Logo du WebPédagogique Logo du WebPédagogique

Les sujets corrigés gratuits du bac 2014

Les sujets corrigés du bac 2014

Pour le français en Première, les sujets corrigés sont ici !

Sujets corrigés BAC S 2014

Bac S – Annales 2014


Sujets corrigés BAC ES 2014

Bac ES – Annales 2014


Sujets corrigés BAC L 2014

Annales 2014


  • Un planning de révisions du bac 2014

Organisé sur 10 jours, il vous permettra de planifier vos journées et de connaître la durée que vous pouvez consacrer pour chaque partie du programme de terminale. À vous de le personnaliser en fonction de ce que vous avez déjà acquis !

Nouveau !

Une exclusivité du WebPédago à retrouver sur Mooc-up.

  • Des fiches méthodologiques pour le bac 2014

Elles sont indispensables pour rédiger de bonnes copies. Elles comprennent des fiches de vocabulaire d’anglais, espagnol et allemand ; une méthodologie sur la réalisation d’un croquis ; des fiches sur l’essentiel en physique-chimie ; et bien d’autres contenus encore.

  • Des quiz de révision bac 2014

Très nombreux, ces tests vous permettront de réviser autrement, ainsi que de voir rapidement où vous en êtes dans l’avancé de vos révisions. Et beaucoup d’autres ressources qui vous aideront à obtenir votre bac.

Bon courage à tous !

Les épreuves du bac général et du bac technologique s’étendront du 16 au  23 juin 2014.

Pour en savoir plus sur les jours et les horaires exacts des matières, consultez le calendrier détaillé des épreuves en choisissant ci-dessus la série qui vous intéresse !

 

Les épreuves du bac pro se dérouleront :

- du 13 au 16 juin 2014 pour les épreuves écrites

- du 2 au 13 juin 2014 pour les épreuves professionnelles écrites et les épreuves pratiques.

sujets corrigés bac 2014 : la philo en 10 leçons  sujets corrigés bac 2014 citations  sujets corrigés bac 2014 reussir-son-bac-fr de français

Pendant 10 jours, du 6 au 16 juin, vous trouverez ici un sujet corrigé gratuit du bac par jour, pour vous entraîner jusqu’au bac 2014 !

En attendant, vous pouvez déjà consulter nos plannings de révisions en cliquant sur la série qui vous concerne, ci-dessus.

bac 2014, comment cela se passe en pratique  ?


L’organisation du baccalauréat

Pourquoi ce n’est pas la peine de stresser

D’abord parce que depuis que vous êtes en Seconde, on vous prépare au bac. Si, à deux semaines de l’épreuve, vous croyez ne rien savoir sur rien, c’est sans doute parce que vous faites semblant de n’avoir rien fait, rien écouté, rien appris ces trois dernières années. Peu probable…

Ensuite, d’une année sur l’autre, les taux de réussite sont peu ou prou les mêmes. En 2013, il y avait 664 709 candidats, âgés de 13 à 91 ans. Le taux de réussite aura été de 86, 8 %. Autant dire que vous avez statistiquement presque neuf chances sur dix de l’avoir, c’est mieux que la Française des jeux. Tout sur les chiffres clefs du bac ici !

Et enfin, parce que malgré tout, stresser reste une réaction complètement naturelle, Stéphane Chanson, coach et intervenant en communication et Gestion du stress, vous propose une technique pour ne pas stresser !

Pourquoi il ne faut pas croire aux sujets probables

Seuls les sagittaires peuvent croire aux sujets probables ! Pour le dire autrement, les sujets probables c’est un peu comme l’astrologie, une science pas véritablement exacte. D’abord parce que tous les sujets sont déjà tombés ou peuvent tomber. Ce n’est pas parce qu’un thème en philo est tombé en dissertation l’an passé qu’il ne vous sera pas utile en commentaire de texte cette année. Ensuite, quand vous regardez de près les sites qui publient des sujets probables, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne se mouillent pas. Une ou deux étoiles par ci par là et tout est possible mais rien n’est certain. Bref, on ne sait jamais ce qui in fine est probable de ce qui ne l’est pas. Enfin, la probabilité d’un sujet n’équivaut pas à une autorisation à faire l’impasse. Bref, ne perdez pas votre temps avec les improbables sujets probables, révisez, faites des fiches, des exercices, c’est plus sérieux (sauf si vous êtes sagittaire naturellement).

Pourquoi il ne faut pas tricher

Vous le savez, tricher n’est pas conseillé ! Mais que risquez-vous ?

Lorsqu’un candidat est surpris à tricher lors d’une épreuve, le surveillant rédige un procès-verbal et son cas est étudié par la commission de discipline du baccalauréat. Jusque-là, impossible d’accéder aux résultats et de s’inscrire dans un établissement supérieur ! Ensuite vient la sanction, qui peut aller d’un avertissement ou privation de mention, à l’interdiction sur 5 ans de passer le bac et de s’inscrire dans un établissement public du supérieur… Pour les cas très graves (responsable d’une fuite de sujets, usage d’une fausse pièce d’identité ou avoir envoyé quelqu’un d’autre à sa place), la sanction peut même aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et/ou 9 000 euros d’amende.

Et la fraude ne s’arrête pas aux salles d’examens ! Essayer d’accéder aux sujets du baccalauréat, les diffuser ou même les conserver chez soi est aussi considéré comme de la triche.

Si tout le monde sait qu’envoyer quelqu’un à sa place le jour de l’examen (si, si, ça arrive !) est une fraude, on ne réalise pas toujours que l’on peut être en tort dans d’autres circonstances. Pour éviter tout malentendu, il vaut mieux ne pas discuter avec son voisin, ni utiliser des objets non nécessaires à l’épreuve (calculatrices, documents non fournis par les examinateurs et surtout téléphones, oreillettes, montres connectées, etc.). Il est important de respecter les consignes données à l’oral au début des épreuves et leur résumé affiché sur la porte des salles d’examens.

 

Laisser un commentaire