Bonne année, meilleurs vœux

Derniers jours

À cette heure, les uns ont dispensé leurs ultimes conseils auprès des troisièmes à la veille des épreuves du Brevet. Pendant ce temps, les autres comptent les heures, bientôt délivrés des salles de surveillance. Au même moment, les plus chanceux corrigent déjà des copies ou interrogent des candidats suants et soufflants. Fin d’année scolaire en somme.

lampe-vœu

Pour preuve, elle est là, la voilà, trônant depuis quelques temps déjà dans les casiers ou en attente dans la boîte mail. Cette fameuse fiche qui revient tous les ans à la même époque, qui oblige à se projeter et à émettre des vœux. Elle est à rendre dans quelques jours.

Les bonnes résolutions…

C’est décidé. Cette année, vous prenez de bonnes résolutions. Pas du genre de celles qu’on prend le 1e janvier et auxquelles on a déjà renoncé le 5 février. Non, des vraies, pas de vœux pieux cette fois. Plusieurs fois au fil des mois passés, vous vous l’êtes d’ailleurs promis. C’est décidé, l’année prochaine, vous ne vous lancez pas dans plus de quatre projets différents, si modestes soient-ils. Vous vous cantonnez à trois niveaux, pas plus. Vous demandez votre mercredi après-midi pour l’aquagym et le lundi matin pour commencer la semaine en douceur. Vous faites une pause dans cette mission de professeur principal qui vous tient à cœur mais prend un temps fou. De plus, pour la rentrée prochaine, vous voudriez des élèves motivés et attentifs, passionnés et toujours réceptifs ; vous souhaiteriez du temps pour prendre du recul et ne pas être obligé(e) d’être en permanence la tête dans le guidon. Mais du coup, quelles cases faut-il cocher ? Y a t-il des stratégies à échafauder ?

Cogiter, anticiper

En somme, les questions se bousculent. C’est qu’il faut la remplir cette fichue fiche. Il faut se projeter alors que l’année scolaire s’achève à peine. Les bilans sont tout juste terminés. Pourtant, on doit se décider. Il faut émettre des vœux de disponibilité personnelle quant à la répartition de son service. En plus, il faut se positionner sur les projets à lancer et les éventuelles classes communes à demander avec tel ou tel collègue. Que choisir : la proposition du collègue d’anglais qui vous fait miroiter un voyage d’une semaine en Irlande ? Et pourquoi pas la semaine à Berlin en février prochain ? Mais est-ce compatible avec le projet de liaison troisième-seconde et les sorties au tribunal déjà planifiées ? Bien tentant tout cela. Mais qu’en est-il de vos bonnes résolutions ? D’année en année, de fiches de vœux en fiches de vœux, vous ne faites que passer à côté de vos promesses…

Autant dire qu’il faut avoir réfléchi avant de noircir les cases. Ces choix n’impliquent pas que vous. Finalement, elle conditionne pas mal de choses cette fiche. Cocher quelques cases à la légère peut vous emmener loin. À méditer donc en amont et à remplir autrement qu’entre deux portes ou au coin d’une table de la salle des profs. Bref, vous voilà déjà un pied dans la prochaine année scolaire…

Mais au fait, elle est remplie votre fiche de vœux ?

Une chronique d’Agnès Pleutin

Commentaires

commentaires

Leave a Reply