Waldeck TV, la première web TV collégienne

 

 

waldeck TV

Waldeck TV, c’est l’histoire d’une sacrée aventure pédagogique… et comme elle se déroule dans mon établissement, j’ai eu tout le loisir de voir éclore et grandir un projet éducatif ambitieux et innovant. Depuis maintenant quatre ans, des élèves du collège Waldeck Rousseau de Firminy (Loire) interviewent des artistes du monde du spectacle et de la musique. Izia, Stromae, Ayo, Jamel Debbouze, Stéphane Rousseau, Anthony Kavanagh ou encore Michaël Grégorio : leur tableau de chasse est impressionnant. Retour sur une réussite éducative aux multiples facettes.

Au départ, le projet d’une classe de 3ème euro

L’histoire a commencé avec Euro TV news, un projet initié par Frédéric Florin, professeur d’anglais au collège Waldeck Rousseau de Firminy. Lors de l’année scolaire 2009-2010, 28 élèves d’une classe de 3ème euro créent sous sa houlette la première WEB TV collégienne de France en réalisant des vidéos originales. C’est par l’intermédiaire des interviews d’artistes tels qu’Abd Al Malik, Renan Luce et Gad Elmaleh que le projet rencontre ses premiers échos favorables. Dans ce reportage d’une chaîne de télévision ligérienne, Frédéric Florin et les élèves de 3ème euro expliquent les objectifs poursuivis par Euro TV News.

Image de prévisualisation YouTube

 D’Euro TV news à Waldeck TV

Les élèves de 3ème euro s’étant envolés vers le lycée, M. Florin décide de continuer l’aventure autrement. Dans le cadre de l’accompagnement éducatif, il recrute une équipe de onze volontaires qui auront pour objectifs de réaliser des reportages, courts métrages et interviews d’artistes nationaux et internationaux. Parmi ces élèves, deux sont touchés par un handicap mental et sont intégrés au projet afin de leur permettre une meilleure intégration dans le monde scolaire. Les élèves sont donc accompagnés de deux enseignants : Monsieur Florin et Mademoiselle Gerin (enseignante spécialisée dans un Institut Médical Éducatif des Quatre Vents).

Dans l’Expérithèque (la bibliothèque des expérimentations pédagogiques), Frédréric Florin a ciblé les trois objectifs poursuivis :

1. Développer la Première WEB TV Collégienne de France par l’intermédiaire des interviews d’artistes nationaux et internationaux.

2. Développer chez les élèves leur esprit critique, les savoirs et savoir-faire propres aux journalistes mais surtout de leur transmettre une culture audiovisuelle et leur permettre, pour une fois, un accès privilégié à la culture. Le projet les amène vers une culture variée loin des canaux habituels qui ne voient en eux que des consommateurs potentiels. La culture a un prix que nos élèves ne peuvent pas forcément payer vus les difficultés financières de la majorité des familles. Ces élèves qui sont laissés habituellement en marge ont ainsi un véritable accès à la diversité culturelle ainsi qu’aux nouvelles technologies.

3. Intégrer dans le projet d’élèves porteurs de handicaps. L’année dernière, le dispositif comptait 3 élèves atteints de troubles du comportement ou atteints d’autisme scolarisés à l’Institut Médico Educatif « les 4 vents » de Firminy et intégrés au projet. L’intégration autour d’un tel projet fait avec beaucoup d’aisance. Par exemple, un de nos élèves est non lecteur mais fait partie des élèves qui se débrouillent le mieux en montage vidéo…. Lors des premières interviews réalisées et après en avoir discuté avec les artistes, ils étaient incapables de nous dire qui étaient les collégiens et qui étaient les élèves de l’IME.

interview jamel debbouze sur waldeck TV

Leurs questions d’adolescents portent sur la carrière de l’artiste mais aussi sur leur itinéraire personnel comme leur rapport à l’école ou au handicap. En cela, les interviews proposent un angle différent fait de spontanéité et de préoccupations juvéniles.

Image de prévisualisation YouTube

Waldeck TV est un projet fort et ambitieux qui demande un investissement considérable des enseignants concernés. Si le soutien de l’équipe de direction est entier, des difficultés demeurent au niveau local pour faciliter les interviews et donner au projet la place qu’il mérite. Quoi qu’il en soit, le projet vit et les élèves sont déjà partis relever un nouveau challenge : tourner et réaliser un court-métrage au collège ! Work in progress.

 

Pour en savoir +

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *