Archive for the ‘ALBUM « L’esprit des vents » Salles Virac’ Category

L’esprit des vents présentation

jeudi, octobre 15th, 2009

Sommaire : 

pour écouter les textes, faire dérouler le menu, plus bas et cliquer sur « AUDIO MP3 »


Légendes : création des vents

 

1-    La guerre des vents 1.38 (Coline Julié – Yohan Longatte) dit par Maëlys Guitard.

2-    Légende 1 – le sorcier 0.42 ‘ (Maël Gaumont) dit par David Fito.

3-    Légende 2 – les hirondelles 3’60 (Cécile Tarroux) dit par Romain Nadaï.

4-    Légende 3 – l’homme et le vent 1’40 (Yannis Thali) dit par Manon Nouviale.

5-    Le zéphyr et la tornade 5’38 (Coline Julié – Xavier Aragon – Yohan Longatte) dit par Cécile Tarroux et Loïs Gelbart.

La rentrée des vents

6-    La rentrée des vents 6’51 (conte collectif) dit par Alexandra Aymard, Maëlys Guitard , Cloé Izard, Cécile Tarroux, Julie Calmels.

7-     Cour de récréation des vents (poésie collective) dit par l’ensemble des enfants de la classe 2’30.

Les Vents froids

8-    Le Blizzard 3’49 (Paul Arthur Van lier Sergeant) dit par Paul Arthur Van Lier Sergeant, David Fittot, Océane Van Moerkercke, Yannick Fabre, Romain Nadaï.

9-    Flèche Blanche et Félindra (Cécile Tarroux – Alexandra Aymard) dit par Simon Julié, Alexandra Aymard, Cécile Tarroux, Julie Calmels.

10-                     Le voyage de l’Autan au pôle nord (Emeline Nouvel) dit par Cloé Izard, Emeline Nouvel, Amélie Rodriguez, Holder Girardin, Mickaël Ray, Laura Lenormand.

Les vents Chauds

11-                     Sirocco 33’ (Florian Redo) dit par Maël Gaumont.

12-                     Vent de terre, d’eau et de feu 23’(Yannick Fabre) dit par Simon Julié.

13-                     Vent d’Autan – chanson 43’(Cécile Tarroux), par Julie Calmels, Alexandra Aymard, Cécile Tarroux, Maëlis Guitard.

14-                     Le carnaval des vents 1’45 (Alexandra Aymard) dit par Alexandra Aymard.

Les animaux et le vent

15-                     Les animaux de couleur 23’ (Alexandra Aymard) dit par Yannick Fabre.

16-                     Panthère et tigre 30’ (Julie Calmels) dit par Holder Girardin, Laura Lenormand, Loïs Gelbart.

17-                     Baleine et dauphin (Emeline Nouvel) dit par Océane Van Moerkercke, Pauline Cougoureux, Mickaël Ray.

18-                     Le Colibri 23’ (Yannis Thali) dit par Maël Gaumont.

19-                     Le sorcier et le dragon (Thomas Lenormand) dit par  Romain Gayrard, Barbara Magne, Thomas Lenormand.

La nature et le vent

20-                     Le Zéphyr 1’02 (Amélie Rodriguez) dit par Manon Nouviale.

21-                     La petite fille et le vent 1’58 (Maëlys Guitard) dit par Julie Calmels, Mickaël Ray, Laura Lenormand.

22-                     Vent d’Autan 1’05 ( Emeline Nouvel) dit par Loïs Gelbart.

Vent d’humour

23-                     Calme plat 17’ (Maël Gaumont) dit par Cécile Tarroux.

24-                     L’enfance des vents 23’ (Maël Gaumont) dit par Florian Redo.

Vent et sentiments – Paysages intérieurs.

25-                     Vent de bonheur (Cécile Tarroux) dit par Maëlys Guitard.

26-                     Vent de malheur (Cécile Tarroux).

27-                     Souffle d’air (Alexandra Aymard) dit par Emeline Nouvel.

28-                      Pas de Bruit (Emeline Nouvel) dit par Pauline Cougoureux

29-                      Chanson N°2 (Cécile Tarroux) chantée par Maëlys Guitard et Cécile Tarroux.

30-                     L’Autan (version n° 1)

31-                     L’Autan (version n°2)

32-                     Harmattan (Cécile Tarroux) dit par Maëlys Guitard.

33-                     Je me souviens 1’01 (Yannis Thali) dit par Paul Arthur Van Lier Sergeant.

Dessins des girouettes Florian Redo.

Ecole Publique de Virac, Editions Blanches

ECOLE DE VIRAC

L’esprit des vents

RPI Salles-Virac

Editions Blanches

Parutions de l’école Salles Virac

Plume en liberté                                   1995

Production d’écrits autour de différents genres littéraires

(poésie – fable – légende – chanson…)

 

Mémoire d’encre                                 1997

ecueil poétique avec illustrations à l’encre de chine

 

L’être du chiffre                                    1999

Création de différents écrits (poésie récit) avec des illustrations en couleurs (aquarelles – feutres – pastels – crayons) autour du thème des mathématiques

 

Dernière parution :

Les musiciens de Cordes  (conte)        2002

En hommage aux poètes  « aux semelles de vent »

Que sont mes amis devenus

Que j’avais de si près tenu

Se sont amis que vent emporte

Et il ventait devant ma porte

Le vent les emporta

Rutebeuf

Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds

Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Extrait de sensation

Arthur Rimbaud

 

…Ni le bois ni la plaine

Ne poussait un soupir dans les airs ; seulement

La girouette en deuil cirait au firmament ;

Car le vent, élevait bien au-dessus des terres, n’effleurait de ses pieds que les tours solitaires…

Extrait la mort du loup

Alfred de Vigny

Sommaire

Légendes : création des vents

 

1-     La guerre des vents 1.38 (Coline Julié – Yohan Longatte) dit par Maëlys Guitard.

2-     Légende 1 – le sorcier 0.42 ‘ (Maël Gaumont) dit par David Fito.

3-     Légende 2 – les hirondelles 3’60 (Cécile Tarroux) dit par Romain Nadaï.

4-     Légende 3 – l’homme et le vent 1’40 (Yannis Thali) dit par Manon Nouviale.

5-     Le zéphyr et la tornade 5’38 (Coline Julié – Xavier Aragon – Yohan Longatte) dit par Cécile Tarroux et Loïs Gelbart.

La rentrée des vents

6-     La rentrée des vents 6’51 (conte collectif) dit par Alexandra Aymard, Maëlys Guitard , Cloé Izard, Cécile Tarroux, Julie Calmels.

7-      Cour de récréation des vents (poésie collective) dit par l’ensemble des enfants de la classe 2’30.

Les Vents froids

8-     Le Blizzard 3’49 (Paul Arthur Van lier Sergeant) dit par Paul Arthur Van Lier Sergeant, David Fittot, Océane Van Moerkercke, Yannick Fabre, Romain Nadaï.

9-     Flèche Blanche et Félindra (Cécile Tarroux – Alexandra Aymard) dit par Simon Julié, Alexandra Aymard, Cécile Tarroux, Julie Calmels.

10- Le voyage de l’Autan au pôle nord (Emeline Nouvel) dit par Cloé Izard, Emeline Nouvel, Amélie Rodriguez, Holder Girardin, Mickaël Ray, Laura Lenormand.

Les vents Chauds

11- Sirocco 33’ (Florian Redo) dit par Maël Gaumont.

12- Vent de terre, d’eau et de feu 23’(Yannick Fabre) dit par Simon Julié.

13- Vent d’Autan – chanson 43’(Cécile Tarroux), par Julie Calmels, Alexandra Aymard, Cécile Tarroux, Maëlis Guitard.

14- Le carnaval des vents 1’45 (Alexandra Aymard) dit par Alexandra Aymard.

Les animaux et le vent

15- Les animaux de couleur 23’ (Alexandra Aymard) dit par Yannick Fabre.

16- Panthère et tigre 30’ (Julie Calmels) dit par Holder Girardin, Laura Lenormand, Loïs Gelbart.

17- Baleine et dauphin (Emeline Nouvel) dit par Océane Van Moerkercke, Pauline Cougoureux, Mickaël Ray.

18- Le Colibri 23’ (Yannis Thali) dit par Maël Gaumont.

19- Le sorcier et le dragon (Thomas Lenormand) dit par  Romain Gayrard, Barbara Magne, Thomas Lenormand.

La nature et le vent

20- Le Zéphyr 1’02 (Amélie Rodriguez) dit par Manon Nouviale.

21- La petite fille et le vent 1’58 (Maëlys Guitard) dit par Julie Calmels, Mickaël Ray, Laura Lenormand.

22- Vent d’Autan 1’05 ( Emeline Nouvel) dit par Loïs Gelbart.

Vent d’humour

23- Calme plat 17’ (Maël Gaumont) dit par Cécile Tarroux.

24- L’enfance des vents 23’ (Maël Gaumont) dit par Florian Redo.

Vent et sentiments – Paysages intérieurs.

25- Vent de bonheur (Cécile Tarroux) dit par Maëlys Guitard.

26- Vent de malheur (Cécile Tarroux).

27- Souffle d’air (Alexandra Aymard) dit par Emeline Nouvel.

28-  Pas de Bruit (Emeline Nouvel) dit par Pauline Cougoureux

29-  Chanson N°2 (Cécile Tarroux) chantée par Maëlys Guitard et Cécile Tarroux.

30- L’Autan (version n° 1)

31- L’Autan (version n°2)

32- Harmattan (Cécile Tarroux) dit par Maëlys Guitard.

33- Je me souviens 1’01 (Yannis Thali) dit par Paul Arthur Van Lier Sergeant.

Dessins des girouettes Florian Redo.

Remerciements

Pour leur aide sur l’ensemble du projet autour du vent

Bernard Julié – arts plastiques – sculptures (mouvement)

Christian Nadaï – Travail autour de l’informatique.

Saddock Mosbah – Sciences (expériences autour de l’air)

Régine Devarewaere (construction de girouettes)

Christian Tarroux – Diction, enregistrements montage du son.

Monsieur l’inspecteur de l’éducation nationale Mr Leleu pour sa confiance et ses encouragements.

Merci aux enfants d’avoir répondu à ces voyages graphiques, littéraires et vocaux (la matière de leur voix offre bien des horizons et de nombreux mystères).

Merci à tous
Alain Tarroux

Avec la participation financière de la coopérative du RPI Salles/Virac.

Remerciements à Christine Loubière Maryse Nouviale Delphine Carrasco, Elisabeth Guitard, Claude Rodriguez Ghislaine Lacroix

1) le guerre des vents 1’38 »

jeudi, octobre 15th, 2009

cliquez sur « AUDIO MP3 »

la-guerre-des-vents

1’38 » : Coline Julié-Yohan Longatte dit par Maëlys Guitard

LA GUERRE DES VENTS

Un milliard d’années avant Jésus-Christ, au milieu du soleil, deux grands peuples de vents se détestaient. Le premier peuple les vents chauds avaient comme chef l’Autan et comme guerriers le Sirocco, le Khamsin et l’Harmattan. Le deuxième peuple Les vents froids avaient comme chef le Bora et comme guerriers la Bise, le Pampéro et le Blizzard. Ils se battaient nuit et jour pour devenir roi suprême du soleil. Pour les deux chefs, la possession du pouvoir était leur rêve absolu. Un vent solaire apparut et expliqua que la violence ne résoudrait rien et il envoya chaque vent sur terre à un endroit précis. Le vent d’Autan atterrit en région Toulousaine, le Sirocco dans le Sahara, le Khamsin en Egypte, l’Harmattan dans l’est de l’Afrique. Quant au Bora il souffla en Europe centrale, la Bise en France, le Pampéro sur la Pampa en Argentine et le Blizzard enfin dans le grand Nord. Une fois tous partis, le vent solaire décida de rester à jamais sur le soleil et c’est ainsi que tous ces vents soufflent sur la Terre.

2) Le sorcier. Légende 1. 0’42 »

jeudi, octobre 15th, 2009

pour écouter cliquez sur :  « AUDIO MP3 »

le-sorcier-legende-1

Légende 1 le sorcier 0’42″ » Maël Gaumont dit par David Fito

SORCIER DU VENT

Légende 1

Il y a longtemps dans le désert un sorcier habitait dans une petite cabane à côté d’un ruisseau. Un jour il fit tellement chaud que le ruisseau s’évapora. Le sorcier n’en pouvait plus. Il jeta un sort à la terre. Tout d’un coup l’air s‘est rafraîchi et s’est mis en mouvement. C‘est ainsi que le vent fut créé.

3) Légende 2 les hirondelles

jeudi, octobre 15th, 2009

écrit par Cécile Tarroux dit par Romain Nadaï

03-legende-2-les-hirondelles

LES HIRONDELLES

Un jour une hirondelle a voulu partir de son pays avec ses amis, vers des pays inconnus. Son clan accepta. Le lendemain, elles partirent tellement vite qu’elles créèrent le vent. Depuis ce temps là, le vent pousse les hirondelles.

4) Légende 3 L’homme et le vent

jeudi, octobre 15th, 2009

texte de Yannis Thali dit par Manon Nouviale 1’40 »

04-legende-3-lhomme-et-le-vent

L’ HOMME ET LE VENT

Légende 3

Le vent ne s’est sûrement pas crée tout seul. Moi je dis que c’est un homme qui courait tellement vite qu’il le créa. Enfin chacun a sa version.

5) le Zéphyr et la Tornade

jeudi, octobre 15th, 2009

texte de Coline Julié, Xavier Aragon et Yohan Longatte dit par Cécile Tarroux et Loïs Gelbart 1′

05 Le zéphyr et la tornade

LE ZEPHYR ET LA TORNADE

Un Cyclone habitait sur la planète Pluton. Il était le seigneur de ce lieu. Ce vent puissant eut une fille nommée Tornade. Mais un jour de grand vent, Tourmente emporta la princesse. Le roi se mit en rage et envoya le Zéphyr à la recherche de sa fille. Quelques deux cents ans plus tard  ce vent doux et rusé trouva le palais où était cachée la fille du seigneur. Il lança un défi à la Tourmente :

« Si tu arrives à rentrer dans la bouteille, je serai ton esclave jusqu’à ma mort. Si tu échoues, tu rendras la liberté à la princesse ».

L’horrible vent entra dans la bouteille et le Zéphyr  »l’embouchonna » .Il libéra la belle. Ils vécurent heureux et eurent de nombreux petits vents.

6) la rentrée des vents

jeudi, octobre 15th, 2009

conte collectif dit par alexandra Aymard, Maelys Guitard, Cloé Izard, Cécile Tarroux et Julie Calmels 6’51 »

06 la rentrée des vents

Conte

LA RENTRÉE DES VENTS

D’après une structure narrative de Blandine Aubin

« Gare à la maîtresse ! »

Au mois de septembre, c’est la rentrée des classes pour les vents. Sur le chemin des nuages le Zéphyr, le Blizzard et sa petite sœur la Bise ainsi que l’Autan et son grand frère le Sirocco sont heureux, de se revoir. On les entend souffler dans tout le ciel. Mais derrière la lune, quelqu’un les espionne… C’est le grand Cyclone qui prépare un terrible coup! Ce dernier enchanté tourbillonne de plus en plus fort et siffle d’un air malin.

–  Pendant que ces petits vents vont apprendre à souffler, occupons-nous de leur institutrice Melle la Brise…

– Hop ! Il verse de grosses gouttes d’eau qui se transforment en glace sur la route de l’école. Sur son feu follet, la maîtresse se rapproche lentement…

– Veff !…Veff ! …Veff …

Celle-ci glisse, tourbillonne et tombe sur une météorite. Le cyclone est fou de joie :

–  Super, mon piège a marché. La Brise n’est pas prête d’arriver.

La malheureuse rugit :

– Si c’est une farce elle n’est pas bonne du tout. Avec cet accident, je vais être  à la « bourre ».

Derrière son astre, le cyclone siffle :

C’est exactement ce que je désirai !

Il s’envole à travers le ciel. Il traverse un nuage, passe à côté du soleil, longe l’océan… En moins d’un quart d’heure il arrive devant l’université des vents. Sur le portail, une affiche est collée :

Université des vents

Entrée interdite

Aux tempêtes, aux ouragans

Aux typhons et aux cyclones !

Mais notre cyclone est fatigué et pressé, il rentre quand même et se glisse dans le trou de la serrure, puis pénètre dans la salle.

Là, il ouvre une armoire et murmure :

–  J’ai trouvé ce qu’il me vaut pour me déguiser. Melle la Brise a laissé un parfum d’air chaud, un souffle doux et une robe légère.

En un coup de vent, notre cyclone est transformé et ressemble comme deux gouttes d’eau à la maîtresse des vents. Dans la cour de récréation, tous les élèves sont arrivés.

–  Entrez, chers petits vents, entrez !

Le Zéphyr l’observe d’un air étonné:

– Maîtresse, comme vous avez grossi pendant les grandes vacances

C’est pour mieux vous apprendre à souffler.

– Maîtresse, comme vous avez bronzé cet été!

– Stop! Arrêtez toutes ces questions! Zéphire au fond de la classe!

Le cyclone se penche vers ses élèves et siffle:

– Préparez vos tourbillons, heu…non vos livres pour apprendre à souffler!

– Brrr…! Quel est cet air froid qui me rafraîchit le dos?

– Bise! Je vais m’énerver!

Tacatacatac!

Une tempête de sable se lève.

– Sirocco! Je t’ai reconnu. Arrête immédiatement ! On n’est pas dans le désert ici !

Cette fois le Cyclone est en colère mais ce n’est pas fini.

Il reçoit une pluie de glaçons sur sa figure.

-Blizzard! Ca va chauffer!

Mais quel désordre ! Tous les écoliers s’amusent. Personne ne l’entend plus.

– Bon, vous le regretterez. Je vais vous emporter loin d’ici.

Pendant ce temps, la Brise a réparé et rallumé son feu follet. Elle fonce le plus vite possible vers l’université. Et qu’aperçoit-elle derrière la fenêtre ?

Un gigantesque tourbillon !

Vite, l’institutrice virevolte à toute vitesse et rugit :

– Quel cauchemar ! Le terrible cyclone enlève tous mes élèves. Les vents sifflent :

Attention ! Méchant vent. On va le dire à notre maîtresse

– Ce dernier pouffe :

– La maîtresse ! Vous rigolez ! Après son accident elle doit être à l’hôpital !

Ah ! L’hôpital est juste derrière toi, idiot ! Répartit la Brise.

Ni une, ni deux, elle gronde notre cyclone et dit :

– Alors, tu ne sais pas souffler comme les autres. Il faut toujours que tu fasses des bêtises. Tu détruis les maisons, tu arraches les arbres, tu emportes les voitures en plus tu as endommagé mon véhicule. Il faut que cela cesse. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à bien souffler, mais il va y avoir beaucoup de travail. On va d’abord commencer par une première leçon :

– « Un Cyclone qui embête les personnes est un vilain fripon qui doit rester à sa maison. Je crois que tous les deux on va avoir beaucoup de boulot ».

Depuis le Cyclone apprend à mieux souffler auprès de la Brise mais il est très mauvais élève. Ne vous étonnez donc pas si encore aujourd’hui il fait de grosses bêtises.

Conte collectif.

7) Cour de récréation des vents

jeudi, octobre 15th, 2009

poésie  collective dite par l’ensemble des enfants de la classe 2’30 »

07 cour de récréation des vents

COUR DE RECRÉATION DES VENTS

– « Moi, je serai Rafale

– Moi, je serai Mistral

Moi, je serai Brise

Légère comme l’air

– Moi je deviendrai Siroco

Pour me rouler dans le sable chaud

– Moi, je serai Autan

Pour embêter les parents

– Moi, je m’imagine Ouragan

Au fond des océans

– Moi, je vais être Cyclone

Pour arracher les téléphones

– Moi je serai Blizzard

Je poursuivrai les renards

– Moi, je m’imagine Tempête

Pour faire la fête avec les mouettes

– Moi je deviendrai Typhon

Je formerai des tourbillons

– Moi je voudrai être Harmattan

Et j’irai en Asie voir ma maman

-Moi je serai Bora

Je glisserai sur le verglas dans les pays froids

– Moi, j’aimerai être tramontane

Et je pousserai les chèvres à la montagne

– Moi je veux être Mousson

Je soufflerai sur les poissons.

– Moi, je serai Galerne

Je resterai dans les cavernes

– Moi, je deviendrai vent solaire

Pour griffer les panthères

– Moi, je serai Khamsin

Pour embêter ma cousine

En Argentine ou à Blaye les Mines

-Moi, je deviendrai Pampero

Près du Colorado à dos de chameau

– Moi, je voudrais être vents alizés

Pour chanter avec Johnny Hallyday

– Moi, je m’imagine Bise

Pour voler au-dessus de la banquise

– Moi, je deviendrai Tornade

Et je boirai de la limonade

– Moi, je serai Simoun

Pour faire le clown.

– Et toi ! et toi !

Tu seras quoi

Toi qui te cache

Dans les nuages ?…

– Moi, je serai

Vent des poètes

Au milieu

Des alouettes ».

8) Le Blizzard

jeudi, octobre 15th, 2009

texte de Paul Arthur Van Lier Sergeant dit par Paul Arthur Van Lier, David Fito, Océanevan Moerkercke, Yannick Fabre et Romain Nadaï 3’49 »

08 le blizzard

LE BLIZZARD

Il était une fois une époque où tous les vents travaillaient en parfaite harmonie les uns avec les autres. Mais un jour une grave dispute opposa le Sirocco au Blizzard. Le Blizzard finit par quitter la terre. Durant des années tout le monde était ravi que ce vent froid, violent et gelant soit parti. Mais un jour les gens s’aperçurent que sans le Blizzard pour protéger les glaces du Nord, ces dernières risquaient de fondre sous le soleil et ainsi de faire monter le niveau de la mer et la terre risquait fort de se noyer. Alors tous les vents de la terre décidèrent de se réunir. Les vents chauds, les vents froids, les vents doux, les vents brutaux et les vents de campagne s’installèrent autour d’un grand nuage. Ils bavardèrent jusqu’à ce que le plus grand des vents fit son entrée. La Tornade s’assit et dit « ce qui nous réunit aujourd’hui est de la plus grande importance. La Terre est menacée. Sans le Blizzard pour protéger la glace nous sommes perdus. Quelqu’un aurait-il une idée ? ».

– Oui ! s’exclama le pampéro : il suffit d’aller chercher le Blizzard et de lui demander de revenir !

– C’est une bonne idée, dit la Tornade mais qui ira le chercher ?

– Moi répondit le Sirocco. C’est moi en grande partie qui suit responsable de son départ, je vais le ramener.

– Qu’il en soit ainsi dit la Tornade mais tu devras le convaincre !

– Je réussirai.

Le Sirocco donc quitta la Terre avec une boussole, un sac de sable, une pierre de glace et une corde.

Il dut affronter l’Ouragan qui lui tourna la tête et lui donna le mal de l’air.

Il sortit sa boussole et grâce à elle retrouva son chemin.

Ensuite il dut affronter la montagne de glace. Là, il prit son sac de sable et lui envoya quelques grains dans les yeux. La montagne s’enfuit. Enfin il arriva au château de la neige et grimpa avec la corde tout en haut où il trouva le Blizzard seul assis sur un rocher.

Le Sirocco s’approcha et dit :

– Je te donne cette pierre de glace et toutes mes excuses pour t’avoir chassé de la Terre. Blizzard nous te demandons tous de revenir.

– Vraiment dit le Blizzard. Bon d’accord je reviens. De toute façon je me sens si seul ici. A son retour la Terre et tous les vents furent si joyeux, qu’un grand dîner fut organisé sous les rayons de la lune souriante comme cadeau de retour, les vents offrirent au Blizzard, la couronne de glace du pôle Sud. Depuis ce jour là, le Blizzard promit de protéger la Terre et ses Océans jusqu’à la fin des temps.

9) Flèche Blanche et Félindra

jeudi, octobre 15th, 2009

texte de Cécile Tarroux et d’Alexandra Aymard dit par Simon Julié, Alexandra Aymard, Cécile Tarroux et Julie Calmels 2’55 »

09 flèche blanche et Félinda

FLECHE BLANCHE ET FELINDRA

Un jour d’automne, sous une cascade d’Europe du Nord naquit un loup. Dès qu’il sortit du ventre de sa mère, il sentit le vent. Plus tard, on lui donna le nom de Flèche Blanche. Il devint un jeune loup et commença à mieux connaître le vent. Un matin, Flèche Blanche entendit des voix dans sa tête qui le conduisirent jusqu’à l’endroit de sa naissance, mais il ne vit personne.

Il hurla : « Je ne sais pas qui vous êtes vous qui parlez dans ma tête, mais je le découvrirai. Je vais attendre la nuit, puis à l’aube je m’en irai » . La nuit passa…

Le lendemain, il partit avec quelques provisions. Loin derrière, une forme invisible le suivit. Sur son chemin, derrière un buisson, le jeune loup entendit des petits bruits et il alla voir. Il trouva une petite touffe de poils qui dépassait de la neige. Un petit museau apparut au milieu de l’espace blanc. Flèche Blanche découvrit une minuscule panthère des neiges. Le loup s’approcha de l’étrange animal et dit :

–   Bonjour, petit animal, comment t’appelles-tu ?

–   Je me nomme Félindra et toi quel est ton nom ?

–   Je m’appelle Flèche Blanche. Tu as l’air malade. Tu n’es pas bien ?

–   Si je vais très bien, mais c’est juste une petite coulée de neige qui est tombée sur moi. Veux-tu m’aider ? Questionna Félindra.

–   Oui, je veux bien, prends ma patte et serre la bien. Je vais te sortir de là. Répondit le loup.

–   Ouf, cela va mieux ! A mon tour de te rendre service ! s’exclama Félindra. Que cherches-tu ?

–   Je cherche des voix qui guident mon destin. Veux-tu m’aider ?

–   D’accord.

Quelques semaines plus tard, Félindra devint une magnifique panthère des neiges et Flèche Blanche lui, un superbe loup. Tous deux parcoururent des milliers de kilomètres dans les vastes forêts du grand Nord. Ils cherchèrent longtemps, longtemps… ces voix étranges mais ils ne trouvèrent rien. Ils décidèrent de repartir sur le lieu de la naissance de Flèche Blanche. Quelques années plus tard, Félindra mourut près de la cascade. Peu de temps après, son compagnon la suivit car il était trop triste. Alors ils s’envolèrent au pays des vents, au ciel des temps et ils découvrirent toute la vérité.