De l’usage de la magie en cours de français

Ou du second degré

Un mercredi de janvier, 12h05. Mes élèves de 4e viennent de sortir joyeusement, tout à leur liberté retrouvée. Je m’écroule derrière mon bureau, vidée par les 4 h de cours que je viens d’enchaîner, entre les 6e et la correction de la dictée, les travaux de groupes sur Au bonheur des Dames, et la leçon sur le passé simple. Et c’est là que je prends conscience d’un truc. Ma salle est sens dessus dessous. La moitié des élèves n’a pas mis sa chaise sur la table, alors que je l’ai demandé, comme tous les mercredis. Des papiers jonchent le sol. Un stylo est abandonné au beau milieu d’une allée. Des pelures de gommes parsèment deux tables.

magie

 

Ma première réaction a été l’énervement. Je me suis donc calmé les nerfs sur les chaises, que j’ai montées sur les tables, une à une : pas question que l’agent d’entretien fasse les frais de la négligence de mes élèves. Tout au long de cet exercice physique (oui, oui, surtout avec une tendinite de l’épaule !), j’ai donc médité sur la punition terrible que j’allais infliger à mes élèves, pour leur faire voir, hein, tiens.

Et puis, je me suis calmée. Mes élèves ne sont pas méchants. Ils sont juste des ados qui ne se rendent pas compte. Ça ne changeait rien au problème : il fallait agir. Mais comment ?

Je me suis dit que leur passer un savon en début d’heure, lors du cours suivant, serait une méthode classique, mais peu efficace sur le long terme. Insuffisante. Il fallait marquer les esprits. Alors j’ai sorti ma botte secrète : le second degré. Et, toute guillerette, je me suis donc lancée dans la confection d’un quiz pas comme les autres. Il s’intitule : « ma prof a-t-elle des pouvoirs magiques? » Tenez, je vous montre :

Ma prof a-t-elle des pouvoirs magiques ?

Petit extrait :
Question 1 : À la fin de l’heure, quand ma prof de français me demande de ranger ma chaise sous la table, j’oublie de le faire. Que se passe-t-il ?

  1. Ma chaise reste mal rangée, l’élève qui arrive à ma place pour l’heure d’après n’a pas de chance.
  2. Ma prof de français a dressé un chien invisible à ranger les chaises sous les tables, du coup toutes les chaises sont bien rangées pour la classe d’après, (w)ouf !

Question 2 : Si pendant le cours de français, je reçois un document papier un peu trop grand, que je le découpe avec mes ciseaux, et que je laisse un ou deux papiers par terre, que se passe-t-il ?

  1. Ma prof de français les ramasse à la fin de la journée, en se disant que ses élèves sont d’un irrespect incroyable pour les agents d’entretien.
  2. Pas grave ! Ma prof de français sort sa baguette magique, murmure Wingardium Leviosa et tous les papiers s’envolent vers la poubelle.
  3. Rien ! De toute façon, un ou deux papiers, c’est pas la mort.

Question 3 : À la fin de la journée, quand ma prof de français me demande de mettre ma chaise sur la table, je suis pressé de prendre mon bus, et j’oublie. Que se passe-t-il ?

  1. Ma prof de français, pressée elle-aussi, car elle a un conseil de classe/un rdv avec un parent/un rdv chez le médecin/une vie, prend 5 minutes pour mettre sur les tables toutes les chaises qui ont été oubliées, et elle se met en retard.
  2. Pas de problème ! Une fois que tous les élèves sont sortis, ma prof de français murmure une formule magique, et toutes les chaises se mettent à léviter pour faciliter le travail des agents d’entretien.

Bilan? Mes élèves ont l’air d’avoir compris.  Certains ont été très déçus d’apprendre que je n’avais pas de baguette magique (aaah… le second degré et les 4e…) mais dans l’ensemble, je pense que ça a été concluant. Et on verra si c’est efficace sur le long terme. En tout cas, pour le moment, ma tendinite me dit merci !

 

Une chronique de Cécile Thivolle

Commentaires

commentaires

No Responses

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *