Comment aborder l'immigration en cours d'Histoire-Géo ?

Aujourd’hui, entre un quart et un tiers de la population qui vit en France est issu de l’immigration. Il est naturel que l’immigration occupe une place importante dans nos programmes (GÉO 4ème / HISTOIRE 3ème) et essentiel que nous abordions ce thème de façon vivante et objective.

Vivante car l’histoire familiale de beaucoup de nos élèves s’inscrit dans les deux siècles d’immigration en France que nous étudions avec nos classes.

Objective car l’immigration, thème central de la campagne présidentielle de 2012, reste un sujet de débat dans une France en pleine crise économique. Il faut pouvoir s’appuyer sur des faits afin d’informer et de déconstruire les stéréotypes de certains élèves.

cours immigration
Dylan raconte l’histoire de son grand-père portugais venu travailler dans les mines du bassin minier de la Loire.

 [hr]

ACTIVITE 1 : Mémoires d’immigrés avec des 6ème

En France, les descendants d’immigrés sont plus nombreux que les immigrés. Partant de là, j’ai voulu travailler sur la compréhension et la transmission de l’histoire familiale des élèves. J’ai profité du premier cours de Géographie sur « Habiter l’espace proche » pour faire de la géographie de terrain et expliquer le trait d’union qui relie Histoire et Géographie.

Je travaille à Firminy (Loire, à 15 minutes de Saint-Etienne), une ville ouvrière touchée de plein fouet par la désindustrialisation. Les notions d’exode rural et d’immigration s’incarnent dans l’histoire et l’architecture de la cité. En 1954, Le Corbusier est appelé par le maire de Firminy pour construire 3 unités d’habitation (il n’y en aura qu’une) et un centre civique unique en Europe. Après une lecture du paysage et l’étude du développement de Firminy, j’ai demandé aux élèves de raconter ou imaginer le parcours d’un campagnard ou d’un immigré venu travailler dans cette ville industrielle. Ils devaient illustrer leur récit grâce à une photo de l’album de famille ou un dessin.

Mon papy est à gauche dans une galerie de la mine

Beaucoup d’élèves ont fait le choix de raconter une histoire familiale. Travailler sur son espace de vie, c’est aussi se demander pourquoi on habite là et pas ailleurs. En partant à la recherche de leurs origines, ils ont échangé avec leurs parents ou grands-parents. Suivant l’itinéraire familial, ils ont rencontré l’Histoire avec un grand H : la Première Guerre mondiale, le génocide arménien, l’Espagne de Franco, la Deuxième Guerre mondiale, la guerre d’Algérie. J’ai ensuite sélectionné des récits révélateurs de l’histoire d’une cité métissée. Lus en classe (voir photo), ces récits ont également été enregistrés pour que les élèves deviennent à leur tour des passeurs de cette mémoire ouvrière et immigrée. D’autres ont été publiés par écrit sur mon blog (voir article : Ma famille immigrée par Madyan)

Cette année, j’ai exploité ces témoignages avec les élèves de 3ème pour illustrer  l’histoire de l’immigration au XX°s en France. Coupler ces exemples locaux avec les vidéos de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration a été efficace.

[hr]

ACTIVITE 2 : Immigration clandestine, immigration régulière : comment ça marche ? avec des 4ème/3ème

Beaucoup de mes cours prennent appui sur l’actualité. Dans le chapitre de Géographie consacré aux mobilités humaines, j’ai choisi d’étudier le printemps arabe en Tunisie et le flux de migrants clandestins qui a suivi (voir article : Immigration tunisienne, l’eldorado européen ?). Un flux migratoire qui ne s’est pas arrêté puisque le 7 septembre 2012, une embarcation clandestine faisait naufrage au large de Lampedusa, provoquant la mort de plusieurs dizaines de passagers.

Problème : aborder l’immigration actuelle sous cet angle renforce des raccourcis chez certains élèves du type immigré = clandestin. Médiatiquement, l’immigration clandestine est souvent plus traitée que l’immigration régulière. Les élèves ont parfois du mal à comprendre comment et pourquoi des étrangers viennent aujourd’hui travailler, étudier et vivre en France.

Lors de la mise en perspective, j’utilise cet article de la [email protected] (voir article : L’immigration régulière en France : comment ça marche ?) pour expliquer  aux élèves comment fonctionne l’immigration régulière en France. Je m’appuie sur des documents officiels, des faits, des chiffres et une ou deux trajectoires personnelles. Faire la synthèse de ces informations, m’a d’ailleurs été très utile pour répondre aux questions des élèves sur l’admission des étrangers en France, le regroupement familial, …

Le cas d’un jeune professionnel serbe recruté par un restaurant gastronomique étoilé montre des migrations auxquelles les élèves ne pensent pas. Dans une classe, des élèves ont réagi en disant que ce Serbe prenait le poste d’un Français. L’occasion de reprendre ce qu’est l’immigration en particulier celle des étudiants : un moyen de faire rayonner la culture française (ici la gastronomie) dans le monde et ainsi d’attirer des touristes et de conforter cette activité en France.

J’utilise aussi l’article avec les 3ème pour évoquer le territoire national et sa population (Thème 3 GEO) et fournir quelques chiffres clés et situations concrètes aux élèves.

J’envisage à l’avenir une activité où les élèves pourraient par eux-mêmes confronter le profil d’immigré qu’ils ont en tête avec la diversité des situations. Work in progress…

A bientôt !

EG

Commentaires

commentaires

One Response

  1. Emmanuel GRANGE 6 novembre 2012

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *