AP # 15

Pour Mardi : Compte-rendu vidéo : fiche méthode + grille de correction en même temps (à glisser dans votre copie) :

 

Pensez à coder un plan ,apparent et intégrez des illustrations / schémas personnels. Soyez scientifiques ! Votre compte-rendu s’adresse à un élève de 1ère S1 par exemple, donc définissez les mots nouveaux et citez les sources complémentaires qui vont ont permises de compléter éventuellement votre compte-rendu. Revoici le film ci-dessous (à voir jusqu’au bout bien sûr pour la partie non vue en classe :

 

 

Voici l’énoncé de l’AP # 15 sur la tectonique des plaques pour Mardi aussi et le corpus de documents associés.

AP # 15

Document 1

Document 2

Document 3

Document 4

Document 5

Document 6

Document 7

Document 8

Remplacez Sismolog par Tectoglob, gratuit

Bonne semaine.

LE DARWINISME CELLULAIRE

«le progrès scientifique ne découle pas uniquement de l’accumulation de données. Les observations que l’ont fait dépendent autant des théories qui orientent la recherche que l’inverse» (Jean Jacques Kupiec)

A l’époque du darwinisme naissant (milieu du XIXè S), un biologiste, Ernst Haeckel eut cette phrase « l’embryogénèse récapitule la phylogénèse » dont la version longue pourrait être : «l’histoire du développement individuel (ontogenèse) est la récapitulation sur une courte période de l’histoire de l’espèce (phylogenèse). Un organisme parcourait tous les stades de l’évolution de ses ancêtres dans son évolution du stade de l’œuf à celui d’adulte.»

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Vous avez vu l’an dernier que les populations d’êtres vivants dans un milieu étaient soumis à une action de la nature de sélection de la fréquence des caractéristiques qu’ils présentent : c’est la sélection naturelle de Charles Darwin, énoncée au milieu du XIXè siècle.

Depuis 30 ans, certains biologistes dont les idées aujourd’hui commencent à être admises et vérifiées par les nouveaux moyens d’études de chaque cellule dans un tissu considèrent que le hasard joue un rôle très important dans le fonctionnement des cellules et que la stabilisation du fonctionnement d’un tissu où l’ordre est apparent s’explique par les variations aléatoires du fonctionnement moléculaire de chaque cellule en son sein qui sont stabilisées (nombre de molécules, interactions entre elles, déplacements) .

Un peu comme les conditions du milieu sélectionnent dans une population d’êtres vivants qui présente des variations de caractéristiques : les cellules stabilisées subsistent en terme de survie et reproduction, les autres moins ou pas. C’est comme cela que Jean-Jacques Kupiec explique depuis 30 ans l’embryogenèse et la phylogenèse en unifiant les 2 dans une théorie : l’ontophylogenèse.

Le mythe du déterminisme à toutes les échelles du vivant s’effondre au profit d’une stabilisation par le hasard de multiples emboîtements moléculaires non-spécifiques et du mouvement brownien des molécules. Qu’est-ce que le mouvement brownine ? Regardez cette vidéo, c’est la physique des molécules dans la cellule

Image de prévisualisation YouTube