sept 28 2010

BD Ptit truc : Copier pour apprendre

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Vous vous êtes peut-être demandé des fois : Mais comment j’ai eu l’idée de faire de la BD ? Mes premières planches et mes premiers choix ? Simple, vous avez fait des BD parce que vous en avez lu…

Aussi, quand vous lancez à l’abordage de vos premières planches ( pages ), vous hésitez peut-être à recopier ou vous inspirer des livres que vous avez. Vous avez tort…

La meilleure manière d’aborder les dessins de Bandes Dessinées est d’en recopier ! Vous arriverez mieux ainsi à décrypter  comment a fait l’auteur, et vous vous concentrerez sur le trait et autres aspects techniques de sa réalisation. Ceci s’adresse bien sûr aux débutants, quel que soit leurs âges. Mais, personne ne vous demande de ré-inventer la BD, mais d’être assez habile et expérimenté pour faire la votre.

Et copier vos BD préférées sera un très bon exercice, avant de revenir vers vos pages blanches…Vous pouvez copier de visu mais aussi opérer par quadrillage en découpant en carreaux vos modèles et ainsi mieux repérer les proportions sur votre dessin de copie.

Bon travail !

Ci-joint, quelques exemples d’Angy qui s’est inspirée des dessins de Canepa, Cagniat, Crisse etc.

Et Pourquoi pas un peu de couleurs, pour s’entrainer ?


sept 2 2010

BD Trouver un projet

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Tout commence par là : Avoir une idée qu’on a envie de raconter, de dessiner, de publier.

Le processus est inéluctable, c’est cette envie supérieure de concrétiser un projet qui va faire de vous un auteur, un artiste, un dessinateur de BD, un créateur, bref. Cette idée va germer en vous comme une migraine et vous allez nourrir jour après jour, et engranger notes, croquis, pense-bêtes, photos découpées, etc…

Vous allez vous fixer une méthode de recherches, en fonction de vos envies : Trouver d’abord un personnage, un nom de héros ou héroïne. Ou alors un univers, carrément. Et si ce sera une BD très réaliste, de fiction, ou minimaliste. Votre projet va devenir une évidence pour vous, et vous servir de fil conducteur à votre vie déjà bien remplie. Achat d’un cahier de notes, un porte-plume spécial, processus d’un rituel où vous allez créer votre BD…

- Création d’une histoire, avec héros et personnages. Moments-clés.

- Croquis de personnages, modèles de décors si BD réaliste ou comportant des lieux précis.

- Etalonnage du récit, nombre de pages, format, aspect visuel (couleurs, noir et blanc, grisés…)

- Choix des techniques, papier, stylos ou encres, palette, etc.

- Réalisation des premières pages, avec synopsis et résumés, pour le scénario.

- Réflexion sur un éditeur éventuel et conception d’un dossier type, avec des extraits de votre travail. Efficacité et sobriété. Recherche d’adresse ou d’e-mail. Et nom du directeur de collection ou assistant d’édition si possible.

- Envoi et attente d’une réponse…

- Ptit coup de fil qui tue pour rappel, ou rappel par e-mail !

Voilà, ce qui vaut pour un projet en solitaire vaut pour un travail d’équipe. Il suffira de partager les taches entre scénariste, dessinateur et coloriste.

Cet article pour vous dire que ce qui fait la différence entre un lecteur et un faiseur, c’est cette envie de raconter, de réaliser, de mettre la main à la pâte, de se sentir un créateur de BD ! Ou un artiste en général. Bien sûr, il vous faut être difficile et exigeant avec vous-même, travailler, jeter, chercher, griffonner, se documenter…Cette auto-critique perpétuelle vous permettra d’élever votre niveau de qualité pour votre BD, et même si on vous refuse votre projet momentanément, vous aurez la satisfaction d’un travail bien fait que vous pourrez montrer, et qui restera dans vos archives en attendant une meilleure opportunité. Et qui sait…^^

Alors, à vos notes !

Une émission télé, une carte de Thaïlande ou de Bretagne, un homme dans la rue, un film de Cinéma, un livre d’auteur, et même une conversation avec un ami, tout sera bon pour vous servir de déclic pour commencer votre projet, car il est bien temps de montrer que êtes un créateur, un artiste, un dessinateur ou un auteur BD, non ?

N’hésitez pas à me poser des questions ici, suite à cet article, j’y répondrais !

Bonne journée !


sept 30 2008

BD : Des Bulles sans les bulles !

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

page sans bulleVous ne le savez sans doute pas, ou vous n’avez jamais vu des documents bruts de ces planches BD, mais souvent on voit passer des planches sans les bulles. Sans les textes des bulles. Pourquoi ?
Tout simplement parce que les textes sont les seules parties interchangeables d’une page, souvenir sans doute des lettrages réalisés sur calque facilitant la traduction dans une langue étrangère…

Les temps ont passé et l’informatique a bien facilité ces manipulations. Pourtant, mon coloriste-maquettiste m’envoie de temps en temps ces pages tronquées de leurs lettrages, ces taches blanches me faisant penser à de gros flocons. Et aussi aux futures traductions en allemand, en espagnol ou en suédois !

Et même sans les bulles remplies, elles me plaisent drôlement mes pages BD !
Et si vous essayiez de les remplir ces bulles ?
Chiche…


sept 22 2007

BD Première planche

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Tout avait débuté dans l’article ( de la rubrique FAIRE UNE BD ) intitulé :  » Au commencement, il y avait le scénario… ». On racontait comment partir d’un scénario, faire son découpage ( choisir les images ) et aborder les difficultés qui se présenteraient…

J’avais choisi comme exemple un projet commun avec une jeune dessinatrice : LANIE. Et ce projet s’appelait « L’HEURE DE L’HOMME ROUGE », mettant en scène une petite sorcière appelée « Véritas » ! Dans cet article-là, on posait le scénario ( téléchargez-le ! ), le premier rough ( sorte de pense-bête où on fait les croquis des images de la planche BD étudiée ) et les premières approches de ce travail BD... D’autres articles évoquèrent les recherches par des croquis et même la jeune dessinatrice vous livrait quelques petits secrets et impressions…

Voici donc la page 1 de cette histoire de VERITAS, telle que l’a réalisé Lanie, en noir et blanc…

véritas p1 nb

Vous voyez donc comment les problèmes ont été résolus par Lanie et ses choix…La vue en plongée de la case 1, avec des avant-plans imposants et des ombres évocatrices, la rentrée dans la maison par la fenêtre, le traitement de la marmite, le chat original, le placement des bulles, le choix des gros plans, la case défenestrée qui aère la page, la cuisine aux mille objets…

Voici en prime une version couleur de cette page…Toujours par Lanie.

véritas p1 coul

Et vous, qu’auriez-vous fait ? Je vous propose d’y réfléchir et même de vous y mettre ! Chiche…

Ah, oui : Depuis cette histoire, Lanie a évolué, fait d’autres choses et même des progrès. A présent, elle dessine Véritas autrement et en voici un échantillon…

nouvelle véritas

Voilà, la boucle est bouclée pour Véritas, et vous avez ainsi en quelques articles le processus de réalisation d’une vraie page de Bande Dessinée !


août 10 2007

BD : Devoirs de vacances !

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

En attendant de reprendre le fil régulier de ce blog BD dès la rentrée, il convenait d’évoquer ce moment privilégié pour les étudiants : Les grandes vacances d’été.

Deux mois complets pour faire ce qu’on veut, et pas forcément rien faire, c’est bien le moment idéal pour les dessinateurs de BD…Il faut du temps pour élaborer un travail graphique et là, pas de souci d’emploi du temps et d’obligation quotidienne. La liberté totale…Longtemps, j’ai profité de ces vacances pour dessiner et c’est d’ailleurs là que j’ai posé toutes les bases de mon dessin, que j’ai fait et raté, tous les essais possibles pour mes chères Bandes Dessinées !

D’abord s’acheter cahiers, carnets, pochettes, stylo, crayons, feutres et tout ce qu’il faut comme supports et outils pour réaliser vos crobards. Prenez du matériel basique, ce n’est pas la peine de dépenser beaucoup pour faire de la bande dessinée…

Vous allez ensuite projeter une BD, un personnage qui va vivre dans une histoire et vous allez prendre vos premières notes pour réaliser les premières pages. Finir votre projet n’est pas important. Seul ce que vous allez apprendre en le faisant comptera…

cahier best

Voici les quelques étapes à suivre :

  • Créez un petit bonhomme ( voir article antérieur ) et choisir un thème ou un univers qui vous plaît !
  • Tracez vos bandes et vos cases à l’avance pour vos premières pages. Ce sera fait et cela vous mettra dans le bain, même si vous devrez être juste et minutieux au millimètre !
  • Faites-vous un cahier de «  trucs techniques  » et pense-bêtes : Des pages de MAINS, de PIEDS, de TETES, de CHEVEUX, de NEZ, d’YEUX, MEUBLES, VETEMENTS, BULLES, et tout les éléments détaillés et possibles, pour le contenu de votre BD. Vous regarderez dans vos livres, dans vos magazines, vos albums, photos et dessins qui vous serviront de modèles. Idem pour les films et vidéos, où vous reproduirez des notes et idées que vous aurez eu en les regardant…
  • Puis créez vos personnages, vos décors, en puisant dans le catalogue que vous vous êtes fait précédemment. Bien sûr, vous pourrez toujours rajouter des éléments supplémentaires en cours de route, selon les nouvelles trouvailles.
  • Vous pouvez revenir à vos bandes déjà tracées et avancerez vos dessins, jusqu’à la fin des vacances…

Voilà. Vous avez bien sûr fait autre chose que des BD pendant vos vacances. Du sport, des amis, des visites…mais il vous restera un super souvenir avec ces quelques pages de BD et aurez l’impression de garder une trace de votre été ! De plus, cela vous a fait sans doute progresser et vous pourrez ressortir vos travaux aux prochaines vacances ou dès que vous aurez un moment…

trifallo glaudel heldé

C’est comme ça que j’ai fait, et les étés et vacances se succédant, j’ai un jour franchi le pas et j’en ai fait mon métier : Dessinateur de Bandes Dessinées !

Vivent les devoirs de vacances…

Ci-joint des études de mains, pieds, têtes et tout le toutim, réalisées en 1976…à 16 ans ! Et ci-dessous, une demie planche réalisée avec Luc Dechamps au scénario, en… 1979 ! Les aventures de Trifallo et Thérèse, la vache !


juil 10 2007

BD : Le Petit Truc de LANIE !

Publié par Lanie dans Faire une BD      

Parfois, quand on dessine, les gestes des personnages viennent tous seuls. Sans même réfléchir, on obtient des postures, des attitudes naturelles. Mais d’autres fois, c’est plus compliqué. Rien à faire, ça ne vient pas. Pour palier à ces petits blocages, j’ai recours à un petit truc.

On peut alors, pour s’aider, utiliser les photographies qui envahissent nos albums photos ou nos boîtes à chaussures. Mais on n’y trouve pas toujours exactement ce qu’on veut. On peut alors utiliser une petite astuce. Il suffit de lire un DVD et de faire un arrêt sur image au moment qui nous intéresse. C’est notamment très utile lorsqu’on veut dessiner un personnage au beau milieu d’un mouvement. Le mieux est de lire le DVD sur un ordinateur et de faire des captures d’écran à différents moments du mouvement souhaité. Ensuite, on peut choisir l’image qui correspond le mieux à ce qu’on veut faire. Dans le cas d’un mouvement rapide, il y a des flous dans l’image. Tout le travail du dessinateur est de rendre ces flous afin que le dessin soit dynamique. Il y a différentes manières de faire. Chaque dessinateur peut avoir sa propre technique. Le tout est de bien rendre l’impression de mouvement.

dessin 1

Ce petit truc qui utilise l’arrêt sur image peut également être utilisé quand on veut que le personnage dessiné ait des gestes très naturels. Bien sûr, en observant autour de nous, nous avons dans la tête une « banque d’images » qui nous permet de dessiner tout cela de mémoire. Mais, quand on bloque, on peut utiliser ce truc… par exemple, pour dessiner un personnage feuilletant un album. Il est facile, ensuite, de remplacer la personne de la photographie par un personnage qu’on a inventé.

dessin 2

Au bout d’un certain temps, on a probablement plus beaucoup recours à ce genre de truc, mais il me rend bien des services !


juin 24 2007

BD Faire un gag, un p’tit dessin, un cartoon…

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

cartoon 1En 1976, le grand Moëbius affirmait : «  Il y a plusieurs types d’histoires…

  • A chute : Il faut contredire à la fin, tout ce qui a précédé.
  • A exploit : Le but est de magnifier et de donner du pouvoir à quelqu’un…
  • A message : Suite des précédents, mais là l’auteur s’en sert de squelette pour toute son œuvre.
  • A morale : Pareil que pour la chute, mais la contradiction n’est plus obligatoire.
  • A gags : C’est la version minimaliste de toutes les histoires, avec dosages variés…  »

Justement, apprendre à faire un gag demande autant de méthode que pour une longue histoire de Bande Dessinée, la différence étant la rapidité d’exécution pour un maximum d’efficacité ! Et nous allons nous servir des conseils précieux du créateur d’Arzach et John Difool…

cartoon 2

Un dessin unique pour exprimer une idée plutôt humoristique s’appelle un cartoon, et voici comment procéder :

Trouver d’abord une idée pour exprimer une humeur, répondre à un besoin ( publication ), utiliser un espace…

    Trouver un graphisme adéquat , un trait et choisir le noir-et-blanc ou la couleur, l’aquarelle ou la plume…

    Trouver un format ( voir support ) et un papier ( voir outils ) .

    Placer vos personnages et décor comme pour une case BD, mais SANS la case, donc sans les bords de case. Du moins pas comme habituellement…

    Placer vos bulles et textes, en mode de lecture habituel, de gauche à droite et de haut en bas.

Vos soucis de dessin sont les même que pour la BD : Clarté d’ensemble, lettrages lisibles, compréhension du message, dextérité.

Et mêmes étapes : Notes, crayonnés, encrage et mise en couleur si besoin.

Voilà quelques exemples et vos cartoons peuvent être bavards, avec plus ou moins de bulles et même sans bulle du tout, comme un rébus ou une histoire sans parole…

cartoon 3

Essayez-vous à faire quelques gags sous forme de cartoon et publiez-les ou envoyez-les moi, selon le sujet de votre choix, le Bac, les vacances à la mer, vos professeurs ou même le président de la république…

GAGS POLITIQUES, POETIQUES, SPORTIFS, PAMPHLETAIRES, SOCIAUX, EDUCATIFS, ou EROTIQUES ! Y’en a pour tous les goûts !

Le but : Faire passer une idée, mettre une ambiance, planter un décor, se moquer de quelqu’un ou d’une situation, mettre l’accent sur un détail oublié, mettre à l’honneur une personne, faire une annonce, divertir ou amuser…

Bons cartoons !


mai 11 2007

Création d’une BD : Lanie raconte Veritas…

Publié par Lanie dans Faire une BD      

Lanie au travail Tout part d’une rencontre et Lanie, jeune dessinatrice, raconte : 

« J’ai rencontré Paul Glaudel dans un festival BD à Metz. Nous avons discuté BD et nous sommes restés en contact. Plus tard, Paul m’a parlé d’un projet BD auquel il voulait m’associer : une courte histoire racontant l’aventure d’une sorcière nommée Veritas. Après avoir reçu le scénario, j’ai commencé à visualiser les personnages. Certains ont nécessité de nombreux croquis. C’est le chat Filouz qui a connu le plus de transformations. C’est aussi le premier que j’ai croqué. C’est un personnage secondaire dans l’histoire mais il m’a inspiré. J’ai commencé par faire des croquis de chats réalistes. Avant de faire de Filouz un personnage de BD, je voulais savoir bien dessiner un vrai chat dans différentes postures. Je me suis rapidement rendu compte qu’un chat plus schématique correspondait mieux à l’ambiance humoristique de la BD. Le fait est qu’il ne ressemble plus vraiment à un chat, mais après tout, c’est le chat d’une sorcière ! Je me suis dit que ce serait amusant de donner à Veritas un chat original qui ne ressemble pas aux autres. »

Filouz

« Certains détails de Veritas me sont venus assez rapidement. Après quelques croquis, elle ne s’est plus départie de sa grande écharpe et est devenue plus sympathique, plus souriante. Je trouve que l’écharpe donne un petit côté original à Veritas. Elle lui donne aussi l’air un peu frileux. Après tout, c’est une vieille femme… A l’origine, Veritas avait les cheveux détachés et rares. J’ai fini par lui dessiner des nattes, « juste pour voir ce que ça faisait ». Le dessin m’a plu et les nattes sont restées. L’homme rouge a hésité un temps entre une silhouette un peu caricaturale et une un peu plus semi-réaliste. C’est cette dernière qui a été retenue pour mieux montrer l’aspect massif du personnage. De plus, un homme rouge caricatural aurait été trop « rigolo » par rapport à l’impression qu’il m’avait donnée en lisant le scénario : imposant et intimidant dans sa stature mais avec tout de même un visage jovial. Sa grosse barbe le rend encore plus massif. »

VeritasHommeRouge

« Quand Paul et moi nous avons eu fini de nous décider sur l’aspect des différents personnages de l’histoire, je les ai intégrés dans des décors ou des morceaux de décors. Sans même y penser, j’ai intégré aux dessins des petits lutins comme j’avais l’habitude de le faire lorsque je dessinais pour moi-même. Finalement, ils sont restés dans la version finale…« 

Lutins

Voilà ! C’était quelques petits secrets de Lanie…


mai 8 2007

BD exercices : Premiers croquis

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

chat coffre lutinsSuite aux précédents articles sur la création d’une BD,  » Synopsis, c’est donc une BD  » et « Au commencement, il y a le scénario… « ( voir Faire une BD ), nous allons passer à l’étape suivante : La réalisation des premiers dessins, personnages et décors, d’après le scénario déjà écrit.

LANIE, la jeune dessinatrice pour qui j’ai adapté ce conte, commence à plancher sur les têtes des personnages et les ambiances. Elle a défini ses champs de recherches : La sorcière VERITAS, l’homme rouge, le chat Filouz, la maison de Véritas, la forêt…Elle a même une idée en dessinant la cuisine et le coffre aux provisions : Rajouter de petits êtres miniatures qui permettront de s’amuser à les animer, et de donner une dimension ludique à chaque scène, le lecteur pouvant dériver vers sa propre interprétation des gestes des lutins…Faites de même !

planche croquis lanie

Revenez donc au synopsis et au scénario de la page 1 de  » L’heure de l’homme rouge  » : Lisez chaque passage dans le détail et prenez des notes. Définissez les personnages à créer et les décors à bâtir. Imaginez chaque chose, fenêtre, soulier, vêtements, pelage du chat, etc. Accumulez nombre de croquis et vous choisirez ensuite les meilleurs ! Vous penserez par la suite aux cases du scénario et aux cadrages…

Crayonnez, gommez, imaginez, poussez vos dessins et personnalisez chaque élément. Nous seront bien à même ensuite de nous servir de ces dessins en vrac, qui constitueront peut-être des cases ou des bouts de cases ! Ah oui : N’oubliez pas de vous documenter ! Types de personnages, univers, techniques de dessin ou traitement graphique…D’ailleurs, entre deux études de perspectives, j’ai conseillé à Lanie de se procurer un livre d’images sur les sorcières, malheureusement indisponible pour le moment…Tout est bon pour nourrir sa BD, même les livres pour enfants !

imagerie sorcières

La prochaine fois, nous passerons à la première planche de cette histoire. Avec des cases et des bulles. De la BD, quoi ! Mais auparavant, je crois que Lanie va vous raconter comment elle a abordé Véritas et les autres personnages…


avr 7 2007

Faire une BD : Au commencement, il y a le scénario…

Publié par paulglaudel dans Faire une BD      

Véritas par LaniePour réaliser une Bande Dessinée, on commence toujours par…le scénario.Souvenez-vous ou reportez-vous à l’article «  Synopsis, c’est donc une BD  » ( Faire une BD ) : Je posais les premières idées pour une BD racontant les aventures de Véritas, une petite sorcière dessinée par LANIE, une jeune et prometteuse dessinatrice. Et je réalisais ensuite ce fameux synopsis, terre nourricière du scénario dont je vais vous expliquer la fabrication et les rouages…Le scénario d’une BD est fait pour poser le contenu complet de cette BD, en vue de réaliser les planches définitives. Que le dessinateur et le scénariste soit la même personne ou non, n’est pas important, hormis le fait que le scénariste n’aura pas à s’expliquer à lui-même quelques détails de son histoire !

Après avoir trouvé le sujet de l’histoire, fait un synopsis ( résumé détaillé ) et avant même de créer le visuel de ses personnages, nous aurons une leçon là-dessus ultérieurement, il faudra donc définir :

  • Le nombre de pages total de l’histoire.
  • Le nombre de cases de chaque page, avec explications nécessaires, cadrages, contenu général.
  • Les dialogues de chaque personnage ou narrateur off.

Tout sera fait par écrit, en essayant de tout bien disposer pour que cela soit clair, mais on pourra fournir un «  rough  » ou un «  mini-rough « , c’est à dire un visuel des cases en forme de planche, fait grossièrement ( Rough = Rugueux, grossier.) et ceci pour la totalité de l’histoire. Ici, c’est un court récit de quelques pages et ci-joint les documents servant d’exemple à cet article. Numérotez tout, n’hésitez pas à répéter noms et descriptions, en faisant aussi des repères pour les bulles et les personnages, à même le rough.

Découpage page1Véritas    <<<< fichierWord.

Pour les idées et la créativité, je ne peux rien faire pour vous, hormis vous conseiller d’avoir une bonne imagination, de la personnalité, une bonne culture générale et de vous trouver des méthodes de travail !

Trouvez donc des choses à raconter et des noms percutants ou évocateurs, pour que votre BD ait de la gueule !

Ah, oui : Quand on est scénariste exclusivement, c’est important de trouver un bon dessinateur , et qui accepte en plus de passer beaucoup plus de temps que vous le scénariste pour réaliser cette BD. Soyez donc indulgent, patient et courtois : Ce dessinateur ou cette dessinatrice a forcément plus de temps de travail que vous et ce n’est pas pour vous embêter exprès qu’il va être en retard ! Alors, cool…

LANIE est une jeune dessinatrice de 25 ans que j’ai rencontré il y a 3 ans dans un festival BD, et sympathie aidant, nous avons décidé de faire un projet commun. Ecrivant ce conte en forme de synopsis «  L’Heure de l’Homme Rouge  » puis faisant son découpage , elle a créé Véritas et d’après mes pages de scénario ou mes indications, a réalisé tous les dessins ! Depuis, un éditeur nous a remarqué et bientôt j’espère, nous pourrons éditer le premier volume des aventures de VERITAS !

Bon travail, et n’hésitez pas à me montrer vos essais personnels ou même vos versions de la page de scénario ci-jointe ! Servez-vous du blog, mode «  exercice  » et laissez des commentaires, y compris pour Lanie, qui va suivre tout ça de près et pourra même répondre à vos questions ! Alors, à vos crayons et machines !

rough dessin p01véritas