La chute du mur de Berlin, 20 ans déjà !

Vingt ans ont passé. C’était hier. Un jeudi presque comme un autre. Une fin de semaine chaleureuse entre cousins.  J’entends encore le feu crépiter dans la cheminée, la nuit venait de tomber sur cet après midi d’automne…

Nous profitions en famille du pont du 11 novembre. Nous étions le 9 novembre 1989.

L’histoire contemporaine a cela de particulier qu’elle fait se croiser les chemins de nos petites histoires avec ceux de La Grande Histoire.

C’est ce qui se passa ce 9 novembre 1989.  Ce jour-là, à ce moment là, je me souviens m’être sentie physiquement happée par une  sensation  incroyable dont il demeure encore difficile aujourd’hui de rendre compte tant elle s’apparente à ce que j’imagine être la sensation éprouvée lors d’une téléportation. Oui, c’est cela, nous vivions une véritable téléportation culturelle, géographique et historique.  Ce soir là, où que nous nous trouvions en Europe ou ailleurs, nous étions tous à Berlin, au cœur de l’histoire, une histoire au présent, une histoire en direct, une histoire dont nous étions les témoins privilégiés, médusés et exaltés.

Un mur s’effondrait, le Mur de la Honte.

Une nation renaissait, l’Allemagne réunifiée

Entendez-vous les clameurs?

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui, 20 ans plus tard, l’actualité a laissé la place au fait historique. Le temps a passé. Le temps de la distance. Le temps de l’analyse. Le temps de la compréhension. Le temps nécessaire à l’inscription irrévocable d’un événement à la suite de ses prédécesseurs sur l’universelle frise chronologique.

Alors comment justement, dans nos classes  passer d’un sentiment où l’émotion prend trop de place à une posture où l’explication et la compréhension prennent le relais? N’est-ce pas là un des  rôles de l’enseignement de l’histoire?

Très riche en exploitations diverses, j’ai retenu sur ce sujet quelques pistes qui me semblent intéressantes, complémentaires voire même exemplaires! N’hésitez pas à me faire remonter les vôtres via les commentaires. C’est bien l’objet de ce blog, mutualiser nos pratiques et nos ressources pour  enrichir nos séquences pédagogiques 😉

Documentation générale:

Des idées pour impliquer les élèves:

Des séquences par niveau:

Enfin, pour tous…des indispensables:

20 ans plus tard, nous y sommes presque… L’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. A l’approche des futures commémoration de la chute du Mur de Berlin, je ne pouvais faire l’impasse sur ce thème.

20 ans déjà…Liberté, ce soir là, tu as crié ton nom…« BERLIN »

Image de prévisualisation YouTube

http://www.teteamodeler.com/boiteaoutils/image/blason/drapeaux/allemagne.jpg

Einigkeit und Recht und Freiheit
Für das deutsche Vaterland !
Danach laBt uns alle streben
Brüderlich mit Herz und Hand !

Einigkeit und Recht und Freiheit
sind des Glückes Unterpfand.
Blüh’im Glanze dieses Glückes,
Blühe, deutsches Vaterland !

Union et droit et liberté
Pour la patrie allemande !
Visons tous ce but
Dans la fraternité du coeur et de l’esprit !

Union et droit et liberté
Sont un gage de bonheur
Rayonne dans la splendeur
de ce bonheur,
Rayonne, patrie allemande !

Et vous, dans vos classes que faites-vous pour commémorer cet événement historique?

Commentaires

commentaires

6 Comments

  1. khich doriane 17 novembre 2009
  2. Ostiane 4 novembre 2009
  3. SwissDavid 4 novembre 2009
  4. Dominique 2 novembre 2009
  5. Ostiane 21 octobre 2009
  6. Marie 20 octobre 2009

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *