La vie de la classe de Petite Section de M Le Deroff…

14:04 vie de l'école

Nos radis ont très bien poussé, au point de faire des fleurs maintenant. C’est très bien, cela nous permet d’apprendre que la plante fait aussi des petits (les graines) et donc que c’est VIVANT.

 

Et nos california poppy. Ca pousse, ça pousse mais toujours pas de fleurs. Allez, du courage, du courage, du courage …

Quelques petites images de nos anniversaires du mois de mai: des nouveaux couples, notre nouvelle entraîneuse de step, pilate, body fitness. « Allez encore 10 mouvements, du nerf … C’est un peu mou, Maître! ». Notre nouvelle directrice de musée ou peut-être vigile qui fait tout pour que cela se passe sans anicroches. Un remake de Tarzan: Johnny Weismüller et Christophe Lambert n’ont qu’à bien se tenir, un futur oscarisé est dans notre classe. Et que serait notre fête sans le défilé sur les bancs…

Voilà, le jour du grand départ pour la ferme. Tout le monde est dans le starting block sans savoir si tout va bien se passer pendant le voyage, à la ferme, avec des papas et des mamans qu’on ne connaît pas.

Ca commence plutôt bien, nous commençons par manger. « Mais, ils veulent peut-être endormir notre méfiance. Restons vigilants. »

Nous commençons avec les vaches. Le fermier nous explique la différence entre la paille et le foin. Nous leur donnons des granulés à manger; elles ne nous mordent pas, elles les attrapent avec leur langue en nous léchant. Et nous allons voir le taureau qui adore son propriétaire, au point de lui faire un bisou.

Et nous sommes allés traire. La victime est arrivée sans se douter de ce qui allait lui arriver. Aux yeux de certains, elle semblait un petit peu grosse, voire monstrueuse. Tandis que d’autres ont affronté la bête sans sourciller.

Ensuite, nous avons appris des choses avec la fermière: comment se faisait la farine (avec des graines de blé) et elle nous a dit que nous allions fabriquer du pain pour partir avec en fin de journée.

Nous avons d’abord pétri la pâte avec nos mains pleines de farine. Puis nous avons fabriqué du beurre avec de la crème, AVEC UN BOUCHON ROUGE, détail sans lequel l’expérience aurait échoué.

Puis nous avons été voir d’autres animaux pour finir notre journée: un porcelet qui n’était pas très heureux de nous voir, les chèvres et les agneaux beaucoup plus contents (la reconnaissance du ventre) et des poussins qui ont, pour certains, trouvé de drôles de perchoirs.

Après quelques caresses aux poules et aux ânes, nous avons regagné le car, l’école et nos papas, mamans, mamies, papis, nounous qui étaient bien contents de nous retrouver après une journée qui s’est très bien passée.

Les commentaires sont fermés