Mar 30 2013

Octavum 2013

Publié par paulglaudel dans En direct      
Concours de Bd à Uchaud 31 mai 2013

Affiche Octavum 2013

OCTAVUM 2013 : Concours de BD à Uchaud. Ce1 à Cm2. 31 mai 2013. Auteurs professionnels présents, exposition planches et remise des prix 18h30. Vernissage Mairie d’Uchaud en suivant.


Déc 14 2010

Album BD « SOLEIL en faveur d’HAITI »un ArtBook de 90 Auteurs

Publié par paulglaudel dans En direct      

Soleil en faveur d’Haïti – Communiqué :
« Une maison d’édition entière se mobilise en faveur d’Haïti ! Préfacé par Jean-Marie Théodat, professeur agrégé et maître de conférence reparti vivre au pays, cet Artbook mêle beauté et solidarité ! »

Le Livre…
Haïti, le 12 janvier 2010. Un terrible tremblement de terre dévaste le pays… Une grande solidarité s’organise rapidement, mais plusieurs mois plus tard, la situation reste dramatique : santé, reconstruction,
relogement, éducation…
Pour contribuer à aider Haïti à se relever de ses cendres, Soleil mobilise ses auteurs, et propose – quasiment un an après le drame – à l’occasion des fêtes de fin d’année, un très bel Artbook né sous le signe de la solidarité. Une maquette sobre et élégante, aucune thématique, juste un dénominateur commun : l’émotion.

Chaque auteur a, en effet, offert un dessin qui, pour lui, correspondait à un moment particulier de sa vie.
Les fonds – 100% des bénéfices – seront reversés à l’A.U.F. dont Jean-Marie Théodat est directeur de la Délégation Caraïbe. Professeur agrégé de géographie, et maître de conférence, il a décidé après trente ans passés à Paris de retourner vivre à Haïti, et d’aider à la reconstruction d’un pan du pays, à travers l’enseignement supérieur.
90 auteurs, parmi eux :
Alary, Almanza, Arenas, Augustin V., Barbucci / Canepa, Bec,
Biancarelli, Bianco, Boiscommun, Boudjellal, Bourgier, Cromwell,
Danard, Dany, Demarez, De Pins, Dim D, Donsimoni, Dutto,
Floch, Genêt, Glaudel,  Jung, Kara, Keramidas, Lacombe, Lamontagne,
Lauff ray, Lilidoll, Louis, Lyse, Peynet, Riff Reb’s, Mitric, Parnotte,
Trichet, Wendling…

L’Agence Universitaire de la Francophonie est une fédération qui regroupe plus de 760 universités réparties dans le monde, avec l’usage français, comme langue de recherche et de culture, en commun.
L’agence, qui existe depuis 1961, est présente sur tous les continents. Présente depuis 1989 à Haïti, l’A.U.F. contribue à resserrer les liens entre les douze universités haïtiennes, et les autres établissements membres du réseau, de façon à partager le savoir et les expériences.
Après le séisme dévastateur du 12 janvier, l’A.U.F. a renforcé son dispositif de soutien en urgence par des cours à distance, des fonds exceptionnels et des programmes de mobilité spécifiques adaptés aux professeurs et aux étudiants pour pallier l’insuffi sance des structures d’accueil et des ressources humaines après le séisme.

Format : 240 x 280 mm
192 pages couleurs – Cartonné
Nuart : 52-4769-7
Code Barre : 978-2-30201-491-6
Prix : 22,90 euros


Déc 3 2010

« Asterios Polyp », Grand Prix de la Critique 2011

Publié par paulglaudel dans En direct      
Communiqué de presse

“  Le Grand Prix de la Critique 2011 ”  de l’ACBD
(Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée)
couronne l’ouvrage de David Mazzucchelli
Asterios Polyp
aux éditions Casterman.

Avec ce prix, l’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, consacre un maître de la bande dessinée américaine passé du registre des comics et de leurs super-héros à la littérature graphique la plus personnelle. « Asterios Polyp » est un ouvrage innovant tant par la (dé)construction de son récit que par la transcription en images des intentions de l’auteur et des états d’âme des personnages. Biographie rêvée, le récit joue des flashbacks pour révéler par touches, par bribes, par bouts de souvenirs, le parcours chaotique, les amours ratées, les ambitions contrariées d’Asterios Polyp, architecte de papier. Comprenez : un grand professionnel admiré mais qui n’a jamais rien construit. « Asterios Polyp » est un livre froid et parfaitement maîtrisé, jusque dans ces audaces formelles.

David Mazzucchelli est né en 1960, à Providence (Rhode Island) aux États-Unis. Il se fait connaître au cours des années quatre-vingt en illustrant les aventures de super-héros comme « Daredevil » (chez Marvel) et « Batman » (chez DC), sur des scénarios de Frank Miller, où son dessin sobre le fait immédiatement remarquer. Il prend cependant rapidement ses distances avec l’industrie des comics pour devenir un illustrateur et un auteur de récits littéraires ou intimistes, notamment avec l’adaptation du roman de Paul Auster « Cité de verre » (en 1994), avec son propre comic-book Rubber Blanket ou avec son premier roman graphique « Asterios Polyp », paru aux USA en 2009. Par ailleurs, il enseigne la bande dessinée à l’école de design de Rhode Island et à l’école des Arts visuels de New York.

L’ACBD compte 74 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse écrite, audiovisuelle, nationale et régionale, et pour les nouvelles technologies. Cette année, le “ Grand Prix de la Critique ” de l’ACBD a été choisi parmi quelque 3827 nouveautés publiées dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse), entre novembre 2009 et fin octobre 2010 : une production en augmentation constante depuis 15 ans maintenant.

Le Bureau de l’ACBD :
Président : Jean-Christophe Ogier (France Info)
Vice-Présidents : Antoine Guillot (France Culture) Fabrice Piault (Livres Hebdo)
Secrétaire Général : Gilles Ratier (L’Écho du Centre…)
Secrétaire adjoint : Laurent Turpin (bdzoom.com )
Trésorier : Brieg F. Haslé (auracan.com , [dBD])
Trésorier adjoint : Jérôme Briot (Zoo)


Mar 27 2008

Festival BD IDBulles FNAC Marseille La Valentine !

Publié par paulglaudel dans En direct      

Comme vous le savez, les week-end sont parsemés de festivals BD et justement, en ces 14 et 15 mars 2008, il y avait une manifestation conjointement organisée par IDEES+ et la FNAC La Valentine. On était à Marseille et il faisait beau…Hélène Parmentier et Franck Coste immortalisaient cet événement par quelques clichés que je vous présente…idebulles fnac 1
photos H.Parmentier et F. Coste 1

Kéramidas, Mourier, Ballin, Alliel, Espinosa, Coll, Bessadi, Reina avaient amené leurs couleurs et crayons pour le plus grand plaisir des lecteurs attentifs, Serge Fino était venu avec sa charmante scénariste Adeline Blondieau , Hélène Parmentier nous adressait son plus beau sourire, pendant que Roger Brunel me faisait la conversation mettant du volume dans ses pastiches ! idebulles fnac 2
photos H. Parmentier et F. Coste 2

Retrouvailles avec le sémillant FranK Margerin, connaissance avec l’illustrissime Anne Hofer, respect avec l’imposant Hervé, intermittant musclé du groupe I AM…Et pour finir, la photo de groupe avec les rescapés de la journée, fatigués mais heureux ! Un bon week-end BD !


Jan 11 2008

Les VOEUX 2008 du Blog BD !

Publié par paulglaudel dans En direct      

©Paul Glaudel

Meilleurs voeux à tous pour cette nouvelle année, la 2008, version chrétienne ! Et je tenais à féliciter tous les animateurs de ce blog, à commencer par tous ces élèves posant questions et évoquant souvent tous les soucis rencontrés par cette damnée option d’ Arts plastiques…

Merci aussi à Lanie, rédactrice de plusieurs articles, à Claire De la Rochefoucauld, éditrice et cheville ouvrière de ce blog surtout en cas d’urgence, et à tous ces visiteurs amateurs de foot du « Phocéen.fr » qui ont fait exploser mon compteur !

Pour commencer l’année, quoi de mieux que de regarder le bilan de l’année précédente, et un petit pdf de Gilles Ratier, secrétaire de l’ACBD, vous fera un bilan chiffré de cette année de Bande Dessinée : © ACBD / Gilles Ratier

Vous serez à même de juger par vous même chiffres et statistiques, et de bien noter les meilleurs tirages de l’édition BD, tirés vers le haut par XIII, Titeuf et Naruto !

En prime, un petit lien vers le site du festival d’Angoulème, du 24 au 27 janvier 2008 : http://www.bdangouleme.com/

©festival 2008 Angoulème

A bientôt pour de prochains articles sur la BD mais comme le début d’année est une période de promesse, la mienne est de vous concocter un bon article référence sur les épreuves d’Arts plastiques au bac 2008 !

Mais chut, on y travaille tranquillement…Bonne année 2008 !


Mai 3 2007

FAIRE UN DOSSIER BD…Et contacter un EDITEUR !

Publié par paulglaudel dans En direct      

dossier bdQuand on veut faire une Bande Dessinée, on peut apprendre les techniques de narration, les jeux de cases, la pagination d’un scénario, le graphisme, l’animation des personnages, les lettrages et toutes sortes de choses…Et quand tout est fini, bouclé, gommé, le moment arrive de l’acte le plus terrible pour un jeune dessinateur  (ou un moins jeune ) : Proposer sa Bande Dessinée à quelqu’un !

Aussi, je vous proposerais de faire l’inverse : Au moment de faire une Bande Dessinée, anticipez sur le ou les éditeurs, sur le choix de votre thème et de votre graphisme et sur la démarche d’ensemble à publier cette BD et donc au contenu de votre dossier…

POUR COMMENCER : Je vais choisir un ou plusieurs éditeurs, proches dans leurs catalogues, afin de multiplier les chances de publication de mon œuvre. Je vais néanmoins légèrement décaler le ciblage de mon public, car il est très rare qu’un éditeur publie exactement deux titres de BD parfaitement siamois !

LA CREATION BD : Choisir un nom de héros ou un titre qui ait de la gueule de préférence et un look de personnage ou un graphisme qu’on remarque. C’est déjà à ce moment que vous pouvez cadrer le mieux possible votre éditeur potentiel. Mise en scène, lettrages, choix des bulles, tout doit être impeccable et homothétique à votre style graphique d’ensemble.

CROQUIS : Gardez toutes vos recherches et essais, vous serez bien à même ensuite de trier et de choisir les meilleurs. Noir et blancs, crayonnés, encrages partiels, aquarelles…des décors, personnages principaux et secondaires. C’est le moment où vous allez chercher et trouver vos  » gueules « . Ce n’est pas facile et quelquefois vous devrez remettre à l’ouvrage encore et encore jusqu’à ce que vous en soyez content. D’ailleurs, vous êtes seul juge de la qualité de votre travail ( avec votre scénariste ou quelques amis ) et vous devrez apprendre l’autocritique pour éviter d’être confronté à de sévères critiques par la suite…

PLANCHES : Réaliser plusieurs planches est le but de votre projet BD. Essayez de vous approcher le plus possible d’un travail professionnel. Vous pourrez bien sûr retoucher ou améliorer votre travail ensuite, mais pensez d’abord à placer votre BD et à vous faire remarquer d’un éditeur. Celui-ci sera bien à même ultérieurement de vous faire recommencer des choses…et c’est souvent le cas après la signature d’un contrat !

TEXTES : C’est la partie écrite, dactylographiée ( évitez le  » manuscrit  » ! ) et doit raconter le scénario. Essayez de faire court pour les résumés, plus long pour l’explication de votre univers. Faites attention à l’orthographe et à la clarté de vos récits et présentations. Cherchez à être efficace et n’écrivez rien qui ne soit utile à l’explication de votre BD : 1 synopsis ( résumé général de l’histoire ), des présentations diverses ( personnages principaux, univers, but de cette BD…), le scénario écrit sous forme de pages BD, les premières pouvant suffire … Vous pouvez aussi réaliser un séquencier, sorte de script qui groupe par tranche de 2/3 planches les mini-résumés  de chaque séquence.

AUTRES : Le scénario dessiné ou les  » roughs  » des planches ( sorte de croquis de la planche en miniature ) peuvent être élaborés. Libre à vous de les montrer. Vous pouvez aussi préparer un  » pps  » sur CD-Rom ou autres utilisation de l’informatique pour bonifier votre projet.

LE DOSSIER FINAL  doit comprendre :

 1 résumé général court ou synopsis court.

1 résumé plus long racontant les séquences fortes de votre BD ou les meilleurs gags si c’est une BD d’humour.

1 présentation des personnages principaux ( jointe aux croquis ) et de l’univers de la BD.

Des croquis de personnages ( crayonnés et encrés ) et décors ( pas obligatoire…).

3 planches BD complètes en noir et blanc, avec une en couleur. L’une d’entre elles peut être du milieu de l’histoire ou de l’album, si les premières ne sont pas représentatives de votre talent…

La présentation doit être soignée sans être maniaque si c’est une version papier. Gardez un ordre logique des pages ( couverture avec titre, résumés, planches, croquis…) et finissez par vos coordonnées. Précisez d’ailleurs qui fait quoi, scénario, dessin, couleur, etc. Pour une version CD, soyez clair et simple dans vos appellations de dossiers, en évitant les sous dossiers.

LES ENVOIS : Par courrier, joignez les documents cités reliés ou groupés aux adresses trouvés par vos relations, sur Internet ou dans les journaux. Affinez en essayant de trouver le nom des rédacteurs ou directeurs concernés. Faites un courrier court et efficace, trop long ne sera pas lu…Pour le net, après avoir trouvé la boîte-mail du responsable, envoyez vos fichiers Word et Jpeg en dossier ZIP, ou en groupant par genre en plusieurs mails. Là aussi, pas de bla-bla, il faut être succinct et efficace. Coordonnées évidentes et humour déconseillé ! Ah oui : Pas de trop gros fichiers de plusieurs mégas, il y a encore des dinosaures qui n’ont pas ADSL…

LES REPONSES : Normalement, vous aurez une réponse, quelque soit la qualité de vos travaux. Les gros éditeurs répondent toujours, les petits un peu moins…Ne réclamez pas un retour de votre dossier ( version papier ), vous l’aurez si vous devez l’avoir, et ce ne sera pas bon signe ! Les réponses rapides sont plutôt bénéfiques, sauf décision rapide du responsable qui se  » débarrasse  » de son courrier et pour les réponses tardives, 3 mois est un délai acceptable…Alors, patience ! 

LES PETITS TRUCS :Pour le dossier, trouvez des originalité, photo perso à votre table, liste des albums à venir comme une collection existante, reliure ou PPS…Pour la communication, passez un coup de fil aux intéressés et faites le coup du  » J’appelle pour savoir si vous avez bien reçu mon dossier…  » ou rappelez votre souvenir en revoyant un mail ou un courrier au bout d’un mois.

Vous pouvez aussi présenter en parallèle votre dossier sur des salons ou festivals BD. Vous aurez peut-être affaire à un scénariste-directeur de collection ou un dessinateur influent qui a promis de jeter un œil sur quelques nouveaux talents rencontrés en province…

Sinon l’important est la qualité et l’originalité de votre dossier BD. Pourtant, j’ai déjà vu d’excellent dossiers oubliés sur une table ou telle BD critiquée par l’un et encensée par d’autres…Alors, du nerf et pas de découragement : On dit toujours que tous les grands prix d’Angoulême ont été refusés quelque part , alors pourquoi pas vous ? Non, j’rigole…

De mon côté, j’ai eu la chance de percer plusieurs fois dans la BD, à des années d’intervalle :  Une fois ce fut à Angoulême, une autre par courrier suivi de rencontres sur des salons, ou encore par intermédiaire grâce à une rencontre dans un restaurant de quelqu’un qui connaissait quelqu’un ! Alors…

…BONNE CHANCE !

 


Mar 27 2007

Bédéthéque.com, une banque d’Albums BD !

Publié par paulglaudel dans En direct      

bedetheque

Quand je fais une recherche d’album, quand je veux retrouver une BD de mon enfance, ou une nouveauté dont l’auteur m’a échappé, je fais « BEDETHEQUE.COM » !

Les moteurs de recherches m’avaient bien sûr dirigé sur nombre de sites répertoriant des Bandes Dessinées et j’avais une longue liste de favoris que j’allais visiter régulièrement pour nourrir mon ignorance…Le temps passant, j’ai affiné, selectionné, trié et finalement opté pour ce site dont j’ai apprécié les infos sur les auteurs, moi y compris, et les mises à jour journalières. D’ailleurs, les visites par spécialités sont comptabilisées et on peut ainsi mesurer la notoriété et l’audience des visites de chacun.

Cette banque d’Albums de BD propose des classements par Auteurs, par Séries, par Titre, par Libraire et vous pouvez même trouver toutes les cotes des albums, une sorte d’argus vous indiquant la valeur de vos trésors de bibliothèque. Il y a aussi des statistiques, des liens pour trouver occasions, originaux de vos auteurs favoris, et même tous les produits para-BD ! Mangas, Pin’s et Ex-libris !

La cerise sur le gâteau est que vous pouvez modifier les données sur les albums, via des correcteurs agréés et en prouvant légitimement vos infos, et vous avez en plus le droit de donner votre avis si vous vous inscrivez sur le site ! Cool, non ?

Voici le lien de cette merveille pour les amateurs et collectionneurs de BD :

http://www.bedetheque.com/

Bonnes recherches !


Jan 18 2007

34ème FESTIVAL INTERNATIONAL de la BANDE DESSINEE d’ANGOULEME : Du 25 au 28 Janvier 2007 !

Publié par paulglaudel dans En direct      

festival BD ang

Le 34 ème Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême ouvrira ses portes le 25 janvier…Il est déjà trop tard pour réserver une chambre aux alentours, mais qui sait, c’est justement au début du festival que les hoteliers sauront si les réservations sont confirmées ou non. Alors, une petite ballade à l’improviste dans le monde de la BD, ça vous tente ?

Ah, Angoulême…Le plus ancien ( et le plus connu ) des festivals BD ouvre en général ses portes la dernière semaine de janvier et c’est prés d’un millier de dessinateurs professionnels ou amateurs qui arpentent les rues de cette bourgade perchée qui ressemble un peu au Mont Saint Michel, sans la mer…

Des dizaines de milliers de visiteurs, des expos, des files de dédicaces, des bistrots pleins à craquer, des défilés dans les rues sous le soleil ou sous la neige selon les années, des souvenirs en pagaille pour tous ceux qui y sont allés au moins une fois. Angoulême, on se maudit d’y être allé quand on y est, mais on regrette d’être resté chez soi quand arrive  le moment…

Des anecdotes, j’en ai quelques unes et quand on est professionnel, on a la chance d’être du bon côté de la lorgnette : Les premiers contacts d’édition sous la bulle fanzine d’antan  » voici ma carte, on vous recontacte »,  la bière qui coule à flots sur le stand ECUREUIL  » quand c’est gratuit, c’est meilleur ! « , les célébrités qui viennent serrer des mains et sentir l’ambiance populaire  » Ben, quoi ! Jack Lang ou pas Jack Lang, c’est MA chaise ! « , le pied de grue pour offrir un de mes albums à Moëbius  » Super ! Toute la presse l’a interviewé avec mon album sous le bras ! « , une nomination et prés de 400 albums dédicacés en 3 jours et la main en compote, le professeur Choron qui essaye de me vendre un « Gros Dada » à la sauvette, des repas entassés à la Brasserie Alsacienne où se font les rencontres entre auteurs ( Allez-y, vous aurez la chance d’y retrouver plein d’auteurs que vous pourrez aborder tranquillement…) , des repas avec Guy Vidal ou Michel Crespin, mes liens d’amitiés avec un chauffeur de navette toujours disponible ( même à 3 heures du mat’ moyennant 20 euros ! ) , les soirées du samedi soir à l’Hotel Mercure avec tout le monde…Sans oublier la meilleure : Faire une caricature au commissariat d’Angoulême, pour tenter d’amadouer le commissaire qui venait de faire enfermer mon scénariste !

Voilà, les renseignements utiles sont plus hauts et bon festival. Ou sinon vous le suivrez comme moi à la télé…

liens directs :  www.bdangouleme.com info@bdangouleme.com


Nov 29 2006

OPALE BD : Salons, festivals et dédicaces.

Publié par paulglaudel dans En direct      

La Bande Dessinée, ce n’est pas toujours le dessin, les cases, les bulles et cette vie de solitaire confiné dans un bureau que peut avoir un de ses auteurs. Mieux que les repas de famille dominicaux, les pique-niques improvisés autour d’une nappe à carreaux ou la sieste sur le divan du salon rythmée aux génériques de feuilletons américains, l’auteur de BD, dessinateur ou scénariste au choix, est souvent convié le week-end à un sacro-saint rituel : La dédicace dans les festivals de BD !

N’importe où en France, ou dans le reste de l’Europe, vous pouvez avoir la chance de rencontrer votre dessinateur de BD préféré, et de ramener le graffiti, l’original, la couleur directe de son cru, qu’il a fait pour vous spécialement ! Tel est le destin de ces travailleurs du dimanche qui payent de leur personne pour remercier d’un cadeau de Roi ceux qui leur permettent de continuer à faire leur métier en achetant leurs albums, et même encore le jour de leur rencontre immémorable…Ces manifestations d’auteurs de BD en démonstration sont tellement nombreuses que quelqu’un a eu la bonne idée de répertorier ces lieux de liesse « � bandessinesque� « , et a créé un site sur Internet mis à disposition du public pour compiler toutes les informations souhaitées� : http://www.opalebd.com/

A noter qu’une partie  » Libri BD  » vous fera surfer sur toutes les librairies et point-ventes BD de votre choix…« OPALE BD  » couvre la France, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg, et fournit des infos précises sur chaque festival : Nom, lieu du site, coordonnées diverses et plateau d’invités. Plus de nombreuses informations et liens sur les auteurs eux-mêmes, que vous pourrez suivre à la trace durant les mois à venir. Banque de données inestimable, vous y trouverez de plus quantités de dessins et affiches de chacun des protagonistes, le tout orchestré par Bruno Lemaître, webmaster au nom prédestiné !

Allez donc y pêcher le salon BD prés de chez vous ou celui qui vous donnera envie de bouger le week-end prochain ! Et dommage qu’il n’existe pas l’équivalent pour les fêtes ou salons du livre !

Qui sait ? Cet article donnera peut-être une idée à quelqu’un… Bon festival de BD !