Article sur « La marche citoyenne »

https://www.laubergedesmigrants.fr/wp-content/uploads/2018/03/affiche-marche-722x1024.jpgRédaction  : Écrire un article de presse annonçant l’arrivée de La marche solidaire à Champagne s/s le mercredi 13 juin 2018. 

1. Le titre (à la fin) : soyez original, expressif….

2 Le chapô (ou chapeau), paragraphe d’introduction qui répond aux 5 W (when ? where ? what , why ? who ?) afin de présenter le sujet. On parle aussi d’accroche car il doit accrocher le lecteur. Il est souvent écrit en caractère gras.

3 L’article lui même

1er §. Vous informez le lecteur sur l’ événement en donnant plus de détails.

https://www.laubergedesmigrants.fr/fr/la-marche-citoyenne/

Traversée de la Seine et Marne du 10 au 13 juin. Halte à Varennes, à la Base des Loisirs, lundi 11 juin. Etape à Samoreau le mardi 12 juin.

2ème § et plus . Vous donnez votre opinion en vous appuyant sur tous les documents vus en classe (chansons, romans, dessins). Vous expliquez comment vous ressentez, percevez ce problème. Vous essaierez d’intégrer l’un des deux graphiques mathématiques pour appuyer vos idées.

Conclusion

  • 4 Soignez la mise en page : texte tapé et ponctué, sans fautes. Intégrez le graphique ou une image.

Consulter l’itinéraire

Quelques graphiques réalisés en cours de mathématiques sous la direction de Mme Lepage dans le cadre de  » l’EPI Réfugiés » maths-français.

Rédactions de Eline, Darius, Tom, Salim et Louis.

LA MARCHE CITOYENNE Eline

La marche solidaire pour les migrants Darius

Tom Salim, Louis

D’ici et d’ailleurs: courts métrages

Madagascar Carnet de voyage de Bastien Dubois, 2009, 11’30

Madagascar, Carnet de voyage from bastiendubois on Vimeo.

Madagascar, carnet de voyage

 

Quand passe le train, Jérémie Reichenbach, 2013, 30′

http://www.formatcourt.com/2013/03/%C2%AB-quand-passe-le-train-%C2%BB-de-jeremie-reichenbach/

 

Irinka et Sandrnka, de Sandrine Stoianov, 2007, 16’30.

Irinka et Sandrinka from sandrine stoianov on Vimeo.

 

 

Kwa Heri Mandina, de Robert Jan Lacombe, 2010, 30′.

Image de prévisualisation YouTube

 

Lisboa Orchestra, Guillaume Delapierre, 2012, 12′

LISBOA ORCHESTRA / Teaser from Guillaume Delaperriere on Vimeo.

Comment représenter l’enfance ?

Comment commencer un film ?

Lisboa Orchestra

 

Les 400 coups, Truffaut, 1959.

Présentation du film par Serge Toubiana

Image de prévisualisation YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=41Xi8BX2BpM

La Nouvelle vague est un renouveau du cinéma qui affirme une nouvelle manière de faire du cinéma. Elle s’inscrit contre le « cinéma de papa » basé surtout sur des adaptations littéraires de romans. Elle nait en 1959 avec Les 400 coups de Truffaut qui triomphe au festival de Cannes. La Nouvelle vague se caractérise par l’arrivée de nouveaux et jeunes acteurs : Jean-Pierre LéaudImage associée, Jean Claude BrialyRésultat de recherche d'images pour "Jean Claude Brialy", Jean Paul Belmondo.Résultat de recherche d'images pour "Belmondo" Le ton des films et la manière de filmer est plus libre. Les progrès techniques (caméras légères, pellicule ultra sensible) permettent de filmer dans des décors naturels d’autant plus que ces jeunes réalisateurs n’ont pas de carte de cinéma et ne sont donc pas autorisés à entrer dans les studios. On n’hésite pas à choisir de jeunes acteurs inconnus. On intègre parfois des séquences documentaires au scénario, par exemple les rues de Paris des années 50.  A l’époque, on ne bloquait pas les rues car ce sont les premiers à filmer dehors.La lumière est naturelle. Les dialogues sont parfois improvisés ( interrogatoire d’Antoine par la psychologue). Aussi, les budgets des films sont dix fois moins chers que dans le cinéma traditionnel. Ils s’inspirent du cinéma américain et notamment d’Hitchcock, peu connu à l’époque.

Quelques réalisateurs célèbres : Claude Chabrol, François Truffaut et Jean-Luc Godard, qui collaborent aux Cahiers du cinéma, revue fondée en 1951 par André Bazin, et, d’autre part, Alain Resnais et Marguerite Duras, qui signent ensemble Hiroshima mon amour (1959).

Début du film

Image de prévisualisation YouTube

Dernière séquence

Image de prévisualisation YouTube

Long travelling latéral qui s’achève sur un « regard caméra ».

http://ww2.ac-poitiers.fr/daac/spip.php?article1070

https://www.youtube.com/watch?v=T5KbMsMXQYw

Les mouvements de caméra : http://www.centreimages.fr/vocabulaire/s5/S5Exercice_p10b.html

https://www.youtube.com/watch?v=ZP2c_mC_agE


Rédaction

Comme Antoine avec René, tu as (ou tu as eu) toi aussi un vrai complice pour partager les bons moments et les coups durs. Présente cet-te ami-e et raconte une anecdote marquante de cette amitié.

 

La vie de Molière

Jean -Baptiste Poquelin naît à Paris en 1622 dans une famille bourgeoise. Il est le fils du tapissier du roi. Enfant, son grand-père l’emmène à la comédie. A l’adolescence, il va admirer les comédiens italiens sur le Pont neuf et particulièrement le célèbre mime italien Scaramouche. 

Afficher l'image d'origine

Il fait des études de droit puis contre l’avis de son père, à 21 ans, il abandonne tout pour suivre une comédienne et sa troupe, Madeleine Béjart.

En 1643, il fonde, avec elle, l’Illustre théâtre et prend le nom de Molière.

Pendant douze ans, la troupe mène une vie de saltimbanque, sillonnant les routes de France, allant d’auberges misérables en châteaux somptueux. Molière est à la fois acteur, directeur de troupe et écrivain.  Ses premières pièces sont des farces, c’est à dire des pièces à l’intrigue simple et au comique grossier (injures et coups de bâtons…)

Extrait du film de Mnouchkine : scène de théâtre de foire.

Sa renommée lui vaut la protection du Prince de Conti, le frère du roi Louis XIV.

1658 : retour à Paris, il a 36 ans, il connaît le succès.

1659 : Les précieuses ridicules

1662 : Mariage avec Armande Béjart, 20 ans plus jeune que lui.

1665 : la troupe de Molière devient la Troupe du roiAfficher l'image d'origine

De 1664 à 1666 : il compose des pièces très critiques sur la société de son temps qui lui valent de nombreux ennemis : Tartuffe, Don Juan, Le Misanthrope.  Cependant le roi le protège.

1666 Le médecin malgré lui.

1668 L’Avare

1670 : Le bourgeois gentilhomme : une comédie ballet.

1671 : Les Fourberies de Scapin .C’est une comédie d’intrigue en 3 actes inspirée d’une comédie latine de Térence. Les jeux de scène comiques fondés sur les coups de bâtons, les injures, les tromperies reprennent les motifs de la farce du moyen âge. Les personnages ont pour modèle ceux de la Comedia dell’arte ou comédie italienne.

http://www.lelivrescolaire.fr/upload/books/6-HDA1-1.jpg

Farceurs français et italiens, personnages de la commedia dell’arte dans la salle du Palais-royal. (1670).Tableau du peintre Verio, ami de Molière. Ce tableau est exposé à le Comédie Française, crée en 1680 par Louis XIV, appelée aussi la « Maison de Molière »

Des personnages types de la Comédie italienne. Ils portent des masques qui identifient leur personnage.Le capitaine Matamore : soldat vantard et peureux.  Arlequin :valet vif et malicieux. le Docteur : vieux savant, docteur ou homme de loi. Polichinelle : valet bossu et ventru. Pantalon :vieux et riche marchand,avare et crédule. Il veut plaire aux filles et se rend ridicule.

La scène  est éclairée par des bougies qu’il faut remplacer à chaque acte.

1672 : installation à la cour de Versailles où Il organise les fêtes royales.https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/51/Nicolas_Cochin_Masked_Ball_1745.jpg/660px-Nicolas_Cochin_Masked_Ball_1745.jpg

1673 Lors de la quatrième représentation du Malade imaginaire, Molière, qui joue le personnage principal, meurt sur scène.  A l’époque, l’église n’accepte pas que les comédiens soient enterrés en cimetière chrétien. on fera cependant une exception pour Molière. Les funérailles auront lieu la nuit et seront suivies par huit cents personnes à la lueur des torches.

Image de prévisualisation YouTube

Le malade imaginaire, Molière 2008

Téléfilm réalisé par Christian de Chalonge

Acteurs : Christian Clavier (Argan) Marie-Anne Chazel (Toinette) Wladimir Yordanoff (Béralde) Didier Bénureau (Diafoirus père) Armelle Deutsch (Beline)

Exil : poésie, art et chansons

https://perezartsplastiques.files.wordpress.com/2015/09/0000821d_big.jpg

Bruno Catalano dans cette sculpture montre le vide intérieur laissé par l’exil.

C’est déjà ça, Alain Souchon. 1993

Africain à Paris Tiken Jah Fakoly (chanteur ivoirien) 2008

Étranges étrangers, Jacques Prévert. 1955

https://perezartsplastiques.files.wordpress.com/2015/09/original.jpg

« Welcome », une œuvre de l’artiste Mona Hatoum, un paillasson fait d’aiguilles•

Le cuir usé d’une valise, La Rumeur. 2002

Paroles sur le site Rap Genius  :https://genius.com/La-rumeur-le-cuir-use-dune-valise-lyrics

Image associéeCosette devant un drapeau tricolore déchiré, en proie au gaz lacrymogène. Le QR code renvoie vers une vidéo montrant les policiers français utilisant canons à eau et gaz lacrymogènes contre les migrants dans la jungle de Calais. 2016

Street art. Peinture de Banksy face à l’ambassade française à Londres. Cosette devant un drapeau tricolore déchiré, en proie au gaz lacrymogène. Le QR code renvoie vers une vidéo montrant les policiers français utilisant canons à eau et gaz lacrymogènes contre les migrants dans la jungle de Calais. 2016

Paroles sur le site Rap Genius :https://genius.com/Disiz-la-peste-poisson-etrange-lyrics

Poisson étrange par Disiz la Peste.Clip de Rosalie Pruvost. 2017

Ce poisson étrange n’est autre qu’Aylan Kurdi, enfant syrien retrouvé mort sur une plage turque et dont la photo a fait le tour du monde.

Image de prévisualisation YouTube

Le peintre Syrien Abdalla Al Omari عبدالله العمري a imaginé une galerie de portraits où les chefs d’états seraient des réfugiés. Ils veut ainsi interpeler les puissants de ce monde. L’artiste a fui la Syrie en 2012 pour trouver refuge en Belgique.

Sa dernière œuvre : The boat.Image associée

La ville : poésie et chansons.

La ville, Emile Verhaeren 1893.

Image de prévisualisation YouTube
  1. A travers quelle métaphore est présentée la ville ?
  2. Sur quels aspects de la ville cette métaphore insiste-t-elle ?
  3. Quels sont toutes les autres références mythologiques ?
  4. Quelles sensations dominent ?
  5. Relevez des assonances et des allitérations qui suggèrent les bruits de la ville industrielle.
  6. Relevez des figures de style. Quels effets produisent-elles ?

Jules Laforgue (1860-1887),
Spleen (Le Sanglot de la terre, 1901)

Tout m’ennuie aujourd’hui. J’écarte mon rideau.
En haut ciel gris rayé d’une éternelle pluie.
En bas la rue où dans une brume de suie
Des ombres vont, glissant parmi les flaques d’eau.

Je regarde sans voir fouillant mon vieux cerveau,
Et machinalement sur la vitre ternie
Je fais du bout du doigt de la calligraphie.
Bah! sortons, je verrai peut-être du nouveau.

Pas de livres parus. Passants bêtes. Personne.
Des fiacres, de la boue, et l’averse toujours…
Puis le soir et le gaz et je rentre à pas lourds…

Je mange, et bâille, et lis, rien ne me passionne…
Bah ! Couchons-nous. – Minuit. Une heure. Ah ! chacun dort !
Seul je ne puis dormir et je m’ennuie encor.

7 novembre 1880

Paul VERLAINE (1844-1896)
(Recueil : La bonne chanson)

Le bruit des cabarets, la fange du trottoir,
Les platanes déchus s’effeuillant dans l’air noir,
L’omnibus, ouragan de ferraille et de boues,
Qui grince, mal assis entre ses quatre roues,
Et roule ses yeux verts et rouges lentement,
Les ouvriers allant au club, tout en fumant
Leur brûle-gueule au nez des agents de police,
Toits qui dégouttent, murs suintants, pavé qui glisse,
Bitume défoncé, ruisseaux comblant l’égout,
Voilà ma route – avec le paradis au bout.

Orelsan, Dans ma ville on traine

https://genius.com/Orelsan-dans-ma-ville-on-traine-lyrics 

Texte et questions.

Enfant de la ville, Grand Corps Malade 2008

Image de prévisualisation YouTube

La Tour de Pise, de J.F Cohen. Clip réalisé par Michel Gondry.Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Le syndrome, Jazzy Bazz : https://genius.com/Jazzy-bazz-le-syndrome-lyrics

Rédaction : 

J’écris une déambulation poètique dans ma ville ou plus largement mon territoire. 

Je construis un parcours poétique à travers l’espace et le temps (plan). 

J’évoque des rues, des quartiers, des zones à travers des descriptions d’architectures, d’ambiances, de population; à travers des sensations (vue, odorat, ouïe, toucher, goût), à travers des émotions, des souvenirs. 

Je choisis soigneusement des mots pour leurs qualités sonores (assonances et allitérations) et rythmiques ( longueur et accentuation du mot dans la phrase et le vers). Je peux varier les registres de langue pour créer des effets de contrastes ( du soutenu au familier). 

J’emploie des figures de style pour suggérer des images. 

Travail des enfants au XIX s

Image associéeLe travail des enfants peut souvent réserver des surprises…L’histoire que nous allons raconter est celle d’un jeune garçon âgé de sept ans prénommé Martin qui osa rencontrer son patron pour défendre le travail des enfants et les conditions de ses parents.

Un jeune ouvrier de sept ans, mécontent et triste de sa situation décida de se rendre dans le bureau du directeur de l’usine. Arrivé devant le bureau, il songea à faire demi-tour et finalement, les mains moites, se lança et toqua à la porte. Un grand homme barbu lui ouvrit et lui demanda :

– Que souhaites- tu, bout d’homme? Pourquoi ton visage d’habitude jovial est si tendu ?

Impressionné par le grand patron, le garçon répondit en bégayant :

j’ai…me..me..rais..vous..vous..par..ler

Le grand patron le rassura et lui ordonna de s’asseoir sur une chaise se trouvant devant son bureau.L’enfant prit place et commença alors son récit :

Je m’appelle Martin, j’ai 7 ans et je travaille dans votre usine car les deux  salaires de mes parents ne suffisent pas à nourrir toute ma famille. Mon père travaille dans cette usine et il est payé 1 franc par mois. Ma mère, elle aussi, est payée un franc dans cette même usine.Je suis moi payé 50 centimes. Je vous avoue que j’aurais préféré être sur les bancs de l’école plutôt que de travailler à la manufacture. Je suis fatigué , mes journées commencent à cinq heures du matin et se terminent à  huit heures du soir. Ma pause de trente minutes pour manger ne me  suffit même pas à me  reposer. Je ne suis pas le seul dans ce cas. On est douze enfants  et six d’entre nous sont malades .

Le grand patron après l’avoir écouté lui répondit :

Malgré ta petite taille , ton jeune âge, j’ai été toujours impressionné par ton talent, ton intelligence et ta volonté de réussir. Tu es un bon porte-parole. Je m’engage à augmenter le salaire de tous les parents d’ enfants et à créer une école pour tous les enfants de la manufacture.

Content de l’exploit qu’il venait d’accomplir, le petit Martin, en qui personne ne croyait, porta la nouvelle à ses parents et aux autres enfants. Telle une trainée de poudre, la nouvelle gagna toute l’usine et le petit Martin fut accueilli comme un héros.

Il mit, qui sait, peut-être fin au dicton « Qui naît fils d’ouvrier, le sera à son tour »

Darius SEGLA.  4°A

L’histoire tragique de Rose Snow

http://www.artvalue.fr/photos/auction/0/67/67560/mulready-augustus-edwin-1844-1-buy-a-christmas-carol-5238511.jpgHistoire d’une enfant au XIX°siècle.

C’était le jour de noël,le 24 décembre 1879.
Je me promenais dans les rues de Londres vers 8h du soir. C’était une soirée froide, les rues étaient pleines de neige et sombres. Il n’y avait que la lumière de la lune qui m’éclairait. Quand j’eus tourné dans une ruelle étroite, je découvris  le bonheur que j’avais par rapport à d’autres.

Je vis une fillette haute comme trois pommes d’une huitaine d’années, pas plus, qui était blottie contre un réverbère. Les passants qui rentraient chez eux l’ignoraient. Je m’approchais pour mieux l’apercevoir. Elle portait une longue chemise jusqu’aux genoux, son vêtement était rose, sale et ample. Elle était enveloppée d’une petite couverture beige et chaussée de sabots en bois trop grands pour elle.
Je me penchais vers elle pour lui demander
-Comment tu t’appelles ? As-tu une famille ?
Son visage était apeuré, rond mais à la fois maigre avec des pommettes roses.Son petit nez était rougi par le froid. Ses yeux verts en amande étaient à peine ouverts et pleins de désespoir, ses lèvres fines et gercées. Ses cheveux tombaient à cause du froid et de la mal nutrition, ils étaient blonds courts et fins. Ses jambes et ses bras étaient maigres et couverts de bleus, ses mains squelettiques rougies par la neige.
L’enfant me répondit timidement :
-Je m’appelle Rose.
Et je lui redemandai
-Et as-tu une famille ?
-Ma mère est morte et mon père me maltraite.
J’aperçus une cicatrice entourée de bleus sur son cou.
-As-tu un abri ?
Rose baissa les yeux et me répondit:
-Non…..
-Rose, je vais te dire quelque chose. C’est noël et personne n’a le droit de déprimer. Je vais te trouver un abri et de quoi manger. Mais d’abord, nous allons dénoncer ton père pour maltraitance d’enfants mineures.
L’enfant se releva, avec enfin de l’espoir dans les yeux.
-Merci madame ! Merci pour tout !
-Mais de rien Rose !
-Comment vous appelez vous ?
-Je me nomme Candy Snow.
Ensemble, nous allâmes dénoncer le père de Rose, il fut pendu trois jour plus tard. J’ adoptai Rose Snow et elle vécut une année formidable. Mais ceci ne dura pas. Rose mourut de la lèpre, qu’elle avait attrapée un an auparavant, dans les rue sales et pauvres de Londres.

Jeanne G.    Einat A.  4°A

Guerre, Janne Teller

Janne TellerJanne Teller, écrivaine danoise, a  étudié l’économie à l’université, puis a voyagé en Afrique et dans le monde entier pour la section humanitaire de l’Organisation des Nations Unies. En 1995, elle fait paraître son premier roman, L’île d’Odin (2003). Elle se consacre ensuite à a littérature pour les jeunes avec Rien (2007)  puis Guerre (2004), Viens (2014). Elle reçoit de nombreux prix littéraires.
Son œuvre est traduite en une vingtaine de langues
Image associéeGuerre (édit française : 2015)
Comment est né le roman ?

Pendant les élections législatives danoises de 2001, on lui a demandé d’écrire un texte alors que le débat sur l’immigration s’enlisait dans la haine et la violence. Le texte a d’abord été publié dans un magazine.Lorsque le livre est paru au Danemark et en Allemagne, il a alimenté la polémique sur le problème de l’immigration. En Allemagne, il a été vendu à 160 000 exemplaires.

Image de prévisualisation YouTube

Phantom Boy. critiques 5F-5G.

Phantom Boy1.fiche technique

Phantom boy est une oeuvre de Jean-Loup Felicion & Alain Gagnol qui date du 14 octobre 2015. C’est un film du genre policier fantasy/animation des studiso Folimage. Les acteurs principaux sont: Audrey Tatou dans Mary ,Edouard Baer dans Alex Tanguy ,Jean-Pierre Marielle  double l’homme au visage cassé, Jackie Berroyer,  la taupe et Gaspard Gagnol, Léo.

2.sysnopsis

Phantom boy est un film du genre policier qui parle d’un garçon de 11 ans nommé Léo.Ce garçon est à l’hôpital car il a une maladie très rare. Cette maladie lui a fait perdre ses cheveux,et lui permet de se transformer en fantôme. Alex, un jeune policier qui vient d’arriver à l’hôpital, s’est fait agresser par un homme au visage cassé. Cet homme menace de détruire New-York avec un virus informatique.Le fantôme de Léo et Mary, une journaliste, ont 24H pour sauver New-York d’une destruction programmée.

3.la critique du film

1.Léo

Léo a 11 ans, il est malade.Cela l’a rendu chauve. Il peut sortir de son corps comme un fantôme. Il peut traverser les murs et explorer la ville, mais s’ il reste trop longtemps hors de son corps il peut mourir.Dans ce film, il incarne le héros puisqu’il sauve plusieurs fois la vie à Mary.Il est modeste et courageux. Je pense que Léo est le héros puisqu’il peut à peine tenir sur ses jambes mais il essaye quand même d’aider Alex et Mary.

2.la comparaison des héros

Léo est comparé à des héros comme Batman, il agit la nuit. Ils se transforme en fantôme et traverse New York pour sauver Mary de l’homme au visage cassé. Les réalisateurs se sont inspirsé de jeunes super héros comme Robin, Kid Flash ou même Super Boy. Si on continue dans les comparaisons, Léo n’a pas de costume, il est en pyjama,,on le compare plus à un amateur au lieu d’un super héros. Mais pourtant dans le film, il fait ses preuves puisqu’il combat la maladie, sauve New York et Mary.

3.La critique 

Ce film m’a fait réfléchir parce que Léo se bat contre la maladie du début jusqu’à la fin. Même si on pourrait penser qu’il est malade donc inactif et qu’il va mourir ou ne jamais guérir, il se bat pour s’en sortir. Je trouve cela remarquable et étonnant de la part d’un enfant de 11 ans.

Ethan Jean Baptiste et Othniel Benabi. 5°F

D’autres critiques :

Selena

Louise et Jade . 5F

Lougna Wendy 5F

Inés Lana 5G

Critique de film

Résultat de recherche d'images pour "cinema"Une critique est un texte qui porte un jugement sur une œuvre visant à persuader ou à dissuader le lecteur à la découvrir ou pas. Elle comporte une partie informative (fiche technique, résumé, description du contenu…) et une partie argumentative (opinion personnelle)

  Comment écrire une critique de film ?

1 Fiche technique :  titre, réalisateur, date, genre, studio de cinéma,acteurs principaux. caractéristiques du film.

2 Synopsis: bref résumé du film en 5 lignes. (phrases courtes)

3 Critique du film. Voici quelques questions pour te donner des pistes
de réflexion. Tu n’es pas obligé de répondre à toutes les questions mais
tu dois développer 2 ou 3 paragraphes sur plusieurs sujets qui
exprimeront ton opinion personnelle.
• Qu’est-ce que j’ai retenu du film et de l’analyse du film faite en
cours?
• Qu’est-ce qui m’a frappé, étonné, surpris, choqué, ému ?
• Est-ce que ma vision du film a évolué au fur et à mesure que je
l’ai étudié en classe ?
• Est-ce que ce film m’a fait réfléchir ?
• Quel est l’intérêt de ce film ?
Pour répondre à ces questions je m’appuie sur l’étude
1 des personnages
2 de l’histoire
3 les lieux et décors
4 des images ( composition, formes, couleurs, éclairage, cadrages, mouvements de caméra…)
5 la bande son : bruits, musiques, paroles ou absence de paroles.
6 Références à d’autres œuvres (cinéma, peinture, littérature …
7 Techniques de réalisation.