L’autoroute ou les grenouilles ? Un jeu interdisciplinaire pour l’E.D.D

« Les élèves ont un objectif : construire une autoroute vers le Mont Saint Michel, le plus rapidement possible et à moindre coût, bien sûr.

Les deux équipes partent chacune d’un des coins du plateau et doivent parcourir un terrain occupé par des hexagones qui correspondent aux zones de construction des élements d’autoroute. A son tour de jeu, l’équipe peut poser un tronçon d’autoroute sauf … Sauf qu’il faut d’abord déterminer par quoi cet hexagone est occupé. On tire alors dans un sac, à l’aveugle, une tuile qui indique le contenu de l’hexagone. Celui ci peut :

  • Etre libre et donc constructible
  • Etre occupé par une espèce animale ou végétale à protéger
  • Etre inconstructible pour des raisons naturelles (failles, marnières)
  • Etre occupé par un village, un site remarquable ou des vestiges archéologiques.

Dans le premier cas, le terrain est libre et l’équipe peut alors poser un tronçon d’autoroute pour un prix de base fixé à l’avance (outre les problèmes d’environnement, les équipes ont aussi un budget à gérer qu’elles ne doivent pas dépasser).
Dans tous les autres cas, il y a un problème : les tuiles proposent, outre la nature de l’obstacle, une courte explication technique sur ce même obstacle : qu’est ce que la pélodyte ponctuée, la fougère d’eau à quatre feuilles ou encore pourquoi faut il organiser des fouilles de sauvetage lorsque l’on découvre des vestiges archéologiques sur le chantier d’un aménagement humain ?
Les joueurs ont alors le choix : soit ils contournent l’obstacle ce qui rallonge leur autoroute et augmente le coût, soit ils financent des mesures de protection de l’espèce qu’ils menacent, soit encore – mais c’est très mal – ils choisissent de détruire l’espèce ou le site qui les gênent et construisent leur autoroute sans se poser plus de questions. le coût financier est minime, mais le coût environnemental est élevé : les joueurs perdent alors une partie du capital environnement dont ils disposent au départ. Lorsqu’il ne reste plus rien ils ont perdu la partie.
A l’arrivée, trois paramètres permettent de désigner le vainqueur :

  • la construction est terminée
  • le coût est resté dans le budget prévu
  • le coût environnemental est le plus faible possible.

Ainsi une équipe ayant terminé avant l’autre pourra tout de même perdre la partie si elle a ravagé l’espace qu’elle a « aménagé ».
Testé avec de petits groupes d’élèves ce jeu est intéressant à bien des égards. Facile à comprendre et rapide à joueur il trouve facilement sa place en classe ou dans des structures spécifiques tels les clubs développements durable qui existent dans certains établissements.
Son intérêt principal est à mon avis l’interdisciplinarité et la vision élargie qu’il impose aux élèves-joueurs : les problèmes ne sont pas parcellisés comme le laisse parfois penser le fonctionnement disciplinaire à l’école : ils sont globaux et appellent des choix et des réponses globales.
Ajoutons pour terminer que l’exploitation pédagogique et l’adaptation au contexte local sont des plus aisées : rares en effet sont les régions où ce type de questions ne sont pas posées dans la presse locale à l’occasion de la construction d’une grande surface, d’une route ou d’un pont.

Pour clore sur ce chapitre, j’ajoute qu’EricTrotin, co-concepteur de ce jeu pour la partie SVT, en a réalisé une version informatique. Chapeau l’artiste ! » source:reseauludus

Elle est jouable sur le site SVT de l’académie de Caen:

voir le jeu

C/ diversité, unité et parenté des êtres vivants: liste des articles

C/ diversité, unité et parenté des êtres vivants

- le cours:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2009/02/11/cdiversite-parente-et-unite-des-etres-vivants

- des documents:

- un logiciel sur les cellules :

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2009/01/15/un-logiciel-sur-les-cellules-a-utiliser-en-sixieme/

-logiciel notion d’espèce:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/07/10/logiciella-notion-despece/

-légender une cellule:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/05/31/legender-une-cellule/

-exercices interactifs:

                       classification emboitée des animaux:

  http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/05/31/exercice-interactifla-classification-emboitee-des-animaux/

               classification emboitée des vertébrés:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/05/31/exercice-interactifla-classification-emboitee-des-vertebresrappel/

           je classe des animaux:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/05/31/exercice-interactif-je-classe-des-animaux/

- logiciel phyloboite à télécharger:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/05/31/logiciel-phyloboite-a-telecharger/

A/Caractéristiques de l’environnement proche: Liste des articles /6ième

A/Caractéristiques de l’environnement proche: Liste des articles /6ième

- les cours sur les caractéristiques de l’environnement :

A1/ Notre environnement

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2009/05/21/notre-environnement-vivantnon-vivant/

 A2/La répartition des êtres vivants

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2009/09/10/la-repartition-des-etres-vivants/

-Des documents  :

-Des clés de détermination :

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2011/05/21/des-cles-de-determination-pour-identifier-les-arbres-de-la-foret/

-vidéo:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2009/05/10/video-apprendre-a-lecole-en-observant-son-environnement/

-déterminer des arbres: logiciel:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2008/07/10/determiner-des-arbres-logiciel/

-le tri et le recyclage des déchets:

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2007/07/10/le-tri-et-le-recyclage-des-dechets/

D/Le peuplement du milieu

L’occupation du milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons. Ces variations du peuplement du milieu se caractérisent par
-des alternances de formes chez les espèces végétales graine, bourgeon, organes souterrains et animales (adultes, larves)

- des comportements chez les espèces animales.

Ces alternances de formes (larve / adulte ; graine / plante) sont des modalités du développement des organismes vivants.

L’installation des végétaux dans un milieu est assurée par des formes de dispersion : graines ou spores.   L’envahissement d’un milieu est assuré par certaines parties du végétal impliquées dans la reproduction végétative

La formation de la graine nécessite le dépôt de pollen sur le pistil de la fleur.



L’Homme influe sur le peuplement du milieu selon ses choix d’aménagement , ses besoins alimentaires ou industriels .
Son influence est directe sur le peuplement (déboisement, ensemencement, chasse, utilisation de pesticides…). Son influence est indirecte sur le peuplement (accumulation de déchets, aménagement du territoire, modifications topographiques).

Le  cours sur cette partie:

-ici sur le site vive les SVT :

http://www.vivelessvt.com/college/6eme/le-peuplement-dun-milieu/

-ou ici sur le site de JP Gallerand

http://sites.google.com/site/cahierdesvt2010/cahier/partie-ii—chapitre-1

http://sites.google.com/site/cahierdesvt2010/cahier/partie-ii—chapitre-2

http://sites.google.com/site/cahierdesvt2010/cahier/partie-ii—chapitre-3

http://sites.google.com/site/cahierdesvt2010/cahier/partie-ii—chapitre-4