Le mystère du "quicatmonic"

c_la_question

Évaluation de SVT. Florent est en quatrième et a plutôt bien appris son cours sur le reproduction humaine. Les connaissances sont assez bonnes, les explications manquent de précisions mais il n’y a pas de grosses erreurs, le schéma fonctionnel de la nutrition de l’embryon pendant la grossesse est bien organisé avec un titre souligné, des légendes, des flèches pour le passage du dioxygène, des nutriments et du dioxyde de carbone au travers du placenta. Et puis là je tombe sur ce mot dans une des légendes : « quicatmonic » … !!! Heureusement pour moi j’avais le schéma sous les yeux mais vous, trouverez-vous le mot que Florent a voulu écrire avant la fin de cette chronique ?

Le joli mois de mai, avec ses nombreux ponts et jours fériés, est l’occasion de faire – parait-il – ce qu’il nous plait… Surtout de corriger les nombreuses copies qui s’accumulent : la fin du trimestre approche à grand pas. Pendant que certains lézardent au soleil, nous sommes coincés face à ces paquets de copies qu’il faut absolument corriger aujourd’hui. Selon les classes ou les élèves cela peut être long, fastidieux, répétitif, déroutant, exaspérant, démoralisant mais heureusement parfois… assez drôle ! Les publications des perles d’élèves au Bac font toujours leur effet. Pour ma part, au collège, le chapitre sur la transmission de la vie chez l’être humain en quatrième est l’occasion pour les élèves d’écrire les plus belles imprécisions, approximations ou maladresses… Alors quand corriger des copies permet de se détendre !

En ces temps de réforme (qui en énerve plus d’un) et de Festival de Cannes, voilà un florilège de réponses juste pour vous détendre. Elles ne sont pas forcément fausses, n’ont pas fait baisser la note et m’ont souvent fait réfléchir : comment faire pour éviter ces confusions ou imprécisions dans la tête de mes élèves ? J’ai souvent modifier ma façon d’expliquer ou certaines activités de classe en pensant à ces réponses.

Dans la catégorie « un mot pour un autre » :

  • La mère a encore des contractions pendant quelques minutes, ce qui amène à la projection du placenta.
  • Pendant la puberté, les changements sont : fabrications des gamètes, la voix mue pour les garçons, premières éjaculations, apnée…
  • Les ovaires : un organe qui jette l’ovule.
  • Les spermatozoïdes fabriqués dans les testicules sont ensuite remontés au tube qui les conduit à la péninsule et c’est l’éjaculation.
  • La fabrication des ovules s’arrête à la mégalopause.
  • Chez les filles ont observe la pousse des seins.

Dans la catégorie « une formulation maladroite » :

  • Le corps lors de la puberté change, les organes se développent, ils sont attirés par les autres.
  • Le rôle du vagin : il accueille les spermatozoïdes.
  • Le cordon ombilical coupé les infirmiers mettent un bout d’adhésif sur le bout qui reste.
  • Lors de la puberté les reproducteurs se mettent en marche.

Dans la catégorie « les hypothèses de cours qu’il ne fallait pas retenir » :

  • L’embryon se nourrit des restes du spermatozoïde.
  • La vésicule séminale : c’est l’endroit où les spermatozoïdes font une pause.

Dans la catégorie « parfois un peu philosophique » :

  • Quand l’être humain a eu la puberté, il peut transmettre la vie à autrui.
  • Lors de la puberté, on désire des expériences et parfois ça marche et souvent ça ne marche pas malheureusement.

Hors catégorie :

  • Le quicatmonic !! Alors ?

Je voulais en avoir le cœur net : en rendant les copies j’ai demandé à Florent, en cachant sa légende, le nom de l’organe qu’il voulait écrire. « Bah, c’est le liquide amniotique ! » Mais alors pourquoi cette légende improbable ? « Je ne savais plus comment l’écrire ! ». En y regardant de plus près il y a bien le « qui » de liquide et « atmonic » pour amniotique. Ah, les voies du cerveau… mais ça c’est dans le prochain chapitre de quatrième.

Une chronique d’Hervé Chalumeau

Commentaires

commentaires

2 Comments

  1. Grohando 22 mai 2015
  2. rachelle 22 mai 2015

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *