEAF.net

Les collègues ont donc rejoint le cortège des manifestants  à l’appel de l’intersyndicale, appel relayé par l’ADEAF.

Voici quelques panneaux brandis par les professeurs d’allemand à Marseille mardi matin.

panneau_carte

panneaux_pomme

panneaux_ameliorer

panneaux_Angela_Francois

panneaux1

panneaux-EPI

panneaux-karneval

Si vous jugez que la réforme du collège n’est pas une bonne chose, vous pouvez agir en signant les pétitions suivantes:

la pétition lancée par l’ADEAF dès le mois de mars 2015: http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=rcADEAF

la nouvelle pétition lancée par les FCPE 13 et 76: https://www.change.org/p/mme-la-ministre-de-l-%C3%A9ducation-nationale-appel-de-la-fcpe-13-et-de-la-fcpe-76-pour-suspendre-la-r%C3%A9forme-du-coll%C3%A8ge?recruiter=480152798&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_facebook_responsive&utm_term=des-lg-no_src-no_msg&fb_ref=Default

 

 

Vous pouvez nous contacter et nous rejoindre pour animer ce blog ou d’autres actions à l’adresse:  [email protected]

2016

Non classé 0 commentaire »
Chers amis,
Voici l’année 2016 et son cortège de projets plus ou moins enthousiasmants!

La Régionale vous souhaite à tous une bonne année et espère que l’énergie ne vous manquera pas pour mener à bien tout ce que vous entreprenez.

Nous restons à votre disposition pour concrétiser certains projets et (tenter de) répondre à vos questions.
Nous espérons pouvoir vous soutenir et nous comptons sur vous pour aller plus loin dans les solutions à envisager face aux problématiques posées par l’enseignement de l’allemand dans notre région.
L’union fait la force, ne l’oubliez pas. En étant solidaires, nous augmentons nos chances de réussite, et surtout nous sortons de l’isolement.
Voici le compte-rendu de la table-ronde du 27/11/2015 à Aix en Provence: RunderTisch27.11.2015.PV .
Bonne lecture à tous.

Blog en sommeil…

Non classé 0 commentaire »

Chers amis,

notre blog est actuellement en sommeil, faute de temps et de force pour l’animer régulièrement.

L’actualité de ces derniers mois nous a mis dans la rue, à nos claviers et à nos plumes pour écrire à nos responsables politiques. Nous cherchons encore comment arrêter la mise en place de la réforme du collège.

Vous pouvez nous contacter et nous rejoindre pour animer ce blog ou d’autres actions à l’adresse:  [email protected]

Merci de votre compréhension.

L’action continue

Non classé 0 commentaire »

 

Ne restons pas immobiles!

m_E26CF23CC43EC94AADC3AFDB26CFF93C

Mardi 19/05, les professeurs d’allemand de l’académie ont manifesté leur opposition à la réforme du collège, notamment en ce qui concerne la nouvelle organisation des langues vivantes.  Un compte-rendu visuel de cette manifestation: La Marseillaise

Mercredi 20/05, le Ministère de l’Education Nation faisait savoir sur toutes les ondes que le décret et l’arrêté d’application de la réforme était publié au Journal officiel.

Les enseignants de langues ne décolèrent pas contre ces nouvelles dispositions et entendent poursuivre leurs actions.

Une intersyndicale appelle à diverses actions.

Nous nous y associons.

1. Signez les pétitions en ligne:

-Pétition ADEAF NON à la disparition programmée de l’allemand de l’enseignement en France

– Pétition de l’intersyndicale  pour  un autre collège 2016:

2. Participez à un nouveau mouvement avec rassemblement

mercredi 27 mai à 14  heures

devant le Rectorat à Aix en Provence.

Venez nombreux exprimer votre mécontentement!

m_420218776_0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres initiatives restent possibles:

Vous pouvez par exemple écrire votre mécontentement à votre député, à Mme la Ministre de l’Education Nationale, à Mr le Président de la République.

Des lettres modèles se trouvent sur le site national de l’adeaf: pour télécharger des lettres.

Merci de votre action et de votre soutien.

Pour nous écrire: [email protected]

 

Réforme des collèges: la mobilisation continue!

Non classé 0 commentaire »

Rien n’est encore joué !
Quelques collègues d’Allemand s’étaient déjà mobilisées lors de la manif à Marseille le 9 avril.
http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/social/37856-video-des-milliers-de-manifestants-dans-les-rues-de-marseille

Notre Ministre s’entête, mais nous tenons bon!

Depuis, nous maintenons la pression sur la ministre de l’Éducation, afin qu’elle revienne sur ses projets concernant l’enseignement de l’allemand.

Pourtant.
Logo-Alex-Avatar-BI-1KleinS’il n’y a plus de bi-langues en collège, alors plus d’échange et de certification…De ce fait,  quelques familles de convaincus feront encore le choix de l’allemand en 5e, mais plus autant… bien vite, le recteur fermera ces classes pas assez remplies !

Nous ne sommes pas seuls:

Beaucoup de média et de personnalités politiques nous soutiennent et relaient nos préoccupations :
http://adeaf.net/spip.php?article92

Agissez avec nous!

– Venez, vous aussi, nous aider à défendre cette chance pour les germanistes de rencontrer « l’autre », « ici » ou « ailleurs » et d’y trouver épanouissement !
Contactez les parents de vos germanistes pour leur expliquer les conséquences néfastes de cette réforme et faites signer la pétition de l’ADEAF !
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=rcADEAF

Réagissez sur le blog de Mme la Ministre. Il y a toujours un espace prévu à cet effet à la fin des articles. Elle communique régulièrement sur la réforme sans changer quoi que ce soit pour l’instant: http://www.najat-vallaud-belkacem.com/

– Faites envoyer un courrier au président de la République ! sans timbre, c’est gratuit! Vous trouverez des modèles de lettres: http://adeaf.net/spip.php?article90

ou sur son blog à la page « écrire au Président de la République »:  http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

Venez manifester le 19 mai à 14h à Marseille:Logo-Alex-Avatar-BI-1Klein
– RDV le 19 mai face au vieux Port, angle MacDo 13h30 pour manifester le désaccord des professeurs d’allemand de l’académie d’Aix-Marseille !

 

Un ‘doodle’ sera mis en ligne dans les prochains jours pour permettre les co-voiturages, si vous le souhaitez.

Envoyez nous vos idées à l’adresse:  [email protected]

Réforme des collèges, Classes bi-langues

ADEAF- 0 commentaire »

 

Campagne de mobilisation.

Une réforme des collèges   est en cours et avec elle nous craignons la fin programmée des classes bilangues en 6ème.

L’annonce de l’introduction la LV2 en 5ème à raison de deux heures hebdomadaires (au lieu de 3h actuellement) ne peut évidemment pas nous satisfaire.

Les sections européennes des collèges seront également sorties du dispositif.

S’informer sur les enjeux de la réforme:

Pour mieux comprendre les enjeux pour notre matière, rendez-vous sur la page d’accueil du site national de notre association http://adeaf.net . Lire le texte de la réforme:  ici
Vous  trouverez sur le site national des documents que l’Association pour le Développement de l’Enseignement de l’Allemand en France  a élaborés:
-les incohérences de cette réforme, alors que l’enseignement de l’allemand en France a fait l’objet d’accords binationaux ratifiés  lors des conseils de ministres franco-allemands: http://adeaf.net/spip.php?article84
-le détail des pertes d’heures d’enseignement sur la scolarité d’un élève, http://adeaf.net/spip.php?article87
-une réflexion de fond sur l’intérêt de l’apprentissage de l’allemand dans notre pays. http://adeaf.net/spip.php?article86

AGIR

-Vous pouvez signer une pétition http://www.petitionpublique.fr/?pi=rcADEAF
-Si vous souhaitez faire plus, par exemple écrire à des personnalités etc…, des lettres types sont à votre disposition sur ce même site. http://adeaf.net/spip.php?article90
 -Pour obtenir les adresses de nos députés, sénateurs, des différents ministres concernés et même du président de la République, voici une liste d’ Adresses_Ac-Aix-Marseille

Mobilisez vous, faites connaître cette page à des personnes qui, comme nous, pensent qu’il faut maintenir un enseignement multiple et vivant  de la langue allemande dans notre pays.

REUNION

Une réunion est organisée

mercredi 25/03/2015

de 16h à 18h

au café Le Gaulois à Aix en Provence, 34 r Jacques De La Roque,

(à côté de la cathédrale Saint-Sauveur).

Venez nombreux et mobilisés!!!

Touche pas à ma langue…      Touche pas à ma bilangue…
Logo-Alex-Avatar-BI-1Klein

Assemblée Générale Régionale

ADEAF- 0 commentaire »

L’assemblée générale annuelle s’est tenue le 24/09/2014 de 14 à 17h au lycée Saint Charles à Marseille.

6 personnes étaient présentes, 6 personnes étaient excusées.

Barbara HOMBACH-BOUCHET, Présidente de la régionale, a présenté le bilan moral de l’association en s’appuyant sur un diaporama qui avait la double ambition de présenter l’ADEAF aux nouveaux adhérents présents et de faire le bilan des activités menées depuis septembre 2013.

Nos actions en 2013/2014 calque2

Octobre : Présence au Forum Pour L’Emploi autour de la langue allemande à Avignon :

Un stand a permis de prendre contact avec des jeunes étudiants d’Avignon et de prolonger les discussions amorcées lors de l’après-midi de conférences.

Novembre : Organisation de l’assemblée générale nationale de l’ADEAF à Marseille :

Un temps fort pour notre régionale qui nous a permis de réactiver nos réseaux et de rencontrer nos collègues de la région et de la France entière.

La partie congrès a donné satisfaction au plus grand nombre, les thèmes et les formations didactiques ont complété l’offre de cette réunion placée sous le signe de Marseille Capitale Européenne de la Culture.

Décembre : Financement et organisation de la formation CINEALLEMAND proposée par le Goethe Institut :

Les professeurs intéressés ont pu profiter de cette formation pour ensuite accompagner les élèves aux séances de cinéma organisées à Salon et à Marseille.

Décembre –Janvier : En accord avec l’Inspection d’allemand, présence aux différentes ‘journées de bassin’ pour distribuer des documents promotionnels aux collègues réunis par notre inspectrice à cette occasion.

Mars : Rencontre avec les stagiaires de l’ESPE : Présentation de l’ADEAF à ces nouveaux collègues, discussion avec plusieurs d’entre eux après cette rencontre au bar du coin. Très bon accueil de leur part, plusieurs adhésions.

Avril : Co-organisation du Deutschlehrertag au Lycée International de Luynes, avec l’Inspection d’allemand et le Goethe Institut.La Régionale a assuré la partie conviviale, Kaffee und Kuchen, et a tenu un stand qui a permis de dialoguer avec les collègues, de nouer des contacts avec les stagiaires et nouveaux professeurs de l’académie que nous n’avions pas encore rencontrés et de leur distribuer les documents ADEAF pour la promotion de l’allemand en France.

Juin : Présence à l’inauguration de l’antenne du GI à la Friche de la Belle de Mai à Marseille. Mme Antonia Blau sera maintenue de façon pérenne à Marseille pour une médiation culturelle, la partie pédagogique restant en priorité au GI de Lyon qui continue d’être notre référent didactique.

Présence à la Sommerfest du Centre franco allemand d’AIX en Provence.

Nos projets :

-Renforcer les relations avec les acteurs de l’allemand dans la région. Prévoir une rencontre avec Mr le Recteur qui travaille actuellement sur la nouvelle carte des langues.

-Commencer à travailler à la préparation du prochain DLT en 2016.

-Réflexion/Création d’un kit d’aide à l’organisation de la « journée de l’Europe » qui a lieu fin septembre. Date trop proche de la rentrée pour qu’elle puisse être exploitée correctement. Dans notre région, des organismes marchands se sont emparés de cette journée et en profitent pour vendre leurs cours. Est-ce bien le sens de cette journée ???

-Favoriser les rencontres entre adhérents par une rencontre conviviale prévue en mars. Objet et modalités à fixer.

Ce bilan moral est adopté à l’unanimité des personnes présentes.

———————————-

Intervention de Antonia BLAU : GI Marseille.

 Mme BLAU nous a rappelé ses missions propres, à savoir une médiation culturelle entre la région de Marseille et l’Allemagne.

Elle a indiqué qu’elle serait également en mesure de relayer des actions plus didactiques comme par exemple le 24/11 l’action ‘Slampoetry’ qui devrait se dérouler au lycée international de Luynes et pour laquelle les collègues peuvent participer à un atelier de formation à Paris le 17/10.

Elle nous a indiqué la venue de la troupe du Theater HEIMATHAFEN NEUKÖLLN avec la pièce ‘ARAB QUEEN’ au théâtre de la Minoterie (Marseille, 13/14 Novembre : http://www.theatrejoliette.fr/spectacle/arabqueen ). Cette pièce est indiquée pour des élèves de lycée.

Elle nous a rappelé qu’elle pouvait faire l’intermédiaire pour les expositions à emprumter (Märchenwelten, Rendez-Vous in Berlin-Comistrips, Als die Mauer fiel…)

Le projet ‘Krimiprojekt’ entre les villes de Marseille et de Hamburg sera reconduit, il s’adresse aux lycéens des deux villes qui écrivent dans la langue étudiée sur la ville partenaire.

Les informations courantes du GI Marseille se trouvent sur le blog   http://blog.goethe.de/marseille/

———————————————-

Discussion informelle :

Une adhérente propose que la régionale organise comme par le passé (déjà un peu lointain) des formations didactiques le week-end, afin que les adhérents aient le temps de participer sans trop toucher à leur semaine trop chargée par ailleurs. Nous réfléchissons à cette proposition.

Une autre adhérente soulève la difficulté à s’y retrouver dans les propositions de l’OFAJ, car souvent les informations sont difficiles à trouver. L’ensemble des personnes présentes confirme cette impression.

Verre de l’amitié :

Après cette discussion, nous avons partagé le verre de l’amitié avec les présents et Mme Agnès LEVICKY, IA-IPR, venue nous rejoindre. Nous la remercions de sa présence.

La séance est levée à 17h.

————————————————–

Journée des germanistes 12 Avril 2014

ADEAF-, Non classé, Pédagogie 0 commentaire »

logo-ADEAFgoethe_Institut-logologo-Ac-Aix-Mars

 Après tant d’années, grâce aux efforts conjugués

de l’Inspection régionale d’allemand, du Goethe Institut et de l’ADEAF régionale,

une journée des germanistes vous est proposée

le 12 avril 2014  de 9 à 18 h

au Lycée international de LUYNES.

Nous y retrouverons nos collègues de l’académie de Nice.

Voici le programme définitif  et tous les détails concernant cette journée dans la plaquette:

Programm Deutschlehrertag Aix-en-Provence, 12 avril 2014 (1) Copy

Réservez cette date! –

Les ateliers prévus sont:

Travail en classes bilangues:  Theaterpädagogischer Workshop für den mehrsprachigen Unterricht

Film im Unterricht und das 100-jährige Jubiläum des Ersten Weltkrieges: Joyeux Noel und das weiße Band

Wie mache ich Werbung für Deutsch – Deutschmobil und ADEAF

Neurodidaktik  neue Forschungen zum Fremdsprachenerwerb und die Umsetzung im Unterricht

Primaratelier  Neue Ideen zur  Deutschinitiation: Arbeit mit Kumquats-Puppen  

Stationenlernen  Fremdsprachenlernen mit offenen Unterrichtsmethoden

La Grande Guerre en chansons. Chansons de guerre et la guerre en chansons

Geschichte erfahrbar machen. Theater und Hörspiel –

Handlungsorientierter Unterricht mittels Storyline“ – Motivation durch einen ganzheitlichen Ansatz-

Hiphop und Graffiti – Musik und Kunst im Deutschunterricht

et trois ateliers avec les éditeurs/auteurs de manuels scolaires:

-Kreativ, Gute Fahrt, Beste Freunde.

 

Bis bald in Luynes!

 

 

Tags :