Les inégalités socio-spatiales à Mumbai

Mumbai se situe en Inde, en Asie du sud.Il y a environ 12 millions d’habitants L’IDH de l’Inde est en moyenne entre 0,5 et 0,8.

 

A Mumbai, on trouve des quartiers très riches, où les gens vivent dans d’excellentes conditions, comparés aux habitant des quartiers très pauvres de Dharavi. Les quartiers riches sont situés en bord de mer ou dans le centre ville.

 

Dans les bidonvilles, ils y a énormément de déchets et de pollution. Les gens vivent entassés, à cinq, six ou sept personnes, dans des pièces de 9m2. Généralement les gens qui vivent à la campagne migrent vers les grandes  agglomérations pour trouver du travail. Ils s’installent dans le bidonville de Dharavi parce que la vie y est moins cher.

A Dharavi, les gens travaillent par terre, sans aucune sécurité, et ils évoluent parmi les déchets. Les personnes travaillent dans l’industrie ainsi que dans le textile, la poterie, le cuir, le recyclage et la ferraille.Leur chiffre d’affaire global est estimé aux alentours de 400 millions d’euros.Il y a aussi plusieurs milliers de boutiques et 111 restaurants. On appelle ce système économique, qui permet aux plus  pauvres de survivre, l’économie informelle,car il évolue en-dehors des règles.

Les enfants scolarisés à Dharavi étudient dans des mauvaises conditions, c’est-à-dire qu’ils ne disposent, par exemple, que 2 livres pour 40 élèves. De plus, ils n’ont pas de support pour travailler et ils ne vont pas souvent à l’école car ils sont parfois, eux aussi, obligés de travailler pour permettre à toute la famille de se nourrir.

 

Mélanie et Alizée

 

IDH: (Indicateur de Développement Humain) : c’est une «note» donnée à un pays comprise entre 0 et 1 : elle mesure pour un pays le développement économique, mais aussi le développement humain (accès à la santé, l’école,…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *