Le Concours de plaidoiries, une activité pédagogique totale

Depuis la fin des années 1990, le Mémorial de Caen organise un concours de plaidoiries ouvert aux lycéens de la France entière et aux établissements français à l’étranger. Chaque année, des milliers de jeunes participent et se font les porte-paroles d’une cause qui leur tient à cœur. Pour ma classe de 3ème, cet exercice a servi de pont pour une liaison collège-lycée ponctuelle mais réussie.

L’objectif énoncé dans le règlement du concours est le suivant :

Les candidats doivent rédiger une plaidoirie illustrant une situation d’atteinte aux droits de l’homme. La plaidoirie devra porter sur une cause concrète et d’actualité. Il peut s’agir d’un cas général ou d’un cas particulier concernant une personne persécutée.

affiche-concours

La plaidoirie apparaît comme activité pédagogique totale : il faut se saisir d’un sujet d’actualité qui fait vibrer sa fibre citoyenne, trouver et trier l’information, se référer au droit puis ciseler un texte qui sera déclamé en public. Au final, c’est un véritable exercice de style qui est demandé aux lycéens. En 2013, les caquètements d’un député à l’encontre d’une élue à l’Assemblée nationale ont décidé Joris Bernard a en faire son sujet d’étude et c’est à travers une fable de La Fontaine («La poule et le renard») qu’il a organisé sa plaidoirie. Ce dérapage sexiste dans un haut-lieu de la république a bien été sanctionné par la conférence des présidents de l’Assemblée nationale mais voir  un lycéen tancer habilement un député pour sa conduite outrageuse à l’égard d’une femme est tout aussi nécessaire. Pour ce jeune homme, la récompense a été de taille avec ‘un voyage de 3 journées à New York avec pour point fort la visite du siège de l’ONU.’

« La poule et le renard » – Concours de plaidoiries des lycéens 2014, la vidéo ICI
 

Dans le cadre d’une liaison collège-lycée, j’ai eu l’opportunité d’accompagner une classe de 3ème assister aux plaidoiries d’élèves de Terminale du lycée Jacob Holtzer de Firminy. Préparés à l’exercice par leur professeur d’HGEC Louis Brun, les élèves s’étaient emparés de sujets aussi pointus que polémiques (voir fiche d’observation élève ci-dessous).

 

groupe3-260x300

Les 3ème (tout comme moi) ont été admiratifs devant le travail et la prestation orale de leurs aînés. Ils ont a la fois mesuré le degré d’exigence que l’on peut attendre d’un élève de Terminale et découvert un univers où le savoir est une arme pour un monde meilleur.

plaidoirie plaidoirie1

Cerise sur le gâteau, trois équipes du lycée Jacob Holtzer ont été sélectionnées pour participer à la finale régionale du concours de plaidoiries des lycéens organisé par le Mémorial de Caen. Résultat, cette finale a été remportée par Ninon Bonche et Camilia Gaied qui avaient présenté une plaidoirie sur le viol conjugal intitulée « Pour le meilleur et surtout pour le pire ». La vidéo ICI.

Une telle réussite donne forcément l’envie d’insuffler l’esprit de ce concours en collège. Il est tout à fait possible de proposer à des élèves de 4ème ou de 3ème motivés de se frotter à un tel exercice. Bien évidemment, les attentes ne seraient pas les mêmes mais les programmes d’Education civique du collège (le droit, la justice, les libertés en 4ème / les principes et les valeurs de la République, la vie démocratique en France en 3ème) nous laissent le champ libre pour faire plancher nos élèves sur sujets d’actualité et étayer toujours plus notre fabrique de citoyens éclairés.

Et rendez-vous le 30 janvier pour la finale nationale !

 

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *