La nouvelle saga du collège

À l’heure de la saga Star Wars, il y a aussi des petites sagas, plus modestes certes, mais qui naissent dans certains collèges. Cette fois, les héros, ce sont de petites figurines en plastique et les auteurs, c’est « nous » : une petite bande d’élèves de 6ème motivés, débordant d’énergie. La nouvelle saga est en route !

En effet, ces figures (Playmobil, pour ne pas les nommer – nous saluons son créateur Hans Beck, qui nous a quittés le 3 juin dernier) ont commencé à prendre vie au chapitre 3 de notre progression d’anglais 6ème. Nous parlons alors du sport. Comme nouvelle activité, en AP, je leur propose de faire un roman-photo sur le thème. Et voilà que le lundi matin suivant en M2, la salle 22 s’est retrouvée transformée en salle de jeux géante. Des trousses, des paquets, voire des sacs de voyage entiers ont débarqué dans ma salle avec de multiples personnages, accessoires plus nombreux les uns que les autres, sans compter les arbres, les arbustes…

playmobil

Il a alors fallu gérer l’entrain, ou même réfréner certains prêts à faire 3 mises en scène à eux seuls en une heure. Le plus dur a été de ramasser à la sonnerie. « Heureusement qu’après c’est la récré, Madame, sinon, on serait toujours en retard au cours d’après. »

Les lundis suivants, même manège.

Ensuite, il nous a fallu du temps par-ci par-là pour construire les dialogues et les enregistrer. Un peu bruyant pour les classes voisines le « hurray » enregistré à 5 ou 6 reprises : entre les fois où tout le monde n’est pas prêt, celles où je rate le démarrage et celles où l’accent est à revoir.

Durant ces épisodes, Emily et son cheval Showy ont pris vie. La grand-mère était heureuse d’avoir fait plaisir à son petit-fils en lui offrant une glace, achetée auprès du gentil glacier gourmand.

Et notre acheteuse avait enfin trouvé un article à son goût dans le magasin de sport.

Puis ce fut la fin de notre chapitre. Les stars étaient retournées au placard. Pourtant, elles avaient comme existé, ne serait-ce qu’un temps : pour le plaisir des élèves, du professeur, des parents, des tontons et tatas, des papis et mamies à qui mes élèves étaient ravis de montrer leurs projets.

Nos personnages ont permis grâce à un simple appareil photo et quelques MP3 de faire rentrer l’école dans le salon des familles de nos élèves. Et puis, les grands-parents pour certains, maintenant, ont appris l’anglais. Alors eux aussi avaient envie de comprendre les dialogues. Ah ! L’École qui rentre à la maison.

Même mes 4èmes se sont intéressés à ce que faisaient les (petits) 6èmes. Et le collègue d’EPS était partant pour bosser sur l’idée en chorégraphie type saccadée.

En voyant toute cette émulation, cette énergie et cet entrain, je me dis : pourquoi ne pas faire revenir tous nos petits bonshommes dans notre prochain chapitre et créer ainsi la saga des 6èmes du collège ?

Il pourrait bien y avoir des rebondissements dans la prochaine saison. Tenez-vous prêts !

Une chronique de Kristen

Commentaires

commentaires

6 Comments

  1. Audrey 10 janvier 2016
  2. jacques 9 janvier 2016
  3. Caledec F 6 janvier 2016
    • Kristen 6 janvier 2016
  4. niouth 6 janvier 2016
  5. Sylvie D 6 janvier 2016

Leave a Reply