Une collision catastrophique à l’origine de la comète Tchouri

Measuring_Comet_67P_C-G_node_full_image_2

Les comètes composées de deux lobes, comme « Tchouri » visitée par la sonde Rosetta, sont le produit de la ré-accumulation de fragments générés lors de collisions destructrices entre deux comètes. Ces collisions pourraient aussi expliquer certaines des structures mystérieuses observées sur Tchouri. Cette découverte d’une équipe internationale coordonnée par Patrick Michel, chercheur CNRS au laboratoire Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d’Azur/Université de Nice-Sophia Antipolis1), sera publiée le 5 Mars 2018 dans Nature Astronomy.

 

Télécharger le communiqué de presse : CP_Collision_Tchouri

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page