Niveau trophique de l’Homme : 2.2

Le niveau trophique de l’Homme vient d’être calculé pour la première fois: 2.2

  • Le niveau trophique ?

En écologie, le niveau trophique (ou indice trophique ) est le rang qu’occupe un être vivant dans un réseau trophique.

 NB: un  réseau trophique  est constitué de plusieurs chaines alimentaires .Il montre les relations entre les différents êtres vivants d’un écosystème (ensemble d’organismes vivants (plantes, animaux et micro-organismes) qui interagissent entre eux et avec le milieu (sol, climat, eau, lumière) dans lequel ils vivent.

Des précisions: Les végétaux chlorophylliens occupent une place particulière dans les réseaux trophiques : ils sont autotrophes au carbone, ils ne dépendent pas d’autres êtres vivants pour se nourrir .
Tous les autres êtres vivants( y compris l’Homme )  sont des consommateurs et sont classés dans des niveaux trophiques de plus en plus élevés. .

Voici un exemple:

réseau trophique

  • Les résultats du niveau trophique de l’Homme:

« Le niveau trophique détermine la position d’une espèce dans la chaîne alimentaire. Bien que ce niveau trophique soit un indice connu pour la majeure partie des espèces terrestres et marines, cet indice n’avait jamais été calculé pour l’Homme.

niveau trophique-humain

© Bonhommeau and Al. A : Evolution du niveau trophique humain médian entre 1961 et 2009 et B : Estimation du niveau trophique humain pour chaque pays du globe sur la période 2005-2009
La revue PNAS publie cette semaine les résultats 1 d’une équipe de chercheurs Ifremer/IRD/Agrocampus-Ouest, qui a estimé, pour la première fois, le « niveau trophique humain »(Human trophic level , HTL). En utilisant les données de la FAO 2 sur la consommation humaine pour la période 1961-2009, les scientifiques ont défini un niveau trophique de 2.2 pour l’Homme… résultat surprenant puisque c’est un niveau proche d’un anchois ou d’un cochon, et bien loin de celui que peut atteindre un prédateur supérieur (5.5 pour l’orque) ! ….  » la suite du communiqué ici

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page