Mes bonnes résolutions de la rentrée, bis

2. Je ne note plus

En septembre, c’est décidé, je ne note plus, j’évalue. Parce que noter, c’est vieux jeu, c’est dépassé. Non, à partir de cette rentrée, je ne note plus.

bonne-resolution-prof-note

Qu’est-ce à dire ? Eh bien, désormais, j’évalue. Vous pensez que j’ai mis à profit mes deux mois d’été pour construire une superbe usine à gaz permettant d’évaluer chaque compétence en suivant les recommandations du socle commun de connaissances et de compétences tel que défini par le ministère ? Que nenni ! Si même le ministère se refuse à concocter l’usine à gaz, je vais pas la construire à sa place !
Évaluation diagnostique, évaluation formative, sommative, certificatrice. Évaluation en cours de formation, interro-surprise, QCM et que sais-je encore ? Serious game ? C’est une avalanche qui tombe drue sur le dos des « apprenants », qui, de fait, n’apprennent plus, mais composent 1 . À tel point qu’il n’importe plus de savoir, d’être capable de faire, d’avoir compris… Non, ce qui importe désormais est d’avoir une bonne note. Point barre.

Noter, c’est classer

Et noter, c’est classer. C’est montrer du doigt un ou deux modèles et jeter l’opprobre sur les autres, les « nuls ». Les jeter en pâture, les stigmatiser. À tel point que dans ma carrière, j’ai eu des classes tellement mal constituées que l’objectif des élèves était d’obtenir les plus mauvaises notes possibles ! Je t’ai battu, j’ai eu 1 ! Vous ne pouvez pas imaginer le bilan annuel, l’absence de progression… Oh, je m’en souviens d’autant plus qu’ils étaient aimables, souriants. Seulement, ils considéraient que l’école, le métier d’élève, tout cela ne les concernait plus.
Évaluer, ce n’est pas obligatoirement classer. C’est mettre en place une grille qui permet à l’élève de mesurer sa compréhension, ses progrès, sa maîtrise. Évaluer devient différent de noter à partir du moment où des objectifs clairs sont posés. Que dois-je savoir ? Quelle technique dois-je maîtriser pour obtenir la note maximale ? Car, malheureusement, la note chiffrée reste l’étalon commode de tous les acteurs de l’institution, élèves, parents et enseignants. Une manière de s’en sortir par le haut consiste à mettre en place des garde-fous pour éviter la « constante macabre 2 ». Noter de manière positive les progrès de l’élève. Je me souviens de l’humour provocateur d’un collègue de français, il y a bien longtemps. Il égrenait les zéros en orthographe. Mais soulignait tous les progrès. Victor. Zéro. A fortement progressé ce trimestre. Ne fait plus que vingt fautes. Florentin. En progrès. Maîtrise désormais les homophones grammaticaux. Zéro.
Mais comment faire pour éviter ces écueils ? Il y a la grille de compétences que l’on coche. Les systèmes de drapeaux, de feux et tout autre sémiologie permettant de signaler un début, une maîtrise ou une expertise d’un savoir ou d’une technique. Mais on peut aussi conserver un système noté. Par exemple, noter par classe de note avec quatre possibilités (trois au-dessus de la moyenne, une juste en dessous). Plus radical, ne proposer qu’une (bonne) note : tout ou rien. Je joue le jeu et je repars avec ma bonne note ou j’accepte de ne rien avoir.

Demain l’agôn

Mon véritable objectif, vous l’avez compris, c’est de remettre le travail au centre de la classe et d’évacuer l’impact négatif des notes. Évacuer le stress de l’échec. Obtenir des élèves qu’ils essayent pour, finalement, réussir les exercices. Et leur garantir que leur travail, leurs efforts, seront récompensés par des notes dont ils pourront être fiers. Casser ces dynamiques nauséabondes qui conduisent des élèves à rejeter toutes formes d’activités scolaires au profit d’une attitude reptilienne d’attente au soleil, cette « impuissance acquise ». Casser ces dynamiques opportunistes où l’on ne travaille que le jour de l’évaluation.
Mon rêve ? Une classe pacifiée où chacun essaie de se dépasser. Les Grecs parlaient d’agôn.

 

Une chronique de Philippe Crémieu-Alcan

  1. http://www.cahiers-pedagogiques.com/Changer-l-evaluation-des-eleves
  2. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre/

Commentaires

commentaires

Répondre

Vous n'êtes pas un bot hein ? *