logologo

Bac de français – Sujet d’invention corrigé – Séries S et ES – 2011 – Le roman

Le sujet du bac de français 2011, série ES/S

Objet d’étude : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde

Le sujet comprend :
Texte A – Victor Hugo, Les Misérables, 4ème partie, livre 12, 1862
Texte B – Gustave Flaubert, L’Education sentimentale, troisième partie, I, 1869
Texte C – Emile Zola, La Fortune des Rougon, chapitre I, 1871

Le sujet complet de français 2011 série ES/S

Bac Premiere 2011 S ES Francais publié par lewebpedagogique

I. Corrigé de la question

Le travail ici proposé met en évidence les principaux éléments à faire apparaître dans les textes, cependant la question de corpus doit être rédigée dans un développement qui comporte une introduction de présentation, un paragraphe qui répond à la question de manière synthétique en confrontant les textes et une conclusion qui répond à la question posée.

I – Vous répondrez d’abord à la question suivante (4 points) : Quelles visions du peuple les trois extraits du corpus donnent-ils ?

Introduction : Rapide présentation des trois textes + problématique contenue dans la question.

Développement :

Ces trois textes offrent une vision différente du peuple. Victor Hugo, dans le texte A, choisit de mettre en lumière un personnage précis qui, de plus, du fait qu’il s’agit d’un enfant ne doit pas laisser le lecteur indifférent. Il fait apparaître sa vivacité et son enthousiasme par des énumérations et des métaphores (« tourbillonnement », « mouche ») et montre en utilisant le discours direct que son action incessante s’accompagne d’une réflexion et d’une vivacité d’esprit. A travers lui, il fait partager le point de vue et les émotions du peuple qui se bat pour sa liberté (il s’agit ici de renverser la monarchie de juillet). Il donne à voir également la foule dans sa diversité en évoquant l’attitude qu’a Gavroche avec des personnages de caractère (« flâneurs », « paresseux », « fatigués », « pensifs ») et de milieux sociaux différents (« étudiants », « ouvriers »).  La volonté dont fait preuve Gavroche, qui se manifeste par ses actions et son mouvement incessant, crée une vision positive du peuple qui se bat pour une noble cause.

Dans le texte B, Flaubert propose une vision beaucoup plus critique du peuple qui est présenté comme une masse irréfléchie, incontrôlable et dangereuse. Cette vision est tout d’abord imposée par la description du peuple vue d’en haut (« Hussonnet et Frédéric se penchèrent sur la rampe » l. 1), et qui se voit réduit à n’être qu’un ensemble indifférencié (aucun personnage ne s’en détache comme chez Hugo). C’est pourquoi il est comparé à une « rivière » dans une métaphore. De plus, le point de vue des personnages, celui de Hussonnet en particulier, renforce cette impression que le peuple ne fait que céder à une impulsion destructrice, qu’elle ne défend pas d’idée mais se contente de saccager et d’avilir tout ce qu’il trouve de beau dans le palais des Tuileries. Il en parle avec dédain (« « Les héros ne sentent pas bon ! » » l. 12) et le critique de manière ironique (« « Voilà le peuple souverain ! » » l. 18). A travers le personnage du « prolétaire à barbe noire », le peuple est même ridiculisé et présenté comme n’étant fait que d’une association d’êtres égoïstes et vils (« « Pauvre vieux » » l. 23). La foule finit d’ailleurs par être réduite à la « canaille » (l.29).

Enfin, dans le texte C extrait de La Fortune des Rougon, Zola offre lui aussi une vision générale du peuple mais il le présente de manière positive, voir poétique. En effet, dans le portrait qui est fait de la foule, elle apparait comme un tout. Sa puissance est soulignée par le fait que sa force se communique à la nature toute entière qui semble adhérer à son combat.

Conclusion : ces trois textes évoquent le peuple de manière différente, tantôt comme une masse informe, sublime ou inquiétante, tantôt comme un ensemble d’êtres se battant côte à côte, unis par une noble cause. Si les trois auteurs ont choisi d’en faire un portait mélioratif ou péjoratif, ils en soulignent tous la puissance.

II. Sujet corrigé de l’écriture d’invention

Vous traiterez ensuite, au choix, l’un des sujets suivants (16 points) :

 

3. Invention : Rentrée chez elle, la femme aux bandeaux (texte B, lignes 33-34) raconte à sa famille la prise des Tuileries à laquelle elle a participé. Vous exprimerez ses émotions et ses sentiments. Vous veillerez à mêler description et narration.

Utiliser la première personne et proposer un discours dans lequel le point de vue de la narratrice transparaît. Raconter les événements, décrire les lieux et les personnages (ne pas oublier Hussonnet et Frédéric) mais aussi faire exprimer à la femme aux bandeaux ce qu’elle a compris et ressenti. Elle a pu ressentir de la peur mais aussi une envie de vengeance, un sentiment de liberté… Il fallait être nuancé et précis dans la description des émotions et sentiments qui a autant d’importance que le récit des événements à proprement parlé.

Facebook510Twitter6Google+0Email

LeWebPédagogique, c'est LA plateforme de blogs de profs pour leurs élèves et étudiants !

Mots-clef :
236 Comments » for Bac de français – Sujet d’invention corrigé – Séries S et ES – 2011 – Le roman
  1. monarque dit :

    Bonjour à tous
    Pour l’écriture, j’ai pris le sujet d’invention (
    je pense que j’ai vraiment fait un truc bien, au niveau de l’écriture je veux dire, j’ai un brouillon ou j’ai écrit le début de mon texte, je l’ai fait lire à ma mère, et elle a vraiment aimé, elle aurait voulu voir la suite, mais après c’est une maman donc…
    J’ai bien fait gaffe à mêler description et récit (imparfait et passé composé), le tout à la première personne, j’ai également retranscrit les émotions assez souvent, donc ça va.
    Pour les références littéraires, le sujet ne s’y prêtait pas trop, mais j’ai fait quelques allusions dans les noms de rues ou les spectacles qui se déroulent sous ses yeux.
    J’ai même décrit le tableau de Delacroix, où j’ai associé la fille à la liberté, avec le drapeau, le bonnet phrygien, le gosse au pistolet à côté,…
    Et cerise sur le gâteau, je me suis permis de mettre un discours, une harangue d’un homme au peuple, ma foi assez réussi.
    Je n’ai pas parlé de Hussonet et Frédéric, car pour moi la dame aux bandeaux n’était pas censée les avoir vu.
    Pour l’histoire, je suis parti du début de la révolte, et j’ai décrit les étapes successives de sa progression: grossissement de le troupe, harangue, prise d’armes, marseillaise, arrivée aux tuileries face aux gardes, puis pillage du palais.
    Le principal défaut de mon devoir, je pense, est que je n’ai pas beaucoup développé la prise des Tuileries elle-même, je me suis plus concentré sur ce qui l’a précédé et la révolte. Du coup je n’ai pas décrit l’intérieur du palais.
    Qu’en pensez-vous? Me-suis-je trop écarté du sujet?

  2. lelou dit :

    Bonjour,
    J’ai personnellement raconté les péripéties de la femme aux bandeaux non pas au discours direct (c’était une femme du peuple, et il aurait été étrange qu’elle parle au passé simple, or le BAC de français est fait pour… étaler nos capacités d’écriture non ?) mais au discours indirect et parfois indirect libre.
    En gros, on suit les pensées de la jeune fille pendant qu’elle raconte ses péripéties à sa mère et sa soeur. (focalisation interne à la jeune fille)
    Qu’en pensez-vous ?

  3. Freulon dit :

    La femme au bandeau faisais partis du peuple ou étais déjà présente dans  » l’appartement royale  » ?

  4. Cclapadoue dit :

    Bonsoir à tous.
    Par définition, le sujet d’invention doit le plus possible tenir dans sa narration de l’extrait étudié. Je suis donc partie ici sur une troisième personne, mais le discours direct offre un discours majoritairement écrit à la première personne. Ainsi le narrateur, finalement, ne fait qu’ouvrir la scène, et la femme au bandeau nous offre elle-même ses sentiments. Je pense que cela relie l’avis de tout le monde.
    Je poste de même mon sujet d’invention, si vous pouviez me donner votre avis, même en dehors de l’ambiance « examen » j’aime écrire, et les critiques sont toujours enrichissantes. Merci d’avance.

    La nuit était déjà bien avancée, lorsque Sophie rentra chez elle, et pourtant les rues de Paris grouillaient d’animation, comme si le soleil ne s’était pas encore couché. A peine eut-elle franchi la porte que deux enfants se jetèrent sur elle :
    « Alors ! Alors ?
    -Laissez moi rentrer d’abord vous deux, allez, on dégage ! »
    Une autre femme occupait la pièce qui semblait être la seule de la maison, elle lui lançait un regard lourd de reproches :
    « Comprends les, ton père non plus n’est toujours pas rentré, à croire que la famille passe en dernier ! On entend depuis bientôt douze heures les gens courir dehors et s’exclamer que les tyrans sont tombés, que le peuple est au pouvoir, et que le sang a coulé et continuera de se répandre cette nuit. Et vous, vous n’arrivez pas ! »
    Aucun reproche n’aurez pu dissiper l’exaltation de Sophie, la transe n’était pas finie, et si elle n’arrivait pas à leur faire vivre, elle essayerait tout du moins de leur faire comprendre.
    « T’en fais pas Man’, il va arriver, laisses le fêter ça dignement. Vous voulez que je raconte ou pas ? »
    Une exclamation de joie et d’envie retentit côté bambins. Sa mère souffla puis s’assit à l’unique table en invitant sa fille à faire de même. Une fois assise, Sophie prit son souffle, et se lança :
    « Je savais que tu en mourrais d’envie. On est parti hier avec Pa’, je voyais bien que ma présence ne lui plaisait pas trop, mais il s’est rapidement rendu compte que je n’étais pas la seule fille. Ca a commencé par être l’anarchie dans Paris. On a lancé quelques cailloux, bloqué quelques soldats. Puis on a suivi le gros du groupe jusqu’au Tuilerie, c’est là qu’on s’est séparé. La foule avait déjà forcé la porte. On comptait les blessés dépouillés au pied de celle-ci. Il y avait aussi des morts, mais ceux-là je n’ai pas pris le temps de les regarder. Il n’y avait personne dans cette masse maman, pas même moi, il y avait nous. Nous les réprimer, nous les non-instruits, le bas de caste de la société, on était qu’un seul et même bras, une seule et même arme ! Et on l’a fait ! Une fois passé la porte, il y avait une grande salle, qui aurait cru que ce serait aussi facile, un escalier et du luxe, si ridicule dans cette situation. Tout le reste de la garde nous attendait dans l’escalier, c’était une bataille, que vaut l’art et l’esthétique quand on se bat ? Rien. Ils se tenaient droits, baïonnettes aux poings, fier dans leur uniforme démontrant leur soumission au pouvoir. Ils n’étaient que des poupées, que notre fureur allait écraser. Et ils s’en sont rendus compte, tu aurais vu leur tête : des masques de frayeur, décomposés devant notre grandeur ! Ces courageux combattants sensés défendre le peuple de l’oppression ennemie, comptant leur chance de survie devant les plus petits de Paris ! Tout le monde s’est précipité dans l’escalier et là, tout est devenu confus.
    Les marches créaient une montée tumultueuse, la foule était une marée humaine, un véritable piège : tout ennemi avalé n’en ressortirait jamais. Nous bougions communément, se mouvoir ensemble pour blesser ensemble. La rage au ventre, nous avons entamé la Marseillaise. C’était un chant de liberté, il berçait mon coeur, inspirant mes mains à frapper quand il le fallait. Chaque couplet dominait ma marche, transportant ma conscience dans l’allégresse. Nous dansions, notre rage n’était plus fureur mais plénitude. Les cadavres pouvaient joncher les marches rien n’ébranlerait notre volonté, mon corps pouvait rejoindre les leurs, ils continueraient de marcher. Nous étions une vague lancée par la mer, et une fois la dernière marche franchie, tel l’eau nous nous sommes infiltrés partout. Je suis passée dans la salle du trône, ah ! Et quel trône ! Un fauteuil insignifiant dans lequel n’importe quel nabot pourrait faire semblant de donner des ordres ! Il est passé par la fenêtre ! J’ai couru, couru dans les couloirs, attrapant, déchirant, détruisant, broyant tout ce que je pouvais ! L’hystérie, ivre de joie, la victoire autorisait toutes les folies ! C’était maintenant où jamais.
    J’ai erré, profitant de chaque occasion de réduire à néant, avant d’atterrir dans la chambre de la reine. Et là, je me suis posée sur son si beau et riche lit, moi la pauvre fille qu’on aurait pas laissé devenir servante. J’ai étalé mes jambes sur ces draps immaculés, et ce brouillard dans mon esprit qui ne voulait pas s’en aller m’a fait prendre l’onguent resté à côté du sommier et lustrer mes rubans , ainsi, jusqu’à ce qu’on me chasse du lit. Et que, toujours dans le brouillard je revienne ici. Ici. »
    Sa famille était restée pendue à ses lèvres. Sophie regarda sa mère, et fondit en larme.

  5. Micky dit :

    J’ai fait la même chose que toi Sarah ! :)

  6. valou dit :

    sarah : as-tu fais beaucoup parler la famille ? car un professeur de français de mon lycée a dit qu’il ne fallait vraiment pas beaucoup faire intervenir la famille car c’était écrit « la femme raconte » et non « la femme discute » du Palais des Tuileries

  7. sarah dit :

    Hum… j’etais assez confiante mais à voir ce « corrigé » et vos commentaires je commence à douter ^^ Pour ma part j’ai fait un dialogue, et non un discours, avec beaucoup d’interventions des membres de la familles et aussi de phrases narratives genre:  » A bout de souffle, elle marqua une pause pour inspirer profondément et faire grandir davantage la curiosité dans laquelle Jean (= son frère) était plongé. »
    Et je n’ai pas parlé des deux hommes du texte de Flaubert… Vous en pensez quoi ? quelqu’un a fait quelque chose qui ressemble ?

  8. lyly dit :

    Moi j’ai mis un petit échantillon de satire dans mon invention, par contre la femme aux bandeaux ne raconte son histoire qu’à sa mère car je suis partie du principe que c’est la seule famille qui lui restait, je pense pas que c’est trop grave hum ?

  9. Nikorasu dit :

    @ MisterMonkey

    « une orthographe correct » >> Tu as oublié un e mais on ne t’en veut pas =P

    De toute façon il ne faut pas tenir compte de ce qu’on écrit les gens ici car ceux qui ont posté leur écrit d’invention ne veulent savoir qu’une seule chose, c’est d’avoir l’avis des autres personnes sur leur écrit.

    Il est donc normal qu’ils fassent des fautes (à mon avis ils ne prennent pas forcément le temps de relire ce qu’ils ont posté ici alors qu’en général on relit sa copie AU MOINS pour le bac de français…)

  10. MisterMonkey dit :

    Lorsque l’on lit certains commentaires présents sur cette page, à la vue des nombreuses fautes d’orthographe énormes, j’ai très peur pour plusieurs d’entre vous au sujet des résultats!
    Car pour réussir une écriture d’invention, une grande partie du travail se base sur l’écriture et une orthographe correct est encore plus nécessaire que pour le commentaire/dissertation.

  11. Agathe dit :

    Chaque invention est unique. Il ne peut y avoir de corrigé « type » pour une invention !

  12. Blabla dit :

    Oh mon dieu, navrée pour les fautes d’orthographe –’

  13. Blabla dit :

    Pour ma part, je pense qu’il ne faut pas se fier aux corrigés. Il y a plusieurs façon de répondre aux questions posées, et ça, tout simplement car nous avons tous des points de vues différents.
    Ne stressez pas pour ça. Si vous avez répondu autre chose, ça ne fait rien. Du moment que vous avez justifié vos réponses correctement et que votre copie tient la route, vous ne devriez pas vous inquiétez ! Et de toute façon, il est trop tard alors stop radoter et concentrez vous plutôt sur l’oral. ^^

  14. Micky dit :

    Mais par définition, quand on parle de ses sentiments on est dans du point de vue omniscient et qui dit point de vue omniscient dit première personne non ?

    Sinon moi, j’ai respecté la consigne. Ca disait : parler des sentiments, elle raconte à sa famille. Il était clair qu’il fallait faire un dialogue mais apparemment non c’était un discours ! Comment aurait-on pu le savoir ?! O.o

    Et pour le langage : fallait-il qu’il soit soutenu ou familier ? J’ai fait parler mon personnage un peu à la manière de Jeanne dans « Une Vie » mais j’ai eu un doute :/

  15. mélanie dit :

    je vais donner mon avis pour répondre aux questions de certains !
    Premièrement je pense qu’il n’est pas grave de n’avoir pas parlé de gavroche et hussonnet car il y a une foule, elle ne va pas connaitre le nom de chaque personne surtout que hussonnet et gavroche ne la connaissait pas étonnant donné qu’ils l’ont appelés « la femme aux bandeaux »!
    deuxièmement on pouvait très bien donner un nom à la femme aux bandeaux
    Dernièrement ceux qui se demande s’ils pouvaient utiliser la 3e personne, je pense oui notamment dans la partie descriptive !
    Enfin bref’ arrêtez de vous torturer avec ça c’est fait et vous verrez bien les résultats le jour venu ! ^^

  16. Peuk dit :

    Bonjour à tous
    Je suis aussi en désaccord avec la correction de la question pour le texte A: on ne parle que de Gavroche, qui, dans ce cas, ne représente pas le peuple, puisqu’il s’y oppose (il est dynamique, alors que le peuple est mou).
    Deuxièmement, je pense que l’utilisation de la 1ère personne était obligatoire, au moins dans certains moments : quand on raconte une histoire qu’on a vécue on dit « je » (sauf si vous vous appellez Alain Delon et que vous parlez de vous à la 3ème personne).
    Enfin, la femme aux bandeaux ne peut pas être une servante puisqu’on dit dans le sujet : « à laquelle elle a participé », or si elle avait été une servante qui aidait la reine à s’échapper, et qui serait désemparée parce qu’elle n’aurait plus de salaire (qui ne devait pas être très élevé de toutes façons à l’époque), le sujet aurait clairement mentionné : « à laquelle elle a assisté » et non participé
    Voilà j’espère en avoir éclairé certains. Quant à moi je me demande toujours ce qu’étaient le bandeaux et la pommade.

  17. lilice dit :

    merci FrenchK pour ta réponse , j’espère que ma grosse erreur ne me coutera pas trop cher … l’espoir fait vivre !

  18. FrenchK. dit :

    Lilice : Si tu as bien écrit ton sujet , tu auras déja des points. Et puis tu peux pas avoir 0 , avec un gros HS mais avec une bonne expression tu peux t’en sortir avec 7-8/16 , t’inquiètes pas !

    Et pour moi , simple élève de 1ère , je le répète , je vois pas ou l’utilisation de la 3ème personne pose un problème ! Par contre , il fallait inclure du dialogue avec je pense. Mais n’oubliez pas que l’expression vaut en général 4 points ! Donc si vous vous êtes bien exprimé , vous serez pas loin de la moyenne , vous l’aurez surement je pense.

  19. lilice dit :

    Salut les gens, j’ai aussi pris le sujet d’invention et je crois que j’ai vraiment fait un énorme hors sujet :s j’ai bêtement compris que la femme aux bandeaux n’était pas une révolutionnaire et qu’elle était simplement une servante de la reine qui ne voulait que son bien et qui l’aide même à s’échapper … j’ai utilisé la première personne et mon invention est relativement bien écrite et sans fautes d’orthographe , pensez vous que j’aurai 0 ? :s

  20. llu' dit :

    Pour ceux qui ont du mal avec certaines « notion » :
    Narration : Récit d’un évènement, d’une suite de fait.
    Le roman est une fiction dont l’histoire est racontée par le narrateur( soit un perso de l’histoire donc utilisation de « je », soit il est extérieur et ne fait que raconter donc « il »).
    j’espère que ça va aider ceux qui se demande si ils ont eu raison ou non de faire leur récit à la 3ème pers ou à la 1ère.
    Et pour ceux qui se demandent ce qu’est un bandeau, il suffit d’ouvrir un dico.
    enfin voila les principales définitions de ce mot :
    bandeau : – Bande pour entourer la tête, tenir les cheveux. Synonyme serre-tête
    - Bande d’étoffe couronnant les draperies.
    - Bande de tissu poser sur les yeux pour empêcher quelqu’un de voir.
    - en architecture, Large moulure plate ou bombée.
    je pense que le bon sens est soit le 1er soit le 2ème, m’enfin ils sont assez proches tout de même pour que ça ne pénalisent pas les personnes qui se seraient tromper.

    -

  21. Duicky dit :

    Je suis en désaccord sur deux points: premièrement la question sur le corpus parle de la représentation du peuple; or le corrigé n’utilise uniquement Gavroche (qui est un unique personnage et non le peuple) pour répondre à la question; or Gavroche s’oppose au peuple: il ranime bon nombre d’insurgés, est très présent et plein de vivacité, intelligent.
    deuxièmement la correction dit de replacer Hussonnet et Frédéric mais il est possible quela femme au bandeau ne les voit pas non ?
    Qu’en pensez vous ?

  22. Nikorasu dit :

    Hello,

    Moi j’ai regardé un peu tous ce que vous avez mis et je suis assez perplexe quant à mon sujet…

    Comme la plupart l’ont évoqué, j’ai employé la 3è personne pensant qu’il était utile de narrer à la 3è et de rajouter des  »périodes » de discours/dialogue où la femme s’exprime en prenant la parole et en parlant avec le  »Je ».

    J’aimerais savoir où est-ce qu’il est écrit dans le sujet qu’il fallait répondre à la 1ère personne ?!

    Il y a écrit  »[...] raconte ». Raconter ça peut être que la 1ère personne ?!

  23. Kevin dit :

    Moi j’ai fait comme Yass j’ai mis un dialogue avec sa famille j’ai fait intervenir son mari mais le reste s’est soit de la narration soit le discours de la femme.

  24. Yass dit :

    Pour l’invention j’ai fait un dialogue entre la fille au bandeau et sa famille j’y ai introduit de la narration (c’est la fille au bandeau qui narre la scene qu’elle a vecu) et j’lui ai fait exprimer ses sentiments , un de mes amis m’a signaler qu’il ne fallait pas faire dialogue car c’est un corpus de roman , mais dans la consigne il était écrit que la jeune fille RACONTE a sa famille .. donc j’ai utiliser le dialogue entre la famille et la fille , j’ai eu tort ou raison a votre avis ?

  25. sinaaaaa dit :

    C’est pas du tout une servante cette femme !
    J’ai parlé avec 2 profs de fr et elles m’ont dit qu’elle se battait pour la liberté etc …
    Puis il n’y a qu’à voir le corrigé présent sur le site ils ne la décrivent pas comment une servante malheureuse pcq elle n’aura plus d’argent!

  26. eveyU dit :

    nn mimil c’est ça, j’en ai parlé avec des profs après l’épreuve

  27. Mimil dit :

    Bonjour, j’ai l’air d’être un cas isolé.
    J’ai pris l’invention et j’ai compris que la femme aux bandeaux servait la reine, une domestique en gros. Qu’elle rentrait chez elle désemparée car elle n’allait plus avoir d’argent pour survivre. Ca peut passer ? Ou c’est complètement HS ?

  28. Lucie dit :

    Bof si tu parle juste du but du peuple (la liberté) c’est pas parler des visions qu’on a du peuple.
    Il fallait dire que chez Flaubert le peuple paraissait insouciant, même dangereux par sa folie, sa violence. C’est de la « canaille », donc vision négative du peuple. D’ailleurs Fred et Hussenet se moquent.

    Et dans les deux autres c’est une vision positive.
    Chez Hugo le peuple est joyeux (il taquine Gavroche), on voit que l’auteur est attaché à ses persos, le peuple et Gavroche paraissent sympathiques et unis, plein de bonne volonté, solidaires.
    Chez Zola le peuple est en colère, mais on a aussi une image positive. Ce sont des héros puissants (registre épique presque.

  29. valou dit :

    marion : j’ai fais ça aussi, je pense que ça peut aller, enfin j’espère :)

  30. Marion dit :

    Personnelement je n’ai vraiment pas vu les oppositions dans les textes du corpus. j’ai donc dis que les trois textes montraient trois differentes revoltes mais que le but était le même étant : la libérté.
    Qu’en pensez vous ?

  31. Chloé dit :

    Non ce n’est pas grave, c’est se qu’il faut faire !

  32. Chrisburger dit :

    Ah non, on a déjà répondu à cette question…Bon. Alors est-ce que c’est grave si on n’a pas fait au début de la réponse pour la question de corpus, une introduction avec la présentation des 3 oeuvres plus la problématique?

  33. BACHELIER 2011 dit :

    Voici mon devoir,puis-je avoir vos avis?

    La femme aux bandeaux,resta longtemps au Palais des Tuileries.Elle rentra chez elle les bras chargés de sacs contenant plein d’or et d’objets précieux.Elle rentra chez elle,comblée de joie,car c’était un mythe qui était devenu réalité : le peuple était souverain.
    Une fois rentrée chez elle,toute la famille se rassembla dans une toute petite pièce,car sa famille n’était pas très aisée.Chacun se demandait ce que pouvaient bien contenir ces sacs,car ils n’avaient pas l’habitude de voir autant de sacs aussi gros en cette période de l’année,surtout qu’en ce moment la famille avait de grosses dettes d’argent.

    Une fois la famille entièrement réunie,elle leur déclara que le palais des Tuileries était pris et leur demanda l’effet que ça leur faisait de savoir que le Peuple était enfin souverain et que c’était la fin de la tyrannie.
    L’un des fils déclara que ce n’était que partie remise et qu’un autre tyran viendrait.
    Sa mère le réprimanda violemment et s’indigna d’avoir un fils aussi indigne.
    La fille, âgée d’environ douze ans lui demanda ce que ça leur rapportait.
    Sa mère lui dit de patienter un peu et commença à chanter la Marseillaise,tous furent surpris mais se joignirent à elle.Ils lui demandèrent pourquoi elle l’avait chanté.Elle leur répondit en évoquant le nationalisme et le patriotisme.
    La cadette des filles,lui demanda comment étaient les lieux.Sa mère très joyeuse prit la parole en ces termes : -C’était chouette,pardi!Le palais est magnifique,il est très grand.Tu aurais dû voir la tête de ces gens!Ils étaient appeurés!C’était comme quand une poule voit un loup!Nous avancions gaiement,prenant ce qui nous plaisait,rideaux,babioles,l’argent,de la nourriture mais qui n’a rien à avoir avec la nôtre! On a profité du luxe!Pendant un instant,je me suis dit que j’étais une princesse!Magnifique!Seulement,…
    Seulement voilà,y a des gens qui ont tout cassé,on s’amusait mais on ne s’est rendu compte de rien !
    Ah là là,j’aurai bien aimé avoir ces beaux tableaux et ces grands vases en porce-truc qu’y avait là-bas !
    Son fils dit:-Porcelaine,maman !
    Sa mère dit : -Oui,oui,ce machin-là ! Ah ,et puis on a dansé dans la grande salle des riches.Ah !Mark,le boulanger,si romantique,si galant,..
    Son mari,furieux,la stoppa net et cria:-Quoi !Vieille guenon, tu oses danser avec ce type qui est comme un magot !
    Sa femme le stoppa et dit:-Oui,et alors?Tu danses bien,toi,je t’ai vu l’autre jour danser avec Joséphine,cette garce!Commence pas,hein!Regarde plutôt ce que j’ai apporté.Elle ouvrit son sac à main et en sortit des bijoux étincelants!Et là,je le lui ai arraché des mains.Ah,la tête de la reine!Elle avait rien compris!Tiens,regarde,fiston !
    Son fils (le prit dans ses bras)[JE CROIS L'AVOIR ECRIT (ce qui est entre( ) mais doute]et dit:-
    Oh,maman ce bijou est une émeraude,ça vaut une fortune!Tu es trop forte !
    Sa mère dit alors:- Et ce n’est pas tout!J’en ai un sac plein!Tu sais quoi ? Et bien certains et moi-même nous nous sommes évanouis,tant on ne pouvait pas y croire.C’est mon rêve de gosse qui est devenue réalité!On n’aura plus de soucis.On va pouvoir vivre paisiblement et joyeusement.Sacrebleu!Suis-je en train de rêver?Suis-je vraiment riche ?

    Effectivement,elle était bien devenue riche,mais cette vie luxueuse la conduisit à une mort dans la pauvreté. Cette richesse l’a rendue aveugle.Elle a fait agrandir sa ferme ;meublé son intérieur.
    Mais les dépenses ne cessaient d’augmenter et il y a aussi eu une forte inflation.
    Néanmoins,elle mourut joyeuse,car elle avait connu des moments de joie et avait eu une vie de haute bourgeoisie.

  34. Chrisburger dit :

    Euhm…Est-ce que c’est grave/une erreur si la description (ou narration) a été faite à la troisième personne (donc narrateur totalement objectif) mais que les dialogues ont été écrits à la première personne respectant toutes les contraintes, ect…?

  35. Chokiiii dit :

    nathz moi j’ai comme toi pour le récit.
    Par contre pour les bandeaux j’ai fait une erreur de mot dans ma copie qui chnage tout le sens de ma phrase et je m’en suis rendu compte en rentrant chez moi :/

  36. Chokiiii dit :

    Franchement pour moi il ne fallait pas faire de discours trop long , juste pour amorcé le sujet et le refermé.

    Par contre est-il grave si on a pas mentionné Frederic et hussonnet ? :/

  37. Nathz dit :

    J’ai aussi eu l’erreur de dire qu’elle en avait prise une paire roses et noirs allant avec sa robe de dentelle, apres les avoir lustré ce qui les sublimait.. *o*

  38. Nathz dit :

    Je vais raconter pour moi ce qui s’est passé, alors la question /4pts je pense avoir fait un semi-hs. Car j’ai relevé tout les champs lexicaux et procédés utilisés par les auteurs pour montrer la puissance, la solidarité du peuple. Parcontre j’ai plutot dit que les textes avait une vision commune, celle du peuple souverain et des principes revolutionnaires de plus en plus grands au 19eme siecle.

    Pour l’invention, je n’ai pas fait de dialogue. J’ai utilisé la femme au bandeau comme si elle témoignait  »sa » prise des Tuileries (Omniscient, Passé simple/Imparfait) afin de mettre en avant la description, et les sentiments.

    Ma grosse erreur, c’est d’avoir parlé des bandeaux…
    J’ai cru que c’etait une paire de rubans que l’on attachais au chignon donc j’ai dit qu’étant dans la chambre de la Reine elle avait ouvert une somptueuse penderie (Je me passerais des détails descriptifs; or, pierres précieuses…) Et qu’il y en avait de toute tailles, couleurs, genres pour au moin 100femmes *Non je blague pas!*

    Ce hs de deux lignes peut-il me couter beaucoup?

    J’ai aussi hésité a mentionner Hussonet et Moreau, mais elle n’etais pas sensée les connaitre donc j’ai plus décrit la foule en general.

    Voila, bonne chance a tous et demain que la force soit avec vous :)

  39. l'armenien dit :

    mais ou dans le sujet c’etait precisé qu’il fallait donner la narration à la premiere personne je suis en stress la car
    j’ai utilisé la 3eme personne pour la narration (omniscient) pour parler de ses sentiments et de la description.
    je lui est donné un nom
    je lui est pas fait parler comme une scientifique mais non plus comme une pauvre, plutot comme une personne comme vous et moi
    j’ai fais quelque passe de dialogue trés courte
    vous pensez je serai beaucoup pénalisé pour tout sa?

  40. greg dit :

    Est-ce un HS si on a a mit a la 3ème personne pour le sujet d’invention ?

  41. Benoit dit :

    La question doit montré les points commun et non les differences… drole de correction…

  42. Annabelle dit :

    Alors moi, pour le sujet d’invention j’ai fait du discours direct, j’ai bien fait apparaître les sentiments et les émotions de cette fameuse « femme aux bandeaux » ( d’ailleurs quelqu’un pourrait me dire ce que sont ces fameux bandeau? Si c’était pour les cheveux, ou autres?) Par contre, y a un moment ou je me suis plantée d’interprétation, je pensais que c’était le prolétaire + le fauteuil qu’ils jetaient par la fenêtre… Est-ce que vous pensez que ça compte comme un HS ou que ça va être sanctionné?

  43. joe dit :

    je pense que j’ai fait un HS, j’avais mal compris la consigne, j’ai pas vraiment decrit la prise mais la femme et la scene, de même que je n’ai pas mentioné les deux personnages. ca va beaucoup jouer vous pensez ? parce que sinon je ne pense pas avoir fait beaucoup de fautes, et avoir respecté à peu près les consignes.

  44. Margaux dit :

    Pensez-vous qu’il est grave d’avoir oublié de nommer Hussonnet et Frédéric?

  45. LolaSF dit :

    J’ai dd a ma prof de FR hier en sortant de la salle et elle m a dit que le discours direct était de rigueur dans ce sujet !!!!!
    ça vaaaa faire maaaaaaaaaaaaaal la note pour bcp je pense !

  46. charles dit :

    ça va j’ai géré l’écrit d’invention jpense, par contre la question j’ai plutôt extrapolé sur le côté puissant, solidaire et insurgé du peuple, mais c’était bien argumenté, j’peux avoir des points vous pensez?

  47. jerem dit :

    bonjour,
    ma question concerne plutot le corpus , pour l invention je pense avoir évité le hs.
    pour le corpus g eu beaucoup de mal à distinguer les 3 textes , du coup g fait un plan différent de celui du corrigé : 1)un peuple uni 2) un peuple bruyant , importance de l’environnement sonore 3)émotions du peuple (vengeance , joie, pas de peur , élan révolutionnaire)
    je sens que g foiré, merci de me dire ce que vous en pensez :)

  48. Al dit :

    Behn pareil j’ai pris l’invention, en tant normal je m’en sors avec 14, mon texte fais 4 pages, mais gros problème j’ai inclue la narration et la description dans une narration externe/interne (compliqué), sur le modèle de la narration flaubertienne. Donc je me retrouve avec peu de dialogue, et une description principalement extérieur au dialogue (quand même de la description et narration à l’intérieur). Donc HS ou pas vraiment?

    Et sinon pour le corpus la correction là est assez étrange nan? il est pas dit de confronter les textes dans 3 parties où chaque texte est comparé aux autres? là il s’agit juste d’une description linéaire.
    J’ai fait
    I la musicalité de la révolte
    II Le peuple animal
    III Le peuple un raz-de-marée

    j’ai pas la foi d’attendre jusqu’au 11 pour savoir si je me suis bien planté ><

  49. valou dit :

    onestpasdanslam : désolé je croyais que tu parlais de l’invention :/

  50. valou dit :

    onestpasdanslam : une demie-page c’est beaucoup trop court ! j’espère que tu n’as pas fais un HS parce que là.. :/

  51. onestpasdanslam dit :

    pour la question, vous avez fait quelque chose de long? personnellement j’ai fait seulement une moitié de page. Je commence à flipper ^^

  52. Anthony dit :

    Hey les gens ! Moi aussi j’ai commencé directement sans dire à qui elle parlait, puisque dans la consigne ils disaient qu’elle parlait à sa famille donc si on commençait directement c’était bon ( du moins j’espère)… Puis même dans ce genre de sujet, il ne vaut mieux pas commencer par dire  » Elle rentre chez elle et ….  » et pareil pour les prénoms, mon prof m’a toujours dit d’éviter….

  53. Cindy dit :

    Lucie franchement j’aime bien ton invention, peut-être un peu court mais tant pis la qualité prime sur la quantité.
    J’ai en résumé fais la même chose que toi,un plus long certes. Cependant le début où tu utilises « elle » , moi perso j’ai commencé directement par le discours en utilisant « je ».

    Mais bon ton invention reste agréable à lire et je pense qu’elle répond aux critères. :)

  54. Hello dit :

    Pfffffff je pense exactement comme toi, il n’était pas du tout précisé que « la femme aux bandeaux » ( je croit que personne n’a compris ce qu’étaient ces fameux « bandeaux ») devait voir ou rencontrer Hussonet et Frédéric. De plus j’ai aussi directement commencé la narration directement sans préciser à qui elle parlait et quand elle le faisait, j’aurai bien aimé avoir le sujet des STG !

  55. co' dit :

    Dans mon sujet j’ai mis que le prolétaire allait être brûlé à la Bastille alors que Hussonet et Frédécic parlaient du fauteuil.. Je vais être énormément pénalisée?

  56. valou dit :

    j’ai dis qu’elle avait participé en regardant mais que ses amis avaient saccagés : est-ce possible ?
    on peut participer à un saccage en le regardant ou en détruisant

  57. fabiengraneri dit :

    Le registre familier était tout à fait juste puisque c’est une femme du peuple qui parle.

  58. Lucie dit :

    Mon Invention:

    -Mère! Venez qui je vous embrasse!, s’exclama Madeleine d’un sourire radieux et dont la joie et la fierté émanaient de son visage.
    -Vous auriez du voir ça! Je n’ai jamais rien vécu de si grandiose. Ce monde… En partant de la maison, je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait. Je suis allée avec Manon en direction du Palais, et déjà les gens affluaient de toute parts dans les rues. Nous nous retrouvâmes bientôt au coeur d’une gigantesque foule, véritable marée humaine. Je ne voyais rien, je ne pensais plus à rien, assommée par ces mugissements monstrueux et les détonations terribles des baïonnettes, mon corps tremblait. Puis il y eu un éclat assourdissant. Tout le monde s’imobilisa, silencieux, et, comme un écho venu des profondeurs de Paris, la Marseillaise emplit l’espace. C’est bientôt tous à l’unisson et d’une grande voix que nous clamâmes ce chant de vie. Notre jour de gloire était arrivé. La fougue gagna la foule et dans un sursaut d’impétuosité nous partîmes au galop à l’assaut du Palais. Je me sentais tout à coup guerrière, libérée de toute crainte. J’avais le sentiment d’accomplir quelque chose de grand. La peur avait disparue et bientôt l’euphorie gagna mon coeur. La foule me porta dans un appartement où je vis deux jeunes hommes hilares jeter le fauteuil d’un prolétaire par la fenêtre. Le laideron eu peut être le droit au même sort! Qu’importe. Tout le monde riait, criait, des bonnets rouges volaient en l’air.
    Enfin cette liberté attendue! Quelle victorieuse vengence. Chère mère, nous nous sommes battus pour la nation, pour nos droits, et contre ces affreux singes et rapaces qui nous privent de liberté et nous volent.
    Tout ça paraissait tellement irréel… Je me croyais dans un rêve, libérée de toute contrainte, et laissais court à mes plus folles envies. Quelle femme n’a jamais voulu s’habiller de dentelles luxueuses et de bijoux aux pierreries les plus riches? Je me déguisais en reine, et me dirigeai vers la chambre royale. En fouillant les tiroirs, je trouvai une pommade d’excellente qualité et l’appliquai sur mes bandeaux. En y repensant, j’ai un peu honte d’avoir eu ce comportement, quelque peu absurde il est vrai, mais nous nous sommes tellement amusé finallement!

  59. pffffffff dit :

    wen, ton texte est cool mais y a quelques fautes d’orthographes quand même ( prénommée, aux bandeaux ) enfin je sais pas si tu les a fait sur ta copie jespere que non… quant à moi, je suis dans la m****… j’ai pas fait de narration au départ, j’ai directement entamé le discours, pensant que la dame aux bandeaux ( je n’ai absolument pas parlé de ces fameux bandeaux dans mon texte puisque je n’ai aucune idée de ce que c’est ) était une femme du peuple : j’ai utilisé le registre « assez » familier :S .. Par ailleurs je ne vois absolument pas pourquoi on devait parler de Hussonet et Frédéric -> c’est pas parce que la femme aux bandeaux est au Palais en même temps qu’eux qu’elle les connait forcément puisqu’il y avait plein de gens : ils ne se connaissent pas tous quand même !! Finalement, J’aurai vraiment mieux du faire en choisissant le commentaire qui n’était pas si difficile que ça ( en parlant de « ça » j’ai utilisé ce terme dans mon texte : au secours !!! ) ……… Je ne veux pas savoir ma note. Et bon courage à tout le monde pour ses révisions de SVT…

  60. wen dit :

    bonsoir a tous, je vous expose mon éciture d’invention dite moi ce que vous en penser svp:

    La femme au bandeau prénommé juliette rentra cher elle après avoir participé à la prise des Tuileries.Son mari, souffrant et de ce fait ne pouvant pas y aller, l’attendait avec impatience afin qu’elle lui raconte en détail le déroulement es évenements.
    Juliette ouvrit la porte, l’air victorieuse et heureuse.Elle embrassa tendrement son époux comme s’il s’agissait de leur premier baiser.Celui-ci comprit immédiatement que la prise des tuileries fut un succès.Dès lors, il s’empressa de lui demander la façon dont les évenement se sont déroulés.
    « et bien » dit elle, »tout c’est exactement passé comme nous le souhaitions.Nous sommes entrés dans le palais en chantant la Marseillaise.En prononcant les paroles de ce chant, je sentais peu a peu monter en moi un sentiment de vengeance envers le roi et la reine, comme si je voulais a tout prix me venger de toute cette liberté qu’ils nous ont privé à nous Peuple de Paris!
    Peu a peu, nous sommes tous ensemble montés par l’escalier principal, je me sentais vraiment entourée, cet effet de masse nous rendait puissant tel que l’ont été nos ailleul à la révolution de 1789.
    Le bruit de la foules, le craquement du bois sous nos pied ne faisaient qu’accentuer la marche jusqu’a l’apparetement de cette reine avarde et de ce roi si peu intelligent .Lorsque la grande et somptueuse porte doré s’ouvra, une joie frénétique éclata au moment où le trone fut balancé par la fenetre tel un vulgaire débris . Dès lors , on se sentait libéré de ces singes qui nous ont privé de notre liberté. Pour la première fois, j’ai pu pensé à l’avenir, à ce moment là, des perles d’eau ont coulés sur mes joues, j’étais ému de constater que nous avions tous réussi!L’euphorie étais a son comble dans la salle, tous les meubles, toutes les chaises, tous jusqu’au moindre détail a été cassé, brisé, détruit a jamais .Pour ma part , j’ai utilisé de la pommade de la reine pour lustrer mes bandeaux.Pierre et jean jouaient aux carte tandis que le barbier fumait sa pipe accoudé au balcon » raconta-elle.
    Son mari fut ébahi par le déroulement des évenements et malgré qu’il n y eut pas participée, il s’imaginait parfaitement ce que sa bien aimé venait de lui décrire.
    A présent tout deux purent penser à un avenir serain,rempli de bonheur et de joie.Juliette quant a elle n’oubliera jamais cette journéé de la prise des tuileries et l ‘immortalisera dans son ame tel une renaissance du peuple et de ces libertés.

  61. fabiengraneri dit :

    Je n’ai pas ete tres clair. J’ai utilise la troisieme personne comme cadre du sujet. C’est-a-dire comme un narrateur omnscient.

    Ensuite, lorsque la femme raconte, evidemment elle utilise le jeu, que je rapporte au discours direct (d’ou le jeu).

    Pour le nous : c’est aussi la premiere personne, mais du pluriel, c’est juste! Et on etant un derive du nous, c’est bon aussi ;)

  62. Saie dit :

    Les bandeaux, ce sont les cheveux (les deux mèches de devant)…
    Je crois qu’aucun de nous n’a du comprendre

  63. maii dit :

    bon ben j’ai littéralement fais un hors sujet dans mon écriture d’invention j’ai utilisé tout le long elle et je n’ai fais aucun dialogue super ! je vais juste devoir me rattraper en SVT ,enfin cela ne fera qu’aggraver mes points de retard ….

  64. Cindy dit :

    Vous prenez pas la tête, il fallait raconter les actions qui se déroulaient et décrire justement ce que la femme voyait ( à l’imparfait ) . Dans ce discours il fallait laisser une place importante à ce que pouvait ressentir cette femme, qu’elle s’exprime au passé composé ou au passé simple.
    Tout ça avec le pronom « je » ou peut-être « elle » car je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas accepté.
    Moi j’ai pas trouvé ça difficile, de toute façon c’est assez subjectif, on verra bien nos notes :) !

  65. Victoria dit :

    Moi passage narratif j’ai utilisé je, nous et on
    Cependant il y a marqué que 1ère personne c’est grave ?

  66. Ben dit :

    Vous me faites bien rire, comme on vient tous de passer le BAC de FR je suis certain que vous etes tous en galere entrain d’essayer de ne pas faire de fautes d’orthographe, mais laché vou si vou voulé pa fr attencion ba pa grav .
    Bon j’avoues, j’exageres je deteste faire des fautes

  67. Laure dit :

    Excusez moi mais je pense que c’est bel et bien marqué 1ère personne du singulier et cela sur plusieurs site.
    De plus c’est elle qui raconte et son point de vue doit appraitre etc …
    Alors si c’est pas ça les concepteurs des sujets devraient revoir à deux fois leur façon de s’exprimer mdr !

  68. Julien R dit :

    Parize et Na, exctement la meme illustration et interprétation du sujet mais je pense que des correcteurs un minimum soucieux des pensées des élèves comprendront cette petite erreur, il semble qu’il y ait beaucoup de cas comme vous et moi. Solidarité, ouf ! J’suis pas l’seul =)

  69. Julien R dit :

    Je suis dans le meme cas que Sonia :/
    J’ai mélangé dialogue et petites phrases décrivant l’attitude la femme et ses émotions, mais sans utiliser le pronom « je » en décrivant dans les phrases: c’est la prise de parole d’un narrateur omniscient cependant hors de l’histoire.
    J’espère ne pas etre tombé hors sujet ..

  70. Ben dit :

    Désolé pour le double post, mais Anthony , j’ai fait 4 pages et pas de hors sujet, mais juste des descriptions precises mélées a de la narration et l’expression des sentiments, donc faire 4 pages sans HS et tout a fait possible , avec 50-60 lignes tu finis en 1-2 h et hop .

  71. Ben dit :

    Bon les amis , n’allez pas aussi loin , Bandeau = dans les cheveux , un bandeau , et la femme etant de la classe moyenne ne sais pas a quoi sert la pommade et l’utilise donc pour lustrer ses bandeaux .
    Confirmé par ma prof a domicile

  72. Na dit :

    Moi aussi j’ai fait mon récit à la troisième personne, j’y ai inclus des dialogues et un long monologue de Madeleine (Le prénom que j’ai choisi à la femme), j’espère que c’est pas un hors-sujet, durant l’épreuve je me suis tiré les cheveux et ai relus la consigne au moins 15 fois pour savoir s’il fallait faire en forme de discours ou à la troisième personne. Quel aurait été le mieux discours ou 3ème personne????

  73. PARIZE dit :

    Pour ma part, je pensais avoir bien réussi mon sujet d’invention, mais quand j’ai vu qu’il fallait utiliser la premiere personne ( chose que j’ai faite mais seulement lors des tirades de loratrice que j’ai nommée Renée ) et qu’il fallait narrer les deux personnages principaux, mon vocabulaire est recherché, j’ai parsemé mon texte de figures de style et j’ai fait un discour sur les sentiments, etc etc ce qui a été demander, oh mon dieu.

  74. Emilie dit :

    Bonjour =)
    J’aimerais savoir ce que vous pensez de mon sujet d’invention. J’ai commencé par un récit à la troisième personne, où je dis que la femme rentre chez elle, enthousiaste, puis commence un discours devant sa famille (à la première personne).
    Je décris ce qu’il s’est passé, avec un certaine excitation et joie, et au fur et à mesure qu’elle décrit la foule en délire, elle se rend compte de la violence de ses actes. Son excitation diminue, s’en veut d’avoir agit de la sorte et s’excuse, notamment au près de la Reine qui « n’est que l’épouse du Roi, tout comme je suis celle d’un cordonnier ».
    Elle se demande si cette violence était nécessaire. Elle sait que la cause est bonne, mais se demande s’il n’existait pas une meilleure solution, plus passive. Elle avoue n’avoir pas réfléchi à ses actes, elle sait laisser entraîner par l’effet attractif de la foule.
    Elle a honte d’avoir éprouver ce plaisir (malsain) à participer à ce massacre. A la fin, elle espère que tout ce qu’elle a fait serve à quelque chose, elle ne veut pas se sentir coupable d’un crime s’il n’est pas récompensé.
    En gros, ce sont mes principales idées. HS ou non ?

  75. Chloé dit :

    Léa
    L’on pouvait employer le passé composé, l’imparfait et le passé simple !

  76. Momo dit :

    Moi j’ai fait a peu pré ce qui est dit sauf que je n’ai pas parlé des deux autres personnages. Mais ce qui m’énerve c’est « lustrait les bandeaux avec de la pommade » ^^ Est ce que sa veux dire qu’elle saccage ? Moi en lisant le mot lustrer (qui dans ma tête avait plus ou moins le sens d’embellir ) je pensait qu’elle faisait le contraire =/ Bon au final l’important c’est de participer lol

  77. adeline51 dit :

    Moi , j’ai utilisé plusieurs pronom , je, on , nous pour les passages narratifs !! Help me

  78. thib dit :

    Vous êtes sur qu’ils balancent pas le vieux par la fenêtre ? En tout cas, vive le sujet d’invention (fait pour ceux qui ne connaissent rien en francais )

  79. Sonia dit :

    Hello!

    Moi perso je pense que ça va à peu prés, mais je n’ai utilisé que la 1ère personne, j’ai fais tout un discours et non un dialogue seulement j’ai fais allusion à ceux qui étaient censés l’écouter ( avec : chers parents etc … ) .
    Pour la narration j’ai utilisé « je », lorsqu’elle exprime ses sentiments et ses émotions ( j’ai cependant utilisé le passé composé )…

    Je sais pas si ça ira …

  80. valou dit :

    anthony : tout à fait d’accord avec toi ;)

  81. Arya dit :

    Je viens de lire vos commentaires et quelques uns sont parties un peu en HS avec l’histoire de « pommade ». La « pommade » énoncé dans le texte était une crème dont disposaient les bourgeois et les nobles (notamment dû au prix de la mixture) dans le but d’avoir les mains douce afin de ce démarquer de la populace ayant les mains abimés par le travail…

    De mon côté pour le sujet d’invention je suis d’abord partie sur un récit à la 3ème personne (le protagoniste détail avec minutie la condition de vie de la famille puis est invité à ce joindre à eux) puis ai inséré un récit à la 1ère personne par un long monologue de « la femmes aux bandeaux »… Pensez vous cela correct ?

  82. fabiengraneri dit :

    « J’ai dis que le vieux a été jetté par la fenêtre  »
    Idem, et je stresse énormement.

    Sinon, aucune allusion aux deux personnages, j’ai estimés que sous plusieurs centaines de personnes, il était improbable qu’ils se croisent et encore plus qu’ils s’observent…

  83. wen dit :

    bonsoir a tous, je vous expose mon éciture d’invention dite moi ce que vous en penser svp:

    La femme au bandeau prénommé juliette rentra cher elle après avoir participé à la prise des Tuileries.Son mari, souffrant et de ce fait ne pouvant pas y aller, l’attendait avec impatience afin qu’elle lui raconte en détail le déroulement es évenements.
    Juliette ouvrit la porte, l’air victorieuse et heureuse.Elle embrassa tendrement son époux comme s’il s’agissait de leur premier baiser.Celui-ci comprit immédiatement que la prise des tuileries fut un succès.Dès lors, il s’empressa de lui demander la façon dont les évenement se sont déroulés.
    « et bien » dit elle, »tout c’est exactement passé comme nous le souhaitions.Nous sommes entrés dans le palais en chantant la Marseillaise.En prononcant les paroles de ce chant, je sentais peu a peu monter en moi un sentiment de vengeance envers le roi et la reine, comme si je voulais a tout prix me venger de toute cette liberté qu’ils nous ont privé à nous Peuple de Paris!
    Peu a peu, nous sommes tous ensemble montés par l’escalier principal, je me sentais vraiment entourée, cet effet de masse nous rendait puissant tel que l’ont été nos ailleul à la révolution de 1789.
    Le bruit de la foules, le craquement du bois sous nos pied ne faisaient qu’accentuer la marche jusqu’a l’apparetement de cette reine avarde et de ce roi si peu intelligent .Lorsque la grande et somptueuse porte doré s’ouvra, une joie frénétique éclata au moment où le trone fut balancé par la fenetre tel un vulgaire débris . Dès lors , on se sentait libéré de ces singes qui nous ont privé de notre liberté. Pour la première fois, j’ai pu pensé à l’avenir, à ce moment là, des perles d’eau ont coulés sur mes joues, j’étais ému de constater que nous avions tous réussi!L’euphorie étais a son comble dans la salle, tous les meubles, toutes les chaises, tous jusqu’au moindre détail a été cassé, brisé, détruit a jamais .Pour ma part , j’ai utilisé de la pommade de la reine pour lustrer mes bandeaux.Pierre et jean jouaient aux carte tandis que le barbier fumait sa pipe accoudé au balcon » raconta-elle.
    Son mari fut ébahi par le déroulement des évenements et malgré qu’il n y eut pas participée, il s’imaginait parfaitement ce que sa bien aimé venait de lui décrire.
    A présent tout deux purent penser à un avenir serain,rempli de bonheur et de joie.Juliette quant a elle n’oubliera jamais cette journéé de la prise des tuileries et l ‘immortalisera dans son ame tel une renaissance du peuple et de ces libertés.

    voila voila , dite moi ce que vous en pensez en bien ou en mal . merci d’avance .

  84. valou dit :

    pataplan : est-ce que, selon ta professeur de français, les bandeaux peuvent signifier un bandage fait lors d’un mouvement de foule ?

  85. Anthony dit :

    Ne vous fiez pas trop au corrigé, chacun à sa manière de répondre pour un sujet d’invention… Puis bon , tout dépend de votre correcteur , comme autant ça lui plaira et comme autant ça lui plaira pas du tout…
    Par rapport au bandeau, comme je ne savais pas ce que ça voulait dire, j’en ai pas vraiment parler… mais bon d’un côté vaut mieux rien dire que dire des choses dont on est pas sûr !
    Et je vois certaines personnes qui disent qu’ils ont fait 4,5 ou plus de pages par rapport au sujet d’invention mais un sujet d’invention ne doit pas prendre plus de 50-60 lignes(au max) , sinon c’est impossible de pas faire un H-S puis même c’est trop !
    Corpus : H-S je crois mdr! Je ne voyais pas vraiment de différence entre ces 3 textes, du moins leurs visions… Y’en a pas qui serait d’accord avec moi ? ^^
    Peut-etre que mon correcteur sera d’accord avec moi haha…
    Rendez-vous pour les résultats ;)

  86. Jessi-Cafoiré dit :

    Bonjour à tous !

    En ce qui me concerne, je n’ai pas DU TOUT parler des deux autres personnages dont parlait Flaubert, et j’ai également utilisé la 3ème personne, mais je pense pas qu’on puisse vraiment nous en vouloir. C’est peut être inadapté mais ça devrait pas non plus nous retiré énormément de points, surtout que l’on est beaucoup dans le même cas…
    Et pour les bandeaux, je ne savais justement pas trop de quoi il s’agissait et je n’en ai pas parlé !
    Et puis… je me suis pas mal attardée sur la description de la femme aux bandeaux ainsi que celle de sa mère à laquelle elle s’adressait ! Je crois que je suis plutôt mal partie…

  87. pataplan dit :

    Bonsoir tout le monde , j’ai relu le texte de Flaubert ce soir . Pour le sujet d’invention j’ai utilisé la troisième personne avec discours direct entre sa famille. Mon Problème n’est pas là mais je suis soucieuse de l’impasse que je viens de faire : Dans l’extrait de l’éducation sentimentales il y a un prolélaire assis sur le trône et j’ai fais un quiproquo très embêtant , J’ai dis que le vieux a été jetté par la fenêtre ( heureusement que je n’ai pas rajouté l’incinération qui était destiné au fauteuil royal … :S ) Est ce une impasse qui peut être comptée extrêmement mauvaise? En tt cas les bandeaux j’en ai aussi parler à ma prof de français qui m’a dit que comme ce n’était pas préciser quel type c’était , ce pourrait être l’encadrement des miroirs , portes … ou bien ce qu’elle porte sur les cheveux ( mais je doute que mettre de la pommade sur un espèce de serre tête soit la vraie signification , a moins d’y rajouter de l’ironie) . En tout cas bon Courage a tous pou la suite des épreuves. :)

  88. valou dit :

    pour ceux qui ont fait que les « bandeaux » sont des « bandages », mon professeur de français m’a dit (par facebook) que c’était plutôt une bonne idée car elle parle de « pommade »

  89. Florian dit :

    Parlé a la 3eme personne ne pose aucun problème puisqu’on peut dire :  » Elle raconta alors que…  » Donc je vois pas en quoi c’est faux …

  90. fabiengraneri dit :

    Hello à tous. Perso je l’ai fait en 3eme personne : elle arrive chez elle (description rapide de son apart, de sa vie familiale : elle héberge sa mère et a un gosse d’1 a ou 2). Elle trouve sa mère et commence à lui raconter son histoire. Donc je commence à expliquer comment elle s’est trouvée dedans (au passé simple) : elle allait au marche prendre des légumes pour son fils, elle passe place de la république et la elle voit un homme sur une estrade haranguant la foule contre le roi… Petit à petit la place se remplit, l’ambiance monte, et d’un coup ils deviennent complétement hystériques et foncent vers les Tuileries. En y allant, ils voient un char de bourgeois, ils le détruisent en trente secondes, tuent le mari, emmenent la femme à la bastille, en lui crachant dessus. Quand ils arrivent au palais (pause descriptive), ils voient les gardes qui surveillent la porte : conflit sanglant entre les deux (type vraie révolution quoi) avec vangeance malsaine (dysloquasion des corps…). Après ils rentrent dans l’escalier (et là le passage de Flaubert commence). Ils vont d’abord dans la salle de réception et commence à defoncer la porte pour la salle du trone (pause pour montrer que les femmes ont aussi participé à la prise des Tuileries, et que leur statut social change). Ils défoncent la portent et trouvent le vieux sur le trone (on suppose qu’il a trouvé un raccourci).

    Et là FATALE ERREUR de MA part, j’ai cru qu’ils jetaient le vieux avec par la fenêtre et le brulaient (ca demontrait leur folie…). En relisant le texte cet aprem je me suis rendu compte de mon énorme bourde… Vous croyez que c’est grave?

    Bref… En attendant, notre héroine se disperse, comme les autres, et elles voit des trucs extravangants : des gens qui jouent au cartes, des enfants qui jouent à la marelle costumés en princes, des femmes qui cueillent des fleurs, des hommes qui tirent à l’arc sur la dépouille d’un garde…

    Et là, arrive la fameuse histoire des bandeaux. Je les ai personellement expliqués en disant que elle portait des panniers pour aller au marché, et que pour qu’elle ait moins mal elle mettait des bandeaux. Donc elle a mit de la pommade sur ses mains, et ne pouvant emmener le pot trop gros, elle en a humecté ses bandeaux pour que l’effet perdure (touche d’humour débile…)

    Ensuite, je raconte qu’elle devait s’occuper de son gosse qu’elle avait laissé à sa mère, et qu’elle rentre. Elle entend les gens s’organiser pour la garde du palais, mais aussi se demander ce qu’ils font des anciens propriétaires.

    Et là, je clos le dialogue en réveillant l’enfant.

    J’ai saupoudré tout ça de sentiments un peu partout (interêt, dégout, amusement, vengeance, …)
    J’ai aussi mis en trame de fond la condition changeante des femmes. De plus, alors que mon héroine appelle sa mère « mère » justement, je fais appeller le gosse sa mère « maman », pour montrer l’évolution des moeurs. Deux possibilités, où le correcteur me dit que je suis incohérent et m’enlève des points, où il comprend ce que j’ai voulu dire.

    Voilou, dites moi si le scénario tient la route et si ma faute va pas trop me planter.
    Merci! Fab.

  91. wen dit :

    bonsoir a tous, je vous expose mon éciture d’invention dite moi ce que vous en penser svp:

    La femme au bandeau prénommé juliette rentra cher elle après avoir participé à la prise des Tuileries.Son mari, souffrant et de ce fait ne pouvant pas y aller, l’attendait avec impatience afin qu’elle lui raconte en détail le déroulement es évenements.
    Juliette ouvrit la porte, l’air victorieuse et heureuse.Elle embrassa tendrement son époux comme s’il s’agissait de leur premier baiser.Celui-ci comprit immédiatement que la prise des tuileries fut un succès.Dès lors, il s’empressa de lui demander la façon dont les évenement se sont déroulés.
    « et bien » dit elle, »tout c’est exactement passé comme nous le souhaitions.Nous sommes entrés dans le palais en chantant la Marseillaise.En prononcant les paroles de ce chant, je sentais peu a peu monter en moi un sentiment de vengeance envers le roi et la reine, comme si je voulais a tout prix me venger de toute cette liberté qu’ils nous ont privé à nous Peuple de Paris!
    Peu a peu, nous sommes tous ensemble montés par l’escalier principal, je me sentais vraiment entourée, cet effet de masse nous rendait puissant tel que l’ont été nos ailleul à la révolution de 1789.
    Le bruit de la foules, le craquement du bois sous nos pied ne faisaient qu’accentuer la marche jusqu’a l’apparetement de cette reine avarde et de ce roi si peu intelligent .Lorsque la grande et somptueuse porte doré s’ouvra, une joie frénétique éclata au moment où le trone fut balancé par la fenetre tel un vulgaire débris . Dès lors , on se sentait libéré de ces singes qui nous ont privé de notre liberté. Pour la première fois, j’ai pu pensé à l’avenir, à ce moment là, des perles d’eau ont coulés sur mes joues, j’étais ému de constater que nous avions tous réussi!L’euphorie étais a son comble dans la salle, tous les meubles, toutes les chaises, tous jusqu’au moindre détail a été cassé, brisé, détruit a jamais .Pour ma part , j’ai utilisé de la pommade de la reine pour lustrer mes bandeaux.Pierre et jean jouaient aux carte tandis que le barbier fumait sa pipe accoudé au balcon » raconta-elle.
    Son mari fut ébahi par le déroulement des évenements et malgré qu’il n y eut pas participée, il s’imaginait parfaitement ce que sa bien aimé venait de lui décrire.
    A présent tout deux purent penser à un avenir serain,rempli de bonheur et de joie.Juliette quant a elle n’oubliera jamais cette journéé de la prise des tuileries et l ‘immortalisera dans son ame tel une renaissance du peuple et de ces libertés.

    voila voila , dite moi ce que vous en pensez en bien ou en mal . merci d’avance .

  92. Anthony dit :

    Yeah ! Vive le sujet d’invention …
    Par contre pour le corpus, un peu H-S j’ai fait je crois :/

  93. heartlife dit :

    a propos des « bandeaux », j’ai cherché et on retrouve ce mot dans le meme roman avec « ses bandeaux noirs contournant la pointe de ses grands sourcils » et dans un commentaire que j’ai trouvé ils disent:
    « La coiffure (« les bandeaux noirs ») conforme à la mode romantique suggère le portrait traditionnel de la femme amoureuse, passionnée »
    donc voila enfaite se serait juste des bandeaux pour les cheveux.

  94. chris dit :

    Est-ce un hors sujet si on parle a la 3ème personne ? C’est ce que j’ai fait.

  95. Guillaume dit :

    Bonjour à vous , pour le sujet d’invention :
    J’ai dit que c’etait une révolutionnaire , de part mes conclusions sur le corpus qui étaient en gros : peuple engagé mais une grande partie à coté de la réalité , j’ai raconté à la 1er personne ce qu’elle avait vu et fait au palais des tuileries , avec l’aide d’un dialogue bien évidemment .
    J’ai caractérisé Alice (c’est le nom que je lui ai donné) comme folle , pour reprendre l’attitude de peuple comme le sous entendé Zola Flaubert et Hugo .
    A partir de cette folie , Alice raconte son « histoire » à son pere et à sa mère avec un élan d’enthousiasme , elle ne se rend pas compte de ce qu’elle dit et ce qu’elle a vu , elle parle de chants , danses , fanfares ect alors que cet assault a été meurtrié , donc j’ai filé l’histoire de manière croissante pour en conclure EXPLICITEMENT mais pas trop non plus , qu’elle s’était fait violé pendant cette prise des Tuileries ou la folie régnée mélée tout et n’importe quoi .
    ps: j’ai gratté 7 pages pour le sujet d’invention :D

  96. heartlife dit :

    a propos du ses des « bandeaux » , on les retrouve dans le meme roman mais avec « ses bandeaux noirs contournant la pointe de ses grands sourcils » et dans le commentaire du texte il disent:
    « La coiffure (« les bandeaux noirs ») conforme à la mode romantique suggère le portrait traditionnel de la femme amoureuse, passionnée ».
    donc voila ce serait de simples bandeaux pour la tete.

  97. heartlife dit :

    a propos des « bandeaux » , j’ai cherché et on les retrouve dans le meme roman avec « ses bandeaux noirs contournant la pointe de ses soucils » et on nous explique que c’est la mode de l’époque pour montrer une femme amoureuse .
    donc voila je sais pas si se sont les memes bandeaux mais c’est possible.

  98. foiré dit :

    Lucie, interessante ton analyse, mais la phrase dans le texte, c’est  » une femme lustrait ses bandeaux  » y a le possessif  » ses  » ce qui me fait croire que ça ne peux pas être des bandeaux dans le sens fenetre et qu’elle n’est pas une femme de menage ! Surtout que comme synonyme de lustrer, on a astiquer/frotter, et elle peut très bien se decider d’astiquer/frotter ses bandeaux dans la chambre de la reine ^^

  99. Camille dit :

    Pouvait-on parlait de la condition féminine ?

  100. Teuhteh dit :

    Le bandeau quand je l’ai vu dans le texte j’ai pensé au bandeau tricolore des révolutionnaires moi . Je sais pas si j’ai eu raison mais je l’espère !

  101. P-A dit :

    Pitié dites-moi que ces p***** de bandeaux st ceux des cheveux de la femmes… :S
    Sinn l’oral bonne chance à vous ! Moi je sens que je vais me prendre une piiilule !! :O

  102. P-A dit :

    J’ai commencé ac la femme qui appelle sa famille pour leur raconter une histoire (celle qu’elle vient de vivre) et ensuite elle se balade dans les rues de Paris, puis elle entend la foule, la rejoins, participe à cette révolution, et rentre chez elle… Tous ça dans un « dialogue » écris à la 1ère pers. sing. Mais en fait il n’y avait qu’elle qui parlait…

  103. Hugo dit :

    Si vous relisez votre méthode sur le travail d’invention, la meilleur des choses était d’organisé son texte comme celui de Flaubert, c’est à dire un narrateur à la 3ème personne et lorsque la « la femme au bandeau » parlait à la famille, elle s’adressait à eux sous forme de dialogue. Je ne suis pas la voix de la raison, la meilleur des choses est d’attendre le 8 Juillet pour savoir qui avait tort … ou raison !

  104. fefe dit :

    si le bandeaux étais pour les cheveux , pourquoi se mettrait-elle derriére un paravent ? :p

  105. Alex dit :

    Ou pourrait on trouvé un autre type de corrigé ??
    Personnellement j’ai pris l’écriture d’invention et j’ai tout fait a la troisième personne donc je stresse pas mal :/ :/ :/
    Mais bon je me dit que si pour la question de corpus c’est faux, espérons que se soit aussi le cas pour l’écriture d’invention ^^

  106. P-A dit :

    Perso je ne savais pas ce qu’étaient les bandeaux… :P J’ai pas dis ce que c’était, mais lorsque j’ai fais son récit pour sa famille, j »ai dis « j’ai pris une pommade pour lustrer mes bandeaux, regardez. Ils brillent maintenant »… Dc sous entendu qu’elle les avait sur elle… Dc d’après les premiers messages, soit je me suis planté, soit… je me suis planté.. xD

  107. Manon dit :

    pour ma part jai fais un dialogue entre la femme aux bandeaux et sa famille , mais sa famille jai mis son mari et sa fille qui n’intervienne quasiment pas , je l’ai mi elle racomptant decriant tout a la premiere personne bien sur .. est ce bon ?

  108. haaha dit :

    Moi j’ai fais le sujet d’invention et j’ai introduit un dialogue puisqu’elle racontait a sa famille et Les gens de ma classe mon dit que j’ai fait un hors sujet , donc je voudrais savoir si vous aussi vous avez fait un dialogue?

  109. Aleks dit :

    Il n’y a pas de corrigé, c’est des critères qui devaient apparaitre pour favoriser la copie !

  110. Michel dit :

    Donc avec la blessure je suis hors sujet ?

  111. Marine dit :

    Bonjour,
    pouvez vous me dire si c’était une révolutionnaire ou bien une fille qui observait la prise de la Tuilerie?
    merci de répondre vite svppp

  112. amelie dit :

    coucou tout le monde!
    Moi j’ai pris l’invention : j’ai fait 50/50 narration et discours direct de la femme aux bandeaux qui s’exprimait en langage familier ( là dessus j’ai peur que cela soit mal approprier mais j’ai tenté de faire comme hugo) et sinn les bandeaux : c’est juste des bandeaux pour les cheveux non ? Truc tt simple fin c’est ce que j’ai pensé : ils sont tellment en délire dans le texte qu’on s’est jamais! :)
    BISOUS et ne stressez plus ce qui est fait et fait bonne chance pour l’ORAL !!

  113. MVP dit :

    Il me semble aussi qu’il ne faut pas oublier les différents temps de narration à employer: l’imparfait pour la description et le passé simple pour la narration! De plus, le discours direct n’était pas forcément obligatoire et les dialogues non plus, il me semble aussi que le rapport à Hussonnet et Frédéric était plus qu’important car sinon comment situer la scène dans l’espace? Mais ce sujet ressemble plus à un sujet de rééciture de L ceci dis…!

  114. alabama dit :

    Apparament, bandeaux = cheveux.
    ><'

  115. Ben dit :

    Étant donné qu’elle raconte cet évenement a sa famille , dire que la 3eme pers est hors sujet est exagéré , mais inadapté je pense

  116. Deniau dit :

    Est ce que utiliser la troisième personne était hors sujet?

  117. Léa dit :

    Voici ce que j’ai trouvé sur un autre site et je pense qu’il fallait vraiment respecté cela, le HS n’est jamais bien loin, un seul mot que l’on ne comprend pas et cela fausse totalement notre sjt d’invention:

    Situation d’énonciation : la femme aux bandeaux (NB : les bandeaux sont des cheveux, donc elle s’applique de la pommade sur les cheveux) va utiliser la première personne du singulier.

    Pour la narration : passé composé (surtout pas de passé simple !)

    Pour la description : l’imparfait.

    Niveau de langue : c’est une femme du peuple, il faudra donc jouer là-dessus et montrer qu’elle ne connaît pas tous les termes pour désigner le mobilier, les draperies…

    En ce qui concerne les émotions de la femme, ne pas oublier qu’elle investit la chambre de la Reine et s’assoit peut-être sur le tabouret de la coiffeuse royale : elle est fière, surexcitée de remplacer la reine.

    Elle est sûrement impressionnée de tant de richesses aux murs, aux plafonds…

    Elle est enfin heureuse que le peuple ait pu investir un haut lieu du pouvoir royal !

    Il était possible et même judicieux d’user du registre comique dans cet écrit d’invention.

    NB : le libellé n’indique pas que la famille intervient dans le discours de la femme.

  118. Ben dit :

    Malheureusement les amis, d’apres mon intuition et mon cours de FR a domicile qui vient d’avoir lieu , les bandeaux se mettent dans les cheveux, et la femme etant de la classe moyenne ne sait pas a quoi sert la pommade et l’utilise donc sur ses bandeaux, il n’est pas question de blessure .

  119. Lucie dit :

    J’ai la réponse!!!

    Ca ne peut pas être une femme de ménage puisqu’on dit qu’elle raconte à sa famille « la prise des Tuileries à laquelle elle a participé ».
    Donc ça suggère plutôt qu’elle fait partit des révolutionnaires?

    Ou alors, c’est bien une femme de ménage qui était au palais avant l’attaque, mais qui était de mèche avec les révolutionnaires, et là était le piège Mouahaha.
    Merdre.
    Il fallait donc décrire la prise du palais au discours direct mais sous la forme d’une longue tirade (pas de dialogue je pense), et certainement décrire l’arrivée des révolutionaires fou dans le palais.

    PS: Bandeau d’après lexilogo, peut être l’encadrure des fenêtres. Ainsi la femme de ménage lustrait les fenêtre avec une pommade/crème pour faire briller le bois.
    Mais pourquoi fait-elle ça alors que tout le monde est en plein délire?

    Et bien parce:
    1) C’est une maniaque qui supporte pas que ces canailles aient beugné l’encadrure de la fenêtre en jetant le fauteuil du prolétaire.
    Dans ce cas décrire ses sentiments profond pour l’amour de la propreté en disant que les révolutionnaires sont des barbares insensibles à la beauté et qui en plus salissent l’image de la France, et que le lendemain elle devra passer des heures à tout ranger et nettoyer; non mais!

    Ou alors:
    2) C’est une révolutionnaire qui, dans la frénésie et l’euphorie générale se sent libérée de toute contrainte et dans un élan de liberté veut accomplir ces plus folles envies. Dans un état second propre à la rêverie, son « Ca » écrase son « Surmoi » et accomplit un de ses désirs refoulés les plus anciens: Etre femme de ménage au Palais des Tuileries. Car ça mère lui conta autrefois une hisoire d’amour entre une pauvre bonne et un bel aristocrate de la Cour qui vécurent une histoire d’amour passionnée.

    Voila 2 exemples seuls qui pouvaient entièrement satisfaire ce sujet. En fait il suffisait d’avoir un peut d’imagination.

  120. Céline dit :

    moi c’est pareil, j’ai pas parlé d’hussonnet et de frédéric, et les paroles entre  »  » c’était genre « tout a été massacré » répliqua t-elle d’un ton teinté d’ironie

    c’est bien ou pas ??

  121. Milie dit :

    Coucou, je suis en stress la ^^ !
    Moi jai fait intervenir une seule personne ( la femme au bandeau) je lui ai donné un prénom ( était ce autorisé ?) Je coupe parfois ses explications pour données des indications, par exemple : »…….. » dit elle avec joie.
    Je n’ai pas parlé d’Hussonet et de Frédéric, était ce important ? :S

  122. Céline dit :

    je pense que si on a utilisé le « je » et « elle » c’est pas un soucis

    sinon vous pouriez me dire ce que vous pensez du reste de mon « invention » s’il vous plait :

    j’ai fait toutes les descriptions à la 3e personne, j’ai introduit 2 personnages: la soeur et la gouvernante, et j’ai fait du dialogue entre » » , aucours duquel c’est la révolutionnaire qui parle donc à la première personne, j’ai pas trop mal décrit ses sentiments mais je sui pas tellement revenu sur ce qui c’était passé aux Tuileries, elle dit ensuite que cet état de liberté ne durera pas éternellement et qu’ils doivent s’attendre à des représailles, et en conclusion j’ai ouvert sur le coup d’état de Napoléon 3 ans plus tard et sur les révoltes dont il est question dans le texte de Zola (qui correspondent en gros aux représailles dont je parlais précedemment)

    j’ai fait 3 pages pour la question de corpus et 3 pages pour l’invention
    (et j’ai donné un nom à la femme aux bandeaux)

    merci de me dire si je suis HS, si c’est bien, ou s’il y a des trucs qui ne vont pas
    merci à tous

  123. harmani dit :

    Pour ma part je pense que le dialogue est autorisé on nous l’a pas précisé pareil pour les personnes employés ^o)

  124. Charly dit :

    Bonjour ,
    J’ai pas fait de dialogue, j’ai utilisé « je », »on » et « nous ». ça le fait ? =S

  125. ja dit :

    bon et bien moi j’ai di que la femme était servante de la reine qu’elle regardait juste la révolution ! gros hors sujet !!

  126. Maxou778 dit :

    Bonjour, moi j’ai écrit mon texte à la troisième personne, de plus j’ai fait description/narration a 95% et la reste de dialogue, de plus j’ai utiliser du lyrisme et beaucoup de comédie dans ma description ( un jeune de 12ans qui avait une perruques d’aristocrates sur la têtes et un corsait de la reine qu’il aurait volé) J’ai beaucoup utilisée l’imparfait et le passée simple donc est ce que c’est bien ? de plus je m’inquiète sur la longueur j’ai fait que 1pages recto-verso …

  127. FrenchK. dit :

    Je vois pas où la présence d’un narrateur à la 3ème personne ( accompagné bien sur d’un dialogue à la première personne ) est un problème.

  128. ja dit :

    bon et bien moi j’ai dit qu’elle était servante de la reine , je croyais qu’elle lui lustrait ses bandeaux lol !!!! gros hors sujet !!!

  129. Guillaume dit :

    On perd beaucoup de point si on a fait à la 3eme personne et pas à la 1ère ? (je savais qu’il fallait le faire à la 1ère pers. mais j’ai oublié après …)

  130. Marioj dit :

    olala, vous en êtes sur  » Mister » il n’y avait pas marqué que ce serait obligatoirement du discours direct, il nous l’aurait dit si on aurait du obligatoirement prendre du discours direct, l’année dernière ils nous l’avaient dit et la j’estime que si ils nous l’ont pas dit c’est parce qu’on avait le choix sinon c’est top deg

  131. valou dit :

    Ellas : merci, bon voilà je pense avoir un petit 5 alors que d’habitude j’avoisine plutôt les 11 en français, bien que cette note est très médiocre, voire totalement nulle !

  132. Jo dit :

    j’ai fais a la 3eme personne, avec un narrateur omniscient mais en decrivant les sentiments, fin tout ce qui etait demandé, suis je hors sujet?

  133. Michel dit :

    Ouai valou , je comprends pas moi non plus . Je me suis posé la question du bandeau aussi . Pour moi sa signifiait qu’elle s’était blessé dans la lutte et que la reine à décidé de la soigné. Mais est ce que c’est vraiment hors sujet ?

  134. florian dit :

    Pouveez vous me répondre SVP !! =(

  135. lila dit :

    ouh la la !!! Je regrettais un peu d’avoir pris le commentaire car il m’a paru assez difficile, mais en fait l’écriture d’invention était loin d’être évidente ; je pense que beaucoup de gens ont fait des HS.
    Je pense que mieux valait écrire à la première personne, mais utiliser le discours indirect est justifiable également, donc vous inquiétez pas trop sur ça. En revanche, il fallait bien raconter ce qui était demandé dans la consigne et ne pas s’égarer, comme certains d’entre vous semblent l’avoir fait.

  136. Ellas dit :

    *regarde dans son cher annales bac 2009*

    je cite « en effet, même si elle doit être brève , votre réponse doit toujours être justifiée »

    et ma prof de français nous rabâchaient sans cesse : ne faites pas trop long! c’est pénalisant!

  137. valou dit :

    michel : moi aussi j’ai dis qu’elle a été blessé dans la foule et voilà le pourquoi du comment du fameux « bandeaux ».. mais ces « bandeaux » c’est quoi réellement ?

  138. florian dit :

    Bonjour, pour le sujet d’invention puis je savoir SVP si c’est juste si en a utilisé la troisème personne! Sachant que j’ai ajouter du dialogue et que je mettais des phrases du type:  » la femme dit à son mari qu’elle vit un Palais des Tuileries dévastés, jonchés de corps !!  »
    SVPPPPPPPPPP DITE MOI SI J »AI JUSTE OU SI CEST UN HORS SUJET =(

  139. Céline dit :

    je comprends pas, le sujet dit « la femme aux bandeau raconte à sa famille »
    et ma prof de francais nous a toujours dit de faire intro et conclu ! mais après je sais pas

  140. Michel dit :

    Je suis hors sujet ! J’ai parlé de la fille au bandeau en disant qu’elle s’était blessé pendant la prise des tuileries .Elle c’est fait piétinner dans la foule . Jai décris ce qu’elle voyait autour d’elle à la 3 ème personne du singulier et la j’ai exprimé sa douleur , ses sentiments . Et a la fin j’ai raconté que la fille au bandeau c’est fait soigné par la reine . La je suis carrément hors sujet non ?

  141. Marioj dit :

    j’ai fait comme Celine moi un peu de dialogue et de la narration j’ai fait 50/50 a peu pres et si j’ai fait HS je suis totalement dégoûter.

  142. mister dit :

    Céline, la longueur ce n’est pas si grave parcontre il ne fallait en aucun cas un dialogue… c’est un discours seul toi parle. Il fallait employé le nous ou le Je. Jamais d’intro ni de conclu dans un sujet d’invention.

    Ps je suis prof particulier. Jespere que vous avez réussi!!

  143. Céline dit :

    pour le corpus j’ai fait 3 pages mais c’est 3 pages de blablatage lol
    je conte plus sur l’invention !!

  144. Harmanii dit :

    Je pense avoir fait un hors-sujet complet :/ J’ai choisi la parti sujet d’invention : la famille de la femme aux bandeaux se résumait à avoir 2 enfants elle était très peu sociable donc pas d’ami
    Question narration : j’ai parlé de sa vie j’ai donc utilisé un point de vue omniscient et pour faire comprendre ce qui c’est passé à ses enfants ( âgés de 8 ans ), j’ai dit qu’elle avait l’habitude de leur relater des histoires tous les soirs souvent en introduisant des mensonges hors réalité qui fait très style aventure de pirates … Et du coup lorsqu’elle parlait de son aventure a ses enfants , le saccage du Palais du Tuileries s’est transformé à la prise d’un combat ( en bateau) style piraterie… A lalaaa mon imagination me fait des tours! Et je n’ai pas du tout mentionné Frédéric et Hussonet il ne font pas partie de sa vie à ce que je sache… Sinon j’ai bien respecter la mise en valeur des sentiments, vengeance,colère et tristesse… Espérons que ce ne sera pas considéré comme un H-S ! 0__o

  145. Prof dit :

    Je ne peux malheureusement pas tous vous répondre désolé mais ne stressez pas c’est de l’ INVENTION.

  146. valou dit :

    une page et demie maximum ? :o
    ce n’est vraiment pas beaucoup ! j’ai fais une copie double, en quoi est-ce pénalisant ? si on a fait quelque chose de bien cela peut être un avantage, non ?! (je précise bien « si » :D )

  147. Ellas dit :

    Je ne critiquais pas te façon de penser Valou ^^

    je me disais ça aussi pr me rassurer, pr ensuite me rendre compte que c’était du domaine de l’utopie lointaine x’)

  148. FrenchK. dit :

    Céline , j’ai fait comme toi , (; Sauf j’ai pas les mêmes sentiments.

  149. Ellas dit :

    Maximum* pardon -_-

  150. valou dit :

    ellas : c’est mon moyen de me rassurer :p
    est-ce qu’on doit faire une intro et conclusion pour l’invention ? ensuite, on pouvait dire que la « femme aux bandeaux » rentre chez ses parents qui habitent dans un village ?

  151. Ellas dit :

    Céline : pr ta question de corpus tu n’étais pas obligée d’écrire autant c’est un epage à une page et demi minumum :/

    c’est pénalisant!

  152. Ellas dit :

    Ou alors comme il y a des suppressions de poste dans l’éducation. Les profs de fr vont tous nous donner des maxi bonnes notes pour montrer leur mécontentement…

    c’est beau de rêver x’)

  153. Céline dit :

    alors moi j’ai pris l’invention aussi, et j’ai fait toutes les descriptions à la 3e personne, j’ai introduit 2 personnages: la soeur et la gouvernante, et j’ai fait du dialogue entre  »  » , aucours duquel c’est la révolutionnaire qui parle donc à la première personne, j’ai pas trop mal décrit ses sentiments mais je sui pas tellement revenu sur ce qui c’était passé aux Tuileries, elle dit ensuite que cet état de liberté ne durera pas éternellement et qu’ils doivent s’attendre à des représailles, et en conclusion j’ai ouvert sur le coup d’état de Napoléon 3 ans plus tard et sur les révoltes dont il est question dans le texte de Zola (qui correspondent en gros aux représailles dont je parlais précedemment)

    j’ai fait 3 pages pour la question de corpus et 3 pages pour l’invention
    (et j’ai donné un nom à la femme aux bandeaux)

    merci de me dire si je suis HS, si c’est bien, ou s’il y a des trucs qui ne vont pas
    merci à tous

  154. valou dit :

    en fait, peut-être que l’éducation nationale nous a fait un petit cadeau pour le dernier sujet avant la réforme et qu’on pouvait faire une femme révolutionnaire ou une servante, non ?! :D
    le sujet était quand même assez vague, 2 solutions : 1) un correcteur sévère = il va comprendre à sa façon et va vouloir écrire ce qu’il pense, 2) un correcteur laxiste = il nous laisse mettre ce que bon lui semble du moment que le sujet reste collé quand même un peu à la consigne

  155. Mathilde dit :

    Alors moi j’ai pas fait la 1ere personne, j’ai pas mis de dialogue, je n’ai parlé ni des bandeaux, ni des autres persos… Et la je pleure en lisant ce putain de corrigé… VDM ?!

  156. Chloé dit :

    prof :
    C’est bon si l’on a dit que dans la question du corpus le texte a et le texte b exprime de la joie, le c de la colère a travers le chant de la marseillaise et que l’on a conclu en disant que le peuple se révolte contre une seule et meme chose : le gouvernement de leur époque. ?

  157. Chachou dit :

    Pouvez vous répondre à ma questions svpp ? :s

  158. FrenchK. dit :

    Prof , avoir écrit le texte à la 3ème personne ( avec du dialogue bien sur ) est possible non ?

  159. Prof dit :

    Dialogue ou pas = autorisé
    Femme aux bandeaux = révolutionnaire
    Pas de guillemets dans le dialogue du roman = pas grave mais préférable
    Peu importe le discours
    Il faut qu’il y ai = contexte, description, compréhension, narration (auteur)

  160. Nouk dit :

    Mais pourquoi parler de vengeance puisque « moins par vengeance que pour affirmer sa possession » ?

  161. valou dit :

    pour l’invention, vous avez fait une introduction et une conclusion ?

  162. valou dit :

    ellas : non justement je dis que tu as fais un hors sujet mais que comme ils ont pu voir que tu étais un/une bon(ne) élève ils t’ont quand même mit 1 point ;)
    chloé : espèrons que ce soit bon dans ce cas ! merciiii

  163. Lise dit :

    Euh pour ma part, j’ai fait du dialogue ! Est ce que c’est bon ? Fin mi dialogue et aussi des pensées de la femme ! Mais après, je n’ai pas parlé du sentiment de vengeance, ni de liberté !

  164. Invention dit :

    Je ne suis pas sur que ce corrigé convienne réellement. Le sujet ne précisait pas qu’il fallait mentionner Frédéric et Hussonet, qui n’étaient dans le passage que de simples spectateurs. De plus vous oubliez la narration, importante puisqu’elle faisait partie des contraintes du sujet.

    Pour ce qui est de la correction de la question, elle est pitoyable. On ne nomme pas les textes du corpus par « texte A » ou encore « texte B ». On cite les auteurs, ou le noms des oeuvres à chaque fois. Pour finir on ne traite pas les textes séparément, on va du général au particulier.

    Quitte à mettre une correction sur internet, autant qu’elle soit juste. Merci.

  165. Chloé dit :

    Valou
    Je pense que ca devrait etre bon alors, après je suis pas prof mais va voir sur internet, tape discours narratif et descriptif, y’a de nombreux cours ! Et puis certains profs sont plus exigeant que d’autre

  166. Chachou dit :

    Bonjour, j’aimerai votre avis quant à mon devoir…
    En gros, j’ai fait mon récit a la premiere personne avec quelques interpellation comme « vous savez » pour montrer qu’elle s’adresse à quelqu’un…
    J’ai voulu montrer que la vision qu’avait eu la femme de la révolution ne sera pas la meme que ses parents (car ils n’étaient pas présents…).
    J’ai parlé du passé de la femme et dit qu’avant, c’était une femme avec une vie banal, timide, sans aventure et qu’elle ne participait pas au « travail de groupe »…
    Quand elle entend la Marseillaise, elle est prise d’effroi. Ensuite elle ressent quelque chose d’inexplicable, qui ne s’était jamais manifesté : elle veut participer.
    Bref, ensuite elle rejoint les manifestants et est heureuse d’être au sein d’un groupe ou plutot du peuple…
    Je résume mes propos et conclus que pour ses parents, il s’agit d’un fait historique mais pour elle, une nouvelle vie…

    J’ai beaucoup parler de ses sentiments et fait quelques descriptions des personnages mais j’ai oublié Hussonnet et Frédéric :s

    Soyez francs, dites moi ce que vous en penser j’ai l’impression d’être parti un peu loin :s

  167. Ellas dit :

    Et qui te dis que je n’avais rien foutu? ^^ ma question de corpus était traditionnellement correct, la technique était là sauf que mon interprétation était fausse j’ai dis que le texte avait un ton mélancolique alors que c’était ironique soit disant

  168. valou dit :

    chloé : sans me vanter, j’ai passé 2 bonnes journées à apprendre hugo, flaubert, stendhal et zola donc bon j’pense ques les connaissances sont bonnes
    ensuite pour le hors sujet, je parle pour l’invention
    j’ai fais mi-dialogue mi-récit

  169. Chloé dit :

    Valou
    Oui, encore faut il que tes connaissances soit bonnes !
    Et je pense que pour la question du corpus c’est difficile de faire du hors sujet !
    Perso, je pense avoir au moins la moyenne, j’ai été vérifié pour les consigne du récit d’invention, et la narration se fait à la troisième ou première personne, et génralement, il ya peu de dialogue, une ou deux phrase seulement …
    On verra les résultats !

  170. valou dit :

    ellas : je pense que les correcteurs sont indulgents et bon ils doivent voir quand un élève en veut et un élève qui « ne fout rien » pardonnez moi de l’expression

  171. Ellas dit :

    Valou : au bac blanc j’ai fais un hs à la question de corpus et j’ai eu 1 x’)

  172. valou dit :

    chloé : si j’ai mis plein de connaissances dans la 1ère question du corpus, tu penses que ça peut jouer en ma faveur ?

    et ensuite, est-ce possible de faire un hors sujet sur ce sujet ? si oui, c’est 0 ?

  173. Nouk dit :

    J’avais jamais pris le sujet d’invention au cours de l’année. & là je l’ai pris, mais j’ai la grave impression d’avoir fait du Hors Sujet, c’est quoi les bandeaux dans ce texte ? Si j’ai fait de la narration à la troisième personne mais que je l’ai fait parlé à la première personne dans du dialogue ? Ca va, ca va pas…

  174. Marie dit :

    Moi j’ai parler à la 3° personne … c’est grave ?

  175. Chloé dit :

    Oui, mais ma prof particulière m’a dit que le correcteur se basait beaucoup sur le corrigé et qu’il regardait nos connaissances …

  176. Missmathu dit :

    oui donc pour la question du corpus normalement c’est une synthèse de tous les textes alors pourquoi voir les textes à part ???

    A mon avis la femme était révolutionnaire et elle faisait un coups de crasse a la reine en lui abimant ses bandeaux ^^
    Ah oui aussi j’ai fait une histoire comme quoi elle parlait à sa grand mère qui elle avait fait la revolution francaise 1789 et que maintenant elle arrivait mieux a comprendre ce qu’elle avait vécu ! mais je n’ai pas du tout parlé des autres personnage !

  177. valou dit :

    de toute façon, on ne peut que donner notre avis, mais personne ne peut dire si on a réussi ou non.. le correcteur fera à sa sauce :/

  178. Chloé dit :

    Mariion93
    Je pense que c’est bon

  179. valou dit :

    mariion93 : la même !

  180. Mariion93 dit :

    Bonjour , j’ai pris le sujet d’invention. Je pensais avoir bien réussis , mais je crois que … j’ai un peu fait du hors-sujet car :
    - j’ai fait un dialogue ( la révolutionnaire est rentré chez elle, elle a raconté a sa mère sous forme de dialogue ce qui s’est passé)

    - Pour moi ce n’était pas une révolutionnaire, même si j’ai parlé qu’elle cassait tout,elle les a aidés etc mais je sais pas si s’était vraiment explicite.

    - j’ai utiliser la troisième personne quand c’était hors des moment de dialogue.

    j’ai bien parler des sentiments etc …

    Dites mois SVP , si je suis passer à côté de ce qui était demander

  181. Leaa dit :

    Pour la question de corpus on m’a toujours dit qu’il fallait regrouper les textes alors j’ai fait texte A et B : l’opposition entre les actifs et les passifs dans la révolte et texte C : l’union dans la révolte.
    Pour l’invention j’ai fait un discour en me servant de la forme impressive du langage, donc tout au long c’est la fille qui parle elle décrit les personnages les lieux etc mais elle parle aussi à son auditoir avec des apostrophes et elle raconte certaines de ses actions. Elle explique comment elle c’est retrouve dans cette révolte mais aussi le chemin qu’elle a fait pour rentrer chez elle .. Et j’ai fait une petite référence aux deux personnages genre  » deux individus nous observait  » etc il n’y a plus qu’à croiser les doigts !!

  182. valou dit :

    marnouche : je pense que après qu’on ai fait un hors sujet ou non, tout dépend de l’attitude du correcteur

  183. Marnouche dit :

    J’ai écrit à la troisième personne .. Mais sinon tout le reste est bon. Vous croyez que ça va passer pour l’examinateur ?

  184. Ellas dit :

    J’ai redoublé et l’année dernière au bac j’ai eu 13 (sujet d’invention) sinon j’ai une bonne plume x’)

    haha ^^ moi la mienne elle est toute contente elle est emportée par l’euphorie générale, elle veut tout voir, tout toucher etc.
    et à la fin j’ai fais une petite référence à Vendetta : c’est le gouvernement qui devrait avoir peur du peuple et pas l’inverse

  185. Chloé dit :

    J’ai cherché une narration prenant la fonction de description peut se faire à la première ou troisième personne. Aux temps du prèsent, passé composé ou imparfait

  186. FrenchK. dit :

    Ca me rassure Ellas ! T’es forte en Francais ? ^^ .
    J’ai axé mon invention sur les sentiments de la femme qui étaient originaux , elle est pas forcément heureuse dans mon écrit.

  187. Chloé dit :

    C’est correcte ?

  188. Chloé dit :

    Et si pour la première question, celle de quatre points, l’on a parlé de la joie ressentie par le peuple dans les textes 1 et 2 et de la colère exprimé par celui ci dans a travers le chant de la marseillaise dans le texte 3

  189. valou dit :

    Bonjour tout le monde,
    Bon je pense qu’on s’est tous foiré..
    Mais ce fameux « bandeaux » me turlupine encore !

  190. Ellas dit :

    Je pense qu’un sujet écrit à la 3ème personne peut être tout aussi bien. Le texte de Flaubert est écrit à la 3ème personne donc j’ai fais pareil.

  191. FrenchK. dit :

    Perso j’ai fait un récit à la 3ème personne … Pour pouvoir bien décrire la femme , où elle habitait… J’ai beaucoup mis en avant les sentiments de la femme.

  192. Didou dit :

    Tout comme toi Manon G!

  193. Chloé dit :

    Oui, moi aussi j’ai complètement oublié de parlez de Hussonnet et Frédéric ! Et je n’ai pas tant décris que ca la femme !

  194. Manon G. dit :

    Alors moi pour la question du corpus, j’ai mit que le peuple était enthousiaste et motivé, heureux et vainqueur et enfin qu’ils étaient solidaires.

    Pour le sujet d’invention, j’ai écrit un récit à la 1ère personne, j’ai décrit et raconter par contre j’ai complètement oublié de parler de Hussonnet et Frédéric.

    Enfin maintenant c’est fait, tant que j’ai la moyenne ca me va :)

  195. Ellas dit :

    Bah de toute façon on peut rien dire… le correcteur a son propre avis sur la chose

  196. Chloé dit :

    Moi j’ai parlé au passé et je n’ai pas mis de dialogue, j’ai plutot raconter se qu’il c’était passé avec des détails minutieux, ensuite la femme ne pouvait pas etre une amployé, c’était une réolutionnaire du fait qu’elle saccage les bandeaux avec de la pommade.
    Vous pensez que sa peut etre bon ?

  197. Mariion93 dit :

    Bonjour,
    Moi ce qui m’inquiète c’est que j’ai fait un dialogue entre sa mère et la révolutionnaire pour raconter ce qui s’est passé
    c’est grave ?
    Fallait-il faire un dialogue ?

  198. Po dit :

    juste pour savoir: il fallait bien utiliser un langage plutôt familier dans sa façon de s’exprimer non? Puisque c’était sensée être une femme du peuple

  199. Piero57600 dit :

    Bonjour à tous,
    Je voulais vous demander ce n’est pas grave si dans le sujet d’invention j’ai fait un dialogue avec un peu de narration ?

  200. fefe dit :

    J’ai fait a peut prêt pareil que toi M ! La femme est une révolutionaire , je ne pense pas qu’elle soit femme de ménage , on dit dans le texte que tout le monde fait quelque chose , certain joue aux cartes , d’autre fume et elle sont truc c’est les bandeaux avec la pommade :)
    aprés je ne sais pas , la plupart de mon truc est écrit en « je » et les passages dont elles ne parlent ou c’est narré je le mis a la troisiéme personne ..
    j’espére être hors sujet c’est tout ..

  201. Jojo dit :

    Perso pour la 1ère question du corpus j’ai fais dans un premier temps un peuple révolté ( les hommes prennent à cœur leur engagement et se démènent) et ensuite un peuple victorieux ( avec la joie, l’ambiance quelque peu festive etc ..) .

    De plus il faut croiser les textes dans le corpus il ne faut pas se contenter de traiter les textes un par un comme il est fait sur le site!!!

  202. Didou dit :

    Moi aussi j’ai replacé « Pardi! » et « Hardi! » x)
    Par contre je n’ai pas parlé des deux persos du texte initial >< Je pensais qu'ils voyaient la scène mais n'étaient pas vus par le peuple! Et j'ai parlé aussi un peu des heures qui ont précédé la prises des Tuileries!

  203. Lilaas dit :

    Je doutais sur si la femme était une femme de ménage ou une révolutionnaire mais cela me paraissait bizarre parce que dans la même pièce il y avait d’autres gens…et ca me paraissait bizarre parce que avant il parlait de tout le saccage….et elle raconte dans les romans il y a des dialogues donc j’ai fais un monologue avec des coupures du genre les enfants posent des questions.. sa me semblait logique quand j’imagine la scène..

  204. M dit :

    Moi personnellement, j’ai fais comme si c’était elle qui parlait à ses parents tout en faisant une description de la prise des Tuileries à laquelle elle a participé. Pour décrire je me suis servie du texte et des deux autres pour certaines expressions que je trouvais intéressantes à replacer.
    Ensuite pour ce qui est des sentiments et bien à chaque étape qu’elle décrivait,j’ai mis ce qu’elle ressentait cependant c’était à travers le récit qu’elle faisait elle-même, il n’y a quasiment que des « je »…

    Bon dans tout les cas on peut rien y faire c’est passé !!!

  205. Didou dit :

    Oui mais c’était écrit que la femme « raconte », pour moi le sous-entendu est « discours direct » :s
    La femme était une révolutionnaire!

  206. fefe dit :

    Moi j’ai inventé sa vie un peu avant l’émeute ensuite j’ai fais un grand monologue coupé par certaine phrase genre  » on voyais dans ces parole quelle étais fière etc .. » et après j’ai fin genre un peu une conclu en disant qu’elle avait aussi protesté lors du coup d’êtas de napoléon .

  207. bobo dit :

    Mais dans un récit il peut y avoir du discours …

  208. Jimm dit :

    Ce n’etais pas un discours qui fallais faire mais un recit, avec l’emploi de la premiere personne, sinon il aurait précisé dans la consigne de rediger un discours

  209. Didou dit :

    Missmathu j’ai plutot fait comme toi pour la question!!! J’ai mis :
    image d’un peuple révolté (champ lexical de la violence, passages au discours direct pour souligner leur esprit…)
    image d’un peuple victorieux (termes mélioratifs, expression de la joie…)
    image d’un peuple rural (bcp d’énumérations des éléments du paysage, langage populaire…)

    Tu me rassures Lilaas, au moins je ne suis pas seule…

  210. Lilaas dit :

    Didou j’ai fais comme toi !!

  211. Missmathu dit :

    Ou la la !!!! alors moi la question de corpus j’ai carrément fait un hors sujet j’ai dit que le peuple étaient révolutionnaire et plutôt violent mais qu’il pouvaient notamment être solidaire … enfin des choses du genre
    Et pour le sujet d’invention bah j’ai fait ne sorte de discours donc j’ai utilisé le « je » mais c’est vrai que le contexte était relativement compliqué donc on ne savait pas si c’était une servante ou une révolutionnaire

  212. Lilaas dit :

    et biien je me demande… Mais sa me paraissait bizarre tout le texte c’est de la révolution et tout dc pourquoi elle ?

  213. Mister Potatos dit :

    Série ES Au début je pensais partir sur une écriture d’invention mais bon j’avais pas grand chose a dire puis j’ai hésiter entre commentaire et dissertation … Puis je me suis lancé dans le commentaire , les idées sont arrivées dans ma tête puis là j’ai gratter pendant 3h ( 9 Pages -.- ) Bon apres j’ai peut etre fais un hors sujet mais je reste tout de même confiant ^^

  214. Bourgeois dit :

    J’ai trouvé ça inutile !!
    Je me demande bien à quoi sert le bac sérieusement

  215. Didou dit :

    Oulala … Moi j’ai commencé par un dialogue avec les enfants, mais après c’est la femme qui parle toute seule! Et les passages descriptifs et narratifs sont dans le dialogue quoi, ça ma semblait logique, mais maintenant plus du tout… J’alternais imparfait pour les descriptions et passé simple pour les passages narratifs quoi… Qu’en pensez-vous?

  216. Ellas dit :

    J’ai aussi écrit au direct…

  217. batou loulou du 62 dit :

    Je sais pas pour le dialogue mais moi dans mon invention jai dis que cetais une femme de menage car cetais bizarre a un moment il disait quelle lustrais les bandeaux avec de la pommade deja pourquoi de la pommade ?!

  218. Marwdu54 dit :

    ah bon? bah tant mieu alors =D , misons la moyenne =D

  219. Ellas dit :

    ça va être top! personne n’a fait pareil c’est juste très encourageant x)

  220. batou loulou du 62 dit :

    dit pas de la merde marwdu54 linvention est aussi bien note que les autres sujets faut juste savoir etre original

  221. Lilaas dit :

    Ohlala batou loulou je me suis posée la même question et je suis restée dessus dix minutes…J’ai mis que c’etait une revolutionnaire et comme elle raconte son histoire j’ai mis du direct avec des dialogues entre elle et ses enfants mais bon je vois que certains on écrit en indirect, c’est faux Sinon ??

  222. Marwdu54 dit :

    on verra bien , en tous cas les prof i saquent pas mal les sujets d’invention quand ils sont pas bien fait x)

  223. batou loulou du 62 dit :

    Pour lecriture dinvention la femme aux bandeaux etait une femme qui regarde la scene et travailler dans le palais ou une revolutionnaire ?!

  224. lolamarianne dit :

    quelqu’un peut me répondre svp,
    est ce que du dialogue direct est un hors sujet sachant que c’est un dialogue narratif et non argument ?
    ça reste du roman, non ?
    meeerci bcp par avance ( svp je stresse , une réponse )

  225. Camé dit :

    Elle est nulle cette correction du corpus.. Les 3 textes sont traités à part les uns des autres, ‘faut jamais faire ça.

  226. Ellas dit :

    Haaa!! on peut jamais savoir si on a juste ou non c’est juste stressant! … et c’est pire pour le sujet d’invention. Je l’ai pris et maintenant je n’arrête de remettre en questions tout ce que j’ai écris!
    j’ai fais presque que du dialogue (elle raconte ce qui s’est passé aux tuileries à sa famille) avec quelques lignes de narration au début et à la fin… J’ai écris qu’elle était bouleversée et heureuse d’avoir vu un tel tournant dans l’histoire bla bla bla

  227. Marwdu54 dit :

    perso moi j’ai fais comme un roman avec l’histoire de la meuf ki va chercher les armes et qui va dans la foule se revolter , ya des longues description , j’expose a chaque changement ses sentiments émotions , j’ai repondu au sujets , mais bon l’invention c’est aleatoire tu sais jamais a l’avance ><

  228. Youyou dit :

    Moi j’ai mis du dialogue ou je faisais parler « je » donc la fille au bandage et ma narration j’ai utilisé « Il » donc je sais pas si c’est bon ca

  229. moplo dit :

    moi g parlai de la femme a la troisiéme personne de ce qu’elle ressentait a la 3eme pers puis g mis kelke dialogue.

  230. Pierdsaler dit :

    Pour l’invention j’ai fais comme skidbalnir j’ai mis au discours indirect

  231. Cisou dit :

    Est ce que on avait le droit de mettre du dialogue ?

  232. Cucu dit :

    c’est en regardant ça qu’on se dit qu’on a vraiment fait de la merde!

  233. skidbalnir dit :

    moi pour l’invention je sais pas si ce que j’ai fait c’est bon j’ai parlé au discours indirect et j’ai pas fait de dialogue j’ai dit qu’elle et ces parents sont partis dans le salon discutées et selon ses dire elle était choqués…heureuse et soulagée à la fin

  234. Youyou dit :

    Il est ou le corrigé de l’invention ?

  235. Treulon dit :

    Où sont les corrigés ?

1 Pings/Trackbacks for "Bac de français – Sujet d’invention corrigé – Séries S et ES – 2011 – Le roman"
  1. [...] Bac de français 2011, série ES/S : Sujet corrigé de la question 1 + Sujet d’invention [...]

Laisser un commentaire

Publicité




Ebook proposés par les profs

Téléchargez les ouvrages de révisions conçus par les profs du webpedago !

Réussir son bac de français

Les bonnes copies

Le commentaire composé

L’oral de français

Devenez fan du WebPédago !

LeWebPédagogique on Facebook