Bac de français – Bio + ressources – Verlaine, Mon rêve familier

Paul Verlaine (1844-1896) naît à Metz. Sa famille s’installe à Paris en 1851. Il se marie en 1870. L’année suivante, il rencontre Arthur Rimbaud et s’enfuie avec lui vivre une liaison passionnée. Elle s’achève dramatiquement lorsqu’en juillet 1873 Nerval tire sur son ami. Il séjourne quelques temps en prison. Il revient à la vie sociale par le métier de professeur et achève son existence assis sur son nom devenu célèbre depuis la fin des années 1880. Paul Verlaine, incontestablement marque l’histoire de la poésie de la dernière moitié du XIXe siècle et l’atteste lorsqu’il écrit en 1883 son essai Les poètes maudits.

« Mon rêve familier » est un poème extrait du recueil Poèmes saturniens.

Mon Rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon coeur transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d’être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? –Je l’ignore.
Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues.

Pour aller plus loin avec LeWebPédagogique :



Share on Facebook4Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someone

1 commentaire. Faire un commentaire

ben

Depuis quand c’est « Nerval [qui] tire sur son ami » en 1873, alors que l’article traite de verlaine ?

Vous devez-être connecté pour publier un commentaire