L’objectif est d’offrir une vision panoramique du magasin dès la porte d’entrée pour simplifier l’achat.

Selon Frédéric Pérodeau, délégué général de l’Institut français du merchandising (IFM). le traditionnel plan de magasin -les promotions à l’entrée, les articles de la liste des courses au fond, les produits d’impulsion habilement disposés sur le chemin menant aux caisses- ne ferait plus recette.

Tout d’abord, il s’agit de rendre le parcours plus lisible. Selon le cabinet de conseil Stratégir, les clients d’un hyper passent cinquante minutes en moyenne à y faire leurs achats. «Inutile d’essayer d’accroître artificiellement cette moyenne : si le consommateur prend plus de temps pour cause de peine à trouver le produit inscrit sur sa liste, il sera agacé et encore moins disposé aux achats d’impulsion »

Les enseignes alimentaires cherchent à rompre avec les habitudes. Le Marché de Casino reproduit l’ambiance d’un marché : l’entrée débouche directement sur des étals de fruits et légumes, placés perpendiculairement. Une incitation à la promenade! L’épicerie est disposée sur des étagères murales hautes, pour la rendre visible et donner l’impression d’une certaine profondeur de gamme, la partie gauche du magasin est parsemée d’îlots bas reprenant les métiers frais et traiteur.

LES CHIFFRES
>>> 50 MINUTES en moyenne passées par un client dans un hypermarché
>>> 50 articles achetés en moyenne par un client en hypermarché
>>> 4 SECONDES nécessaire en moyenne à un client pour choisir une bouteille de lait

TROIS EXEMPLES À RETENIR

La totalité de l’article sur : http://www.lsa.fr/plan-de-magasin-rendre-l-offre-plus-lisible,11394