Les oviraptorosaures couvaient leurs œufs

L’analyse géochimique d’œufs fossilisés provenant de Chine a montré que les oviraptorosaures couvaient leurs œufs avec leurs corps.

Comme les oiseaux d’aujourd’hui, ils les maintenaient à une température comprise entre 35°C et 40°C.


Les oviraptorosaures?

Oviraptorosauria forme un groupe de dinosaures théropodes éteints proches des oiseaux. Ils vivaient en Amérique du Nord et en Asie et ont disparu au cours de l’extinction du Crétacé il y a environ 66 Ma.

Dotés d’un bec robuste comme celui du perroquet et coiffés d’une crête, les oviraptorosaures étaient pour la plupart couverts de plumes. Carnegie Museum of Natural History/Reconstruction: Mark A. Klingler

NB:La classification actuelle distingue deux groupes de dinosaures : les ornithischiens et les saurischiens. Les dinosaures théropodes forment un groupe de l’ordre des dinosaures saurischiens. Ils sont caractérisés par une posture bipède et sont pour la plupart carnivores. 

Ils pesaient entre 50 et 100 kilos et pouvaient atteindre 1,50 m à 2 mètres. Dotés d’un bec robuste comme celui du perroquet et coiffés d’une crête, les oviraptorosaures étaient pour la plupart couverts de plumes.

© Romain Amiot
Ponte d’oviraptorosaure du Crétacé supérieur du Jiangxi (Chine). Échelle 1cm

© Romain Amiot
Œuf d’oviraptorosaure préparé montrant le squelette de l’embryon préservé. Échelle 1cm.

Les  oviraptorosaures couvaient leurs œufs:Ce résultat est le fruit d’une collaboration franco-chinoise coordonnée par Romain Amiot du Laboratoire de géologie de Lyon : Terre, planètes et environnement (CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1). L’article est publié dans la revue Palaeontology disponible en ligne le 28 juin 2017

« Les stratégies de reproduction des dinosaures, et notamment le mode d’incubation de leurs œufs, soulèvent encore de nombreuses questions scientifiques. Jusqu’alors, les interprétations se basaient sur des indices indirects tels que la morphologie de coquilles d’œufs fossilisés ou l’organisation des nids. Des chercheurs lyonnais, en collaboration avec une équipe chinoise, ont mis au point une méthode basée sur l’analyse géochimique d’œufs fossilisés et ont déterminé pour la première fois que la température d’incubation des œufs d’oviraptorosaures était comprise entre 35 et 40°C… » voir la suite en détail sur le communiqué du CNRS ci-dessous

Télécharger le communiqué de presse du CNRS : Des dinosaures parents-poules

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page