La recette du voyage scolaire

Trucs et astuces

Le mois d’avril est écoulé, place au printemps. Depuis quelques années, j’organise des voyages scolaires en Espagne. Langue, culture, comment faire de ce séjour un moment inoubliable pour les élèves et agréable pour nous ?

voyage-espagne

Les journées en Espagne sont looongues (8 h 15 – 20 h 30) ! Et au vu des événements de ces derniers temps, je ne suis pas très partante pour les lâcher en quartier libre dans des grandes villes (tant pis pour la pause sangría boisson vitaminée entre collègues…). L’organisation du temps est donc primordiale pour vivre pleinement et non subir ce voyage.

Les ingrédients :

  • 3 activités par jour afin de ne pas avoir trop de moments creux.
  • Au moins une activité tous les deux jours moins « scolaire ». L’atelier cuisine a été très apprécié. Rires, première découverte avec le mixeur, un peu d’histoire en passant… Nous avons appris que verser la moitié d’une bouteille d’huile au fond d’une poêle, correspondait à « un poquito »… Les élèves en ont donc déduit qu’en terme de quantité, le « poquito » espagnol et le « un petit peu » français ne se valaient pas.
  • J’ai testé la randonnée il y a deux ans, mieux vaut avoir un public averti, mes petits franciliens, s’ils ont apprécié le point de vue en montagne, ont eu du mal à grimper…
  • Une journée 3e âge en milieu de séjour pour se reposer. Je m’explique : une journée visites culturelles dans différents lieux nécessitant des temps de trajet plus conséquents. Nos ados fatigués profitent des temps de transport pour dormir. Silence dans le bus et visites dans le calme.
  • Enfin des moments d’autonomie : les rallyes, courses d’orientation, sont vraiment des moments dont se souviennent les élèves. De quoi se créer de bons souvenirs et s’échapper quelques minutes du regard enseignant.

voyage-scolaire-infographie

 

Astuces pratiques :

 

  • Une cafétéria le premier matin et un restaurant le dernier soir avant de prendre la route : pause WC pour 49, brossage de dents, changements de vêtements. Bref, les sanitaires du restaurant sont autant appréciés que le repas !
  • L’erreur à ne pas faire cependant : le buffet à volonté ! Mes loulous ont beau être vraiment sages, « 49 ados » et « à volonté » ne vont pas de paire !
  • Pour des déplacements plus aisés en ville, nous divisons notre troupeau en 4 groupes, figés et accompagnés du même enseignant toute la semaine. Gain de temps considérable pour les compter et se déplacer !

Ne reste plus qu’à rentrer et à profiter du luxe de retrouver calme et salle de bain !

Une chronique de Valentine Marie

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *