Cher Jean-Michel…

LeWebPédago vous avait demandé au début du mois quels seraient vos messages et vos recommandations pour le nouveau ministre de l’Éducation nationale. Voici donc une petite liste qui synthétise vos suggestions !

Nous, profs, nous ne serions pas contre plus de continuité et moins de réformes. Nous aimerions que celles-ci soient mises en œuvre après consultation des enseignants, en s’appuyant sur des équipes de profs et en s’inspirant des initiatives qui fonctionnent sur le terrain.

Nous, profs, nous ne serions pas contre la prise en compte du temps de concertation, de réunion et de préparation dans les emplois du temps.

Nous, profs, nous ne serions pas contre la diminution des effectifs en classe, pas seulement en REP, afin de mettre en place plus de différenciation. Nous aimerions particulièrement pouvoir enseigner les sciences en petits groupes afin d’expérimenter dans de bonnes conditions.

Nous, profs, nous ne serions pas contre un vrai suivi de la part de la médecine du travail, et la reconnaissance de la pénibilité de notre profession.

Nous, profs, nous ne serions pas contre l’embauche de responsables informatiques dans les établissements, ainsi que d’un ou une infirmier(ère), un ou une assistant(e) social(e) dans chaque établissement, voire des éducateurs spécialisés dans les zones sensibles.

Nous, profs, nous ne serions pas contre le retour des RASED, des classes bilangues et européennes et des heures de langues anciennes au collège.

Nous, profs, nous ne serions pas contre un enseignement de langues vivantes amélioré avec plus d’heures au collège, les moyens de financer plus de voyages linguistiques et plus d’échanges avec des élèves européens.

Nous, profs, nous ne serions pas contre une révision plus égalitaire de la carte scolaire.

Nous, profs, nous ne serions pas contre un baccalauréat avec moins d’épreuves sur table et plus de contrôle continu.

Nous, profs, nous ne serions pas contre un allègement et un remaniement des programmes d’histoire-géographie.

Nous, profs, nous ne serions pas contre une mise en valeur des filières professionnelles.

Nous, profs, nous ne serions pas contre une situation moins précaire des AVS/AESH et une meilleure prise en charge de tous les enfants, y compris les élèves à besoins particuliers.

Nous, profs, nous ne serions pas contre une formation plus performante, plus concrète et continue.

Nous, profs, nous ne serions pas contre plus d’importance accordée aux fondamentaux.

Nous, profs, nous ne serions pas contre plus de liberté pédagogique.

Nous, profs, nous ne serions pas contre plus de concret, plus de lien avec le monde actuel et le monde professionnel.

Nous, profs, nous ne serions pas contre une revalorisation des salaires, plus de reconnaissance et plus d’humanité au cœur de l’école.

ministre

 

Commentaires

commentaires

14 Comments

  1. Florence BERGER 18 mai 2017
  2. Marie 17 mai 2017
  3. Philou 12 mai 2017
  4. DAVAL Jacques 10 mai 2017
  5. MLHCB 10 mai 2017
  6. Marie 9 mai 2017
  7. Florence Gonguet Rey 9 mai 2017
  8. Lucas Martine 9 mai 2017
  9. martine F 9 mai 2017
  10. PICAUDÉ Bruno 9 mai 2017
  11. Biard 9 mai 2017
  12. RESPLANDIN CORINNE 9 mai 2017
    • LEON 18 mai 2017

Leave a Reply