L’étiquette 2017

Pour bien débuter l’année

Il y a un truc qu’on va faire avec les élèves juste après s’être souhaité la bonne année, et du coup ce sera la fête. C’est un truc qu’on attend depuis bien longtemps, le moment marquant de l’année, et je n’ai pas encore décidé qui le fera, mais ce ne sera ni F. ni M. parce qu’il ne faut pas exagérer, non, ce sera E. ou N. parce qu’ils le méritent, et que le mérite ça mérite une récompense, là, tac, d’entrée de jeu, le mardi 3 janvier à 8 h 32.

date-2017

On va se dire bonne année et puis on va faire la date, d’habitude faire la date c’est un rituel et rituel c’est juste avant lassant, mais là ça va dépoter parce qu’il faudra aller chercher dans la petite boîte l’étiquette 2017. C’est la seule fois de l’année où on va changer d’année. Et bonne année les enfants !

Le rituel du temps qui passe, ils y sont habitués : les élus cherchent la petite étiquette qui va bien, L comme Lundi, M comme…Mardi ou Mercredi, ils ont appris à chercher et puis ils ont appris à les lire sans même s’en rendre compte, on récite à voix haute « jour numéro du jour mois année », sauf que là ben il faudra penser à dire « 2017 ». C’est un petit événement de l’année de CP, tout de même !

Le temps qui passe

Ça ne leur fait ni chaud ni froid, la date, mais moi ça me fait un peu bizarre, parce que sur mon tableau du rituel il y a une petite case où l’on égrène le nombre de jours qui passent depuis la rentrée de septembre, même qu’on va dépasser 100, un jour, ouaouh ! Si je leur dis qu’on est le cinquantième jour de classe et qu’on s’est dit 50 fois bonjour en entrant en classe le matin depuis qu’on se connaît, les élèves n’en reviennent pas, et moi non plus, ça leur paraît beaucoup et moi je trouve que ça passe vite.

Je continue de penser qu’on devient instituteur pour régler un petit problème personnel avec l’enfance, ou bien avec le temps qui passe, ou bien les deux.

2017 les enfants ! Que va-t-il leur arriver cette année ? Ils vont grandir, continuer d’apprendre à lire et puis ils partiront au CE1 et m’aimeront un peu moins, c’est comme ça, ce sera 2017.

Il faut être un peu taré pour penser à ça le jour de Noël, en plein milieu des vacances. En tout cas ce sera un grand moment. On ne peut pas dire que ça me rende impatient, mais ce sera un grand moment.

Une chronique de Papa Lion

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *