Précisions sur le corrigé du sujet IIb:Les innovations génétiques à partir de l’étude des gènes homéotiques.

14 10 2010

Le sujet de type IIb  consiste à partir de l’exploitation de deux ou trois documents à résoudre le problème scientifique posé, en relation avec les connaissances du candidat:

Les documents doivent être présentés.
L’exploitation ne doit pas être trop superficielle: il faut penser à préciser les valeurs chiffrées lorsqu’elles existent.
On doit partir de l’exploitation des documents et non de ses connaissances.
L’interprétation des documents implique l’utilisation des connaissances.
« Je vois que…je sais que…j’en déduit que ».

Pour le document 1 par exemple:

Présentation:

Le document présente les séquences de l’homeodomaine de la protéine antennapedia (référence) et de protéines homologues d’autres espèces.

Exploitation(je vois que…):

On constate de trés fortes ressemblances entre les séquences (de 88% pour l’oursin à 100% pour le ver à soie) au sein d’espèces pourtant trés différentes. Il n’est pas nécessaire de préciser pour chaque espèce. Les différences consistent en le remplacement de certains acides aminés (6 acides aminés différents pour l’oursin le plus souvent un seul acide aminés pour la majorité des epèces).

Interprétation(je sais que):

Les différences en acides aminés ont pour origine des différences au niveau des gènes. C’est la séquence de nucléotides(ATGC) du gène qui détermine la séquence du peptide. La relation qui unit les deux est le code génétique. Les codons de nucléotides (triplets) détermine les acides aminés. Des modifications (mutations) peuvent intervenir de façon aléatoire sur l’ADN.

(j’en déduit que…)

Si il y a des différences dans les acides aminés c’est que des mutations ont entrainé des modifications de la séquence de l’ADN et donc du peptide. Dans le cas présent il s’agit de substitutions (remplacement de nucléotides) faux-sens  ponctuelles puisque les changements ne concerne que des acides aminés isolés.

Les ressemblances entre gènes d’espèces différentes peuvent être interprétées comme les résultats d’une ou plusieurs duplications à partir d’un gène ancestral.

PS: on ne peut déterminer le gène ancestral (ne pas confondre séquence de référence et gène ancestral).

On a répondu en parti au début de la question(l’origine de la diversité des gènes homéotiques).

On peut se poser un problème: Comment expliquer une si grande ressemblance des gènes au sein d’espèces si différentes? Comment expliquer la conservation des séquences au cours de l’évolution?




Sujet IIb:Les innovations génétiques à partir de l’étude des gènes homéotiques.

14 10 2010

Le sujet + une correction.

Une autre correction.

Et encore une autre correction.




Les types d’épreuves au bac scientifique.

14 10 2010

Les épreuves du bac:conseils de méthode pour bien réussir les épreuves.




Banques de sujets de bac.

14 10 2010

http://svt-coubertin.info/exercices_tc.htm

http://didac.free.fr/bac/bac_s.htm

http://www.premiumwanadoo.com/renard/revisions/SVT/BAC/sujetsS.htm