Le travail des enfants dans le monde

Chaque enfant dans le monde quel que soit son statut social, a des droits : le droit à la vie, droit à l’éducation, droit à l’alimentation, droit à la santé, droit à l’eau, droit à l’identité, droit aux libertés, droit à la protection. Ceux-là sont les 8 droits fondamentaux .Or, près de 250 millions d’enfants travaillent dans le monde dont plus de 150 millions dans des conditions dangereuses. Par ailleurs, chaque année, 1 million de ces enfants seraient victimes de la traite d’êtres humains.

Nous comptons plus de 2,2 milliards d’enfants dans le monde, dont prés de deux milliards vivent dans des pays en développement. Un enfants pauvre n’a pas les mêmes droits qu’un enfant qui vit dans un pays riche.

En Iran, par exemple, la situation des enfants est difficile et laborieuse, plus de 100 enfants meurent chaque mois de famine ou maladies . L’Iran est aujourd’hui l’un des derniers pays au monde à appliquer la peine de mort à des mineurs de moins de 18 ans, le mariage force et d’enfants. La loi iranienne exige que les jeunes filles aient au moins 13 ans avant de se marier contre 15 ans pour les garçon. On rapporte aussi que de nombreuses jeunes filles iraniennes sont vendues et mariées de force à des Pakistanais qui les exploitent sexuellement.

orangeIndice de Concrétisation des Droits de l’Enfant :7,57 / 10
Niveau orange : Problèmes sensibles

Population: 32,6 millions
Pop.de 0 à 14 ans: 27,1 %

Espérance de vie: 70 ans
Mortalité des moins de 5 ans: 30 %

Ce graphique nous montre que seuls plus de 7 enfants sur 10 bénéficient pleinement de leurs droits, sur 32,6 millions de la population de moins de 14 ans .

La déclaration des Droits des enfants

En 1959, les Nations Unies avaient adopté une déclaration pour que toutes les nations respectent les droits de l’enfant. Ce n’était pas suffisant parce que les pays n’étaient pas obligés de d’y obéir. Image de prévisualisation YouTube

C’est pourquoi on a fait une convention : comme c’est un traité international, les pays signataires sont obligés de le respecter, même si tout n’est pas encore parfait. Il faudra encore du temps pour que ce traité soit appliqué réellement partout. Dans certains cas, le travail des enfants nuit aussi à leur dignité et à leur moralité, notamment lorsqu’il s’agit d’activités à des fins sexuelles, telles que la prostitution et la pornographie infantiles. De surcroît, un enfant qui travaille sera davantage exposé à la maltraitance. Ces enfants sont très souvent victimes de violences physiques, mentales, et sexuelles. Par ailleurs, un enfant qui travaille ne pourra pas suivre une scolarité normale et sera voué à devenir un adulte analphabète n’ayant aucune possibilité d’évoluer dans sa vie professionnelle et sociale.

 Sanaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *