Juil 4 2010

Imel, le calcul mental en ligne

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      
imel planete maths

Le CRDP de Grenoble propose IMEL un site comprenant des activités de calcul mental pour les cycles 2 et 3.

Oui, un petit peu de calcul mental pendant les vacances vous fera du bien ! Ne perdez pas la main !


Juin 20 2010

[email protected]

Publié par bebel971 dans Jeux, Mathématiques, soutien      

calcul@tice

Conçu par les équipes TICE et mathématiques de l’Inspection Académique du Nord, ce site a pour ambition de proposer aux élèves, sous des formes originales et innovantes, toutes les composantes du calcul mental sur les naturels et les décimaux : calcul automatique, calcul réfléchi, calcul posé, calcul instrumenté.

Vous y trouverez  des jeux sympathiques pour vous ‘entrainer au calcul mental…


Juin 20 2010

Mathrometus : des maths où ou des maths là ?

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      

mathrometus

Dans ce site consacré aux mathématiques, tout est fait pour vulgariser les mathématiques, c’est à dire pour les rendre accessibles au plus grand nombre de personnes…


Avr 10 2010

MaWebClasse

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien, SVT      

.

ma webclass

MaWebClasse propose un accompagnement scolaire aux collégiens cherchant de l’aide : cours, exercices corrigés, qcms interactifs, cours par webcam, devoirs à distance… un soutien en ligne qui regroupe sur un même site des ressources gratuites sélectionnées pour leur qualité pédagogique. C’est aussi un espace de travail ayant pour principal objectif de devenir plus autonome,et de stimuler l’envie d’apprendre.


Jan 25 2010

Trace en poche

Publié par bebel971 dans Mathématiques      

.

tracenpoche

.

Trace en poche est un logiciel de tracé géométrique, qui permet de construire et d’analyser des figures, calculer des longueurs, des angles, bouger des points et transformer la figure initiale.

Il y a trois zones dans la fenêtre TEP. Une zone figure ou les constructions apparaissent, qu’on peut utiliser avec les boutons sur la colonne de gauche. Une zone script qui traduit la figure en codage informatique. Une zone analyse où des calculs, des mesures pourront être effectués, ainsi que l’analyse de la position de deux droites , connaître la nature d’un quadrilatère, d’un triangle…


Jan 24 2010

L’île des mathématiques

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques, soutien      

.

île des mathématiques

.

Il vous est possible de découvrir sur ce site : Les nombreux cours et exercices de maths, avec la possibilité de les consulter en ligne ou de les télécharger…

Pour les élèves cherchant à s’entraîner, à mieux comprendre une leçon de maths… et pour les professeurs recherchant des supports de cours des exercices pour la classe … Ce site propose à tous des ressources mathématiques entièrement gratuites.


Jan 20 2010

Brevet/Maths : corrections animées de sujets de brevet

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

.

eBEP's

eBEP’s est un site internet développé par des professeurs de mathématiques qui regroupe 189 exercices de brevet avec leur correction animée, accompagnés de leur aide de cours interactive. L’ensemble est d’accès totalement gratuit.


Jan 18 2010

Brevet/Maths : Factorisation et développement

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      
I. Distributivité de la multiplication sur laddition
Pour tous réels a,b et k
k x (a + b)=k x a + k x b
• Pour développer le produit k x (a+b) , je le remplace par la somme k x a + k x b
• Pour factoriser la somme k x a + k x b, je la remplace par le produit k x (a+b)
Vocabulaire :
• On appelle facteur l’un des éléments d’un produit.
• On appelle terme l’un des éléments d’une somme
• Factoriser, c’est transformer une somme en un produit.
• Développer, c’est transformer un produit en somme.

II. Développer
k (a + b) = k a + k b
Exemple :
2(a + 1) = 2 x a + 2 x 1
k (a – b) = k a – k b
Exemple :
3( a – 2) = 3 x a – 3 x 2
(a + b) (c + d) = ac +ad + bc + bd
Exemple :
(a + 1) (a + 2)
= a2 + 2a + a + 2
= a2 + 3a + 2
(a + b) (c – d) = ac – ad + bc – bd
Exemple :
(a + 1) (a – 2)
= a2 – 2a + a – 2
= a2 – a – 2.

III. Factoriser
Exemple :
2a + a² = 2 x a + a x a
a est un facteur commun à 2a et à a2,
donc : 2a + a² = a (2 + a).
Exemple :
4 + 8a = 4 x 1+4 x 2a
4 est le facteur commun à 4 et à 8a;
donc: 4 + 8a=4 x 1 + 4 x 2a = 4 (1 + 2a)

IV. Identités remarquables
Carré d’une somme
• (a + b)² = a² + 2 ab + b²
Exemple de développement
(2a + 5)²
= (2a)² + 2 x 2a x 5 +5²
= 4a² + 20 a +25
a² + 12 a +36
Exemple de factorisation
= a² + 2 x a x 6 +6²
= (a+6)²
Carré d’une différence
• (a – b)² = a² – 2ab + b²
Exemple de développement
(3a – 4)²
= (3a)² – 2 x 3a x 4 + 4²
= 9a² – 24 a + 16
25a2 – 10a + 1
Exemple de factorisation
= (5a)²-2 x 5a x 1+1²
= (5a – 1)²
Différence de deux carrés
• (a + b) (a – b) = a² – b²
Exemple de développement
(2a + 3) (2a – 3)
= (2a)² – 6a + 6a – 9
= (2a)² – 9
= (2a)² – 3²
9a² – 16
Exemple de factorisation
= (3a)² – 4²
= (3a + 4) (3a – 4)

V. Exercice d’application
Enoncé
Développer et réduire A = (a – 5)² – (3a + 2) (a – 1).
Développer et réduire B = (a – 2) (5a – 3) + 3(a – 2)².
Correction:
A = (a – 5)² – (3a + 2) (a – 1)
Le premier terme (a – 5)² est le carré d’une différence, on le
développe donc en utilisant l’identité remarquable :
(a – b)² = a² – 2ab + b²
Le deuxième terme est précédé d’un signe « – » donc on le
développe en le laissant entre des parenthèses.
A = a² – 10a + 25 – (3a² + 2a – 3a – 2)
A =a² – 10a + 25 – 3a² – 2a + 3a + 2
A = a² – 3a² – 10a – 2a + 3a + 25 + 2
A = -2a² – 9a + 27
On remarque que le premier facteur (a – 2) est le facteur commun :
B = (a – 2) (5a – 3) + 3(a – 2)²
B = (a -2) (5a – 3) + 3(a – 2) (a – 2)
B = (a – 2) [(5a – 3) + 3(a – 2) ]
B = (a – 2) (5a – 3 + 3a – 6)
B = (a – 2) (8a – 9)


Jan 18 2010

Soutien/Maths : Kidimath ou quand les profs de maths créent leur propre site de soutien scolaire gratuit

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      
kidimaths logo.gifUne des actualités des TICE dans l’enseignement est l’apparition de nombreux sites de soutien scolaire qui si parfois provoquent la polémique, montrent qu’il y a un vrai besoin côté élèves. Le point sur cette nouvelle proposition qui sort du lot puisque ce sont les professeurs eux-mêmes qui ont conçu ce site de soutien scolaire, spécial maths. Sur une idée et initiative de l’association Sésamath…

Un site gratuit et de qualité pour s’auto évaluer de façon pertinente

kidimath home.gifLe 30 mai 2009 s’est ouvert le site Kidimath et ce dans un esprit solidaire, sans avoir la moindre problématique de profit avec des contenus libres de droit et gratuit pour que le maximum d’élèves puissent en profiter. Le site de soutien scolaire Kidimath est donc sans publicité.

Alors certains diront qu’on ne peut pas avoir des contenus de qualité et gratuit mais ce site devrait prouver le contraire puisque ce sont les professeurs eux-mêmes qui l’ont conçu en collaboration et surtout en phase avec leurs exigences. Leur pari est donc de créer avec ce site une vraie complémentarité entre les cours et les devoirs et révisions à la maison.

Oui mais est ce que cela va vraiment permettre aux élèves de progresser ? En tout ce qui est sûr kidimath interieur.gifc’est qu’ils auront une meilleure visibilité sur leurs niveaux grâce à un système d’autoévaluation qui évalue en partant des mêmes critiques que ceux appliqués directement par le professeur au sein de la classe.

Et si on parlait du contenu ?

Le site propose plus de 1600 exercices interactifs, accompagnés chacun d’une aide animée. Cela permet aux élèves de passer d’un statut passif à un statut actif pour dépasser la peur de l’erreur. Un des autres avantages des animations présentes en soutien des exercices est d’être une aide supplémentaire pour les parents souhaitant aider leurs enfants.

En plus de ces exercices actifs, c’est un ensemble de jeux logique, de calcul mental qui sont présents pour donner le goût des mathématiques aux plus récalcitrants.

Je vous propose de regarder une vidéo de présentation pour découvrir le site.



Jan 16 2010

Des Cyberpapys et des Cybermamys pour vous servir !

Publié par bebel971 dans Aide aux élèves, Anglais, Conseils aux élèves, Espagnol, Français, Histoire/Géographie, Mathématiques, soutien, soutien Français, SVT, Technologie      

.

cyberpapy

Depuis 1997, les cyberpapys et les cybermamys bénévoles de www.cyberpapy.com accompagnent collégiens et lycéens toute l’année, pour dispenser connaissances, méthodologie et conseils pédagogiques. La grande ambition de ces seniors est d’accompagner ces jeunes au quotidien, tout au long de leur cursus scolaire.

Sur Cyber Papy, les jeunes posent leurs questions aux seniors qui leur répondent dès qu’ils le peuvent avec pour consigne de ne pas réaliser complètement la copie, mais de les aider à comprendre. Mathématiques, informatique, lettres, langues, histoire et géographie, sciences physiques, biologie sont les principales matières pour ce soutien scolaire du primaire aux études supérieures.

N’hésite pas ! Pose tes questions sur le forum, et des papys (d’anciens profs à la retraite) te répondront précisément.

 » Elle est pas belle, la vie ? « 


Jan 8 2010

Gomaths : Un site ludique d’entraînement aux mathématiques

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      

Voici un site EXTRAORDINAIRE pour tous ceux que la mathématique irrite ou, au contraire passionne ! S’il semble se destiner prioritairement aux jeunes, c’est-à-dire aux élèves de l’école primaire, ce site recèle en fait des trésors qui seront utiles pour tous les étudiants ou les adultes désireux de parfaire leur formation en calcul, ou tout simplement pour jouer à des jeux intelligents.

Ce site c’est “GOMATHS” !

205368458.jpg

Développé par des webmasters suisses, gomaths.ch se veut un bol d’air dans la jungle des répétiteurs scolaires, une bouchée de plaisir didactique dans le cauchemar de l’apprentissage des livrets et de toute autre notion opératoire.

Concrètement, tout le site est placé sous le signe des JEUX ! On va s’amuser avec les maths ! D’ailleurs, les maths c’est vachement fun (si, si, si …). Classées par catégories, toutes les notions mathématiques donnent donc lieu à de petits défis, chronométrés ou non, joliment illustrés (souvent avec des dessins tirés de Titeuf, les enfants aâââdorent !) et paramétrables.

Par exemple, pour les livrets mathématiques, vous pouvez choisir précisément quelle famille de nombres vous voulez entraîner, si vous souhaitez des multiplications, des divisions ou un mélange des deux. Le jeu s’effectue en ligne, sous le contrôle actif du site qui vérifie vos réponses (ou celles de vos enfants) en direct, avec moult encouragements ! Si vous le souhaitez, ou si vous n’avez pas Internet à certains moments, vous pouvez également imprimer des fiches d’exercices, là aussi modulables en fonction de l’objectif, et disposant d’une auto-correction en bas de page.

Prêts à faire vos livrets ?

1268635226.jpg

En plus des livrets, vous trouverez également sur le site des exercices pour entraîner les quatre opérations de base. Les plus grands ne sont pas oubliés avec des jeux et des exercices sur les entiers relatifs, les fractions, les changements d’unités, les pourcentages, l’algèbre… Le tout, dois-je le rappeler, entièrement paramétrable et pouvant donner lieu à des fiches imprimables. Génial je vous dis !

Un exemple d’exercice sur les fractions.

1996357610.jpg

Ce n’est pas tout ! Il y aussi des récompenses (car jouer en apprenant, ce n’est pas tout, il faut aussi apprendre à jouer !)

Ces récompenses sont au nombre de deux. Premièrement, les “calcul’oriages”. En cliquant sous cette rubrique (en haut de la page d’accueil) vous générez des petites fiches de calculs simples (c’est pour les jeunes) avec un joli coloriage en bas de la feuille. Vous pouvez choisir les dessins parmi différents thèmes : Titeuf, Pokémon, Dora, … Consigne à donner à votre enfant : “Tu pourras colorier le dessin quand tous les calculs seront faits !” Et ça marche !!!

Les enfants adorent les “calcul’oriages”.

992140294.jpg

Deuxième récompense, et pas des moindres, une section “jeux” particulièrement bien fournie. Classés par catégories (”jeux pour bien calculer”, “jeux pour bien réfléchir”, “jeux pour une bonne vision 2D/3D”, “jeux pour avoir une bonne mémoire”) il s’agit de petits logiciels mathématiques ludiques glanés sur le web et regroupés ici pour notre bonheur. La qualité est au rendez-vous, les liens fonctionnent et les progrès se font au fil des succès de l’enfant.

Ce ne sont pas les jeux mathématiques qui manquent !

105051574.jpg

En résumé, le site “gomaths.ch” est un INDISPENSABLE du web pédagogique. J’encourage tous les enseignants, parents d’élèves et éleves qui me lisent à aller y faire un tour immédiatement et à le placer en bonne place dans les favoris. Croyez-moi, c’est un bon calcul !

L’adresse du site : http://www.gomaths.ch/


Jan 5 2010

Comment se fait-il qu’il y ait des gens qui ne comprennent pas les mathématiques ?

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      

http://trucsmaths.free.fr/sommaire.htm

Pour le plaisir des maths …des devinettes, des définitions, des petites blagues de matheux, des trucs et des astuces…

Un bon site pour comprendre et aimer les mathématiques !

A voir absolument !


Déc 25 2009

Mathématiques magiques

Publié par bebel971 dans Insolite, Mathématiques      

.

maths magiques

Le site à ne pas rater ! Bienvenue au pays des mathématiques magiques, malicieuses, solides et… très sérieuses. Des tours de magie interactifs, de la télépathie, des énigmes, des cours et exercices animés, des jeux, des illusions géométriques animées, des paradoxes, etc., un site magique !


Déc 14 2009

Brevet/Maths : quizz de méthodologie

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

Déc 14 2009

Brevet/Maths : Rappel sur les fractions.

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

1) Egalité de deux fractions :

Si on multiplie le numérateur et le dénominateur par le même nombre alors on obtient la même fraction.

2) Addition et soustraction de deux ou de plusieurs fractions :

On réduit les fractions au même dénominateur (si ce n’est pas déjà le cas) puis on ajoute ou on soustrait les numérateurs obtenus et enfin, on simplifie la fraction si c’est possible.

Sans-titre-copie-8.JPG

3) Multiplication de deux ou plusieurs fractions :

Pour multiplier deux fractions, on multiplie les numérateurs entre eux et les dénominateurs entre eux.

Exercices et explications en ligne

Exercices corrigés


Déc 14 2009

Brevet/Maths : les formules importantes.

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

LA GEOMETRIE

– Pythagore:

Dans un triangle rectangle, le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des deux autres carrés.
AB² + AC² = BC² dans un triangle rectangle ABC rectangle en A.

La réciproque permet de démontrer que le triangle est un triangle rectangle.

– Thalès :

Sur deux droites sécantes en A et quatre points B, C, M et N, avec les droites BM et CN parallèles, alors: AM / AN = AB / AC = BM / CN.

La réciproque permet de montrer que deux droites sont parallèles.

– Les formules pour les calculs d’aires :

* d’un carré : A = a² (a est le côté )
* d’un rectangle :A = ab ( a et b sont la longueur et la largeur)
* d’un triangle : A = (bh )/2 (b= base; h =hauteur )
* d’un losange : A = 2 (dd’) ( d & d’ = diagonales)
* d’un trapèze : A = 2 ( b + b’ )h (b & b’ =bases ; h= hauteur)
* d’un disque : A = pi r² (r = rayon)
* d’une sphère : A = 4 pi r²

les volumes :

* d’un cube : V = a³ ( a = arête)
* du parallélépipède : V= a x b x h ( a= longueur; b= largeur)
* d’une pyramide : V = ( A x h) /3 (A = aire de la base; h= hauteur)
* d’un prisme : V = A x h
* d’un cône : V= ((pi x r²) x h ) /3 ( r = rayon; h= hauteur)
* d’un cylindre : V = ( pi x r²) x h.

et les périmètres :

* d’un carré : 4 x c (c = 1 coté du carre)
* d’un rectangle : 2 ( l + L ) (l =longueur et L=largeur)
* d’un cercle : 2 x pi x R ou pi x D ( r=rayon et d=diametre)
* En général pour tous les polygones (triangles, rectangle et parallélogramme) le périmetre est égale à la somme de ses côtés.


LA NUMERARION

– identités remarquables :

* ( a+ b )² = a² +2ab + b²
* ( a – b )² = a² – 2ab + b²
* ( a + b) ( a – b) = a² – b²

—– et n’oubliez pas la règle du BODMAS ou Please Excuse My Dear Aunt Sally; ( les prioritées)

B – P = brackets / parentheses –> parenthèse

M = multiplication

D = division

A = addition

S = soustraction


Déc 10 2009

Méthodologie Brevet : Comment faire des fiches de révision ?

Publié par bebel971 dans Brevet, Français, Histoire/Géographie, Mathématiques      

I- Faire des fiches de révision :

Avant tout, il faut faire des fiches de révision. Mais, que mettre sur celles-ci ? Comment s’y prendre ?

a- Le matériel :

Tu trouveras dans le commerce des fiches cartonnées de petit format, à petits carreaux, idéales pour faire tes fiches. Prends le matériel nécessaire pour les rédiger : stylos de couleur, règle, crayon à papier etc

b- Le contenu de la fiche de révision :

Prends ton cahier de cours, et, pour chaque leçon, retiens ce qui est le plus important à connaître ou à retenir. C’est ce que tu écriras sur ta fiche de révision.

Attention !
Cette fiche ne doit pas être un résumé de tout votre cours, ni être trop longue. Il s’agit juste de prendre les informations essentielles pour vous faciliter les révisions et mieux retenir les choses importantes comme : des formules de mathématiques, des théorèmes, des définitions en français, des dates en histoire…

II- Pour mieux retenir son cours / Recommandations :

L’idéal serait de faire une fiche de révision de chaque cours, chaque semaine, pendant l’année scolaire.

a- Lire son cours en faisant bien attention à ce qu’on lit.

b- Ne retenir que les informations essentielles pour faire sa fiche (celai aide beaucoup à retenir ses cours).

c- Ne jamais s’y prendre au dernier moment pour réviser (pour ne pas être stressé et ne pas avoir trop de travail d’un seul coup).

d- Selon le nombre de fiches de révision faites, et selon la date des examens, réviser entre 2 à 5 fiches par jour.

(Il ne faut pas forcément TOUT apprendre par coeur. Si l’on fait bien attention à ce qu’on lit et que l’on comprend, cela permet déjà de retenir beaucoup de choses)

e- Demander à une personne de son entourage de vous poser des questions sur les fiches révisées.

f- Relire vos fiches le soir juste avant de vous coucher, et une fois le lendemain matin.

Dernières recommandations :

Ne pas oublier de prendre un bon petit-déjeuner le matin avant de partir. Cela vous permettra d’avoir assez de forces pour tenir tout l’examen et rester concentré.

Sinon : emmener avec soi une petite bouteille d’eau, une barre de céréales et un fruit (à consommer avant ou pendant l’examen).

BON COURAGE ET BONNE RÉUSSITE !


Déc 9 2009

En quoi consiste l’épreuve de maths au BREVET ?

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

L’épreuve dure 2 heures et comporte 3 parties indépendantes :

– la partie I : Activités numériques : 12 points

– la partie II : Activités géométriques : 12 points

– la partie III : Problème : 12 points

4 points sont attribués pour la qualité de rédaction et la présentation.


Les conseils pour réviser


– révise ton cours.

– revois les brevets blancs que tu as faits au cours de l’année et vérifie que tu as bien compris tes éventuelles erreurs.

– fais des annales en te mettant dans les conditions de l’épreuve, sans regarder tout de suite le corrigé.



Les conseils pour réussir l’épreuve le jour J


– Avant de commencer, lis une fois l’énoncé, afin de commencer par la partie qui te semble la plus facile.

– Essaie de passer la même durée sur les trois parties.

– 4 points sont attribués pour la rédaction et la présentation :

– fais tes calculs au brouillon

– relie bien pour corriger les fautes d’orthographe

– explique bien ta démarche : les hypothèses, les théorèmes utilisés, la conclusion.


Déc 4 2009

Maths : conseils pour le Brevet des Collèges

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      

Le jour de l’épreuve ne pas oublier sa carte d’identité ni son matériel !

L’épreuve de mathématiques dure deux heures .

Elle comporte trois parties notées chacune sur 12 points ,

La rédaction et la présentation sont notées sur 4 points .

Les copies , les feuilles de brouillon , les feuilles de papier millimétré sont fournies le jour de l’examen .

Ne pas oublier stylos, crayons papier et de couleurs, effaceur, gomme, règle,

compas, rapporteur et calculatrice .

Lire tout l’énoncé de l’exercice à traiter .

Définir la question posée .

Regarder si l’exercice comporte des questions dépendant les unes des autres (exercice à tiroir) pour trouver dans certaines questions des éléments de réponses relatifs aux questions précédentes.

Faire immédiatement une figure dans le cas d’un exercice de géométrie ou reporter sur la figure fournie les éléments importants afin de rendre concret le texte proposé .

.

maths_x_4

Attention de ne pas prendre un cas particulier s’il n’est pas précisé dans l’énoncé !

La rédaction des réponses doit être claire .

Utiliser les feuilles de brouillon pour faire les calculs et les schémas puis reporter au propre .

Eviter les ratures .

Il est indispensable de citer précisément les théorèmes utilisés .

Un raisonnement mathématique doit comporter des enchaînements logiques

et ne doit pas être une suite de lignes sans liens entre elles .

Indiquer les références de l’exercice traité et

mettre en évidence les réponses (en les encadrant par exemple) .


Déc 4 2009

L’histoire des mathématiques

Publié par bebel971 dans Culture générale, Histoire/Géographie, Mathématiques      


Voici un site de France 5 qui présente un dossier sur l’histoire des Mathématiques

Qui a utilisé le zéro en premier ? Quelle est la contribution des Arabes en mathématiques ? Qu’est-ce que le système métrique ? Quelle est l’origine du nombre Pi ? Si ce dossier ne prétend pas retracer avec précision les 20 000 ans de l’histoire des mathématiques, il apportera des réponses à ces fascinantes interrogations. Ce site permet de découvrir l’histoire de la discipline depuis son commencement, jusqu’aux mathématiques modernes.

Il ne s’agit pas ici d’apprendre à appliquer le théorème de Thalès, mais à connaître ses origines. Que les allergiques aux mathématiques ne se braquent pas et apprécient la passionnante aventure de la recherche scientifique à travers les âges… sans machine à calculer.


Déc 4 2009

Brevet/Maths : Fonctions linéaires et fonctions affines

Publié par bebel971 dans Brevet, Mathématiques      
I. Fonctions linéaires
Définition
On définit une fonction linéaire en associant à un nombre x, le nombre a x x .
Vocabulaire
La fonction linéaire f est définie par : f (x) = a x x.
On écrit aussi : la fonction linéaire f est définie par f : x–>ax .
f (x) se lit « f de x », f (x) est appelé l’image de x.
a est appelé le coefficient de la fonction linéaire.
Représentation graphique
La représentation graphique d’ une fonction linéaire définie par f (x) = ax est une droite passant par l’origine. Cette droite a pour équation : y = ax . a est le coefficient directeur de la droite.

II. Fonctions affines
Définition
On définit une fonction affine en associant à un nombre x, le nombre a x x + b.
Vocabulaire
La fonction affine f est définie par : f (x) = a x x + b.
On écrit : la fonction affine f est définie par f : x–>ax + b
Représentation graphique
La représentation graphique d’une fonction affine définie par f (x) = ax + b est une droite. Cette droite a pour équation :y = ax + b. a est le coefficient directeur de la droite, et b l’ordonnée à l’origine.
III. Exemples
Soit f , la fonction affine définie par f (x) = 3x – 2.
Images d‘un nombre
image de 1 : f (1) = 3 x 1 – 2 = 1 d’où : f (1) = 1
de même f (0) = 3 x 0 – 2 = -2 et f (-5) = 3 x (–5) – 2 = -17
Recherche d’un nombre
recherche du nombre dont l’image est 4.
f (x) = 4 donc 3x – 2 = 4 soit 3x = 6 d’où x = 2
Représentation graphique
• La représentation graphique de cette fonction affine est la droite d’équation : y = 3x – 2 .
• Dans un repère orthonormé, je trace la droite passant par ces trois points : A (1 ;1) B (2 ;4) et C (0 ;-2).
IV. Exercices
Application aux pourcentages
Augmentation

En appuyant sur une touche, on augmente la vitesse d’un bolide de 20%. Déterminons la fonction affine qui fait passer de la vitesse initiale à la vitesse finale puis calculons la nouvelle vitesse du bolide si sa vitesse initiale est 180 km/h.
Soit v, la vitesse initiale, f (v) est la vitesse finale :
• f (v) = v + 20/100 x v = v + 0,2 v = 1,2 v (f est en fait une application linéaire)
• v = 180 , f (180) = 1,2 x 180 = 216
Conclusion :
La vitesse finale du bolide est 216 km/h.
Réduction
Pour les soldes, on offre une réduction de 25%, déterminons la fonction affine qui permet de trouver la réduction, et le prix soldé.
Soit p, le prix initial, f (p) est la réduction et g (p) est le prix réduit.
f (p) = 25/100 x p = 0,25 p
g (p) = p – 25/100 x p = p – 0,25 p = 0,75p


Déc 2 2009

Soutien/Maths : Un Matou (matheux) bien affûté !

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      

Anne Ruhlmann est une enseignante créative et passionnée par les mathématiques et la technologie. Depuis que François Pluvinage a loué sa réactivité, son site le Matou Matheux n’a cessé de s’étoffer et de se diversifier. Elle marque d’entrée sa différence, en proposant des parcours différents aux visiteurs français (par niveaux scolaires) et aux visiteurs francophones ou anglophones (par thèmes). Un détail qui marque d’emblée son ouverture aux situations des autres, qualité essentielle dans l’enseignement.

L’éventail d’activités proposées par niveaux (liste à gauche de l’écran) est considérable, du CP à la Seconde (sans oublier les SEGPA…)

On y trouve une foule d’exercices interactifs utilisables en auto formation ou pour une activité en classe par des jeunes de 6 à 16 ans. Les thèmes sont choisis dans des situations de la vie courante ou du monde culturel (voyages, monuments, géographie, histoire etc.). Les élèves découvrent les mondes proches et lointains et la forte présence des mathématiques (malgré leur grande discrétion !). C’est une des constantes du site : les mettre en scène de la façon la plus intéressante et la plus stimulante possible.

Autre point fort du site, les animations. Leur liste est considérable, leur utilité incontestable . Voyez celles illustrant les identités ou la double distributivité , ou la série sur Thalès .

Activités et animations sont réutilisées et remises en scène dans le dictionnaire illustré de mathématiques, où chaque mot est relié à des activités et des animations. C’est un des sommets du site, une véritable intégration d’éléments épars au service de l’apprentissage des mathématiques. Une sorte de parcours initiatique.

À ce propos, Anne Ruhlmann a prévu la possibilité pour les enseignants de créer des parcours personnalisés (en classe ou en-dehors) en choisissant et en ordonnant des activités du site. Ils sont destinés à faire face à des besoins d’élèves très divers. Un outil de pédagogie différenciée qui est bienvenu dans de nombreuses situations.

.

Capture02

.

L’espace enseignants présente d’innombrables activités réalisées et testées en classe. Elles utilisant des supports simples ou sophistiqués, matériels ou virtuels. Voyez celles avec les outils innovants (en particulier les vidéos au sujet des TBI) et, plus innovantes encore, les activités de la liaison Collège-École, où des élèves de Collège préparent et réalisent des activités pour leurs camarades de l’Ecole Primaire voisine : apprendre en transmettant, n’est-ce pas une démarche à explorer ?
Ne manquez pas dans cette rubrique les projets réalisés avec des établissements de l’enseignement primaire, secondaire ou supérieur. Quant aux projets plus vastes (eTwinning project ou le développement durable), ils sont si considérables qu’ils occupent à eux seuls une rubrique. Anne Ruhlmann redonne ses lettres de noblesse à la pédagogie par projets (si injustement décriée), qu’elle manie avec brio.

Terminons ce rapide parcours du site en listant quelques autres aspects utiles et intéressants :

  • des modules de calcul mental et de géométrie mentale (une originalité du site) pour aider les élèves à progresser tout au long de leur scolarité
  • des exercices interactifs se référant à l’histoire des mathématiques
  • des références littéraires et artistiques qui permettent d’aborder de façon plus originale des notions de mathématiques
  • une initiation au jeu d’échecs et à la cryptographie
  • des jeux et des énigmes mathématiques.
  • Une remarque technique : ce site peut être téléchargé puis installé sur un ordinateur ou sur le serveur d’un réseau local. Il peut être ainsi utilisé sans connexion à Internet (le dictionnaire, les sommaires et les parcours ne fonctionnent pas dans ce mode).

Un dernier mot, en guise de conclusion : chapeau l’artiste !


Oct 6 2009

Apprendre à organiser son temps pendant un examen ou un contrôle

Publié par bebel971 dans conseils, Français, Mathématiques      

I- La montre :

Pour t’aider dans cet exercice, l’outil essentiel va être la montre.

.

rolex_yachtmaster_ii

Elle va te servir à surveiller le temps pour ne pas prendre de retard pendant ton examen ou ton contrôle.

Pour plus de facilité et ne pas être gêné pendant l’épreuve, tu peux mettre la montre sur la table, juste devant toi. Cela te permettra d’y jeter un oeil de temps en temps.

II- Organiser son temps :


Pour t’expliquer comment gérer ton temps et pour mieux te faire

comprendre, je vais te donner maintenant des exemples concrets.

a – Français : en expression écrite par exemple.

Temps : 1h (60min) Organisation Temps : 2h (2×60min)
10 min Lire le sujet, analyser les mots. Bien comprendre ce qui est demandé. 15 min
30 min faire un plan au brouillon.
Rédiger ses idées (au brouillon).
Se relire et se corriger.
1h10
15 min recopier au propre son brouillon. 15-25 min
5 min tout relire avant de rendre sa copie. 10 min

b – En mathématiques, en sciences, en histoire…

Temps : 1h (60min) Organisation Temps : 2h (2×60min)
10 min Lire son sujet/les questions/les
exercices demandés.
15 min
30 min Faire le travail demandé au brouillon. 1h10
15 min recopier au propre son brouillon. 15-25 min
5 min tout relire avant de rendre sa copie.Faire attention à ne pas laisser d’erreurs (calculs par exemple). 10 min

III- Recommandations :


Voici quelques conseils supplémentaires :

– Il faut toujours commencer par les questions ou les exercices qui te paraissent les plus faciles ou les plus rapides à faire. Ainsi tu garderas plus de temps pour les autres, à la fin (celles qui te paraissent difficiles et/ou longues à faire.)

La première lecture de ton sujet va t’aider à faire le tri entre ce qui est le plus facile et le plus dur à faire.

ATTENTION ! En mathématiques, avant d’effectuer en premier toutes les questions les plus faciles, il faut faire attention ! Souvent, les questions se suivent, c’est-à-dire que tu as par exemple besoin d’avoir fait la question 1 pour répondre à la question 2 et ainsi de suite.

– Il est très important de faire un brouillon auparavant pour organiser ses idées, faire ses calculs etc.

La veille de l’examen ou du contrôle, vérifier que l’on a bien tout son matériel. Les stylos sont neufs (on en prend un de rechange), avoir une règle, un crayon à papier bien taillé (et le matériel nécessaire pour la géométrie).

Ceci évitera de perdre du temps à chercher ses affaires ou déranger ses camarades et lors de l’examen de risquer l’exclusion de l’épreuve car il est interdit aux candidats de communiquer entre eux.


BON COURAGE ET BONNE RÉUSSITE !


Oct 2 2009

Le site de Micha

Publié par bebel971 dans Français, Histoire/Géographie, Mathématiques, soutien, SVT      

Leçons et exercices interactifs au fondamental

Tu trouveras sur ce site de nombreux exercices interactifs de différentes matières. Ce site à déjà été primé quatre fois au learning awards


Oct 2 2009

Soutien/Maths : espace élèves de l’Académie d’Orléans Tours

Publié par bebel971 dans Mathématiques, soutien      

Espace élèves

Un site de mathématiques pour s’entraîner en toute liberté, pour toutes les classe du collège, de la 6e à la 3e. On y trouve pour tout le programme l’essentiel du cours clairement expliqué, des quantités d’exercices avec toutes les corrections pour bien assimiler les différentes notions, des exercices de calcul mental pour augmenter ses performances et des QCM pour vérifier que tout est compris.

Tags : ,


Oct 2 2009

Trop fort, les mayas !

Publié par bebel971 dans Histoire/Géographie, Insolite, Mathématiques      

Aujourd’hui disparue, la civilisation maya nous a légué des trouvailles scientifiques incroyables, en particulier en mathématiques ! Regarde ce film et tu vas pouvoir épater tes copains et surtout ta prof de maths !