Logo du WebPédagogique Logo du WebPédagogique

Brevet – Français – La lecture d’un texte

Le texte et ses questions de compréhension au brevet des collèges représentent 15 points sur 40 points, ce qui n’est pas négligeable ! Il est donc impératif de le lire le texte attentivement, puis de lire une première fois toutes les questions, en prenant tous les éléments en compte. C’est la clef de la réussite !

  1. Lire et repérer les indices du paratexte
  2. Relire plusieurs fois le texteetsouligner les éléments de réponse

1. Le paratexte, un outil indispensable :

Attention !

La règle d’or est la suivante : distinguer le paratexte du texte. Ils sont toujours indépendants. Le paratexte s’organise autour du texte, ce sont tous les éléments qui accompagnent le texte, soit sous forme de titre, soit comme petit résumé pour introduire le texte (souvent rédigé en italique), soit sous la forme de notes

Repérer toutes les informations qu’il contient (indices sur le genre de l’oeuvre, le registre, l’auteur, le sujet…). Il vous permet de répondre aux questions suivantes : qui est l’auteur ? quelle est l’année de parution ? quel est le genre de l’oeuvre ? qui est l’éditeur ? etc.

Un exemple de sujet :

Voici un exemple de sujet proposé lors du brevet 2005. Le paratexte accompagne un extrait d’Histoire de ma vie, de Georges Sand. Ici, les notes et le chapeau introductif doivent vous aider dans la compréhension du texte (qui est l’auteur, quels sont les mots difficiles, etc.) et donc dans la rédaction des questions !

Le paratexte :

Georges sand (1804-1876) , née Aurore Dupin, a grandi au château familial de Nohant, près de la petite ville de la Châtre, au bord de la Loire. En 1830, elle se sépare de son mari et s’installe seule à Paris, où elle décide de s’habiller désormais en homme.

Le texte :

Moi, j’avais l’idéal1 logé dans un coin de ma cervelle, et il ne me fallait que quelques jours d’entière liberté pour le faire éclore. Je le portais dans la rue, les pieds sur le verglas, les épaules couvertes de neige, les mains dans mes poches, l’estomac un peu creux quelquefois, mais la tête d’autant plus remplie de songes, de mélodies, de couleurs, de formes, de rayons et de fantômes. Je n’étais plus une dame, je n’étais pas non plus un monsieur. On me poussait sur le trottoir comme une chose qui pouvait gêner les passants affairés. Cela m’était bien égal, à moi qui n’avais aucune affaire. On ne me connaissait pas, on ne me regardait pas, on ne me reprenait pas ; j’étais un atome perdu dans cette immense foule. Personne ne disait comme à la Châtre : « Voilà madame Aurore qui passe ; elle a toujours le même chapeau et le même robe » ; ni comme à Nohant : « Voilà not’dame qui poste2 sur son grand chevau ; faut qu’elle soit dérangée d’esprit pour poster comme ça. » A Paris, on ne pensait rien de moi, on ne me voyait pas. Je n’avais aucun besoin de me presser pour éviter des paroles banales ; je pouvais faire tout un roman d’une barrière3 à l’autre, sans rencontrer personne qui me dît : « A quoi diable pensez-vous ? »Cela valait mieux qu’une cellule4, et j’aurais pu dire avec René, mais avec autant de satisfation qu’il l’avait dit avec tristesse, que je me promenais dans le désert des hommes5.

George Sand, Histoire de ma vie, IV, 14.

Le paratexte :

Notes :
1. idéal : ici, ce dont on rêve, ce qu’elle rêve de faire
2. poster : aller rapidement à cheval
3. barrières : portes aux différentes entrées de la ville de Paris
4. cellule : chambre très simple d’un moine dans un monastère
5. désert des hommes : expression de René, roman de Chateaubriand (1802)

2. Relire le texte, les questions, souligner des indices de réponses :

Relire plusieurs fois le texte, en gardant bien en tête les questions posées, et un crayon à la main, pour souligner les indices de réponse, les mots importants, les grandes idées…

Cette partie doit te prendre entre 5 et 10 minutes, sachant que tu reviendras souvent au texte après, en répondant aux questions. Il est donc très important de repérer dès cette étape les grandes lignes, et de les souligner.

Share on Facebook1Tweet about this on Twitter1Share on Google+0

LeWebPédagogique, c'est LA plateforme de blogs de profs pour leurs élèves et étudiants !

Mots-clef :
5 Comments » for Brevet – Français – La lecture d’un texte
  1. jullien dit :

    Je conseille même à mes élèves de lire d’abord les questions avant toute lecture du texte : si les questions sont bien lues, le texte peut être compris avant même la lecture, ce qui facilite le travail. Ensuite lire le texte pour y trouver les éléments de réponse aux questions déjà connues.

  2. mrah dit :

    HYPER BIEN

  3. laly dit :

    Merci c’est super utile

  4. mllepascaline dit :

    C’est vraiment très bien ! Très utile. Merci !

  5. Pierrot67 dit :

    Je trouve cela très bien d’aider les élèves avec des fiches-methodes pour les aider à préparer leurs brevet… En tout cas, moi, sa me sera utile car j’ai envie de le réussir !!!!!!! ;)

1 Pings/Trackbacks for "Brevet – Français – La lecture d’un texte"

Laisser un commentaire

Indispensable !

Brevet des collèges 2014

Nouveau, les forums du brevet 2014
Aimez nous ;-)

LeWebPédagogique on Facebook
PUBLICITÉ