Comment choisir le bon couple « diaphragme-obturateur » ?

3 03 2007

Posemètre à main présenté sur gris neutre🙄 Pour qu’un film soit convenablement exposé, il faut pouvoir mesurer l’intensité lumineuse que reçoit la scène photographiée. C’est le rôle des posemètres autonomes dits à main ou des cellules photo-électrique intégrées aux appareils reflex.

– Les cellules incorporées mesurent la lumière réfléchie par le sujet, c’est-à-dire la quantité de lumière émise par le sujet ou encore la brillance du sujet, à travers l’optique ; la majorité d’entres-elles possèdent un angle de mesure d’environ 30 degrés. Elles sont étalonnées sur un gris moyen défini par la profession. C’est une sorte d’étalon qu’on appelle aussi gris neutre à 18% et se présente sous forme d’un carton gris réfléchissant 18% de la lumière qu’il reçoit.

🙄 Les posemètres à main possèdent deux modes de mesure : Posemètre équipé pour mesurer la lumière réfléchieLe 1er en lumière réfléchie ; le second, en lumière incidente.

Posemètre équipé pour mesurer la lumière incidente

L’instrument est équipé d’une demi-sphère translucide et mesure la lumière émanant de la source lumineuse éclairant directement le sujet ; on le positionne près du sujet en l’orientant vers l’appareil photo pour effectuer le relevé.

En affichant l’indice ISO du film employé sur un posemètre à lumière incidente, l’outil offre et traduit en une lecture rapide toute l’étendue du « couple » diaphragme-obturateur selon l’échelle théorique précédemment donnée. Cette cellule est très utilisée par les photographes en studio car les lumières sont parfaitement contrôlées et maîtrisées.

En extérieur, lorsque la lumière est changeante, et surtout en reportage de rue, les cellules de nos reflex offrent plus de souplesse, en sachant tout de même qu’il faudra quelque fois interpréter les données selon les situations.

Rappel règle de base

En choisissant un diaphragme très fermé, le temps de pose est très long :
f/32 à 1s
En choisissant un diaphragme très ouvert, le temps de pose est très court :
f/1,4 au 1/2000s


Actions

Informations

2 réponses à “Comment choisir le bon couple « diaphragme-obturateur » ?”

16 04 2007
Solène (16:41:25) :

pouriez vous donner un ordre de grandeur pour le prix des posemetres à main SVP ? merci

25 04 2007
blogphotoamy (09:09:37) :

Bonjour Solène,

Pour un posemètre simple, il faut prévoir pour un produit neuf environ 180 euros.
Pour un posemètre/flahmètre de type SEKONIC qui mesure la lumière réfléchie, la lumière incidente et la puissance de l’éclair flash, il faut compter environ 300 euros pour un produit neuf.

Il ne faut pas oublier de se rendre Bd Beaumarchais, à Paris et tenter l’occasion (avec garantie du magasin); et pourquoi pas se rendre sur ebay et suivre les ventes…
Voir aussi la cote des produits sur http://www.photim.fr

Bonne recherche

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire