Portrait d’un mystère

En partenariat avec Le Livre de Poche

Dans La Porte, classique du XXsiècle de la littérature hongroise, Magda Szabó brouille les genres pour proposer un récit tenant à la fois de l’autobiographie et de la fiction. Le roman est avant tout une confession, celle de la narratrice, qui dès les premières lignes s’accuse de meurtre.

porte-szabo« C’est moi qui ai tué Emerence. Je voulais la sauver, non la détruire, mais cela n’y change rien. »

Malgré la fin tragique annoncée, le suspense perdure : que cache la porte qu’Emerence refuse d’ouvrir ? Le lecteur se laisse captiver par la figure mythologique de cette femme forte et intransigeante mais aussi généreuse et aimante jusqu’au sacrifice. À travers sa relation avec la narratrice, deux mondes s’affrontent : celui du bon sens de la travailleuse manuelle et celui de la bourgeoisie intellectuelle de Budapest.

Émouvant et prenant, le récit pourra être étudié en classe de Première dans le cadre de l’objet d’étude « Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours », en s’attachant au portrait d’Emerence. Une fiche pédagogique gratuite vient proposer un plan de séquence pour cet axe du programme.

Pour découvrir le livre de Magda Szabó.

Commentaires

commentaires

Leave a Reply