Blog BD : Monter un Studio !

Vous commencez à monter quelques projets, vous avez des commandes d’un éditeur pour des calendriers, vous aimez fonctionner comme une agence de com et vous avez quelques copains comme vous, avec une grosse envie de se consacrer à son métier de dessinateur et scénariste, les dents jusque par terre : Montez un Studio !

C’est la formule la plus pratique pour éviter la surcharge de travail, et l’ennui du métier de solitaire qu’est être artiste. De surcroit, ça vous permettra de vous partager certaines taches, de vous sentir plus sûr de vous, de partager vos compétences et aussi vos réseaux et vos carnets d’adresse, tout en gagnant plein d’argent !

Bref, tout n’est pas si rose mais qui n’espère rien n’a rien, et puis vous avez la vie devant vous, alors ?

Bien sûr, renseignez-vous sur un statut pour vos activités, monter une association ou une société – pourquoi pas- et surtout comment facturer vos travaux communs et séparés. Choisissez bien vos collaborateurs, selon vos affinités profondes, en évitant les doublons (« il fait comme moi, mais pourquoi je bosse pas seul sur ce truc ? »), les trop bavards, les nocturnes retardataires, les pas sympa, les trop beaux, les sans talents surtout….

Scénariste, dessinateur, graphiste, infographiste, coloriste, votre équipe petite ou grande, devra être homothétique et complémentaire.

A vous de jouer !

Hum ! Petite anecdote personnelle :

Il y a quelques années, je faisais partie d’une petite équipe de création …On venait tous d’une boîte de com qui faisait des programmes de formation pour des industriels, dans la banlieue d’Aix-en-Provence (Aix-Audio-visuel) et de fil en aiguille, on eut l’idée de monter un studio sur Marseille, entre la Canebière et le Centre Bourse…Il y avait Eric Cartier ( Flip, Assoc. Stakhano, Diego de la SPA, BD Blues, Alunÿs), Christophe Arleston (Lanfeust, les Trolls, Leo Loden, les Gnomes de Troy) et moi-même. Six mois d’expérience communautaire dans le dessin et la BD, quelques commandes et des projets BD qui nous permirent à défaut pour tous de la fortune, de réaliser nos rêves d’albums de BD et de partir vers de nouvelles aventures, aguerri de cette expérience hors du commun…

Il en reste ce dessin nous représentant dans nos habits de lumière, immortalisant nos espoirs et le souvenir de notre amitié…^^

Paul Glaudel


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.