Une matinée extraordinaire

2016, une année pas comme les autres

 

« Cette année sera extraordinaire ! » nous avait annoncé notre élégante proviseure à la rentrée.

akoreacro

C’était donc parti pour des projets innovants avec nos élèves :

– création d’un espace potager et fabrication de savons biologiques dans le cadre d’une action développement durable ;

– création d’une classe media et, dans ce cadre, réalisation d’interviews d’un rédacteur en chef et du responsable de la SRIJ (police scientifique) de Paris ;

– création de la chanson du lycée, d’un clip et d’un club de danse hip-hop ;

– partenariat renouvelé avec le parc culturel de La Villette, avec lequel nos élèves participent à de nombreux ateliers (cirque, danse, etc.) ;

– organisation d’ateliers philo lors de la journée contre le harcèlement…

Mais bon, au quotidien … Eh bien, on gère le quotidien !

Ce week-end, nous avons reçu un mail intrigant :

« Bonjour à tous, 

Vous savez que notre année est placée sous le signe de l’extraordinaire. 

Demain, dans la matinée, nous aurons à vivre un moment extraordinaire dont le point d’orgue se passera dans la cour côté Jaurès pendant la récréation du matin ! »

Il faut que je vous dise que la récréation est à 10 h et que, ce jour-là, je commence à 11 h 15.

Mais qu’à cela ne tienne, bien décidée à partager un « moment extraordinaire » avec mes élèves et mes collègues, je suis partie un peu plus tôt pour arriver au lycée à 9 h 45…

Et je n’ai pas regretté !

Une performance dans la cour du lycée

Car, à peine arrivée, il y avait de la musique dans les couloirs… Non, non, pas de la musique enregistrée, mais une joyeuse musique de saltimbanques !

J’ai donc suivi tous ceux qui se dirigeaient vers la cour, attirés par le son, et là régnait un joyeux bazar !

Une troupe de musiciens-acrobates était là, avec un piano à queue sur roulettes et plusieurs autres instruments, qui se livraient pour nous à une improvisation musicale et acrobatique dont je vous envoie un petit extrait.

Leur performance commence dans un tourbillon d’énergie, qui réunit toute la troupe dans la cour du lycée. Je compte six musiciens : un pianiste, un saxophoniste, un accordéoniste, un contrebassiste, un violoniste, et un batteur ; mais aussi six acrobates qui présentent une série de voltiges en musique. Une seule femme dans cette troupe hors du commun, qui réalise d’impressionnants sauts périlleux, portée par ses camarades et réceptionnée même par le pianiste, sur la tête duquel elle fait un équilibre ! Les acrobaties s’enchaînent en musique, qui est au cœur du spectacle.

Il s’agit du collectif Akoreacro, que vous pouvez découvrir ici.

C’était aussi beau qu’un feu d’artifice, avec des « Oh ! » et des « Ah ! » à chaque voltige ! Un moment jubilatoire…

Et bien sûr tout cela s’est terminé sous les applaudissements du public, élèves et professeurs ravis de cette prestation pour le moins incroyable dans un lycée.

Puis la petite troupe s’est dispersée et s’est dirigée vers le portail pour traverser l’avenue et retourner dans le parc de La Villette, sous le chapiteau où elle se produit jusqu’à la fin de l’année…

…nous laissant sous le charme, des étincelles et des voltiges plein les yeux, et une musique circassienne plein les oreilles, pour cette journée qui fut, je dois le dire, extraordinaire !

Une chronique de Marine Cat

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *