Mar 30 2013

Octavum 2013

Publié par paulglaudel dans En direct      
Concours de Bd à Uchaud 31 mai 2013

Affiche Octavum 2013

OCTAVUM 2013 : Concours de BD à Uchaud. Ce1 à Cm2. 31 mai 2013. Auteurs professionnels présents, exposition planches et remise des prix 18h30. Vernissage Mairie d’Uchaud en suivant.


Fév 22 2013

Olga et Albert arrivent !

Publié par paulglaudel dans Olga et Albert      

A tout prix…

 

Premier dessin d’Olga et Albert, une création d’Isabelle Pinloche et Paul Glaudel. Un chat écrivain et une souris lectrice, qui vont nous faire voir le monde littéraire différemment…Et plein d’autres personnages qui vont arriver leur tenir compagnie !


Fév 22 2013

Affiche BulleBerry Bourges 2012

Publié par paulglaudel dans Para BD      

C’était en octobre 2012, un bon week-end dans le Berry sur le thème des féeries !

 


Fév 22 2013

Malo Louarn, Rona 3

Publié par ptitlouis dans Lire une BD      

Il est arrivé !

Rendu célèbre par Le Candidat ou encore La Vedette, Malo Louarn nous est revenu en 2008 avec les Nouvelles aventures de Rona. Prévu en trois épisodes, la série s’achève aujourd’hui avec la sortie de LA PETITE JULIE.

Voici la présentation de l’éditeur :

Le fameux penty continue à faire parler de lui. Un inconnu s’en empare au prix incroyable de 1,5 million d’euros ! Tramber n’est plus en mesure de rivaliser. D’ailleurs, rappelons que cette maison est envahie par la mer tous les jours de grandes marées. Les experts sont sceptiques… que peut bien dissimuler cette étrange maison ?

D’un autre côté, une terrible marée noire déferle sur la côte ! Tout le monde prête main forte pour nettoyer cette catastrophe. Notons que les Corses ne sont pas les derniers à aider dans cette tache les habitants de Poullkrank…

Pendant ce temps un Irlandais et un Ecossais se battent à coups de millions d’euros pour obtenir un tableau du célèbre peintre Van de Kerkov, dernier habitant du penty face au loc’h !

Mais au fait, qui est réellement la petite Julie ?

N’attendez plus pour lire le dénouement de cette incroyable trilogie des Nouvelles Aventures de Rona !

ET EN EFFET,
n’attendez pas pour vous procurer cet album. L’histoire se complique encore et tout devient clair ! Oui, car avec Malo Louarn, ça n’est pas simple. Les pages sont denses et les quiproquos s’enchevêtrent allègrement. L’auteur manipule l’art du retournement de situation comme personne. On est emmené par cette histoire et l’on se demande comment tout cela va finir. Les amateurs de BD apprécieront sans nul doute. Il ne s’agit pas d’une série banale. Bien au contraire, peu d’auteurs pratiquent encore cet humour grinçant mais jamais méchant qui fait la particularité de celui dont nous faisons l’éloge. En plus, la couverture est chaleureuse. Courrez-y !


Déc 23 2010

Blog BD : Monter un Studio !

Publié par paulglaudel dans Bizness, Les histoires d'Onc' Popol      

Vous commencez à monter quelques projets, vous avez des commandes d’un éditeur pour des calendriers, vous aimez fonctionner comme une agence de com et vous avez quelques copains comme vous, avec une grosse envie de se consacrer à son métier de dessinateur et scénariste, les dents jusque par terre : Montez un Studio !

C’est la formule la plus pratique pour éviter la surcharge de travail, et l’ennui du métier de solitaire qu’est être artiste. De surcroit, ça vous permettra de vous partager certaines taches, de vous sentir plus sûr de vous, de partager vos compétences et aussi vos réseaux et vos carnets d’adresse, tout en gagnant plein d’argent !

Bref, tout n’est pas si rose mais qui n’espère rien n’a rien, et puis vous avez la vie devant vous, alors ?

Bien sûr, renseignez-vous sur un statut pour vos activités, monter une association ou une société – pourquoi pas- et surtout comment facturer vos travaux communs et séparés. Choisissez bien vos collaborateurs, selon vos affinités profondes, en évitant les doublons (« il fait comme moi, mais pourquoi je bosse pas seul sur ce truc ? »), les trop bavards, les nocturnes retardataires, les pas sympa, les trop beaux, les sans talents surtout….

Scénariste, dessinateur, graphiste, infographiste, coloriste, votre équipe petite ou grande, devra être homothétique et complémentaire.

A vous de jouer !

Hum ! Petite anecdote personnelle :

Il y a quelques années, je faisais partie d’une petite équipe de création …On venait tous d’une boîte de com qui faisait des programmes de formation pour des industriels, dans la banlieue d’Aix-en-Provence (Aix-Audio-visuel) et de fil en aiguille, on eut l’idée de monter un studio sur Marseille, entre la Canebière et le Centre Bourse…Il y avait Eric Cartier ( Flip, Assoc. Stakhano, Diego de la SPA, BD Blues, Alunÿs), Christophe Arleston (Lanfeust, les Trolls, Leo Loden, les Gnomes de Troy) et moi-même. Six mois d’expérience communautaire dans le dessin et la BD, quelques commandes et des projets BD qui nous permirent à défaut pour tous de la fortune, de réaliser nos rêves d’albums de BD et de partir vers de nouvelles aventures, aguerri de cette expérience hors du commun…

Il en reste ce dessin nous représentant dans nos habits de lumière, immortalisant nos espoirs et le souvenir de notre amitié…^^

Paul Glaudel


Déc 14 2010

Album BD « SOLEIL en faveur d’HAITI »un ArtBook de 90 Auteurs

Publié par paulglaudel dans En direct      

Soleil en faveur d’Haïti – Communiqué :
« Une maison d’édition entière se mobilise en faveur d’Haïti ! Préfacé par Jean-Marie Théodat, professeur agrégé et maître de conférence reparti vivre au pays, cet Artbook mêle beauté et solidarité ! »

Le Livre…
Haïti, le 12 janvier 2010. Un terrible tremblement de terre dévaste le pays… Une grande solidarité s’organise rapidement, mais plusieurs mois plus tard, la situation reste dramatique : santé, reconstruction,
relogement, éducation…
Pour contribuer à aider Haïti à se relever de ses cendres, Soleil mobilise ses auteurs, et propose – quasiment un an après le drame – à l’occasion des fêtes de fin d’année, un très bel Artbook né sous le signe de la solidarité. Une maquette sobre et élégante, aucune thématique, juste un dénominateur commun : l’émotion.

Chaque auteur a, en effet, offert un dessin qui, pour lui, correspondait à un moment particulier de sa vie.
Les fonds – 100% des bénéfices – seront reversés à l’A.U.F. dont Jean-Marie Théodat est directeur de la Délégation Caraïbe. Professeur agrégé de géographie, et maître de conférence, il a décidé après trente ans passés à Paris de retourner vivre à Haïti, et d’aider à la reconstruction d’un pan du pays, à travers l’enseignement supérieur.
90 auteurs, parmi eux :
Alary, Almanza, Arenas, Augustin V., Barbucci / Canepa, Bec,
Biancarelli, Bianco, Boiscommun, Boudjellal, Bourgier, Cromwell,
Danard, Dany, Demarez, De Pins, Dim D, Donsimoni, Dutto,
Floch, Genêt, Glaudel,  Jung, Kara, Keramidas, Lacombe, Lamontagne,
Lauff ray, Lilidoll, Louis, Lyse, Peynet, Riff Reb’s, Mitric, Parnotte,
Trichet, Wendling…

L’Agence Universitaire de la Francophonie est une fédération qui regroupe plus de 760 universités réparties dans le monde, avec l’usage français, comme langue de recherche et de culture, en commun.
L’agence, qui existe depuis 1961, est présente sur tous les continents. Présente depuis 1989 à Haïti, l’A.U.F. contribue à resserrer les liens entre les douze universités haïtiennes, et les autres établissements membres du réseau, de façon à partager le savoir et les expériences.
Après le séisme dévastateur du 12 janvier, l’A.U.F. a renforcé son dispositif de soutien en urgence par des cours à distance, des fonds exceptionnels et des programmes de mobilité spécifiques adaptés aux professeurs et aux étudiants pour pallier l’insuffi sance des structures d’accueil et des ressources humaines après le séisme.

Format : 240 x 280 mm
192 pages couleurs – Cartonné
Nuart : 52-4769-7
Code Barre : 978-2-30201-491-6
Prix : 22,90 euros


Déc 3 2010

« Asterios Polyp », Grand Prix de la Critique 2011

Publié par paulglaudel dans En direct      
Communiqué de presse

“  Le Grand Prix de la Critique 2011 ”  de l’ACBD
(Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée)
couronne l’ouvrage de David Mazzucchelli
Asterios Polyp
aux éditions Casterman.

Avec ce prix, l’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, consacre un maître de la bande dessinée américaine passé du registre des comics et de leurs super-héros à la littérature graphique la plus personnelle. « Asterios Polyp » est un ouvrage innovant tant par la (dé)construction de son récit que par la transcription en images des intentions de l’auteur et des états d’âme des personnages. Biographie rêvée, le récit joue des flashbacks pour révéler par touches, par bribes, par bouts de souvenirs, le parcours chaotique, les amours ratées, les ambitions contrariées d’Asterios Polyp, architecte de papier. Comprenez : un grand professionnel admiré mais qui n’a jamais rien construit. « Asterios Polyp » est un livre froid et parfaitement maîtrisé, jusque dans ces audaces formelles.

David Mazzucchelli est né en 1960, à Providence (Rhode Island) aux États-Unis. Il se fait connaître au cours des années quatre-vingt en illustrant les aventures de super-héros comme « Daredevil » (chez Marvel) et « Batman » (chez DC), sur des scénarios de Frank Miller, où son dessin sobre le fait immédiatement remarquer. Il prend cependant rapidement ses distances avec l’industrie des comics pour devenir un illustrateur et un auteur de récits littéraires ou intimistes, notamment avec l’adaptation du roman de Paul Auster « Cité de verre » (en 1994), avec son propre comic-book Rubber Blanket ou avec son premier roman graphique « Asterios Polyp », paru aux USA en 2009. Par ailleurs, il enseigne la bande dessinée à l’école de design de Rhode Island et à l’école des Arts visuels de New York.

L’ACBD compte 74 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse écrite, audiovisuelle, nationale et régionale, et pour les nouvelles technologies. Cette année, le “ Grand Prix de la Critique ” de l’ACBD a été choisi parmi quelque 3827 nouveautés publiées dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse), entre novembre 2009 et fin octobre 2010 : une production en augmentation constante depuis 15 ans maintenant.

Le Bureau de l’ACBD :
Président : Jean-Christophe Ogier (France Info)
Vice-Présidents : Antoine Guillot (France Culture) Fabrice Piault (Livres Hebdo)
Secrétaire Général : Gilles Ratier (L’Écho du Centre…)
Secrétaire adjoint : Laurent Turpin (bdzoom.com )
Trésorier : Brieg F. Haslé (auracan.com , [dBD])
Trésorier adjoint : Jérôme Briot (Zoo)


Sep 28 2010

BD Ptit truc : Copier pour apprendre

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Vous vous êtes peut-être demandé des fois : Mais comment j’ai eu l’idée de faire de la BD ? Mes premières planches et mes premiers choix ? Simple, vous avez fait des BD parce que vous en avez lu…

Aussi, quand vous lancez à l’abordage de vos premières planches ( pages ), vous hésitez peut-être à recopier ou vous inspirer des livres que vous avez. Vous avez tort…

La meilleure manière d’aborder les dessins de Bandes Dessinées est d’en recopier ! Vous arriverez mieux ainsi à décrypter  comment a fait l’auteur, et vous vous concentrerez sur le trait et autres aspects techniques de sa réalisation. Ceci s’adresse bien sûr aux débutants, quel que soit leurs âges. Mais, personne ne vous demande de ré-inventer la BD, mais d’être assez habile et expérimenté pour faire la votre.

Et copier vos BD préférées sera un très bon exercice, avant de revenir vers vos pages blanches…Vous pouvez copier de visu mais aussi opérer par quadrillage en découpant en carreaux vos modèles et ainsi mieux repérer les proportions sur votre dessin de copie.

Bon travail !

Ci-joint, quelques exemples d’Angy qui s’est inspirée des dessins de Canepa, Cagniat, Crisse etc.

Et Pourquoi pas un peu de couleurs, pour s’entrainer ?


Sep 8 2010

Sortie Album BD « LOL STORY » Interview Katia EVEN

Publié par paulglaudel dans Bandes Dessinées      

Katia, tu sors ton premier album cartonné couleurs LOL STORY, chez Joker, quel effet ça fait ?

C’est un gros moment ! J’attends ça depuis que je suis toute petite !

Ca raconte quoi ?

C’est l’histoire de deux adolescentes, qui sont amies malgré les entourloupes qu’elles passent leur temps à se faire. Ce que j’adore dans cette BD, c’est que l’héroïne est un peu grassouillette, et pas très bien dans sa peau. J’aime les anti-héros de toute façon.

Quel âge as-tu, tu as déjà publié avant ?

J’ai 33 (l’âge du Christ, amen). J’ai commencé par publier dans des collectifs (Opalebd, les frissons lovecraftiens, Nékomix). Puis en 2009, une BD jeunesse est sortie aux éditions du Chat : « Rachel la petite souris ». Le tome 2 sort en novembre là, et les tomes 3 et 4 sont prévus pour 2011.

Tu dessines depuis longtemps ?

De mémoire de Katia, depuis toujours lol !

La BD, ça représente quoi pour toi ?

Mon moteur.

Hormis pour toi, tu fais du scénario ? Tu as des projets pour d’autres dessinateurs ?

Olà oui ! J’ai pas mal de projets, mais tant que rien n’est signé je ne veux pas en parler.

Un diptyque est signé aux éditions du Stylo Bulle : « nuit blanche, magie noire ». C’est un policier fantastique qui se passe dans le Paris Montmartre des années 20. C’est Danica Brine au dessin, et Christophe Lacroix aux couleurs.

Tu as fait des études ?

Oui, de langues (anglais, russe et chinois) et de tourisme. Rien à voir avec la BD !

Tes auteurs BD préférés ?

Crisse, Marini, Gibrat…

Tu as d’autres pôles d’intérêts ?

Les langues vivantes. C’est con à dire, mais j’adore parler dans d’autres langues.

Une fille dans la BD, pas trop dur à porter ?

Non. Je ressens une différence de comportement avec moi, mais je sais mettre les barrières où il faut.

Dans 10 ans, tu te vois où professionnellement ?

Auteur BD à 100%, et plus obligée de partager mon temps entre mon métier de prof et ça.

Tu travailles sur quoi en ce moment ?

Je suis en train de scénariser « les Rêves de Méa » (contrat en cours) que je dessinerai ensuite (96 pages le bébé hein !).

Je bosse en co-scénarisation avec Sti sur un projet humour sur les hockeyeurs (contrat en cours).

Et je travaille sur « Nuit Blanche, Magie Noire » à paraitre en octobre 2011, avec Danica Brine au dessin. On vient juste de signer le contrat, donc il nous reste beaucoup de travail dessus lol !

La BD, c’est le jeu de la dédicace aussi. Où pourra t-on te voir et te demander un dessin prochainement ?

  • 11-12 sept – Bruxelles
  • 2-3 oct – Bourges (18)
  • 16-17 oct – Arlon (Lux)
  • 13-14 nov – Lys les Lannoy (59)
  • 6 dec – Ennetières-en-Weppes (59)
  • jan 2011 – Angoulême
  • 7-10 avril 2011 – Mourmelon (51)
  • 4-5 juin 2011 – St Félix (46)

Voilà !

Tu as un blog, des infos que tu veux faire passer, un e-mail, un site, dis-nous tout !

Alors oui, mon blog chéri : http://les-reves-de-k.blogspot.com

Le blog de Rachel la petite souris : http://rachel-la-petite-souris.blogspot.com

Et enfin le blog du making off de « Nuit Blanche, Magie Noire » : http://nuitblanchemagienoire.blogspot.com

Merci Katia !

De rien 😉


Sep 2 2010

BD Trouver un projet

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Tout commence par là : Avoir une idée qu’on a envie de raconter, de dessiner, de publier.

Le processus est inéluctable, c’est cette envie supérieure de concrétiser un projet qui va faire de vous un auteur, un artiste, un dessinateur de BD, un créateur, bref. Cette idée va germer en vous comme une migraine et vous allez nourrir jour après jour, et engranger notes, croquis, pense-bêtes, photos découpées, etc…

Vous allez vous fixer une méthode de recherches, en fonction de vos envies : Trouver d’abord un personnage, un nom de héros ou héroïne. Ou alors un univers, carrément. Et si ce sera une BD très réaliste, de fiction, ou minimaliste. Votre projet va devenir une évidence pour vous, et vous servir de fil conducteur à votre vie déjà bien remplie. Achat d’un cahier de notes, un porte-plume spécial, processus d’un rituel où vous allez créer votre BD…

Création d’une histoire, avec héros et personnages. Moments-clés.

Croquis de personnages, modèles de décors si BD réaliste ou comportant des lieux précis.

Etalonnage du récit, nombre de pages, format, aspect visuel (couleurs, noir et blanc, grisés…)

Choix des techniques, papier, stylos ou encres, palette, etc.

Réalisation des premières pages, avec synopsis et résumés, pour le scénario.

Réflexion sur un éditeur éventuel et conception d’un dossier type, avec des extraits de votre travail. Efficacité et sobriété. Recherche d’adresse ou d’e-mail. Et nom du directeur de collection ou assistant d’édition si possible.

Envoi et attente d’une réponse…

Ptit coup de fil qui tue pour rappel, ou rappel par e-mail !

Voilà, ce qui vaut pour un projet en solitaire vaut pour un travail d’équipe. Il suffira de partager les taches entre scénariste, dessinateur et coloriste.

Cet article pour vous dire que ce qui fait la différence entre un lecteur et un faiseur, c’est cette envie de raconter, de réaliser, de mettre la main à la pâte, de se sentir un créateur de BD ! Ou un artiste en général. Bien sûr, il vous faut être difficile et exigeant avec vous-même, travailler, jeter, chercher, griffonner, se documenter…Cette auto-critique perpétuelle vous permettra d’élever votre niveau de qualité pour votre BD, et même si on vous refuse votre projet momentanément, vous aurez la satisfaction d’un travail bien fait que vous pourrez montrer, et qui restera dans vos archives en attendant une meilleure opportunité. Et qui sait…^^

Alors, à vos notes !

Une émission télé, une carte de Thaïlande ou de Bretagne, un homme dans la rue, un film de Cinéma, un livre d’auteur, et même une conversation avec un ami, tout sera bon pour vous servir de déclic pour commencer votre projet, car il est bien temps de montrer que êtes un créateur, un artiste, un dessinateur ou un auteur BD, non ?

N’hésitez pas à me poser des questions ici, suite à cet article, j’y répondrais !

Bonne journée !