L’agrobusiness aux Etats-unis

1) Une aide à la sécurité alimentaire mondiale :

– Des exportations vers une région en forte croissance démographique :

Les Etats-Unis sont le principal exportateur vers le continent asiatique, en particulier la Chine. Mais ils exportent également beaucoup vers le Canada, le Japon, le Mexique et l’Union Européenne.

-Une production variée. Exemples:

Les exportations américaines comprennent des céréales et légumineuses en vrac (maïs, blé, soja) ainsi que des produits alimentaires déjà transformés comme les plats à base de soja, le bœuf et le porc. Dans les États du sud, on produit des agrumes : oranges, citrons ou pamplemousses, ainsi que d’autres fruits tels que les amandes.

2) Des performances permises par :

– Les propriétés du territoire. Exemple :

Les États-Unis disposent d’une surface agricole de 370 millions d’hectares en zones tempérées et tropicales. Ils disposent aussi d’infrastructures qui permettent de produire et de stocker d’immense quantités de marchandises. Le réseau routier, particulièrement développé, a permis aux fermiers américains de prospérer grâce à l’agrobusiness.

-Le rôle de l’État qui aide les entreprises de l’agrobusiness en votant des lois (la loi sur la modernisation de la sécurité alimentaires) ; grâce à cela un fabricant de produits alimentaires a eu un procès pénal aux Etats-Unis.

CONCLUSION

Les grandes exploitations agricoles sont souvent la propriété de grandes entreprises qui intègrent agriculture intensive, industrie (machines agricoles, engrais chimiques), semences industrielles, commerces (transport, ventes, exportations). Ce système doit  pourtant aujourd’hui s’orienter vers une agriculture plus durable, pour des raisons environnementales (pollution) et sanitaires (santé), d’autant que a première puissance agricole du monde compte aussi un nombre important de familles en insécurité alimentaire.

Mélanie, Nassim et Jimmy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *