Les tâches complexes : le plein de ressources !

Des ressources pour élaborer des tâches complexes en classe

Depuis la loi de 2005 instituant le socle commun, les enseignants ont été incités à recourir aux tâches complexes dans leurs classes. Si l’étiquette était nouvelle, cette pratique pédagogique était déjà présente dans la boîte à outils de certains enseignants. Élaborer une tâche complexe, c’est mettre les élèves en situation pour qu’ils analysent et résolvent un problème. Deux objectifs sont poursuivis :

  • travailler et acquérir des compétences du socle commun.
  • mener une pédagogie différenciée et vivante (où le travail en groupes/oral a la place qu’il mérite)

Confronter à une situation-problème, l’élève doit relever un défi : au cours de la séance, l’élève essaye, se trompe, confronte sa vision avec les camarades de son groupe et finalise son travail par une production écrite ou orale. Pour y arriver, il faudra mobiliser « des ressources internes (culture, capacités, connaissances, vécu…) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires…) – voir l’article d’Eduscol »

                                                             

Un exemple de tâche complexe en Histoire 3e extraite du site TaCos / 2013

« Vous êtes une équipe de jeunes journalistes. Il est 3h30 du matin le 14 août 1961, votre rédacteur en chef vous appelle. Le journaliste responsable des affaires internationales est injoignable et n’a pas envoyé sa une sur les derniers évènements de Berlin. Berlin a été coupée en deux pour empêcher la fuite Allemands de l’Est (RDA) vers l’Ouest (RFA).

C’est une chance unique de briller. Mais les conditions sont exigeantes car votre rédacteur vous demande :

  • d’expliquer ce qui se passe
  • d’illustrer votre Une, avec tous un ou deux documents qui vous paraissent intéressants
  • de tout boucler en 1h30. Aucun retard n’est possible.
  • de trouver un titre à votre journal »
Des ressources pour élaborer des tâches complexes en classe

Extrait du diaporama « Comprendre la notion de tâche complexe » sur le site de l’académie de Rennes

Travailler ainsi prend du temps et change la posture du professeur en classe. Comme le note Olivier Quinet dans un billet…

« … l’enseignant qui n’a jamais fait travailler ses élèves par tâches complexes doit se préparer à ressentir une certaine frustration :

– Travailler par tâche complexe ne suppose pas que l’élève réussisse d’emblée (contrairement à ce qui se passe pour la majorité des élèves quand on leur propose un exercice d’application).

– L’enseignant peut se trouver déstabilisé en constatant que les élèves n’utilisent pas les règles, formules, connaissance, etc. pourtant apprises il y a peu de temps, et ce même quand il s’agit d’élèves qui réussissaient bien les exercices d’application. Pourtant, c’est tout à fait normal ! Lorsqu’ils doivent résoudre une tâche complexe, les élèves sont facilement en surcharge cognitive. Ils reviennent spontanément à des procédures « sûres », « simples », « faciles » pour eux. Ce n’est que dans un deuxième temps, et parfois seulement grâce au guidage proposé par l’enseignant, qu’ils mobilisent des procédures plus complexes, des connaissances plus récemment acquises.

Il faut prévoir plusieurs séances, se donner le temps et donner du temps aux élèves. Si l’enseignant a bien construit la situation proposée et a bien analysé toutes les connaissances et les capacités mises en jeu, il verra que cela en vaut la peine. Sans cela, la crainte de « ne pas finir le programme » risque de l’emporter…« 

 

Des ressources pour élaborer des tâches complexes en classe

Les élèves échangent et travaillent en groupes

Des ressources pour élaborer des tâches complexes en classe

Ils restituent leur travail à l’oral

Recourir aux tâches complexes de façon systématique n’aurait pas beaucoup de sens et poserait le problème d’une préparation/évaluation très chronophage pour l’enseignant. C’est un outil de plus pour motiver les élèves et emmener toute la classe vers l’acquisition de connaissances et de compétences. Dans ce domaine, des disciplines sont plus à la pointe que d’autres mais dans chaque matière l’enseignant gagne à diversifier ses méthodes d’apprentissage.

 

POUR ALLER + LOIN, des sites et des exemples

Le site Situations-Problèmes propose plusieurs activités et donne des idées intéressantes pour élaborer des tâches complexes.

Ecole primaire / 6e

Sur le site de l’académie de Rennes, des situations complexes extraites de séquences pédagogiques réalisées en maternelle, palier 2 (cycle 3 et 6e) et dans le cadre de la liaison école-collège

Histoire-Géo

Image de prévisualisation YouTube

SVT

Plusieurs exemples sur le site disciplinaire de l’académie de Strasbourg

Maths

Français

Un article d’Evelyne Baratier (professeur de français au collège) « Comment concilier programme, progression et socle ? » avec des situations pour la classe de 5e (La simulation du procès de Renart, ou les jeux de rôles dans des interrogatoires policiers après l’étude de L’escarboucle bleue de Conan Doyle)

A lire

Socle commun et compétences – Pratiques pour le collège, Annie Di Martino, Anne-Marie Sanchez – ESF, 2011.

Des ressources pour élaborer des tâches complexes en classe

« Si le socle peut apparaître comme un « auberge espagnole », les auteures veulent montrer qu’il peut être aussi utilisé comme un « couteau suisse ». Ce livre propose de nombreux outils pour organiser des situations d’apprentissage, évaluer et valoriser les acquis des élèves.« 

Commentaires

commentaires

No Responses

  1. Pingback: TACHES COMPLEXES | Pearltrees 19 août 2016
  2. Pingback: 10- Tâches complexes | Pearltrees 26 juillet 2016

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *