Leurs combats sont entrés dans la légende

En partenariat avec Le Livre de Poche

Aujourd’hui devenus les symboles de la lutte pour la justice et de la « chasse aux nazis », Beate et Serge Klarsfeld auraient connu un destin différent s’ils ne s’étaient pas croisés dans le métro parisien. Leur rencontre a changé leur vie, mais surtout celle des coupables qu’ils ont pourchassés aux quatre coins du monde. Enquêtes, procès, coups d’éclat, ils ne reculent devant rien pour révéler les anciens cadres nazis. Beate Klarsfeld se souvient : « Au moment d’arriver derrière Kiesinger, il sent une présence et se retourne légèrement. Soudainement, mes nerfs se détendent. J’ai gagné. Criant de toutes mes forces “Nazi ! Nazi !”, je le gifle à la volée, sans même voir l’expression de son visage. » memoires

Dans leurs Mémoires, récompensés en 2015 par le Prix Pétrarque de l’essai France culture-Le Monde, ils relatent dans un texte à deux voix leur combat pour faire triompher la vérité, la justice, la mémoire.

Le livre est d’un accès facile pour les élèves, à mi-chemin entre récit à suspens au ton enlevé et document historique. Témoignage-clé de la mémoire de la Shoah et de la lutte contre les fascismes, ces Mémoires s’insèrent dans l’objet d’étude de Première « La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation du XVIe siècle à nos jours ». Une fiche pédagogique vient éclairer les pistes de travail possibles avec les élèves.

Lire les Mémoires de Beate et Serge Klarsfeld.

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *