Première S

2017-2018

I La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVI ème siècle à nos jours

Séquence 1: Puissance de la paroleu, des discours et des hommes

Introduction: Eloquence : exemples antiques  (textes complémentaires)

http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/09/10/eloquence-exemples-antiques/

Lectures analytiques:

1) Etienne de La Boétie: Discours sur la servitude volontaire (1576) 

De « Celui qui vous maîtrise… » à « fondre en bas et se rompre ».

http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/09/24/eloquence-et-discours-puissance-de-la-parole/

2) Jean-Jacques Rousseau: Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes

De « Le premier qui, ayant enclos un terrain… » à « la terre n’est à personne », de « Tant que les hommes se contentèrent… » à « la plus fertile en blé ».

http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/11/01/rousseau-discours-sur-lorigine-de-linegalite/

3) Victor Hugo, « Les caves de Lille« , mars 1551

De « Figurez-vous ces caves… » à « pas assez d’air pour respirer », de « Et au milieu de tout cela… » à « ce Christ qu’on appelle le peuple! », de « Messieurs, allez à Rouen… » à « à toute nuit doit succéder le jour ».

http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/11/14/v-hugo-les-caves-de-lille/

4) Robert Badinter, discours du 17 septembre 1981, pour l’abolition de la peine de mort

de « Monsieur le président, mesdames, messieurs les députés » à une explication qui est d’ordre politique »

http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/12/17/r-badinter-discours-en-faveur-de-labolition-de-la-peine-de-mort/

Textes et documents complémentaires

  1. Shakespeare, Jules César, discours de Marc Antoine.
  2. Jacques Bossuet, oraison funèbre d’Henriette- Anne d’Angleterre, 1670.
  3. A. Malraux, transfert des cendres de jean Moulin au Panthéon, 1964.
  4. Diderot, Encyclopédie, extrait de l’article « Autorité politique », 1741.

Lecture personnelle: Candide, Voltaire, 1759

Corrigé partiel: http://lewebpedagogique.com/asphodele/2017/01/04/controle-de-lecture-candide-voltaire-corrige-partiel/

Les élèves ont également eu la possibilité d’assister au spectacle A vif de Kery James, mise en scène de Jean-Pierre Baro. Le spectacle met en scène un concours d’éloquence, la petite conférence. Les deux apprentis avocats débattent de la question: « L’Etat est-il responsable de la situation des banlieues »?

II Objet d’étude: Le personnage de roman du XVIIème siècle à nos jours.

Séquence 1: Portraits de femmes

Lectures analytiques

  1. Mme de Lafayette, La Princesse de Clèves (1678): Portrait de Melle de Chartres.

De « Il parut alors à la cour… » à « pleins de grâce et de charmes ».

2) Abbé Prévost,Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut (1731): Première apparition de Manon.

De « J’avais marqué le temps de mon départ » à « d’un grand secours pour elle et pour moi ».

Manuel p.368.

3) Flaubert, Madame Bovary, II partie chapitre VIII, (1857): Catherine Leroux.

De “Catherine-Nicaise-Elisabeth Leroux » à « ce demi-siècle de servitude ».

 4) Ernaux, La femme gelée(1981): Les débuts du mariage.

De « Un mois, deux mois que nous sommes mariés » à « et nous dodine, tendrement, innocemment »

Textes et documents complémentaires:

1) Amour et mariage:

Mme de La Fayette: La princesse de Clèves, la dernière entrevue entre Mme de Clèves et M. de Nemours

Molière: L’Ecole des femmes  1662 (Acte III, scène 2), Arnolphe, Agnès.

Alfred de Musset: On ne badine pas avec l’amour 1834 (Acte II, scène 5) Camille, Perdican.

2) Femmes libérées?

Montesquieu, Lettres Persanes (1721), Lettre 161 (Manuel, p.370).

Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses (1782), Lettre 81 (Manuel, p. 374)

Zola, Nana(1880)

De « Et lâchant la chemise… » à « une almée dansant la danse du ventre ».

Corrigé

3) Portraits de mères

Colette, Sido (1930)

John Steinbeck, Les raisins de la colère (1939)

Jean Giono, Un roi sans divertissement (1947)

Travaux complémentaires:

Manon Lescaut, Abbé Prévost (1731)

Analyse des couvertures de quelques éditions.

 Lectures personnelles:

  • Manon Lescaut, Abbé Prévost (1731).

Une vie, Maupassant (1883) Corrigé contrôle de lecture

III Poésie et quête de sens

Séquence 1: Autour d’Orphée, l’amour, la mort, la poésie

Lectures analytiques:

1)Virgile, Les Géorgiques, livre IV, vers 453 à 530

2) Pierre de Ronsard, « Comme on voit sur la branche… », Sur la mort de Marie, 1578

(présentation de Ronsard: fiche récapitulative)

3) Gérard de Nerval, « El Desdichado», Les Chimères, 1854, commentaire

4) Paul Eluard, « La Dame de carreau», Donner à voir, 1939 (Commentaire)

Documents et travaux complémentaires :

  1. La légende d’Orphée dans les Métamorphoses d’Ovide.
  2. Pierre de Ronsard, Odes à Cassandre, I, 17 (1545), « Mignonne, allons voir si la rose » et Amours de Marie (1555), « Je vous envoie un bouquet ».
  3. Nerval: Extraits des Filles du feu
  4. La perte de l’être aimé: V. Hugo, « Demain dès l’aube », Les Contemplations, Pauca meae, 1856; Paul Eluard, « Notre vie », Le Temps déborde, 1947.

Corrigé du commentaire :http://lewebpedagogique.com/asphodele/2016/03/23/premieres-stmg-paul-eluard-notre-vie-explication/

Séquence 2: Le poète, porte-parole d’une cause

Textes complémentaires:

  1. Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques, 1616, Livre 1, Misères vers 97 à 130 (« Je veux peindre la France une mère affligée »).
  2. Victor Hugo, Les Châtiments, 1853, « Souvenir de la nuit du 4 ».
  3. Louis Aragon, Le roman inachevé, 1956, « L’affiche rouge ».
  4. Jacques Prévert, Paroles, 1946, « Tentative de description d’un dîner de têtes à Paris-France ».

IV Le texte et sa représentation:

Oeuvre complète, Juste la fin du monde, 1990

Lectures analytiques:

  1. Prologue (p.7 et 8, éditions Les Solitaires intempestifs). Commentaire
  2. Première partie, scène 3, tirade de Suzanne (p. 22 à 24). Commentaire

Documents complémentaires:

  1. Autoportrait en vidéo 1993: https://www.theatre-video.net/video/Portrait?autostart
  2. « Les Solitaires intempestifs » (Cahiers de Granit, texte écrit à l’occasion de la présentation du spectacle, mai 1992).
  3. Jean-Luc Lagarce, Le Pays lointain, 1995, première scène, Louis, L’Amant mort déjà, Longue date.