B1/L’ORGANISME FACE AUX MICROBES ( ENVIRONNEMENT )

De nombreux microbes sont en permanence à notre contact

 LE COURS B1/L’ORGANISME FACE A SON ENVIRONNEMENT

Le cours au format word :cliquer sur le lien  Lorganisme-face-à-son-environnement

Les activités du cours:activité 1 les microbesactivité 2 étude des barrières naturelles   ,activité 3 les barrières_naturelles/schéma

Le cours  B1/ L’ORGANISME FACE A SON ENVIRONNEMENT

  • Quels microorganismes nous entourent ?
  • Tous ces organismes entraînent ils des maladies ?
  • Comment l’organisme se protège-t-il ?

 

De nombreux microorganismes sont en permanence à notre  contact

Faire l’activité 1

 Exemples :

– Bactéries du yaourt (source INRA)

Cliquer sur le lien : Fabrication du yaourt

Microbes: Colonies bactériennes de Streptococcus salivarius. thermophilus (flèche en pointillés) et Lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus (flèche pleine) du yaourt sur milieu nutritif gélosé.

© Inra, A.H. Cain – microbes : Pénicillium Roqueforti Sourcehttp://www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers/penicilline/penicilline.htm

 – Paramécies (microbes )

Structure d’une ParamécielPropriété infovisual  

microbes : Staphylocoques dorés

microbes : Virus de la grippe :

Extrait d’une  collection d’images de microscopie électronique de bactéries et de virus ( microbes ) réalisées par les techniciens de Microscopie de l’hôpital de la Timone (Service du Pr Raoult)

Bacilles

 Extrait d’une  collection d’images de microscopie électronique de bactéries et de virus réalisées par les techniciens de Microscopie de l’hôpital de la Timone (Service du Pr Raoult

 Où les trouve-t-on?

-Dans l’eau 

-Dans l’air

– Sur la peau

.-Sur tout le corps

-Sur les objets

-Dans le sang(en cas de maladies)

Trypanosomes

 Tous ces organismes entraînent ils des maladies ?

Non les microbes non pathogènes n’entraînent pas de maladies Ex : bactéries de la fabrication du yaourt

D’autres, pathogènes provoquent des maladies Ex : virus de la grippe, staphylocoques.

 On peut  classer les microbes :

-protozoaires (trypanosome)

-champignons (muguet, pénicillium)

-bactéries (bacille du tétanos)

 -virus (grippe)

Comment sont ils arrêtés par l’organisme ?

Faire l’activité 2

Ils sont arrêtés par les barrières naturelles.: La peau et les muqueuses

Coupe de la peau Propriété infovisual

  L’organisme est en permanence protégé des agents étrangers par :

 – la peau et les muqueuses, dont les cellules jointives sont sans cesse renouvelées.

– le mucus, fabriqué par les muqueuses, qui emprisonne les micro-organismes ; les mouvements des cils qui évacuent le mucus.

– les sécrétions acides des muqueuses.  

Faire l’activité 3

  La contamination : Lorsque la peau ou les muqueuses sont blessées, ou lors d’une piqûre par un insecte, les microbes peuvent pénétrer dans le corps : on dit qu’il y a contamination.

 Propriété STRA-TJ

Les microbes peuvent alors provoquer une infection.

Ils se transmettent d’un individu à l’autre par l’air, l’eau, les objets, le sang ou lors des rapports sexuels.

  Après la contamination, comment les microorganismes nous attaquent-ils ?

Cas des bactéries Les bactéries peuvent provoquer :

– une septicémie* : infection généralisée du sang par les bactéries. Ex: le Staphylocoque doré

Une toxémie* : libération de substances toxiques (toxines) dans le sang. Dans ce cas, les bactéries restent localisées au point de contamination. Ex. : le bacille tétanique responsable duTétanos

Cas des virus 

 Les virus* prolifèrent à l’intérieur des cellules du corps dont ils perturbent le fonctionnement : ce sont des parasites intracellulaires

Conclusion : Les microorganismes tendent à proliférer (infection) au sein de cellules -hôtes notamment pour les virus, ou dans le milieu  intérieur pour la plupart des   bactéries, productrices de toxines

 Comment protéger l’organisme des microbes ?

-Éviter les contaminations et l’infection

Texte sur les tatouages et les « piercing »

Les risques de contamination et d’infection sont limités par la pratique de l’asepsie et par l’utilisation des antiseptiques. (- Eosine aqueuse, alcoolique, Alcool à 70° à 90°.)

A propos de l’asepsie (L’asepsie consiste à ne pas apporter de micro-organismes étrangers au site concerné (bactéries, parasites…). Méthodes visant l’absence de contamination microbiologique d’un site opératoire par exemple. Méthode préventive qui correspond à l’ensemble des mesures propres à empêcher tout apport étranger de microorganisme.)

Extrait du discours de Pasteur devant l’Académie des Sciences (1878).“[…] Cette eau, cette éponge, cette charpie avec lesquelles vous lavez ou vous recouvrez une plaie y déposent des germes qui ont une facilité extrême de propagation dans les tissus.[…] Si j’avais l’honneur d’être chirurgien, pénétré comme je le suis des dangers auxquels exposent les germes des microbes répandus à la surface de tous les objets, particulièrement dans les hôpitaux, non seulement je ne me servirais que d’instruments d’une propreté parfaite, mais après avoir nettoyé mes mains avec le plus grand soin […] , je n’emploierais que des bandelettes, des éponges préalablement exposées dans un air porté à la température de 130 à 150°C. Je n’emploierais jamais qu’une eau qui aurait subi une température de 110 à 120° C. De cette manière, je n’aurais à craindre que les germes en suspension dans l’air autour du lit du malade”.

-L’utilisation des antibiotiques permet d’éliminer les bactéries pathogènes.

A propos des antibiotiques

Découverte de la Pénicilline Extrait de “Compte-rendu de l’effet de la Pénicilline” devant le Medical Research Club par Alexander Fleming. (13 février 1929Au cours du travail avec différents staphylocoques un certain nombre de cultures furent mises de côté et examinées de temps en temps. Lors de l’examen, ces cultures étaient exposées à l’air et ensemencées par différents micro-organismes. On remarqua qu’autour d’une grande colonie de champignons polluant les colonies de staphylocoques, une grande zone du milieu était devenue transparente et sans aucun doute en voie de dissolution”.

On doit quelquefois réaliser des antibiogrammes pour déterminer l’antibiotique le plus efficace contre les bactéries pathogènes. 

 

Différents antibiotiques sont essayés. On dépose un papier buvard imprégné d’une quantité définie d’antibiotique à la surface d’un milieu gélosé préalablement ensemencé par une suspension de bactéries (10-6/ml) en phase exponentielle de croissance.
L’antibiotique diffuse à partir du disque et sa concentration est d’autant plus faible que l’on s’éloigne du disque.
Incubation à 37°C pendant 18h00
Chaque disque est entouré d’une auréole d’inhibition de la croissance bactérienne. On peut déterminer l’efficacité de l’antibiotique en mesurant le diamètre de la zone d’inhibition

 L’utilisation du préservatif permet de /se protéger des IST et du SIDA (syndrome d’immuno déficience acquise)

                                                           

Vidéo sur les Paramécies :

Image de prévisualisation YouTube

Vidéo sur la fabrication du yaourt :

Image de prévisualisation YouTube

Cliquer ici pour voir une autre  vidéo de la fermentation du yaourt

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

IMMUNOLOGIE/DOSSIERS /EXERCICES EN LIGNE/3ième

1/Simuler des expériences

2/ la résistance bactérienne

Voir les liens:

Vidéo les bactéries font de la résistance

http://www.evolution-of-life.com/fr/observer/video/fiche/mutations-selection-the-bacteria-resist.html

La résistance bactérienne aux antibiotiques

Cité des sciences/vidéo/antibiotiques

-Journée du 1/12/2008 au collège/forum SIDA

-Visiter les sites http://www.sida-info-service.org/

http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/sida2/index.htm

4:Les antiseptiques cutanés sont des médicaments qui servent à désinfecter plaies, brûlures, coupures et autres lésions cutanées.
. . Les différentes familles d’antiseptiques
Familles Utilisations Exemples
Les colorants Utilisés surtout pour leur effet asséchant dans l’érythème fessier du nourrisson – Eosine aqueuse
– Eosine alcoolique
L’alcool éthylique Contrairement à une idée répandue, l’alcool à 70° est la meilleure dilution, l’alcool à 90° étant moins efficace.
Utilisé pur son effet désinfectant
-. – Alcool à 70°
– Alcool à 90°
– Alcool modifié
– Alcool camphré
Les dérivés iodés L’iode et ses dérivés conviennent aux plaies et brûlures superficielles peu étendues. – Betadine ®
– Alcool iodé

Les dérivés chlorés

(Hypochlorite de sodium)

Antisepsie de la peau et des muqueuses – Dakin Cooper®
Les oxydants (Eau oxygénée à 10 Volumes = 3% ; – Effet hémostatique- Nettoyage des plaies -.
5/Quelques vidéos de la Cité des Sciences

Cité des sciences/vidéo/greffe

Cité des sciences/vidéo/cancer

Cité des sciences/vidéo/virus

Cité des sciences/vidéo/fièvre

3/Deux français ont reçu le prix nobel de médecine 2008

Le prix Nobel de médecine 2008 a été attribué à l’Allemand Harald zur Hausen et aux Français Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier pour leurs travaux séparés sur les virus responsables du cancer de l’utérus et le sida.

Qui est LUC MONTAGNIER ici

Qui est Françoise Barré-Sinoussi ici

« Les deux chercheurs français ont découvert le virus immunodéficitaire HIV. «La découverte a été essentielle à la compréhension actuelle de la biologie de cette maladie et à son traitement anti-rétroviral», a indiqué le comité Nobel dans son communiqué.

l’Allemand Harald zur Hausen a trouvé la cause du cancer de l’utérus, le papillomavirus (VPH), deuxième type de cancer le plus répandu chez les femmes.

L’année dernière, les Américains Mario Capecchi et Oliver Smithies et le Britannique Martin Evans avaient été récompensés pour leurs découvertes sur le ciblage de gène, base de la biomédecine du 21e siècle qui a permis des applications multiples dans le domaine thérapeutique telles que les cancers, la maladie d’Alzheimer ou Parkinson.

Lors de leurs travaux menés séparément, ils avaient réussi à neutraliser des gènes sur des souris atteintes de maladies similaires à celles de l’homme (mucoviscidose, thalassémie, une maladie sanguine héréditaire répandue) et à faire des essais de médicaments.

Le prix Nobel de physique sera décerné mardi et celui de chimie mercredi. Suivront le Nobel de littérature jeudi, celui de la paix vendredi. Lundi prochain, celui de l’économie clôturera la saison des Nobel… »

SourceLIBERATION

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page