Fiche pédagogique : Zweig, Le Joueur d’échecs

le joueur d'échecs

Le Joueur d’échecs, dernière nouvelle de Stefan Zweig, fut publiée à titre posthume à Buenos Aires, puis à Stockholm, en 1943. Cette nouvelle, parue en pleine guerre, fut traduite en français dès 1944 par Jacqueline Des Gouttes ; le Livre de Poche a publié en janvier 2013 une nouvelle traduction de Brigitte Vergne- Cain et Gérard Rudent, accompagnée d’une préface, de notes et d’un dossier.

Stefan Zweig écrivit ce récit à Rio de Janeiro où il s’était exilé ; il avait en effet quitté l’Autriche en 1934 pour fuir la montée du nazisme et séjourné à Londres jusqu’en 1941 ; puis il s’installa au Brésil, où il se suicida avec sa seconde femme en 1942.

Ce militant pacifiste, soucieux de promouvoir un idéal de tolérance et d’humanisme, semble avoir cru alors au triomphe du nazisme et avoir renoncé à vivre. Sa correspondance témoigne que lui aussi trompait les ennuis et les craintes de son exil en jouant aux échecs ; cette nouvelle devient dès lors particulièrement attachante, puisqu’elle semble très liée à la situation et aux pensées que dut alors avoir l’auteur.

La fiche pédagogique du Joueur d’échecs vous propose quatre axes d’exploration pour approfondir la lecture de cette œuvre :

  • L’enchâssement du récit et la construction en triptyque
  • Une nouvelle testamentaire
  • Une nouvelle d’actualité
  • Une nouvelle fantastique

Recevez votre fiche pédagogique par mail !



1 commentaire. Faire un commentaire

Vous devez-être connecté pour publier un commentaire