Le travail des enfants dans le monde

Chaque enfant dans le monde quel que soit son statut social, a des droits : le droit à la vie, droit à l’éducation, droit à l’alimentation, droit à la santé, droit à l’eau, droit à l’identité, droit aux libertés, droit à la protection. Ceux-là sont les 8 droits fondamentaux .Or, près de 250 millions d’enfants travaillent dans le monde dont plus de 150 millions dans des conditions dangereuses. Par ailleurs, chaque année, 1 million de ces enfants seraient victimes de la traite d’êtres humains.

Nous comptons plus de 2,2 milliards d’enfants dans le monde, dont prés de deux milliards vivent dans des pays en développement. Un enfants pauvre n’a pas les mêmes droits qu’un enfant qui vit dans un pays riche.

En Iran, par exemple, la situation des enfants est difficile et laborieuse, plus de 100 enfants meurent chaque mois de famine ou maladies . L’Iran est aujourd’hui l’un des derniers pays au monde à appliquer la peine de mort à des mineurs de moins de 18 ans, le mariage force et d’enfants. La loi iranienne exige que les jeunes filles aient au moins 13 ans avant de se marier contre 15 ans pour les garçon. On rapporte aussi que de nombreuses jeunes filles iraniennes sont vendues et mariées de force à des Pakistanais qui les exploitent sexuellement.

orangeIndice de Concrétisation des Droits de l’Enfant :7,57 / 10
Niveau orange : Problèmes sensibles

Population: 32,6 millions
Pop.de 0 à 14 ans: 27,1 %

Espérance de vie: 70 ans
Mortalité des moins de 5 ans: 30 %

Ce graphique nous montre que seuls plus de 7 enfants sur 10 bénéficient pleinement de leurs droits, sur 32,6 millions de la population de moins de 14 ans .

La déclaration des Droits des enfants

En 1959, les Nations Unies avaient adopté une déclaration pour que toutes les nations respectent les droits de l’enfant. Ce n’était pas suffisant parce que les pays n’étaient pas obligés de d’y obéir. Image de prévisualisation YouTube

C’est pourquoi on a fait une convention : comme c’est un traité international, les pays signataires sont obligés de le respecter, même si tout n’est pas encore parfait. Il faudra encore du temps pour que ce traité soit appliqué réellement partout. Dans certains cas, le travail des enfants nuit aussi à leur dignité et à leur moralité, notamment lorsqu’il s’agit d’activités à des fins sexuelles, telles que la prostitution et la pornographie infantiles. De surcroît, un enfant qui travaille sera davantage exposé à la maltraitance. Ces enfants sont très souvent victimes de violences physiques, mentales, et sexuelles. Par ailleurs, un enfant qui travaille ne pourra pas suivre une scolarité normale et sera voué à devenir un adulte analphabète n’ayant aucune possibilité d’évoluer dans sa vie professionnelle et sociale.

 Sanaa

BosWash

Une mégalopole est une région urbaine de plusieurs millions d’habitants rassemblant plusieurs villes aux fonctions variées reliées pas de grand axes de communication. Elle comporte plusieurs dizaines de millions d’habitants et peut atteindre plusieurs centaines de kilomètres de long.

Le concept de mégalopole est né de Jean Gottmann, un géographe français, en 1961. Aujourd’hui, on compte trois mégalopoles sur la planète,et d’autres sont en formation.

Jean Gottmann a identifié et nommé ainsi la mégalopolis américaine, qui s’étend de Boston au Nord, à Washington au Sud sur la façade atlantique des États-Unis d’Amérique. On appelle aussi cette mégalopole  « BosWash » : elle rassemble près de 70 millions d’habitants.

Sur cette carte, nous pouvons constater que BasWash forme une immense conurbation.

conurbation: c’est une agglomération urbaine formée de plusieurs ville se sont rejointes au  cours de leur croissance, mais qui ont conserve leur statut admiratif.

  • La couleur orange clair indique les espace urbanisé en continu.
  • Les pastille de couleur orange foncé son les ville les agglomération.
  • Les ligne rose sont les limites de la mégalopoles.
  • Le losange bleu indique les institution politiques internationales.
  • Le cercle blanc indique les capitale de le superpuissance américaine.
  •  Le U représente les principales universités: Harvard, Princeton
  •  Le losange blanc représente la première bourse mondiale.
  • Le cercle rouge représente les mégalopoles contant plus de 10 siège sociaux de grandes F,M,U,N américains.
  • Le réseaux de communication relient les mégalopoles.
  • Les fléché noire représente les axes routiers majeurs.
  • L’étoile rose représente les principaux hubs, plus de 20 millions de passagers.
  • La flèche bleu représente le commerce maritime.

Il y a 800 Km entre Boston et Washington; elle comprend : 52 332,23 habitants, la maison blanche et le siège de l’ONU, six université. Villes principales: New York, Philadelphie, Baltimore, Boston, Washington.

video de présentation BosWash (Attention, cette vidéo est en anglais car je n’ai pas trouvé de vidéo en français.)

Anthony

Le Slum de Dharavi

Le Slum de Dharavi  est le plus grand bidonville d’Asie. Situé à Bombay il compte 1 million d’habitants sur 223 hectares. Il est composé de plusieurs réseaux avec des petites ruelles, il y a des écoles, des mosquées ; il y a aussi des industries spécialisées dans le textile, dans la poterie, dans le cuir et encore plusieurs autres domaines.  Malheureusement le bidonville est sur un terrain qui est convoité par les promoteurs immobiliers mais les habitants  ne veulent pas la rénovation du slum car ils veulent raser le bidonville pour en faire un quartier résidentiel. Les habitants se battent pour garder leur slum mais les promoteurs ne veulent rien entendre. Le problème c’est que le slum génère 500 millions d’euros juste dans l’industrie du textile : c’est un enjeu économique énorme pour les habitants du slum.           Image de prévisualisation YouTube

Le slum de Dharavi est né en 1880. Depuis il s’est fortement agrandi. La population recensée en 2001 dans le bidonville de Dharavi s’élevait à 600.000 personnes. Ce chiffre est revu à la hausse par les acteurs de terrain (Organisations Non Gouvernementales ou chercheurs) et approcherait le million de personnes réparti en 100.000 familles. Ces estimations portent la densité à 17.000 habitants/km2. On compterait dans ces bidonvilles 1 latrine pour 1.440 personnes. Cela entraine une hygiène deplorable et une grande exposition aux maladies et infections.

location of Dharavi slum

Dharavi est le fruit de flux migratoires successifs. Parmi cette diversité, on peut distinguer : les potiers Kumbhar essentiellement issus de Saurashtra (Gujarat), les tanneurs du Tamil Nadu et d’Azamgarh (Uttar Pradesh), les travailleurs de maroquinerie et du textile du Maharashtra et du Bihar. (Sur la carte, le Slum de Dharavi se situe à Mumbai ; on peut situer dharavi dans le petit carré).

Bombay est officiellement appelée Mumbai depuis 1995.  Mumbai était l’ancien nom de la ville avant l’arrivée des Portugais au XVIe siècle qui ont appelé la ville « Bom Bahia » ce qui signifie la « bonne baie ».

Quentin

Paris, ville mondiale

Paris est une ville cosmopolite, c’est-à-dire qu’il y a des personnes de toutes nationalités. Paris est en soi un voyage autour du globe. En voici un aperçu, arrondissement par arrondissement. Par exemple on trouve une épicerie arabe dans le 1er arrondissement.

L'ancienne épicerie Agha M'Bark au 21 rue Montorgueil

Dans le 2e arrondissement, on peut déguster des ramens dans les restaurants japonais, tandis que dans le 6e arrondissement, il y a une galerie qui accueille une exposition de tableaux chinois.

Dans le 7e arrondissement, il y a le siège de l’UNESCO : c est une institution spécialisée de l’ONU, crée en 1946. Elle se consacre à l’alphabétisation, à la diffusion de l’enseignement, à la lutte contre le racisme, à la défense des droit de l’homme, à la recherche scientifique et à la préservation du patrimoine culturel mondial. L’ONU a permis que l’Organisation est devenue un mécanisme permettant aux gouvernements de trouver des domaines d’entente et de résoudre ensemble des problèmes.

Dans le 8e arrondissement, se trouve une église danoise qui se nomme Frederikskiren. Dans le 10e arrondissement, il se trouve des portraits de jolies indiennes aux bras chargés de bijoux, vous transportant loin très loin du bruyant Mumbai, en Inde…

fête ganesh paris

Dans le 11e arrondissement, se situe un marché où l’on trouve des spécialités méditerranéennes. Il y a également un marché solidaire.

Dans le 12e arrondissement, se trouve le cimetière Picpus qui est connu pour la tombe du marquis de La Fayette qui a été un héros de la guerre d’indépendance américaine.

Dans le 13e arrondissement, nous pouvons découvrir le temple bouddhiste.

Paris Temple Bouddhiste du 13°

Dans le 14e arrondissement, offrez vous un frisson précolombien* en allant contempler le calendrier aztèque de la maison du Mexique à la cite internationale: c’est impressionnant !

*précolombien, cela veut avant l’arriver de Christophe Colomb en Amérique.

En conclusion paris est une ville mondiale. Cela veut dire qu’elle a une grande influence mondiale sur les plans culturels et économiques.

N’hésitez pas à cliquer sur les différents liens (en couleur) pour en savoir plus !

Julie et Timothy

Les favelas au Brésil

 Le Brésil est un pays émergent majeur. Malgré tout, il y a de fortes inégalités socio-spatiales: on peut voir d’un côté les grands buildings du centre des affaires et de l’autre les favelas. Un pays émergent est un pays pauvre mais qui connait un fort enrichissement. Les favelas sont des bidonvilles (quartiers très pauvres, dont les maisons sont faites avec des matériaux de récupération). Le Brésil comporte également de grandes métropoles (grande ville qui influence l’espace qui l’entoure). Les trois métropoles : Rio-de-Janeiro, Sao Paulo et Belo Horizonte forment un triangle industriel.

 Sao Paulo.

Le Brésil possède aussi la plus grande forêt du monde : l’Amazonie. L’Amazonie regorge de ressources naturelles. Cependant la déforestation y est très rapide est a un impact négatif sur l’environnement. La partie sud du Brésil est beaucoup plus peuplée que le reste du pays. On y trouve aussi un fort développement humain: c’est un foyer de peuplement (une région où sont concentrés de nombreux habitants). Le Brésil possède plusieurs de façades maritimes qui permettent l’exportation et l’investissement de pays étrangers par voie maritime.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e2/Br%C3%A9sil_Carte_du_vignoble.jpg

On va maintenant vous parler des bidonvilles, les favelas.

La favela de Vidigal

Dans les favelas, de nombreuses personnes pauvres, voire misérables, disposant donc de très faibles moyens matériels et financiers, ont dû se loger dans des habitats précaires construits par eux même à l’aide de matériaux de récupération, sur des terrains qui ne leurs appartiennent pas. Ils occupent donc illégalement des espaces physiques défavorisés. Ces habitats de fortune tantôt en brique et parpaing, tantôt en planches. surmontés de tôles cabossées, côtoient des bâtiments en dur qui abritent parfois des petits commerces, épicerie, boucherie etc …De plus, les favelas, sont souvent accrochées aux pentes escarpées des hauteurs dans le centre de la ville ou sur des des terrains inondables. Bien entendu cela entraîne des risques indéniables d’inondation, d’éboulements,de glissement de terrain qui peuvent être meurtriers. Les grandes villes du brésilienne son occupées de manière inégale sur 50 % de la superficie du pays. La très grande pauvreté est un problème majeur pour beaucoup de citadins qui fréquemment doivent se satisfaire d’emplois précaires sans aucune qualification. A cette grande pauvreté , s’ajoute la violence, créant un sentiment général d’insécurité, alimenté par le fait que les quartiers déshérités sont souvent contrôlés par des gangs de trafiquant de drogues notamment. Les favelas sont aussi appelées « ville dans la ville », Ainsi, chaque favela s’équipe peu à peu, disposant d’un réseaux commercial et de sa propre organisation sociale.

De nombreux habitants du bidonville de Vila Autodromo de Rio de Janeiro vivent là depuis plus de 40 ans. Ils vont bientôt être contraints de partir car cette zone va être utilisée pour les jeux Olympiques de 2016, afin d’accueillir des athlètes et des journalistes. Mais pourquoi les plus riches seront autorisés à y rester ? (En cliquant sur le mot « partir », vous trouverez un lien sur un reportage qui illustre ce problème.)

Ce qui montre les inégalités socio-spatiales, c’est que d’un côté il y a les riches qui vivent dans le luxe alors que de l’autre il y a les favelas où l’on vit dans la pauvreté.Pain de Sucre

Jordan-Mathias 2015