B.A.A.BA

arts appliqués

DG2 2015-2016

T  E  R  R  I  T  O  I  R  E

…. quelle limite entre le corps et le paysage ….

Le terrritoire. Qu’il soit notre corps, grand comme un mouchoir de poche, ou comme une nuit étoilé, proche ou étrange, nous le reconnaissons et sommes bien dans ces …limites, ou pas….


Jackson Pollock

Dans l’action painting , l’artiste se met en scène, en « danger » de manière paroxysmique. Les tableaux de Pollock réalisés comme dans une sorte de danse (transe) ressemblent à des réseaux qui dessinent la carte d’un territoire à bout de bras.

Image de prévisualisation YouTube

jackson-pollock-04

Jackson Pollock par Hans Namuth


 

Bill Viola

Bill Viola, The voyage

Bill Viola, The voyage

viola_lg_promo_image

Bill Viola, The first light

Les éléments forment un paysage (territoire) ou se meuvent dans un temps long (le réel …) des corps humains, plongées, aspirations…, métaphores d’un voyage dans l’intime

http://www.dailymotion.com/video/x1ezxgo

Lien vers un article du monde


Valérie Jouve

Attention, lieux souvent laissés pour compte, oubliés, sans importance… fortement habités

Hétérotopie : paysage lieu concret qui héberge l’imaginaires

Lien vers le site du Musée du Jeu de Paume


Richard III de Thomas Ostermeier

richard-iii,M236693

« Mon royaume pour un cheval »…

Ici grâce à la mise en scène, on navigue entre territoire, l’accession au trône, et le retour au corps intime, bossu et fragile : musique rock, micro lumineux, visages des protagoniste projetés…

lien valide jusqu’au 13/10, 23h59

Thomas Ostermeier recolle les morceaux
« Le succès que j’ai à l’étranger est lié, je crois, à mon mode de narration… Je suis, si l’on veut, le petit frère des déconstructivistes ; mes grands frères ont tout fait voler en éclats, alors il faut bien quelqu’un pour rassembler les morceaux et les recoller – c’est ce que je fais. Mais dans l’espoir de rendre visibles les points de raccord. La culture japonaise a une expression pour cela : kintsugi. Un objet en céramique n’atteint la perfection de sa beauté qu’une fois qu’il a été cassé puis recollé. Le but de cette esthétique est de donner à voir les lignes de fracture. Je ne déconstruis pas, je reconstruis. Je raconte à nouveau des histoires. »

richard-iii,M236697

Lien vers l’article de Telerama


La photographie mise en scène

« La pratique de la photographie, depuis une trentaine d’années, s’est rapprochée du milieu des arts plastiques, au point de devenir l’un des domaines où sont abordées les problématiques artistiques les plus pertinentes par rapport au monde actuel. «

« Trois orientations majeures marquent donc la pratique de la photographie contemporaine : celle du document qui contrarie ou sublime la réalité, celle de la narration qui se rapproche du cinéma et celle de la tradition picturale qui donne à voir des tableaux. »

extrait du dossier du centre Pompidou

Jeff Wall

Jeff Wall, Picture for women, 1979
Epreuve cibachrome, caisson lumineux
161,5 x 223,5 x 28,5 cm

manet

Edouard Manet
» Le Bar des Folies-Bergère «
1881
Huile sur toile
96,2 x 130 cm

Lien vers Récapitulatif des oeuvres abordées dans la vidéo « La Photographie mise en scène »

Primitifs et Photographie mise en scène_Page_2


 

Image de prévisualisation YouTube

La découverte de l’Amérique par Christophe Collomb, au XVe siècle et l’exploitation (captation) des ressources aurifères qui en découle inaugurent notre relation avec les cultures non occidentales. Elle sont perçu comme des civilisations stationnaires, primitives, qui n’ont pas su évoluer ce qui justifie notre intrusion et notre attitude colonisatrice.

Dans les années 20, les ethnologues Marcel Griaule, Claude Levi-Strauss entre autre, jettent les bases d’une nouvelle science étudiant les mythes et les rites des communautés traditionnelles : l’ethnologique. Elle déconstruit l’ethnocentrisme qui nous fait croire à la supériorité des races et de la civilisation occidentale sur les autres. Basée sur des donnée ethnographiques récoltées sur le terrain, elle nous permet de mieux comprendre la complexité et la diversité de ces cultures. La richesse de nos différences se révèle loin de tout exotisme condescendant. Nous prenons conscience qu’il n’y a pas qu’un seul modèle pour habiter la terre et que la notion de progrès est très relative.

Le film « Les autres hommes » de Michel Viotte, dont nous avons visionné des extraits,  retrace l’histoire de l’évolution de notre regard sur l’Autre depuis nos premiers contacts avec ces autres cultures.


Robert Motherwell et l’expressionnisme abstrait

Elégie à la République d'Espagne, 1961, Robert Motherwell

Elégie à la République d’Espagne, 1961, Robert Motherwell