» La camera obscura  » ou chambre noire

3 02 2007

Rayons lumineux sur Etretat🙄 La lumière avance. Le mot lumière vient du latin lumen. Nous savons que la lumière a une trajectoire rectiligne, du latin recta, signifiant en ligne droite.

Nous savons aussi qu’en Chine, un philosophe nommé Mo Ti (v.472 -v.391 av. J.-C), observait le phénomène des rayons lumineux et notait que l’image des objets produite par les rayons lumineux passant par un petit orifice était la représentation exacte mais inversée de ces mêmes objets.

Plus tard, le philosophe Aristote (384-322), observait les éclipses solaires dans une pièce sombre et se posait des questions sur la formation de l’image.

Rayons lumineux sur Etretat, ici, le soleil perce les nuages et dessine le parcours rectiligne de la lumière, on voit que la lumière avance.

 

🙄 Les siècles passèrent…
Au cours de la Renaissance, le phénomène de la camera obscura est décrit puis livré au monde de l’art en partie grâce à Léonard de Vinci (1452-1516).

Chambre noire, par KIRCHER, 17°siècle.

Lorsque des images d’objets illuminés pénètrent par un petit orifice dans une chambre très obscure, captez-les sur une feuille de papier blanc […], ils auront diminué de grandeur et ils se présenteront dans une position inversée, à cause de l’intersection des rayons lumineux […]

Léonard de Vinci

😉 La chambre noire est donc un procédé optique qui permet d’obtenir la projection de la lumière sur une surface plane à l’opposé du petit orifice. L’image se forme car les rayons lumineux traversant le petit trou se croisent en leur intersection en suivant des lignes droites. l’image est inversée dans son axe horizontal et dans son axe vertical.

😉 L’engouement de la chambre noire par les peintres fut total !

Table à dessiner

En plaçant un miroir à l’intérieur de la camera obscura, l’image formée par une lentille simple se reflétait et était renvoyée sur le dessus de la boîte, sur un écran plat; l’artiste n’avait plus qu’à recopier le dessin.

🙄 Rappel : la formation de l’image

ici l’image ne se forme pas

 

 

 

Ici, l’image ne se forme pas

 

 

formation de l’image

 

 

Ici, l’image se forme car on a fait un petit trou dans le mur. Les rayons lumineux traversent le trou, se croisent en continuant leur trajet en lignes droites jusqu’à la paroi opposée au trou. Dessins : Lucienne Deschamps

 

🙄 Tous les appareils photographiques fonctionnent sur le principe originel de la camera obscura.



La première image photographique

31 01 2007

Niépce

Emouvante et célèbre image de l’inventeur français, Joseph Nicéphore Niépce (1765-1833) : « Le point de vue d’après une fenêtre du Gras, Saint-Loup de Varennes, [1826-1827?] est appelé héliographie par son auteur; du grec hélios signifiant soleil et graphein signifiant écrire.

🙄 L’héliographie est l’écriture de la lumière.

Pendant de longues heures, dans une chambre noire et à travers une lentille simple, la lumière est venue impressionner une plaque d’étain enduite d’un produit sensible à la lumière : le bitume de Judée. C’est un genre de goudron que l’on dissolvait dans de l’huile essentielle de lavande formant un vernis visqueux. Sous l’action de la lumière, le bitume se transformait et blanchissait.

Ici, sur l’épreuve finale, les lumières sont représentées par les reflets du bitume blanchi et les ombres par l’étain rincé et nettoyé.

La vue du Gras

Reconnue à ce jour comme étant la première image photographique, reproduction moderne du  » Point de vue pris de la fenêtre du Gras  » [1826-1827?], Saint-Loup de Varennes, (l’original est conservé à The University of Texas, Austin.)

🙄 Mais que voit-on ?

Du net, du flou, du noir, du blanc, — deux bâtiments se faisant face, éclairés pareillement, (effet dû au long temps de pose), — des lignes verticales légèrement incurvées, (effet dû à la qualité de l’optique utilisée par l’inventeur), elles représentent d’un côté, les croisées de la fenêtre ouverte du cabinet de travail et de l’autre, un bâtiment. Ainsi, la photographie naît du regard posé de l’intérieur vers l’extérieur.

[…] Je plaçai l’appareil dans la chambre où je travaille en face de la volière, et les croisées bien ouvertes, je fis l’expérience d’après le procédé que tu connais, mon cher ami, […]

Lettre de Nicéphore Niépce à son frère Claude, Saint-Loup, 5 mai 1816 (extrait)

Il s’agit d’une épreuve positive directe mais aux tons inversés (négatifs). Pour obtenir un « vrai positif », il fallait soumettre la plaque aux vapeurs d’iode, il se produisait alors une oxydation et se formait à la surface de la plaque une couche d’iodure d’argent.

🙄 On comprend donc que la chimie donne naissance à la photographie.

Inventeur, chercheur et chimiste du XIX°siècle, Nicéphore Niépce a le premier plaçé une surface photosensible à l’intérieur d’une chambre noire et a enregistré la première image photographique.