Les objectifs du millénaire

Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), Millennium Development Goals en anglais, sont huit objectifs adoptés en 2000 à New York (États-Unis) par 193 États membres de l’ONU, et au moins 23 organisations internationales, qui ont convenu de les atteindre pour 2015.

Ces objectifs recouvrent de grands enjeux humanitaires : la réduction de l’extrême pauvreté et de la mortalité infantile, la lutte contre plusieurs épidémies dont le SIDA, l’accès à l’éducation, l’égalité des sexes, et l’application du développement durable.

Voici une video dans laquelle Kofi Annan nous présente les objectifs du millénaire. Kofi Annan est né en 1938, à Kumasi au Ghana. Il a été secrétaire general de l’ONU entre 1997 et 2006. Il a recu le prix Nobel en 2001.

Image de prévisualisation YouTube

Nous avons essayé de savoir si les objectifs du millénaire ont une chance d’être atteints en 2015. Pour l’instant, le bilan n’a pas encore été réalisé. Nous aurons plus d’informations l’année prochaine.

Malcom et David

La mortalité infantile

Nous avons étudié l’objectif n°4, c’est-à-dire « réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans ». Aujourd’hui grâce a nos recherches nous savons que l’objectif n’est pas atteint.

Prématuré couché dans une isolette

La mortalité des enfants a diminué de plus d’un tiers, mais la progression est encore trop lente pour que la cible soit atteinte. La mortalité infantile a 6 causes principales : La diarrhée (17%), la rougeole, la pneumonie (19%), la naissance prématurée (10%), l’infection néonatale (10%), le paludisme (8%), le manque d’oxygène à la naissance (8%) . Le risque de décès est plus élevé en zone rurale et dans les pays les plus pauvres. La mortalité fait beaucoup de victimes dans le monde. Un nouveau-né sur 1000 meurt avant d’atteindre l’âge de 5 ans. Le nombre de décès est passé de 12 millions en 1990 à 7,6 millions en 2010.

La mortalité infantile dans le monde

Sur cette carte, nous constatons que l’Afrique est beaucoup touchée par la mortalité infantile, ainsi que l’Inde. Par contre l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Australie ne sont pas touchées. Cela s’explique car ces pays sont riches. Les enfants sont donc mieux soignés.

MortaliteInfantile2012

Sur ce graphique nous pouvons voir le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans dans les pays en développement. En 1990 le taux de mortalité infantile des moins de 5 ans avait atteint 89 %. Il a baissé de 29 % en 2011. L’objectif pour 2015 est une baisse de 27 %.

Sur cette caricature on voit une maman qui transporte un enfant dans un landau qui ressemble à un cercueil. La maman est triste car elle a perdu son enfant. Avec cette caricature, l’auteur a voulu sensibiliser le public au problème de la mortalité infantile (voir lien).

Pour conclure, on peut dire que le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde est encore très élevé.

  Sophie P., Anais M. & Christelle J.

Les droits des femmes

INTRODUCTION :
Nous avons travaillé sur l’objectif 3 qui est de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomatisation des femmes. Nous avons réfléchi en particulier aux droits des femmes au Nigeria et au R.D.C. (République Démocratique du Congo).

DEVELOPPEMENT :

Au Nigeria, les femmes, spécifiquement dans les zones rurales, n’ont pas conscience de leur droits. Cependant, les femmes nigériennes font face à des nombreux facteurs religieux, culturels et juridiques, qui les placent dans une positions de subordination vis-à-vis des hommes. Par exemple, les taux de scolarisation des femmes reste plus bas que celui des hommes. Des pratique traditionnelles et dangereuses persistent. 28% des femmes entre 15 et 29 ans sont mariées,divorcées ou veuves, et les violences domestiques sont repandues. En moyenne, dans le monde,si rien n’est fait pour lutter contre cette situation, près d’une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de son existence.

En Republique Democratique du Congo, l’intensité des viols et d’autres violences sexuelles sont décrites comme les pires au monde ! Une étude nous démontre qu’il y a plus de 400 000 femmes violées en une année dans le monde. Le viol est pratiqué comme arme de guerre afin d’exterminer la population.

CONCLUSION:

L’objectif est atteint pour l’accès des filles à l’école primaire (97% en 2010), tandis qu’il reste des progrès à faire pour l’accès des femmes dans l’enseignement secondaire, l’accès à l’emploi et aussi la représentation politique. Il y a aussi encore beaucoup à faire pour lutter contre les violences faites aux femmes. La vidéo ci-dessous illustre ce problème.

Sarah et Malika

Image de prévisualisation YouTube

Le Sida

Image

Introduction:

Nous avons travaillé sur l’objectif n°6. Le sida est une maladie très grave d’origine virale, caractérisée par une chute brutale des défenses immunitaires de l’organisme.

Image de prévisualisation YouTube

Développement:

Le sida est un ensemble de symptômes consécutifs à la destruction de plusieurs cellules du système immunitaire par rétrovirus (virus dont la famille comprend le virus responsable du sida). Le sida est le dernier stade de l’infection par ce virus et finit par la mort de l’organisme infecté. Il existe plusieurs rétrovirus responsables du sida. Trois modes de transmission on été observés : par voie sexuelle, par voie sanguine, via la grossesse. Une pandémie s’est développé à partir de la fin des année 1970 faisant de cette maladie un nouveau problème sanitaire mondial.

Conclusion:

Le sida est une maladie très grave, sexuellement transmissible. Pour éviter de l’attraper  il faut se protéger. Le préservatif est la meilleure option contre le sida. L’objectif du Millénaire n’est pas atteint car il reste encore beaucoup de personnes dans le monde qui n’ont pas les moyens de se protéger donc ils sont plus exposés au risque du sida.

Cette carte représente une estimation en % de la population mondiale infectée par la maladie du sida  en 2010.

Comme on peut le constater, la région du la plus touchée par le sida est l’Afrique, plus précisément le sud : Lesotho, Swaziland, Namibie, Botswana…

Ces pays sont plus atteints à cause de la pauvreté et des inégalités d’accès aux soins.

Dylan et Jordan #TeamBg

La mortalité infantile

Image

 Nous avons travaillé sur l’objectif n°4.

Entre 1990 et 2006, la mortalité infantile à cinq ans, au niveau mondial, a chuté de 93 à 72 décès pour 1000 naissances. Les causes principales de mortalité infantile sont la pneumonie, les diarrhées, la malaria et la rougeole, pourtant on peut les traiter facilement par la réhydratation et le traitement anti-moustique.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a 100 millions de personnes par an qui sombrent dans la pauvreté à cause du coût des frais médicaux engendrés par les soins que demandent leurs enfants .

Beaucoups de pays ne connaissent pas de système de protection sociale, d’assurance maladie ou de services de santé publics. Deux régions restent en retard: l’Asie du sud et l’Afrique Subsaharienne. 99% des décés d’enfants de moins de cinq ans interviennent dans des pays en développement, 1 enfants sur 9 y décède avant son 5ème anniversaire .

La mortalité des garçons de moins de cinq ans est en général supérieure à celle des filles, à l’exception notoire de l’Asie du Sud  : en Inde, la mortalité des filles de moins de cinq ans dépasse de 5% celle des garçons en 2011. En 1989, près de 15 millions d’enfants de moins de cinq ans mouraient chaque année de maladies très banales, telles que par exemple la diarrhée .   

La mortalité des enfant a diminué de plus d’un tiers, mais la progression est trop lente pour que l’objectif du millénaire soit atteint. Le nombre de décès d’enfants a presque diminué de moitié durant les dernières décennies grâce à l’amélioration de la nutrition, des soins de santé et des conditions de vie, mais il y a encore plus de la moitié de tous les pays qui ne sont pas en bonne voie pour réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans d’ici 2015.

On en conclut que le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans dans le monde est encore très élevé.

 

Cette carte montre le taux de mortalité infantile pour 1000 habitants en 2008.                    On constate qu’en Afrique et en Inde le taux de mortalité infantile est très élevé. Ceci est dû aux conditions sanitaires lors de la grossesse et de l’accouchement, mais également aux manques de soins aux nouveaux-nés.

Emilie et Gwendoline